doamovie01

Dead or Alive The Movie

DOA Le film

J’ai comme l’impression que la production de Dead or Alive est passée relativement inaperçue. Le film est déjà en salles un peu partout dans le monde et, pour ma part, je ne l’ai pas vu arriver. Qui sait, c’est peut-être un réflexe défensif naturel, en rapport avec les catastrophes cinématographiques Street Fighter, Mortal Kombat ou Super Mario Bros.. DOA le film a été réalisé par Cory YUEN, un habitué des films d’arts martiaux. Ça se ressent beaucoup, autant au travers des combats que des scènes de comédie. Ces dernières sont mal jouées au point que l’on attend une scène érotique à n’importe quel moment.

Bien entendu, pas la peine d’espérer un vrai scénario dans le film. Kasumi va chercher son frère au tournoi DOA, tout le monde se bat en combats singuliers, puis nos donzelles affrontent ensemble un gros méchant dont les pouvoirs sont contenus dans des lunettes de soleil (!). Point. Globalement, la fidélité du rendu des personnages est dans la moyenne de ce qui a été fait auparavant. Presque moins pire, mais il y a tout de même quelques moments de solitude face à certains personnages, dont le rendu live fait quand même très cheap. Les coupes de cheveux d’Ayane ou Zack sont notamment assez décalées. Plus terre à terre, Devon AOKI, qui joue Kasumi, a quand même une tête de castor. Ça n’aide pas à l’identification.

Dans l’ensemble, tout cela reste relativement fidèle au jeu. Les personnages féminins sont mis très en avant, malgré un tour de poitrine bien moindre. En fait, les filles sont tellement prégnantes qu’elles font très vite passer à la trappe jusqu’aux mecs les plus « importants » du script. Enfin, baraqués ou pas, tous combattent sans échauffement ni étirement, et même souvent dans des tenues qui ne facilitent pas la souplesse. Se battre en jean moulant, on a vu plus pratique… Reste que les chorégraphies sont plutôt bonnes, pour des combats pêchus et pas trop longs. De même, les différents coups et mouvements sont plutôt bien réalisés (et surtout bien filmés) malgré un usage massif de la technique du filin.

On a même droit à quelques clins d’œil amusés au jeu vidéo. Par exemple, les retransmissions de combats sur écrans incluant les barres de vie, ou des voix criant « Fight ! » ou « Winner ! ». La séquence de beach volley, quant à elle, n’est bien sûr pas sans rappeler Xtreme BV. Au final, curieusement, ce film Dead or Alive n’est pas si raté que ça. Il dure seulement 1h15, donc on n’a presque pas le temps de s’ennuyer, puisqu’il n’y a pas de grosse baisse de rythme. Bien sûr, tout cela reste assez invraisemblable et parfois très ringard mais bon… un dimanche soir où vous n’avez rien à faire, allez le voir entre potes.

Dernière mise à jour le 06 avril 2015