braid

Les 3 jeux les plus marquants de la décennie 2000-2010

Faites le test auprès de tous les gamers ayant commencé à jouer avant les années 2000 : à la question de savoir quels sont les 3 jeux les plus marquants de la décennie, les réponses risquent d'abord de ne pas être immédiates, mais également de varier drastiquement d'un joueur à l'autre. Parce que c'est une vraie gageure que de réduire à 3 jeux seulement une décennie qui a vu tellement de faits marquants pour ce média, en tant que loisir comme de marché.

J'ai tout de même décidé de me plier au jeu et de citer 3 titres qui, d'après moi, ont marqué la décennie 2000-2010. Je précise avant de commencer que j'ai axé ma sélection, moins sur l'importance historique de ces jeux dans la chronologie du JV, que dans les sensations et sentiments transmis au joueur au cours de leur expérience.

---

Braid

Un bijou du jeu indépendant, sorti sur Xbox Live Arcade au cours de l'été 2008, puis porté sur PlayStation Network et PC courant 2009. Au premier coup d'œil, Braid est un jeu de plate-forme qui, hormis sa construction artistique, ne semble pas sortir des carcans habituels du genre. A jouer, il est très abscons dans son scénario, parfois compliqué dans ses tableaux et dans la réflexion de gameplay qu'il impose, bref... Braid est peu accessible. Mais si on a le malheur de s'y plonger, la rétribution est au-delà de ce qu'on pouvait s'imaginer de meilleur. Le titre de Jonathan Blow sait dépasser les frontières du jeu vidéo 🎮 et les habitudes confortables du joueur pour les retourner contre lui et passer un message de paix inattendu. Une des plus belles découvertes du jeu vidéo ces 10 dernières années, qui fera date encore longtemps dans l'approche narrative.

// commander Braid

---

Shadow of the Colossus

Le Japonais Fumito Ueda avait déjà frappé très fort avec ICO en 2001. Un premier essai éthéré et poétique, d'une maturité impressionnante pour un "néophyte" de la création vidéoludique. Sa suite indirecte, Shadow of the Colossus (2005), prend un pas plus sombre et plus solitaire. Sa construction de game design est tout aussi audacieuse - on pourrait le réduire à une suite de 16 boss. Mais ce serait nier un schéma de création bien plus vaste : un monde unique, étendu mais terriblement fermé ; des opposants colossaux, charismatiques et dantesques ; un scénario étouffant, émouvant et dur. Shadow of the Colossus est une merveille périlleuse : au fur et à mesure qu'on entrevoit l'issue fatale, on peut de moins en moins s'en soustraire. Pas étonnant que le troisième épisode de la saga, The Last Guardian, prévu pour une sortie en fin d'année, soit aussi attendu.

// commander Shadow of the Colossus

---

REZ

Une expérience sensorielle, débarquée sur Dreamcast dès 2001 puis adaptée sur PlayStation, et dépoussiérée en 2008 avec la version HD sur Xbox Live Arcade. On le doit au génie japonais Tetsuya Mizuguchi, connu à l'origine pour son Sega Rally, puis inspiré d'un virage rythmique avec Space Channel 5. REZ cherche une expérience sensorielle inédite à l'époque dans sa forme : le rapport au son découlant de l'interaction à l'image. Manette en main, c'est le joueur qui, sur une pulsation, construit son environnement sonore et décrit tout le bruitage autour de ses actions. Derrière le shoot fil de fer, donc, se cache un trésor artistique et une expérience de jeu à toute épreuve. A suivre de près : son Child of Eden, fils spirituel de REZ compatible Kinect, à venir cette année.

// commander REZ

---

Les autres jeux qui ont échappé de peu au podium

Évidemment, avant de m'arrêter (difficilement) sur ces 3 jeux, ma sélection était plus longue, incorporant les titres suivants :

  • Wii Sports (2006) -- Il cristallise le virage casual déjà inspiré à haute dose avec des titres comme Kawashima sur DS. Dans le jeu vidéo moderne, il y a certainement eu un avant et un après Wii Sports.
  • Heavy Rain (2010) -- Le jeu dont vous êtes le héros. De multiples embranchements, scénarios possibles pour un titre léché et cocorico !
  • Super Mario Galaxy (2007) -- Comme je le disais dans mon test et celui de sa suite plus difficile, Nintendo enseigne avec les Galaxy des leçons inégalées de game design en 3 dimensions.
  • Shenmue (29/12/99, allez on dit que ça compte !) -- Un des flops les plus retentissants de l'histoire du jeu vidéo, vu son investissement, il a contribué à faire couler Sega en tant que constructeur. Mais dans son approche fignolée, il a mis à l'amende le genre aventure.
  • la saga Assassin's Creed (2007+) -- Une saga tentaculaire, tant dans son approche historique que dans un scénario bi-dimensionnel, via un game design efficace qui a fait couler beaucoup d'encre.
  • Uncharted 2 (2009) -- Où l'un des plus beaux exemples du jeu vidéo spectacle, tant je n'ai jamais autant eu l'impression de jouer un film de cinéma. Uncharted 2 est la crème du jeu d'action, le titre "triple A" par excellence.

---

Cet article a été écrit dans le cadre d'un concours organisé par Price Minister.

Dernière mise à jour le 22 septembre 2015