Recommandations de host clubs à Tokyo ?

3 réponses

Bonjour !

Je vais au Japon en avril avec une amie, et on aimerait (entre autres, évidemment) tenter un host club :)

Sauf que après avoir lu différents articles sur la question, il est apparemment difficile pour un étranger, même expatrié ou ayant la nationalité, d'y être accepté... Alors je n'imagine pas pour un touriste, qui ne risque pas de revenir (vu que de ce que j'ai compris, ce type de bar propose une offre avec des réductions pour la première soirée qu'on y passe, pour fidéliser la clientèle...).
J'ai également lu cet article (https://www.kanpai.fr/kakikomi/sbr/echapper-surfacturation-bars-hotesses) qui m'a pas mal inquiétée, vu que j'imagine que c'est la même chose pour les clubs masculins...

Du coup j'aimerais savoir si une éventuelle Tokyoïte connaîtrait un établissement de ce genre plutôt "clean" (pas d'arnaques à gaijins) et où les touristes sont acceptés ? (Et du coup quand même avec des prix abordables pour un premier essai...)
Ensuite, j'ai des bases en japonais, je devrais pouvoir tenir une conversation, mais mon amie ne parle que quelques mots, est-ce qu'il est courant pour un hôte de parler (un minimum) anglais ?

Merci d'avance pour vos réponses ! :)

Question intéressante ?
5/5 (2 votes)
Cette question et les réponses ci-après sont proposées par la communauté des Kanpai-chan dans le cadre du module Kotaete. Elles ne reflètent pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.

Kanpai vous suggère également ces articles

Destinations associées

Réponses à la question

20 Mars 2018
03:30

Pour être sortie avec une hôtesse pendant quelques mois (j'essaye pas de me la raconter), je peux te dire que tu essayes d'accéder à un monde très très fermé aux étrangers.
Si tu parles pas parfaitement japonais je pense que c'est même pas la peine de tenter. Et je dis "tenter" car même si tu le parlais parfaitement je suis pas sur qu'en tant qu'étrangère on te laisserai entrer.

Après ta plus grosse chance serait de trouver un groupe de japonaises avec qui y aller. Dans ce cas la tu aurais une chance de pouvoir entrer. Mais nouveau problème ! Les filles qui vont dans ce genre d'établissement l'avoue très peu OU sont elles même des hôtesses, et sauf cas particuliers, ces dernières sont le genre de filles qui se foutent complètement des étrangers, qui n'ont aucun intérêt à en rencontrer et à devenir amis.

Pour ce qui est de l'anglais tu peux oublier... Fréquenter des étrangers dans ce milieu est très mal vu (une autre amie hôtesse s'est fait virer de son club car son patron l'avait entendu parler anglais au téléphone et l'avait vu en dehors avec des étrangers).

Après, moi je suis à Osaka, mais on ne sait jamais, peut être qu'à Tokyo il y a un club qui accepte les étrangers, mais je serai vraiment vraiment très étonné.
Tout une partie du monde la nuit japonais et réservé... aux japonais.
Désolé de te décourager.

verojapon
20 Mars 2018
10:38

Je suis sur tokyo

malheureusement tu peux faire une croix dessus car il ne font entrer aucun etranger et de plus,sans vouloir te vexer,je pense que tu n as pas les moyens pour ca car il faut compter au minimum 100 000 yens.
tu peux essayer d aller dans les otakus cafe ou maid cafe et "louer " une personne pour te tenir companie sur akihabara par exemple ca sera moins cher.

20 Mars 2018
15:52

Les host clubs et bars a hotesse ne sont pas si chers que ca. A kabukicho on tourne aux alentours de 6-7000 yens le set de 40 minutes avec boisson à volonté. Meme a Ginza le premier set depasse rarement les 20.000yens.
Pour ce qui est des arnaques, je pense que les host clubs sont moins touchés que les kabakura, premièrement parce que les femmes sont moins bancables que les hommes au Japon, et deuxièmement parce que la plupart des clientes sont des hôtesses et font donc partie du milieu.
Maintenant pour ce qui est de rentrer dans un host club, le plus simple serait d’aller dans un 無料案内所 et de demander. A la base c’est prévu pour les kabakura mais ils devraient pouvoir t’aiguiller pour les host clubs, ca permet aussi d’éviter les arnaques.
Certains kabakura acceptent les etrangers, d’autres les acceptent si ils parlent japonais, d’autres encore les acceptent si ils sont accompagnés d’un japonais, certains augmentent le prix pour les etrangers et d’autres refusent catégoriquement, ca doit etre pareil pour les host clubs, ca ne coute rien de demander.

Ajouter une réponse
Pour en apprendre plus sur le Japon, consultez les eBooks Kanpai

Avec toutes ses spécificités, le Japon est une destination un peu à part. Préparer son voyage peut s’avérer compliqué et l’on se retrouve parfois un peu perdu(e).

Fort de plus de 10 ans de voyages au Japon, l’auteur livre ici toutes les informations à connaître pour organiser votre séjour au Japon dans les meilleures conditions, de la préparation à l'arrivée sur place, en passant par la sélection des visites jusqu'à la constitution de votre itinéraire.

Les deux systèmes syllabaires appelés "Kana" sont à la base de l’écriture nippone et il est indispensable de les connaître sur le bout des doigts pour commencer à lire et écrire le japonais.

C’est pourquoi nous avons souhaité développer notre propre méthode précise et complète, qui vous permettra d’apprendre les Kana japonais rapidement et de bien les retenir sur le long terme.