hatsune-miku-vocaloid

Hatsune Miku, l’idol vocaloïde !

Hatsune Miku est un personnage que j'avais déjà rencontré, sans vraiment le savoir. Elle est une protagoniste récurrente de la vaste identité graphique japonaise, que l'on retrouve à droite à gauche sur les sites japonisants ou adeptes d'une culture kawaii. Mais je n'avais jamais prêté attention à l'iconisation de la jeune femme virtuelle, jusqu'à ce que je tombe un peu par hasard sur cette vidéo sidérante :

A ma connaissance, c'est la première fois qu'un personnage virtuel qui se produit en concert sur écran géant, face à une salle comble acquise à sa gloire. En 2010, Miku a ainsi effectué une série de concerts "live" à travers le Japon. Mais qui est donc Hatsune Miku pour réaliser ce prodige délirant ?

Après quelques recherches rapides, l'origine de Miku Hatsune est tout aussi étonnante. A l'origine, il y a un éditeur de logiciels musicaux : Crypton Future Media, qui développe notamment une application appelée Vocaloid. Au cours du développement, ils obtiennent la licence Yamaha pour développer un synthétiseur vocal capable de lire des phrases et ce à n'importe quelle tonalité. Pour cela, ils prennent comme base la voix de la doubleuse japonaise Saki Fujita.

Afin d'humaniser Vocaloid et pour des raisons marketing, Crypton Future Media imagine un personnage féminin derrière cette voix, dérivé de la culture "idol" et kawaii. Une fois dessinée, on lui invente une vie (16 ans / 158cm / 42kgs...) dans laquelle elle est "une diva androïde dans un future proche où les chansons ont disparu". Le nom de Hatsune Miku signifie littéralement "le premier son du futur". Vocaloid - Hatsune Miku sort au Japon sur Windows le 31 août 2007, pour la modique somme de 15.750 Yens 💴 (soit près de 140€ au cours actuel). C'est à partir de ce jour que débute l'incroyable carrière de Miku et dès les 2 premières semaines, il s'écoule 3.000 exemplaires de Vocaloid, chiffre atteint par moins de 0,5% des logiciels musicaux.

La popularité de Hatsune Miku connaît vite des sommets. L'idol virtuelle est vite dérivée en figurines et autres goodies, en jeux vidéo 🎮 sur PSP, en manga, etc. Crypton Future Media sort une extension freeware à son Vocaloid, intitulée MikuMikuDance, qui permet de réaliser des clips d'animation 3D pour accompagner ses créations. En avril 2010, un nouvel add-on voit le jour : Hatsune Miku Append, avec notamment la particularité de proposer 6 tonalités de voix différentes (Soft / Sweet / Dark / Vivid / Solid / Light).

Aujourd'hui, Hatsune Miku est une incontournable de la culture populaire japonaise, au point qu'elle est devenue une icône et certains parlent même de phénomène de société. Son immense popularité est à rapprocher des stars souvent reconnues dans le cosplay, telles que Naruto ou certains personnages de Final Fantasy. L' "artiste" sort beaucoup de CD de ses chansons qui se vendent à de nombreux exemplaires. D'où le succès du concert dont on parlait en début d'article.

Plus récemment, on a appris que Hatsune Miku tentait une percée hors des frontières japonaises. Ça s'annonce plus délicat, mais c'est Toyota qui relève le défi aux États-Unis en faisant de Miku la mascotte de sa nouvelle Corolla. L'essai se fait sur la base d'un changement de design : du kawaii, on passe à une esthétique plus proche du comic. Pour l'instant la cible reste les Asiatiques-Américains mais, selon le succès du marketing, la star pourrait trouver là une porte d'entrée vers l'occident.

Et vous, vous êtes fan de Hatsune Miku ? Dites-nous en un peu plus...

Dernière mise à jour le 11 septembre 2015