Nobuta wo Produce

Encore un drama qui a très bonne presse sur le net. En revanche, pour vendre immédiatement la mèche, je n’ai pas du tout accroché à Nobuta wo Produce, contrairement à Orange Days, Nodame Cantabile ou My Boss My Hero par exemple. Nobuta est un drama diffusé en 2005, tiré d’un livre de Gen Shiraiwa. Vous ne le connaissez pas, moi non plus ; on pourra simplement noter sa relative jeunesse (21 ans au moment de la publication), ce qui inspire probablement des éléments autobiographiques. Le résultat à l’écran est un school drama tout ce qu’il y a de plus classique.

Le postulat de départ est simple. Deux camarades de classe que tout oppose vont faire le pari de promouvoir la nouvelle élève renfermée et un peu freak. Promouvoir c’est « produce », dans une société qui lance les idols en attendant qu’elles retombent aussi vite pour assurer le turn-over. On aura donc la petite Horikita Maki (Nobuko) face aux deux beaux gosses androgynes, Kamenashi Kazuya (Shûji) et « Yamapi » Yamashita Tomohisa (Akira). Le premier est un élève populaire auprès de tous (un critère fondamental au lycée, encore plus au Japon) qui sort avec la plus belle fille de l’école, Erika Toda. Par « sortir », comprenez manger tous les midis le bentô qu’elle lui a préparé, et non pas coucher parce qu’il roule en pétrolette, sans l’avis de ses parents à elle (pour le sexe sans protection ET le pot Ninja). Yamapi, lui, est un riche héritier caché derrière un comportement fantasque, maniéré voire marginal. Bref, tout les oppose à première vue.

Et pourtant, magie du drama oblige, ces deux-là vont en apprendre énormément sur eux-mêmes grâce à cette expérience. Et c’est là que j’ai commencé à décrocher. Assez tôt, donc. Puisqu’en plus d’être long à démarrer, Nobuta wo Produce est un ramassis de morales à cent Yen que le divertissement ne sauve même pas. On notera éventuellement quelques bonnes idées : le libraire tout droit sorti de l’ère Edo qui interdit son établissement aux moches, la principale adjointe qui rôde dans les couloirs, le « hontô-ojisan » (pépé vérité) qui court après les gens jusqu’à ce qu’ils lui disent leur vérité du moment, etc. Mais pour le reste, on s’ennuie trop dans chaque épisode pour se laisser emporter.

Nobuta Power, Chûnyû ! Non, rien à faire, je n’y crois pas. Ou alors… merde… j’aurais enfin grandi ?!

Article intéressant ?
5/5 (1 vote)

Galerie photos

  • nobuta-wo-produce
  • Nobuta O Produce Drama
  • Nobuta Wo Produce Drama

Kanpai vous suggère également ces articles

Commentaires

A.
31 Octobre 2009
11:43

Oh! ça date!, je veux dire, ça a été le tout premier Drama que j'ai vu! °o°
je n'avais pas de référence pour comparer, mais j'avais bien aimé!
maintenant, en y repensant, c'était peut être un peu enfantin :roll: (je n'ai pas été tenté de le revoir...)

haha, le papi vérité était très fun! :3
les morales... -parce qu'il y en avait?!- ne m'ont pas spécialement marqué... u_u;; mais ça m'avait laissé une bonne impression pourtant...
la fin m'a plutôt bien plu aussi, et j'avoue que j'avais totalement zappé la relation entre Akira et Shuji, pour moi, ils s'entendait déjà très bien °x° (ou alors, j'ai vraiment rien suivit à l'histoire! OTL)
l'ending m'est resté comme amusante, et j'aimais bien la chanson (qui a été reprise par la suite)

tu m'as donné envie de les revoir °x° (c'était si mauvais que ça?)

moi
02 Novembre 2009
18:24

la fin ma déçu ce n'est qu'une Tomodachi story comme je les déteste y'avait une bonne possiblité de triangle amoureux

H.M.
24 Novembre 2009
00:10

A la place de ce billet, vous auriez dû écrire : "J'ai rien compris". Vous êtes passez à côté de l'essentiel. Pourtant il y a beaucoup à dire. C'est un des grands classiques du drama.

Sylar
10 Décembre 2010
22:11

J'aurais pas mieux dit que mon voisin du dessus.
Comment peut-on critiquer NWP en vingt lignes ? Ce drama possède une grande profondeur que vous ne semblez pas avoir perçue.

razane
24 Avril 2013
20:34

En lisant votre article je me suis demander si vous parlier du meme drama que mois nobuta wo produce est un classique qui possedent une grande profondeur certe subtile mais qui change du classique drama "love,love" est qui au contraire de lamour se developpe autour dun sujet un peu mis de cotes dans les drama l'amitier de plus le casting est geniale jadore le jeu de yamapi qui a la meme attitude qun alcolique heureux (j crois pas que se terme existe ) certe kazuya nous laisse un peu indeifferent au debut mais il finit par reussir a rentrer dans la pau du personnage au fur et a mesusure ce drama ma fait decouvrire lctrice horikita maki que je trouve geniale !!! Dans ses drama malheuresement je trouve que la fin nest pas a la hauteur enfainte ses bien mais pas bien . et pour finir le "KONKON"de yamapi qui est devenue lun de mes tics bref un tres bon drama

Cloud
01 Août 2013
13:07

Personellement j'ai adoré ce drama , un de mes préféré , comme quoi , chacun ces goûts , mais comme il a été dit plus haut , je trouve ça un peu dommage que de résumer Nobuta wo produce a quelques ligne , juste la fin qui m'a déçu , un peu trop simplet a mon goût , mais j'ai adoré regarder ce drama tout le long , et les personnages sont vraiment attachant

Kon Kon
17 Août 2013
17:18

Ah non, non, non et non ! NwP est une pure merveille, les personnages sont drôles et attachants, l'amitié qui lie les 3 personnages principales (Yamapi et Maki (Bon j'ai moi même pas accroché à la fin du premier épisode, mais heureusement j'ai continué !)

Ajouter un commentaire