king-of-fighters-film

King of Fighters, le film

C'est au tour de la série King of Fighters de succomber aux affres de l'adaptation live. Évidemment, ce film KoF est à rapprocher des tristement médiocres Street Fighter, Tekken et Dead or Alive, 3 films tirés de jeux vidéo 🎮 de combat tous aussi déprimants les uns que les autres. Et King of Fighters ne déroge pas à la règle : il s'avère même presque encore plus soporifique.

Le casting fait dans le melting-pot : Mai Shiranui est interprétée par Maggie Q (qui fait ce qu'elle peut pour tenir le film à bout de bras, sans posséder les attributs mammaires du personnage original), Kyo Kusanagi par Sean Faris, Yori Yagami par Will Yun Lee, et c'est Ray Park qui tient le rôle d'un méchant Rugal. C'est assez amusant de les entendre écorcher à tout-va la prononciation des noms japonais.

En fait, tout dans ce film King of Fighters pue le cheap à 2 kilomètres. Et il ne s'agit pas seulement d'un problème de budget, mais de sensibilité. Les décors, le maquillage et les effets spéciaux en témoignent à chaque minute. Et puis, pourquoi est-il filmé quasi tout le temps de biais (sérieusement, préparez-vous à attraper un torticolis...) ? Ce ne sont pas les 2 combats et demie, même pas impressionnants ni bien montés, qui remonteront le niveau.

Au final, King of Fighters - The Movie a beau être bourré de fan service, il n'en est pas moins chiant et honteux pour cette licence aussi prestigieuse.

Dernière mise à jour le 11 septembre 2015