L’empire des sans : documentaire sur le sexe au Japon

Reportage sur les Japonais "sexless" : love dolls, Tenga...

Le 16 janvier dernier, France 3 a diffusé un nouvel épisode de sa collection documentaire Déshabillez-nous : L’empire des sans, réalisé par Pierre Caule, se focalise sur le phénomène de “sexless couples” (couples sans sexe) au Japon. Un reportage évidemment propice à de nombreux écueils, approximations et raccourcis, et qu'il rencontre malheureusement assez souvent.

Dommage car le sujet, d'un point de vue sociologique, avait tout pour intéresser les amateurs de la société japonaise. En effet, le Japon fait face à des taux de fécondité parmi les plus faibles des PID, et selon les statistiques, il aura perdu plus de la moitié de sa population à l'horizon 2050. Or, faute d'analyse, le documentaire se focalise sur des témoignages secs sans s'y appuyer, et dresse un rapport de l'onanisme à la japonaise.

Petit tour de ces clichés un peu énervants rencontrés dans L'Empire des Sans...

  • D'abord, le documentaire est totalement Tokyo-centré, comme basé sur le postulat "Tokyo = Japon". Or, évidemment, les comportements sexuels diffèrent entre une capitale et ses provinces...
  • On n'évite pas les passages semi-publicitaires sur la gamme Tenga (l'accessoire hype de masturbation masculine) ni les love-dolls plus réalistes que jamais.
  • Le documentaire fait un mélange sociétal des genres en voulant appliquer à l'identité japonaise nos prérogatives occidentales vis-à-vis de l'acte sexuel. On sent que l'auteur ne s'est pas attaché au pourquoi des comportements des Japonais face au sexe, mais plutôt à observer ces rapports via le prisme occidental. La notion de plaisir n'est pas la même au Japon que dans le reste du monde, à aucun moment cela n'est abordé.
  • D'ailleurs, jusqu'à certaines traductions sont très approximatives : 面倒くさい ("c'est pénible") devient "je suis fatigué", ou 文句言われる devient "on va m'embêter".

Pour regarder le documentaire Déshabillez-nous : L’empire des sans en streaming (replay TV), cliquez ici. Mais lors de ma dernière vérification, il n'était plus accessible. Donc si l'un d'entre vous a un lien Megaupload ou Torrent à partager (comme pour Toqué de Tokyo), faites tourner !

Article intéressant ?
5/5 (2 votes)

Informations pratiques

Thématiques associées

Kanpai vous suggère également ces articles

Commentaires

Arkados
03 Février 2011
09:18

Si c'est ce que je pense, alors:
http://www.fansub-streaming.eu/blog/documentaire-lempire-des-sans.html
^^

En fait, je me demande si ce manque de "creusage" du sujet est expliqué par l'idée derrière ce documentaire: "à cause de la dés-humanisation des relations humaines, l'Europe va t-elle suivre le Japon dans cette voie ?"
Sauf que comme tout initié sait, calquer ce que l'on voit dans ce documentaire sur la société occidentale donnerait un bouillon de culture rempli de névrosés, à t'en faire perdre tout philanthropisme.

Ceci parallèlement aux quelques documentaires sur les "no-lifes" et on voit que la rédaction d'ARTE n'est plus toute jeune :/ Comme perdu pied avec la société du XXI siècle qui se construit.

Arkados
03 Février 2011
09:20

sed 's/ARTE/France 3/g'
(mon avis sur la rédaction reste le même ^^)

03 Février 2011
09:35

Merci pour le lien, c'est exactement le documentaire en question !

Michix
03 Février 2011
17:33

Je n'ai pas vu ce documentaire mais le manque de profondeur qui en serait fait dans l'analyse ne m'étonne pas. Ce n'est pas la première fois que des documentaires ou articles sur le Japon le montrent comme un pays étrange, décalé ou en plein déclin. J'ai l'impression que le message qui est sous-entendu derrière ces analyses déformées est plutôt : " la France et l'Europe peuvent se rassurer, elles restent des grandes puissances. La preuve : le Japon, ancien peuple de fourmis menaçant la vieille Europe dans les années 70 et 80 est en plein déclin démographique et économique" (c'est bien sûr une analyse personnelle).

Druaga
04 Février 2011
07:12

Je ne pense pas que ce reportage ait été fait dans le but de contre carrer l'expansion culturelle du Japon ou d'expliquer quoi que soit d'autre. Excusez leur manque de profondeur d'analyse, ils n'ont pas le temps pour ça, ils ont certainement une famille à nourrir et ce n'est pas UN reportage qui les mettront hors du besoin. Alors pas le temps de préparer un mémoire sur la société japonaise, le temps c'est de l'argent!

C'est juste un reportage comme un autre qui rapporte des faits de "société", marginaux ou non, avec en bonus une pointe d'exotisme! Donnez moi du sexe, de l'argent, de la violence et de l'insolite, recouvrez le tout d'une pseudo sociologie et vous avez un reportage pas cher qui rapporte.

Demain ils iront, comme à l'époque sur TF1, en Bolivie pour filmer des prostitués transsexuelles à peine majeurs qui exercent dans les mines...Rien a changé et c'est toujours aussi divertissant. Rien de plus.

David
06 Février 2011
01:50

Cela fait longtemps que je ne regarde plus les reportages "sociétaux" à la télé. Michix, rassurez-vous, il ne s'agit pas de nippophobie, juste du fait que le métier de journaliste d'investigation pour la télé est mort si tant est qu'il ait jamais existé.

Mais il faut reconnaître que le titre est bien trouvé quand même.

Sinon big up à Gaël pour souligner ça: "D’abord, le documentaire est totalement Tokyo-centré, comme basé sur le postulat “Tokyo = Japon”." Même si c'est pas demain la veille que l'on arrêtera de faire ce raccourci (que ce soit à la TV ou ailleurs -internet compris-).

Michix
06 Février 2011
06:18

Merci pour ces précisions, David et Druaga. Pas de nippophobie dans ce documentaire mais juste, comme le dit Gaël, une série de raccourcis et de clichés. Ce n'est malheureusement pas la première fois que des émissions prétendument d'investigations cherchent d'abord à faire du sensationnel et racontent n'importe quoi du moment que l'audience est au rendez-vous.

Stéphane
12 Février 2011
17:06

Idem pour moi tous les reportages sur le Japon sont tous les memes.
Le dernier sur M6 était encore pire que celui la .
Il montre tous le japon et ses habitants de la meme facon , je me demande mme si des fois il sont vraiment aller la bas .
Ou si il sont pas rester qu'a Shinjuku et encore.
Il faut vraiment se balader parmi la population essayer d'echanger avec eux pour vraiment découvrir ce pays.

Michix
12 Février 2011
21:33

Je n'ai pas vu le dernier reportage de M6 sur le Japon mais j'imagine que ça ne devait effectivement pas voler haut.
Il y a quand un reportage récent qui sort du lot : celui de Arte diffusé le 8 février sur les Freeters, les nouveaux travailleurs précaires du Japon. Bien construit, documenté, avec plusieurs témoignages et interviews ... bref un vrai reportage qui vaut le coup. J'ai d'ailleurs mis en ligne la vidéo DailyMotion sur mon blog à cette adresse : http://kangei.free.fr/index.php/post/Reportage-sur-les-travailleurs-précaires-du-Japon.

13 Février 2011
16:03

Eh bien écoute, j'ai trouvé ce reportage assez médiocre, sans doute pas autant que "L'empire des Sans", mais plutôt fainéant, épanché, soporifique et n'allant pas beaucoup dans l'analyse. Donc je n'écrirai pas d'article dessus.

pitchan
12 Février 2011
22:08

Justement il y a un excellent livre de Muriel Jolivet, Japon la crise des modèles, où elle aborde ces phénomènes :la prostitution des mineures, les sexless couples etc... Elle détaille aussi les modes gyaru, hommes efféminés etc...

Laura
08 Juillet 2013
16:00

Il faut avouer que la désinformation devient une généralité à notre époque et c'est le cas pour presque tout ce qui passe à la télé malheureusement...

Enfin, je me demande si du coup, vous ne connaîtriez pas quelqu'un ayant fait un article sur le sujet ou si vous allez éventuellement en faire un ? C'est un sujet qui m'intrigue vraiment beaucoup mais je me vois mal poser la question directement à mes correspondants... Je pense que c'est aussi un peu (beaucoup ?) tabou là-bas !! >.>;

Ajouter un commentaire