proposal-daisakusen

Proposal Daisakusen

Maintenant, c’est sûr, il n’y a définitivement pas que du bon dans les drama japonais. J’avais déjà eu un aperçu de la chose lors de mon voyage à Tokyo : en collant devant la télé pour s’endormir, on tombe sur des trucs hybrides entre Plus Belle la Vie et Santa Barbara. Pourtant, dans ce qui se traduit pour l’occident, on pourrait penser que seule la partie émergée de l’iceberg (la meilleure) nous arrive. Visiblement non, preuve en est ce Proposal Daisakusen qui fait suite aux médiocres First Kiss et Hanayome to Papa. On passe rapidement sur la fiche technique : 11 épisodes diffusés au printemps 🌸 2007 sur l’éternelle Fuji 🗻 TV.

Propose Daisakusen raconte l’histoire d’Iwase Ken (Yamashita Tomohisa), amoureux depuis des années de son amie d’enfance Yoshida Rei (Nagasawa Masami). Seulement, l’action démarre à la cérémonie de mariage de Rei avec… un de leurs anciens profs, Tada-san. Arrive donc une fée en chapeau et barbichette (!) qui, touché par les regrets de Ken, lui propose de revenir à une dizaine d’évènements de leur vie de lycéens et d’étudiants pour changer le présent et se déclarer à sa promise.

Bien sûr, on a déjà vu plus crédible. Mais dans le genre, les Japonais nous ont déjà fait bouffer un père et sa fille qui échangent leurs corps (Papa to Musume no Nanokakan), donc passons… Le problème avec Proposal Daisakusen, c’est qu’il est mou du gland. À peu près tout est moyen dans ce drama, du générique de fin (interprété par un Gispy King en talonnettes), à l’héroïne qui est salement banale, en passant bien sûr par notre protagoniste qui remporte haut la main le concours annuel de la plus grosse couille molle. En regardant la série, je n’ai eu qu’une envie, c’est de le secouer bien fort et lui enlever son énorme balai carré dans le derche.

Sans rire, à chaque fois que Ken retourne dans le passé (pour déclarer ses sentiments à la nénette, je resitue), il y fera trois fois rien. À chaque début et fin d’épisode, il peste sur sa quantité de regrets mais lorsqu’il est dans des situations d’ouverture, il ne démord pas de son regarde de mollusque. Il passe son temps à ne pas se souvenir de ce qu’il a fait quelques années plus tôt : en vrac, pourquoi suis-je ici ? Qui est cette personne avec qui je m’amusais il y a 5 ans ?... Un amnésique réussirait mieux ces voyages. Pourtant le thème (amitié amoureuse, passage du lycée à l'âge adulte) laissait le champ libre à une ambiance intéressante, mais rien n'y fait.

Pour spoiler la fin (car j’espère que vous ne regarderez pas ce Proposal Daisakusen tant il est sans intérêt), l’épisode SP sorti fin mars 2008 prend part un an après que Rei a finalement quitté Tada lors de la cérémonie du mariage mais… Rei et Ken ne sortent toujours pas ensemble !!! L’épisode spécial se focalise donc sur Tsuru et Eri (Eikura Nana), celle sur-laquelle-seul-le-Shinkansen 🚅-n’est-pas-passé. Bref, jusqu’au-boutiste dans sa médiocrité, Propose Daisakusen ne mérite pas qu’on s’y attarde. Préférez-lui des références du drama comme Nodame Cantabile ou My Boss My Hero.

Dernière mise à jour le 03 septembre 2015