Echapper à la surfacturation dans les bars à hotesses

Certains d'entre vous ont probablement déja entendu des histoires de personnes buvant quelques verres en bonne compagnie et se retrouvant forcés de payer des sommes astronomiques (plusieurs centaines de milliers de yens) pour a peine quelques verres.

Les bars ou se genre de pratiques ont lieu sont heureusement extremement rares mais l'expérience est relativement traumatisante pour les victimes, non pas a cause des sommes payées mais a cause de la maniere dont les clients sont amenés a payer, de gré ou de force.

Je suis allé dans des bars a hotesses, seul, avec des clients, des collegues ou des amis plusieurs centaines de fois et cette expérience ne m'est arrivée qu'une seule fois, pas plus tard que cette semaine. Une belle lecon d'humilité puisque meme un vétéran n'est pas a l'abri de ce genre d'abus.

 

Avant d'expliquer comment ne pas se retrouver dans ce genre d'endroits et surtout, comment limiter les dégats au maximum au cas ou l'expérience vous arriverait, je vais commencer par raconter comment mon expérience s'est passée.

La saison de recrutement étant finie, j'avais décidé d'inviter 2 nouvelles recrues a passer un bon moment ensemble dans un bar a hotesses histoire de discuter un peu de leur avenir au sein de la société dans un cadre différent de celui de l'entreprise.

L'endroit ou je voulais les emmener était déja décidé et lors d'une pause en chemin, un rabatteur japonais nous a approché pour nous demander si nous cherchions un endroit ou aller, question a quoi j'ai répondu que nous avions déja choisi. Apres lui avoir dit ou je comptais emmener mes collegues, il a commencé a leur parler d'autres clubs, leur demander leurs gouts, etc...

Bien déterminé a emmener mes collegues dans un endroit ou je suis déja allé, j'ai poliment mais fermement expliqué au rabatteur que nous ne changerions pas d'endroit, suite a quoi il a téléphoné a l'endroit ou nous comptions aller pour vérifier le temps d'attente; 1h30. J'ai pu confirmer par moi meme l'information, ce bar étant de bonne qualité et réputé, il n'est pas rare de devoir attendre plusieurs heures avant de pouvoir entrer. C'est a partir de ce moment que les choses ont tourné du mauvais coté puisque face a ce temps d'attente, nous avons considéré changer d'endroit et avons finalement décidé d'aller dans un endroit recommandé par le rabatteur.

Une fois sur place, tout semblait normal, le prix des verres bien indiqué sur chaque table ainsi que la taxe. Rien ne laissait présager que lors de demander l'addition, nous verrions apparaitre sur la table une note s'élevant a 290.000 yens! Face a cette note, j'ai immédiatement compris que nous nous étions fait avoir et ai immédiatement demandé a mes collegues de cacher leur carte de crédit et de débit dans leur calecon. Pour ma part j'ai utilisé l'application mobile de ma banque pour faire bloquer ma carte de crédit. Certes, je gagne suffisament bien ma vie que pour payer ce genre de note mais pour moi, il était hors de question de la payer, le total de nos consommations réelles s'élevait a environ 70.000yens, ce qui est cher pour le niveau de qualité de ce bar mais relativement raisonnable a l'échelle des bars a hotesses.

S'en est suivi une longue période de négociations ponctuées de menaces. J'avais sur moi 100.000yens qui correspondaient au budget maximum que je comptais dépenser avec mes collegues. Mes collegues eux avaient a eux deux environ 20.000yens, soit un total de 120.000yens pour nous 3.

Apres avoir tenté de payer avec ma carte (que je venais juste de bloquer), ils ont tenté de me faire retirer de l'argent dans un distributeur ce qui a bien entendu échoué. Apres moultes menaces, ils ont fini par comprendre qu'ils n'obtiendraient rien de plus que le liquide que nous avions sur nous et nous ont laissé partir.

Vous vous direz surement que je m'en tire a bon compte, payer 120.000 yens au lieu de 290.000 yens et s'en sortir sans la moindre violence mais dans un autre endroit du meme niveau de qualité, j'en aurais eu pour environ 40-50.000yens et nous aurions passé un bon moment sans devoir passer par la case menaces. Si pour moi, payer 120.000yens ne représente pas grand chose, qu'en est il des touristes qui pensaient passer une bonne soirée et qui se retrouvent a perdre tout le reste de leur budget vacances et des cartes de crédit a sec?

J'ai tiré des lecons de cette affaire et apres une discution avec un ami avocat au cours de laquelle j'ai appris bien des choses, j'ai décidé d'écrire cette note afin d'éviter a d'autres de se faire avoir.

 

- Premiere étape: la prévention.

Quand vous comptez vous rendre dans un bar a hotesses, fixez vous un budget maximum et ne prenez que du liquide sur vous. Si vous prenez une carte de crédit, soyez sur de pouvoir la bloquer a distance avec votre smartphone. La plupart des banques possedent une application qui permet de le faire.

Si en tant que touriste, vous etes dans l'obligation d'avoir votre passeport sur vous, faites quand meme une exception dans ce cas et prenez une simple photocopie, aucun autre papier d'identité.

Une fois dans la rue, évitez tout ce qui est africain, ce sont a 100% des arnaques mais aussi les japonais. Le rabattage est interdit par la loi et les seules enseignes qui utilisent ce genre de pratiques sont celles qui fairaient faillite si les rabatteurs n'amenaient pas régulierement des clients a arnaquer. A la place, rendez vous dans une de ces petites enseignes de renseignement qui vous conseilleront. Le staff est toujours tres sympathique, professionel et connait bien sa sélection d'endroit. Ils vous demanderont systématiquement votre budget et vous guidera vers un endroit ou vous pourrez vous amuser dans ces limites. Il est aussi possible de négocier des réductions de l'ordre de 10 a 25% (sur le tarif horaire), quelques consommations gratuites ou éventuellement une extension.

Derniere chose, si il n'y a pas de temps d'attente, c'est probablement mauvais signe. Les endroits réputés tournent toujours a plein régime et les temps d'attente de plusieurs heures ne sont pas rares le vendredi et samedi soir.

 

Seconde étape: a votre arrivée.

Une fois sur place, le staff a l'obligation de vous expliquer les regles du bar, tout particulierement la taxe qui est arbitraire et varie d'un endroit a l'autre.En général 15%, ce qui est la taxe officielle imposée par le gouvernement mais certains établissements vont jusqu'a 50%. Si ils ne vous disent pas le montant de la taxe ou si celle ci dépasse les 25%, partez, les chances qu'il y ait arnaque sont grandes.

Demandez a payer d'avance pour votre temps ainsi que toute consommation. Ils n'ont aucune raison de refuser et si ils le font, partez.

Les bars a arnaques ressemblent en tout point a des bars normaux, il n'y a aucun moyen de faire la différence a moins de vérifier ces quelques points. Cependant, les bars qui comptent vous arnaquer vous mentiront, sachant que ca sera votre parole contre la leure plus tard. Si possible, demandez leur une version écrite ou tentez d'enregistrer la conversation discretement.

 

Troisieme étape: pendant votre temps sur place.

Refusez de payer des verres aux hotesses si vous ne pouvez pas payer d'avance.

Si vous voulez quand meme leur payer un verre, sachez qu'elles écrivent les commandes sur des petits papiers, demandez a voir chaque papier pour vérifier ce qu'elles commandent ainsi que le prix. Recopiez la commande du recto sur la verso du papier et signez le. Si le bar tente de vous faire payer des consommations que vous n'avez pas commandées, demandez qu'ils ressortent tous les papiers que vous avez signé.

 

Quatrieme étape: lors de l'addition.

Malgré toutes ces précautions, les bars qui veulent vraiment vous arnaquer arriveront bien a trouver des frais a vous rajouter. Par exemple, ils peuvent "oublier" de vous dire que votre temps est écoulé et vous faire payer une extension.

Ils peuvent aussi inventer des regles a la volée et vous demander de payer des amendes, par exemple "une hotesse m'a dit que vous avez mis votre bras autour de son épaule, ce qui est interdit et soumis a une amende de x yens".

Alors que normalement, les clients des bars payent pour garder une hotesse aupres d'eux, si un bar veut vous arnaquer, il inventeront une taxe "changement d'hotesse".

 

La vraie bataille se joue maintenant pour vous mais aussi pour eux. Les patrons des bars ont une chose que vous n'avez probablement pas: le temps. Payer ou ne pas payer la note surgonflée n'est rien d'autre qu'une bataille d'endurance.

Ils vont vous manecer mais sachez que malgré tout ce qu'ils disent et ce que l'on peut voir sur le net, ils ne vous feront rien donc ne paniquez surtout pas, si vous paniquez, ils gagnent. En toute circonstance, gardez votre calme et surtout, respectez le patron. Les gens qui finissent pas se faire tabasser sont ceux qui ont commencé a insulter et a vouloir se battre. Les patrons veulent juste votre argent, vous envoyer a l'hopital ne leur rapporte rien a part de potentiels ennuis. Gardez donc bien en tete que tant que vous restez respectueux, rien ne peut vous arriver. De meme, ne vous impatientez pas et ne montrez pas de signe de faiblesse. Les supplier signifie simplement qu'il leur suffit d'augmenter un peu plus la pression pour vous faire craquer. En toute circonstance, il faut rester ferme et courtois.

Ils vous prendront absolument tout l'argent que vous leur laisserez prendre, si la note est de 200.000yens et que vous possédez une mastercard gold, ils inventeront des frais de carte pour tenter de prendre de l'argent jusqu'a la limite de la carte. Tout est prévu pour vous faire payer le maximum, cela commence des la note. Si elle est gonflée a ce point c'est pour que vous vous disiez "je m'en tire a bon compte" si vous arrivez a ne payer que la moitié ou le tiers. Dans ce cas, ils sont déja gagnants mais si vous paniquez et payez, ils sont doublement gagnants. Raconter votre expérience traumatisante sur un blog incitera les futurs arnaqués a payer plus facilement. Les victimes ont du mal a comprendre qu'a aucun moment ils n'étaient vraiment en danger et vont exagérer leur expérience, tout particulierement les menaces, la pression, etc.

Si vous etes en groupe, ils ne vous laisseront jamais sortir a plusieurs, si vous etes seul, votre but doit etre de sortir (pour ne plus rentrer), vous pouvez donc proposer de tenter d'aller retirer de l'argent dans un ATM. Votre carte étant bloquée vous ne risquez rien. Une fois dehors, refusez de retourner a l'intérieur et proposez de continuer la discution en face d'un poste de police local.

N'impliquez pas la police locale dans votre affaire sauf si vous avez été menacé et que vous avez des preuves. Si ce n'est qu'une histoire d'argent, ils invoqueront la neutralité dans les affaires civiles pour ne rien faire. Ce concept de neutralité n'a aucune base légale, les policiers locaux ont juste autant peur que vous, voire plus. Contrairement a vous, ils sont sur place tous les jours et ils ont peur des représailles. Discuter en face du poste de police sans pour autant les impliquer vous met cependant en position de force, vous pouvez plus facilement émettre des objections et ils ne peuvent plus ni vous menacer, ni téléphoner pour appeler du renfort. Vouloir impliquer la police et se voir refuser de l'aide vous met dans une position d'extreme faiblesse.

La conversation se finira quand vous arriverez a vous mettre d'accord sur un montant (probablement tout ce que vous avez sur vous) et que ce montant sera payé.

 

Cette expérience a été fort enrichissante pour moi, avec le recul je me rends compte que j'ai souvent pris des risques mais que jusqu'a présent j'avais simplement eu la chance de ne jamais tomber sur ce genre d'établissement. Cette expérience me permet aussi d'écrire ce post d'une maniere tres différente des autres victimes qui, elles, ne s'en sortent pas sans avoir vidé tous les comptes.

 

Vocabulaire utile:

ぼったくり : Le nom donné a la pratique de gonfler artificiellement une note afin de la faire atteindre des montants astronomiques

客引き : Démarcher des clients dans la rue

前金 : Payement d'avance

水商売 : Business des plaisirs de la nuit a la limite de la prostitution

無料案内所 : Ce sont les petites cabines remplies d'affiches ou vous pourrez demander conseil si vous ne savez pas dans quel endroit aller

風俗案内所 : Identique au mot précédent mais pour tout ce qui est prostitution (autant savoir pour vous éviter d'entrer dans le mauvais endroit)

延長 : Prolongation dans un bar a hotesses

指名 : Désigner une hotesse en particulier et payer pour qu'elle reste avec vous

交番 : Petit poste de police local

民事不介入 : Neutralité dans les affaires civiles

Article intéressant ?
4.84/5 (25 votes)

Découvrez les autres articles de SBR

Commentaires

26 Avril 2015
14:28

Merci beaucoup pour toutes ces précisions et tout ces conseils !

Est-ce qu'on peut craindre d'être victime de la même chose dans un host-club ? Je vais au au Japon en juin et j'aurais bien aimé me rendre dans un host-club. Mais ne parlant pas Japonais, j'ai bien peur de me faire arnaquer. Et cet article m'a fait plus peur qu'autre chose !

26 Avril 2015
20:38

J'imagine que ce genre d'arnaque doit exister aussi dans les hosts clubs, si tu ne parles pas japonais le mieux serait de s'abstenir ou d'y aller avec une amie japonaise, de preference dans un endroit qu'elle connait bien.

zuzu
27 Avril 2015
04:54

Généralement, y a toujours des gaijins qui travaillent en host-club... ici c'est kawaii

27 Avril 2015
18:22

Pourtant j'ai lu que les gaijin n'avaient pas le droit de travailler dans un host club. Mais les chances de tomber sur un host qui parle anglais sont-elles si infimes que ça ?

Zuzu
27 Avril 2015
18:33

Il y a des gaijins qui travaillent dans les host...

Et oui très peu de japonais vont parler anglais...

27 Avril 2015
18:54

Pourtant, plus de la moitié des gens que j'ai rencontrés l'année dernière au Japon parlaient anglais. ;)

Zuzu
27 Avril 2015
19:01

Si tu connais la réponse, pourquoi poser la question ? lol

Effectivement, bcp de japonais se débrouillent en anglais.

Mais là, tu poses la question pour un Host... et les japonais qui y travaillent, risquent d'être moins cultivés (que ceux de ton dernier séjour).

27 Avril 2015
21:46

Je peux quand même me permettre de poser la question, non ? Si je rencontre des personnes qui parlent japonais, comme elles font partie pour la plupart du même cercle de connaissances (même très large), je peux quand même me poser la question de savoir si on a des chances de rencontrer un host qui parle un peu japonais. (Tu dis après SBR mais Zuzu, relis tes commentaires à toi et détends-toi. (Oui certes, je troll mais fallait que ça sorte.))

Sinon, Leaelyn, je ne pensais pas du tout que les liens nocturnes étaient différents niveau travail des autres endroits ! Intrigant.

27 Avril 2015
21:47

Un peu ANGLIAS** rooooooh. ^___^'

27 Avril 2015
21:48

ANGLAIS (XD Auto-troll.)

zuzu
27 Avril 2015
21:54

Je comprends rien ... Tu veux un host qui parle le japonais ou l'anglais ...

Car un host gaijin parlera japonais et host japonais parlera un peu d'anglais ...

Et si je me suis excité, je déteste les gens comme SBR ... rien de plus ... j'aime pas ce genre de personne ...

Leaelyn
27 Avril 2015
19:20

L'autorisation ou pas de travailler dans les lieux nocturnes dépend du type de statut que l'on a. Effectivement avec des visa comme le vacances-travail, ce n'est pas autorisé à priori.

Et les japonais apprennent l'anglais à l'école mais souvent.... Disons que je pense que c'est très comparable au niveau d'anglais des français.

(Et sinon Zuzu je trouve que c'est très moyen de dire que les host (ou n'importe quelle autres catégorie sociale de la population) sont "moins cultivé" que d'autres non-définis OO)

zuzu
27 Avril 2015
19:32

Désolé de t'avoir blessé ... Je ne savais pas comment lui faire comprendre qu'un host japonais risquent de parler très d'anglais...

et dire "moins cultivés" c'est pas très péjoratif ... je respecte pour moi il y a plein de personnalités différentes. Vraiment rien de méchant ...

Zuzu
27 Avril 2015
19:39

Et pardon mais tu defends SBR qui fait que répéter qu'il est riche comme crésus...

Ca me choque plus que de dire qu'il y a des gens moins cultivés que d'autres...

J'ai eu la chance d'étudier bcp mais j'ai des amis non ... et pourtant ce sont mes amis...

26 Avril 2015
16:50

Jamais allé dans un bar à hôtesses... et c’est pas cet article qui va me donner envie !

Beaucoup de précisions pour "s'en sortir", mais la seule impression qui en ressort c’est que c’est des bars à arnaques.

26 Avril 2015
20:41

C'est dommage, c'est pourtant une bonne experience en general. Les endroits a arnaques sont tres rares et pas du tout apprecies de leurs confreres qui eux travaillent correctement.
A la sortie j'ai eu l'occasion de discuter avec un employe d'un bar voisin qui m'a directement demande a la sortie "combien vous avez paye?". Ce genre d'etablissements gache la reputation du milieu et lui fait perdre des clients. Un client qui se fait arnaquer a des chances de ne plus jamais revenir dans un bar a hotesses alors qu'un client qui vit une bonne experience reviendra surement.

Zuzu
26 Avril 2015
17:06

L'histoire racontée (ci-dessus) ressemble à celle d'un mytho qui n'est jamais sorti la nuit ...

C'est comme sortir souvent en night-club et n'avoir jamais vu de bagarres... Ca n'existe pas...

Vraiment ridicule !!!

En tout cas, j'ai bien ri...

Mais il n' y a rien de réaliste dans l'histoire... vraiment de mythomanie mixée avec de la mégalomanie ...

Pourquoi dire que tu es allé des 100aines de fois... pourquoi répéter que tu gagnes extrêmement bien ta vie ? Peut-être faudrait-il avoir un peu plus de fierté ...

1er conseil: avoir un budget max ... J'ai vu que tu avais 41 ans ... Mais tu prends les gens pour des crétins ...

2ème conseil: attention aux taxes de 50 % ... Pareil tu crois que tout le monde est stupide ...

etc ... Ca me fatigue de détailler tes conseils de mdr ...

Soyons sérieux... Prends contact avec un psy... car faut te faire soigner...

Et pour finir, quand on a de l'argent, on achète une bouteille... on s'emmerde pas à acheter des verres...

STOP A LA MYTHOMANIE.

26 Avril 2015
21:16

Content de t'avoir fait rire.
Pourquoi serait on oblige de se faire arnaquer au moins une fois dans sa vie? La plupart des etablissements ont compris que fideliser un client etait le meilleur moyen de gagner de l'argent, ils pratiquent donc de maniere toute a fait correcte, ce sont les endroits a arnaques qui sont l'exception.
Etre alle des centaines de fois dans des bars a hotesses ne signifie pas que j'ai teste des centaines d'endroits, je dois en etre a 20-25 et presque tous sont des endroits qui m'ont ete recommandes par des connaissances ou imposes par les entreprises ou je travaillais, ce qui reduit a quasi 0 les chances de se faire arnaquer. De meme, je n'ai pas une seule fois dans ma vie fait l'experience d'un mauvais repas dans un restaurant pourtant statistiquement, ca devrait m'etre arrive au moins une fois et je suis sur qu'il y a des gens qui n'ont jamais vu de bagarre en soiree.

Pourquoi dire que je gagne bien ma vie? Juste parce que ca me sert de raccourci pour enchainer les evenements. Si j'avais ete pauvre j'aurais juste tourne la phrase differemment en disant "n'ayant pas ce genre de somme a ma disposition, il etait hors de question de payer". Cet article est la consequence d'une belle lecon d'humilite que j'ai recue, le but n'est absolument pas de me vanter de bien gagner ma vie.

Tous les etablissements ne proposent pas de bouteilles, c'etait le cas ici. Meme si il y en a, la bouteille est pour le client, les filles boivent toujours les lady drinks. Meme si il y en a, tout le monde n'a pas forcement envie de boire du vin, du whisky ou du champagne, il y a beaucoup plus de choix quand on boit au verre.

Quand aux conseils, ce sont des conseils que j'ai recu moi meme de mon ami avocat. J'ai commis moi meme un tas d'erreurs pendant cette histoire. Par exemple, jamais il ne me serait venu a l'esprit de discuter devant un 交番, j'aurais plutot directement demande de l'aide. Je n'aurais d'ailleurs jamais pu imaginer que la police elle meme puisse refuser d'aider quelqu'un.
Ecrire cette reponse me rappelle d'ailleurs d'autre conseils, si vous etes plusieurs, choisissez une personne qui fera les negociations, les autres se taisent. Et ne jamais demander une "reduction", dans ce genre de cas on ne demande pas une reduction mais un prix honnete, ce qui est different. Demander une reduction veut dire qu'on est d'accord sur le prix mais qu'on le trouve trop haut.

Avoir un budget max semble logique mais ca ne l'est pas forcement, je suis deja sorti sans me poser la question du combien je comptais depenser et je suis loin d'etre le seul. Des fois on s'amuse plus que d'autres et on a envie de faire durer le plaisir sans reflechir a son budget.
Pour la taxe, relis bien l'article, je dit que la taxe va jusqu'a 50% (peut etre plus mais 50% est le maximum que j'aille pu voir) et qu'il faut se mefier si c'est plus de 25%. Recommander la prudence ne veut pas dire que l'endroit sera une arnaque.
Dans le cas du lollipop, la taxe etait de 40%, c'est un indice d'arnaque mais pas une garantie, je suis deja alle dans des endroits avec une taxe de 50% qui n'etaient pas des arnaques. Tous les labradors sont des chiens mais tous les chiens ne sont pas des labradors.

Si je prenais les gens pour des cons, je n'ecrirais pas un post ou je raconte comment j'ai moi meme ete con le temps d'une soiree.
Si je voulais raconter des mythos, meme chose, j'ecrirais plutot une histoire de comment j'ai pu sauver 3petites filles d'une mort certaine et comment l'empereur du Japon, les larmes aux yeux, m'a remis en personne une decoration et la citoyennete japonaise a titre honorifique, pas une histoire ou je me fais avoir comme un debutant dans un milieu que je connais pourtant bien.

Leaelyn
26 Avril 2015
21:31

Je ne vois pas pourquoi ce serais des mensonges, moi j'ai trouvé cet article intéressant.
N'envisageant pas de fréquenter ce genre de lieu, je ne m'étais jamais posé plus de questions que ça mais je trouve cet article bien écrit!

Tu dis qu'il ment parce qu'il dit gagner de l'argent?
La plupart des expatriés au Japon gagnent plutôt bien leur vie, je ne vois pas pourquoi ce serait faux.
Je ne comprends pas ta comparaison avec les night-club, j'ai travaillé dans un night-club à Shinjuku pendant un an et je n'y ai jamais vu de bagarre.

Enfin ça semble paraitre évident pour toi mais je ne vois pas bien pourquoi.

En tous cas merci pour cet article, c'est le genre d'information qu'on ne trouve pas facilement.

27 Avril 2015
00:37

Le plus important est aussi la responsabilite de poster un tel article.
Si tout est faux et que les conseils sont ridicules, je mets potentiellement des gens en danger. La communaute kanpai est assez large pour qu'une personne lisant cet article se retrouve un jour dans pareille situation (apres tout, tout personne qui va en boite doit absolument voir des bagarres).
Ecrire un article de cette longueur prends plusieurs heures, est ce que j'ai vraiment envie de perdre mon precieux temps juste pour ecrire des conneries qui pourraient se reveler dangereuses pour les personnes qui les lisent? Bien sur que non
Le concours kanpai est fini, en ecrivant cet article, je n'ai rien a gagner a part des petites etoiles et des commentaires.
J'adore le milieu des bars a hotesses et j'aimerais que plus de gens tentent au moins une fois l'aventure mais je ne veux surtout pas qu'ils vivent ce genre d'experience, surtout si c'est leur premiere fois.

Zuzu
27 Avril 2015
05:01

Pardon, je n'ai pas dit qu'il mentait disant qu'il gagnait bien sa vie... Etre un peu humble et avoir un peu de fierté...

Et si tout le monde était expatrié au Japon, ça se serait...

Et si t'as travaillé un an dans un night-club, sans voir les gens se chauffaient ... c'était pas un night club mais un maid bar ... un peu de sérieux ...

L'univers de la nuit est pas tout rose... partout dans le monde...

Comprends tu le mot Chimpila (désolé je ne sais pas en kanji)

Leaelyn
27 Avril 2015
05:15

J'ai supposé que SBR était expatrié parce qu'il dit se rendre souvent dans ce genre de bar avec des clients ou des employés, c'est le genre de chose qui arrive quand on bosse dans une boite japonaise.
Mais c'est vrai ce n'était que pure spéculation.

Mais si j'ai travaillé dans une boite et je n'ai pas vu de bagarres. J'y ai vu de l'alcool et de la drogue, des gens louches bien sur, mais ça n'a jamais dégénéré, du moins pas sous mes yeux.
Je ne dis pas que le monde de la nuit est rose ni qu'il n'y a pas de bagarres, juste que si, c'est possible de fréquenter ce genre d'endroit sans en voir.

Je trouve ça bizarre de juger de la sorte Zuzu.
Mais peut-être as-tu eu de nombreuses mauvaises expériences dans les bars à hôtesses?
Pour ma part, comme je le disais, je n'y ai jamais mis les pieds. J'ai rencontré des hôtesses et des hosts mais en dehors de leur travail seulement.

Et je comprends Chinpira oui. Pourquoi?

SBRr
27 Avril 2015
05:41

Ca va faire couler beaucoup d'encre tout ca. Visiblement, bien gagner sa vie est une honte qu'il faut cacher a tout prix.

Oui il y a une responsabilite a ecrire un article, tout simplement parce qu'il y a une possibilite que des gens appliquent ce qui est dit. Des gens viennent sur kanpai pour avoir des informations et ils font confiance en la reputation du site pour avoir des informations correctes.
Si je vais chez le medecin et qu'il me prescrit un medicament, je vais lui faire une confiance aveugle et prendre les medicaments prescrits. C'est de la responsabilite du medecin de faire un diagnostic et une prescription correcte. Peut etre que ca ne changera la vie de personne, peut etre que ca empechera a une personne de se faire avoir, on ne peut pas savoir.

Pourquoi je devrais reecrire un article qui parle des arnaques et de comment les eviter pour inclurer les cotes positifs des bars a hotesses? La n'est pas le sujet. C'est comme si un journal parlant d'un chirurgien ayant tue un patient lors d'une operation racontait toutes les operations reussies de ce chirurgien plutot que de se concentrer sur le sujet principal qui est justement cette seule et unique operation ratee. Le corps de l'article est en rapport avec le sujet, quoi de plus normal?

Les conseils qui coulent de source pour toi derriere ton ecran ne le sont pas forcement quand tu es sur place en train de te faire embobiner. Crois moi, j'ai revecu cette soiree dans ma tete des dizaines de fois deja et a chaque faux pas je me demande bien comment j'ai pu faire pour tomber dans le panneau. Meme ce qui coule de source quand on est chez soi a tete reposee doit etre dit.

Zuzu
27 Avril 2015
05:50

Bien gagné sa vie, n'est pas une honte... Mais le répété en une ...

T'es pas assez humble ...

Et les gens qui ne le sont pas, s'exposent ...

C'est la vie ... Mais je vois que tu ne le comprends pas...

zuzu
27 Avril 2015
05:44

Chimpira ont le sang chaud .... Tu les vois svt se battre avec des dizaines de policiers autour d'eux .... dans le kansai c'est comme ça ... Ils ont pris trop de chabu etc ...

Juste hier, je suis sorti faire un footing et y avait une course poursuite entre eux et la police ... c'était 11h du soir ... Mais j'ai pas besoin de me la raconter en écrivant un article...

Si j'ai eu de mauvaises expériences, pas vraiment ... rien de choquant pour moi ... juste la vie de la nuit ...

Je sais pas trop quoi te dire car c'est du bon-sens ...

SBR est un peu trop donneur de leçon ... mais que du bon-sens tous ces conseils .... rien de très spécial... J'ai l'impression de voir un Otaku qui sort pour la 1ère fois (dixit ma femme quand elle a lit ça, et elle est japonaise) ...

Zuzu
27 Avril 2015
04:51

Je suis atristé ...

J'ai l'impression d'avoir des enfants en face de moi... qui n'ont aucun discernement...

Honnêtement, tes conseils sont un peu ridicules... c'est juste du bon sens... t'as pas besoin d'un ami avocat pour t'expliquer ça... lol c'est une blague...

Après mon histoire de bagarre, c'est logique... Les endroits de fête y a de l'alcool, de la drogue et les choses montent facilement...

J'ai vécu dans différents pays, j'aime sortir, je suis aussi résident au Japon... et j'ai aussi vu des bagarres au Japon... Ici généralement, c'est les chimpila qui se battent...

Et ta responsabilité d'écrire un article, je rigole... Ca changera la vie de personne... soit un peu humble...

Et si tu aimes les bars hôtesses, RE-ECRIS TON ARTICLE en ne mettant pas uniquement l'aspect NEGATIF... Car tu donnes à personne l'envi d'y aller

Je vois que t'as du temps à perdre pour ta golden week

FREDERIC BUONO
27 Avril 2015
08:03

N'existe-t-il pas de site que recense ce genre d'établissement à éviter?

Sbrr
27 Avril 2015
08:23

En tapant le nom du quartier ou on veut aller (par exemple 歌舞伎町) et le mot ぼったくり on peut facilement trouver des temoignages de japonais qui se sont fait avoir et dans quel bar.
L'ideal serait de taper le nom du bar ou l'on va et ce meme mot pour voir si il existe des cas connus d'arnaques dans ces endroits.
Des gens se font avoir tous les jours par centaines, que ce soit des touristes comme des japonais, ce ne sont pas les sources d'information qui manquent a ce sujet.

Takada
28 Juillet 2015
05:32

Bonjour,

J'ai lu l'article et je trouve que c'est une excellente initiative. À vrai dire, je regrette amèrement de ne pas l'avoir lu avant. Je suis actuellement au Japon avec mon ami et nous avons vécu une expérience similaire (quoique beaucoup plus bête et plus coûteuse) durant notre première nuit à Tokyo.

Nous étions à peine rentré de Kyoto et je voulais emmener mon ami au Golden Gai. Nous avons traversé Kabuki Cho, parce qu'il faut dire que c'est une chose à voir. Je savais qu'il voulait essayer des trucs coquins au Japon et il devait y aller avec un de ses amis tokyoïte. Moi, j'ai une copine et ce genre de truc ne m'intéresse pas vraiment (je ne suis pas vraiment friand de payer pour de la compagnie, de l'affection ou du sexe ; mais je n'ai rien contre le fait que d'autres le fassent). Bref, on s'est fait abordé par un Africain et mon ami s'est mis à être curieux. 3000 yens l'heure avec conso gratuites, je me suis dit : "pourquoi ne pas l'accompagner, ça lui fera plaisir puisqu'il n'irait jamais seul."

Le début se passe pas très bien. Je refuse d'abord de payer la boisson de la fille qui est venue vers moi, puis j'en accepte un, mais pas plus. On ne s'entend pas très bien et je suis plutôt froid. Elle échange avec sa copine (je commençais à avoir bien bu. Normal, les filles là-bas te mettrait l'alcool sous perfusion si elles pouvaient) et je me laisse entraîner, car le courant passe très bien entre celle-ci et moi. Comme un gros naïf qui croyait ne pas se faire prendre (j'ai 25 ans et aucune idée de ce genre d'endroit), je perds le contrôle, enivré. J'ai accepté d'offrir pour 20'000 ou 30'000 yens de conso à la fille. Elle me dit qu'elle veut m'embrasser, coucher, mais je refuse (Dieu merci d'ailleurs).

Après 4 heures sur place (je passais vraiment un excellent moment à parler avec la fille, du coup le temps a filé), je suis pris d'un éclair de lucidité et me lève pour savoir où en est l'addition. Le mec me sort une facture de 260'000 yens. Je me souviens avoir eu un moment de révolte, mais j'étais déjà bien cuit et l'euphorie m'a regagné. Je lui dit que je ne paierais pas pour mon ami, qui lui s'est entouré de 2 nanas. Je me retrouve donc à payer 80'000 yens. Quand j'apprends la chose à mon ami, il est révolté (et fin cuit). Moi, comme je suis ivre style "gentil con, gentil pigeon", je lui dit : "Boaf, paie ou bien on va se retrouver à avoir des problèmes avec les Yakuzas" (j'étais vraiment stupide à ce moment-là, même si ça nous a peut-être évité le pire, car mon ami peut s'emballer très vite quand il a bu). Il est possible qu'ils aient mis un truc dans mon verre, mais je ne saurais le dire. Il va négocier avec la boss et obtient de payer 100'000 yens. Moi, je vais à l'ATM, accompagné du rabatteur (très sympa, le profil parfait pour m'avoir). Je paie cash et...

... Et là se passe le truc le plus stupide de la soirée (quoique, attendez de voir la suite). Je me rendais compte qu'on s'était fait avoir, mon pote s'en est rendu compte... Mais - on devait vraiment passer un bon moment - on se pose à nouveau et on continue de parler avec les fille (toujours dans ce sentiment d'euphorie total, avec l'inconscience totale de la valeur de mes dépenses). J'ai eu la présence d'esprit de dire que dorénavant je ne payais qu'AVANT. À partir de là, il n'y avait plus d'arnaque, si ce n'est que j'étais clairement dans un état loin de toute raison pour payer . On passe la nuit là-bas et je dépense le reste des 100'000 yens que j'avais retiré. La fille s'endort à côté de moi, alors que je reste encore super euphorique. Les rabatteurs rentrent et, comme un idiot, je retire à nouveau 100'000 yens pour payer du champagne à tout le monde. On finit dans un bar à fléchettes à faire des parties où je crois avoir parié à coup de 10'000 yens par-ci par-là (ça devient vraiment flou à partir de là), alors que mes capacités motrices étaient déjà bien diminuées. J'imagine que les mecs ont bien profité de mon état pour me plumer tout ce que j'avais.

Bref, nous rentrons à 7h du matin. 200'000 yens de moins dans mon porte-feuille, 130'000 yens de moins dans celui de mon ami. J'ai passé la journée d'après dans mon lit à récupérer. Quand j'y ai vu plus clair, je me suis rendu compte de la stupidité de mon comportement tout au long de la soirée. Le pigeonnage, le flambage. Tout . J'avais extrêmement honte de moi, pour ce que j'avais fait, mais aussi de ne pas avoir pu prendre soin de mon ami, comme j'aurais dû. J'étais heureux cependant d'avoir gardé la présence d'esprit de ne pas avoir brisé mon couple ce soir-là : ça m'aurait coûté bien plus qu'un SMIC.

Voilà pour mon histoire. Il y a de quoi bien rire de nous, mais c'est une leçon d'humilité qui m'a coûté très, très cher et que je suis loin d'avoir digérée. J'ai de la chance d'avoir pas mal d'argent de côté pour continuer mon voyage sans souci financier. Plus jamais je ne mettrais les pieds dans un endroit qui touche de près ou de loin à ce genre de milieu, je me le suis promis (certains pourront trouver dommage, mais il ne faut pas oublier que ce n'est pas mon truc à la base). Si je poste ici, c'est parce que je veux mettre en garde non seulement contre la surfacturation, mais aussi contre la possibilité de se retrouver abusé dans un état de faiblesse (complètement ivre, peut-être drogué).

Comme l'a dit l'auteur de l'article, j'ai été con le temps d'une soirée. Et j'ai appris ma leçon de la plus dure des façons.

Sbrr
28 Juillet 2015
06:05

Dis toi bien que dans ce genre d'endroit, chaque client est une personne qui s'est faite avoir et qu'il y en a chaque jour des centaines, si pas des milliers qui se font arnaquer.
Ce n'est pas une honte, la strategie est bien rodee et etrangers comme japonais se font avoir. Si c'etait si simple de remarquer l'arnaque des le debut, ces bars auraient tous fermé il y a bien longtemps.
Les bars avec des japonais sont relativement reglos (enfin, a leur niveau) mais ceux avec les africains sont connus pour droguer les verres. Note que je n'y suis jamais alle dans les endroits tenus par les africains mais ce qu'on en raconte suffit a se tenir a l'ecart de tout ce qui est trop foncé avec pour effet pervers de se sentir systématiquement en sécurité quand les patrons sont japonais.

J'imagine que quand tu raconteras ca a des amis ou sur des forums tu auras droit a des "ahaha bien fait, t'avais qu'a savoir a l'avance" ou encore "mais comment t'as fait pour te faire avoir?", il faut vraiment le vivre pour se rendre compte. Retourner sur place, c'est vrai que ce n'etait pas tres malin mais dieu sait ce qu'il y avait dans les verres, impossible de te juger pour ca. Pendant quelques jours, tu vas te retourner dans ton lit dans tous les sens en repensant a tous les moments ou tu as fait des erreurs, ce que tu aurais pu faire, etc et puis ca va passer.
La seule chose que tu peux faire a ce stade, c'est d'en parler autour de toi, plus des victimes parleront, plus ce genre de choses passera peut etre un jour du status de "arnaque a gros cretins qui meritent bien ce qui leur est arrivé" a celui de "arnaque bien rodée qui peut toucher n'importe qui et qui peut mal se terminer".
Ce n'est pas pour rien que les sites des ambassades en parlent apres tout.

Takada
28 Juillet 2015
06:29

Merci beaucoup pour ces mots. C'est vrai qu'on a bien besoin de se faire remonter le moral et ma copine a été incroyablement réconfortante (alors qu'elle aurait des raisons de m'en vouloir). Alors que je pensais avoir été l'idiot le plus fin de la galaxie, elle m'a bien fait sentir que ce n'était pas la fin du monde : finalement, je n'ai perdu que de l'argent, sans atteinte à mon intégrité physique.

Je suis d'accord avec toi. Ce sont des entourloupes bien rodées, surtout si on se retrouve drogué et ivre. J'ai en effet beaucoup tourné dans mon lit à mal penser de moi. C'est bizarre d'ailleurs, parce que j'ai le souvenir d'une soirée très chouette, que l'arnaque vient complètement gâcher.

Par contre, je ne sais combien j'ai payé en plus de ce qu'on peut raisonnablement payer pour toute une nuit dans un endroit comme ça. Peut-être que ça m'aidera à relativiser, même si une arnaque reste une arnaque, que ce soit pour 10, 100 ou 1000 €.

En tout cas, je suis désolé pour tous ceux qui se feront avoir à l'avenir. J'en parlerais pour mettre en garde ceux qui se laisserait entraîner aussi.

Ajouter un commentaire