Combien de temps pour acquérir le JLPT N1 en n'ayant aucune base ?

8 réponses

Bonjour !!

À votre avis, en combien de temps peut-on arriver à un niveau JLPT N1 en ayant aucune base de japonais ? Je passe cette année le JLPT N3 et ça fera un an au mois de juillet que j'apprends le japonais en indépandant.
Peut-on acquérir un niveau N1 en indépandant ??

Question intéressante ?
5/5 (1 vote)
Cette question et les réponses ci-après sont proposées par la communauté des Kanpai-chan dans le cadre du module Kotaete. Elles ne reflètent pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.

Réponses à la question

AndréZuka
15 Mai 2019
19:34

Es-tu déjà sûr d'avoir le niveau N3 après un an?

J'ai commencé à apprendre le japonais en autodidacte il y a 6 ans maintenant et je vis au Japon depuis 5 ans, j'ai obtenu le N3 après 2 ans et le N1 après 3 ans, j'ai surtout voulu passer les exams par challenge et histoire de voir mon niveau.
Je ne sais pas quelles sont tes objectifs mais il faut comprendre que même si le JLPT donne des connaissances solides niveau lecture et compréhension orale, il faut faire l'effort en parallèle pour développer ses compétences parler et écrit car le JLPT n'est pas pensé pour ça.

15 Mai 2019
19:55

Bonjour

Oui biensûr j'ai les compétences requises. Oui en effet donc il y a eu du travail. Disons que je suis en seconde et je veux devenir traducteur/interprète. Oui je sais que le JLPT porte seulement sur les connaissances et non pas sur l'expression. Disons que je passe je JLPT pour valider mes acquis et pour pouvoir commencer à travailler en temps que traducteur freelance le plus tôt possible histoire de pouvoir gagner de l'argent tout en faisant mes études ;)

N-chan
16 Mai 2019
11:22

J'imagine que tu le sais déjà mais il n'y a pas de bonne ou de mauvaise réponse à ta question.

Pour te faire part de mon expérience, j'ai découvert le japonais par la J-pop il y a presque 14 ans en 2005. Même si lire des traductions de paroles de chansons et regarder des dramas sous-titrés m'a permis de retenir quelques mots/tournures par ci par là et m'a habituée dans une certaine mesure à entendre du japonais, je considère que j'ai réellement commencé mon apprentissage de la langue en été 2010 ans qui est le moment où je me suis mise à la mémorisation des kana.

Je suis partie pour la première fois au Japon en été 2012 en ayant juste appris comme ça par les chansons, les dramas, des émissions télé et vite fait (très vite fait) avec un manuel qu'on m'avait offert. Grâce à ça, j'ai pu me débrouiller un mois au Japon sans être trop perdue. Au retour de ce voyage, je suis entrée à la fac pour suivre une licence LEA anglais-japonais. J'ai passé le JLPT N3 un an plus tard à la session de décembre 2013 et je l'ai eu avec 178/180 (2 points perdus en grammaire). Je n'ai pas le souvenir d'avoir étudié particulièrement dur pour cet examen, je voulais plus avoir une évaluation de mon niveau après quelques années d'apprentissage seule et une année à la fac.

J'ai passé le N2 un an plus tard en décembre 2014 et je l'ai eu avec 140/180 et tout juste la moyenne en lecture qui n'a jamais été mon point fort contrairement à l'oral et à l'écoute. J'ai bien senti que je n'avais pas le niveau pour prétendre au N1 l'année suivante et que sans étudier spécifiquement pour cet examen ce serait impossible donc j'ai attendu un peu pour le tenter en session d'été 2016, environ un an après avoir obtenu ma licence. Je l'ai eu avec 113/180 et à peine un peu plus de 30 points en grammaire et lecture, mes éternels points faibles.

Donc en gros, il m'aura fallu 6 ans du moment où j'ai appris les kana seule à 17 ans au moment où j'ai obtenu le N1 à 23 ans.

Le "problème" c'est qu'aujourd'hui à 26 ans j'ai le N1, oui, mais j'ai un niveau catastrophique en écriture (manuelle surtout, avec ordi/téléphone ça passe mais je suis lente) et niveau lecture c'est pas trop ça parce que ma priorité a toujours été la communication, donc l'oral et l'écoute. J'ai été amenée à faire de la traduction et des missions d'interprétation au cours de mon parcours mais même si je sais que je suis loin d'être mauvaise, j'ai toujours été un peu mal à l'aise avec cela parce que justement, je considère que mon niveau d'écriture et de lecture en japonais et ma vitesse (lenteur plutôt) d'exécution sont insuffisants pour prétendre au titre de traducteur, et mon japonais à l'oral dans le quotidien et dans des situations classiques au travail est peut-être très bon keigo compris mais pour moi l'interprétation c'est complètement différent. Je n'ai jamais appris en détail les techniques ni de traduction ni d'interprétation qui ne peuvent pas s'improviser si on veut en faire son métier principal (ça n'a jamais été mon cas) et je me rends bien compte que la débrouille a ses limites.

Si tu veux devenir traducteur et/ou interprète, déjà ce sont deux choses bien différentes. Maitriser l'un des deux exercices ne veut pas dire que c'est automatiquement gagné pour l'autre. À toi aussi de déterminer le niveau que tu souhaite viser. Comme je l'ai écrit plus haut, la débrouille pourra te permettre d'ouvrir quelques portes mais certaines resteront fermées tant que tu n'auras pas un certain niveau qui n'est pas automatiquement acquis par l'obtention du N1.

Si tu n'es encore qu'en seconde tu as tout devant toi. Tente des choses quitte à te tromper, fixe toi des objectifs atteignables à court terme dans un premier temps et tant que tu ne fais rien de complètement fantaisiste, ça devrait aller. Bon courage!

16 Mai 2019
13:48

Merci pour votre réponse, ça fait un parcour vraiment plein d'expériences. Je pense qu'il n'est jamais trop tard pour se ratrapper, je compte sur vous pour vous perfectionner en matière de grammaire et de lecture. Le partge de votre expérience m'a permis de mieux me projeter et de me donner une motivation encore plus grande. Félicitations à vous !! Donc l'on en conclut qu'il faut en moyenne 6 ans pour arriver à un niveau N1 en commençant par les kanas mais que l'on a pas forcément une Maîtrise de la langue.

Je veux tout d'abord commencer par Traducteur en travaillant en FreeLance et en faisant mes études, et ensuite après avoir passé une licence LEA et un Master derrière (si ça se passe bien) Devenir interprète.

Une très bonne continuation à vous en vous remerciant d'avoir apportée une réponse construite et claire. Bon courage à vous de même, vous souhaitant que de bonnes choses !!

N-chan
16 Mai 2019
14:48

Effectivement je sais qu'il n'est jamais trop tard et je n'abandonne pas les points sur lesquels j'ai des lacunes, mais c'est plus compliqué de m'auto-discipliner depuis que je suis sortie du cadre des études...

Attention, je donne juste mon expérience à titre d'exemple. Je n'ai pas la prétention de me poser comme un modèle à suivre. Ça sera plus ou moins long selon les personnes, chacun son rythme et ses méthodes l'essentiel étant de trouver ce qui te correspond le mieux.

Et un dernier conseil si je peux me permettre: avoir des objectifs sur le long terme c'est bien mais la vie réserve des surprises et d'ici à la fin de ton master dans 7 ans au mieux si j'ai bien compris, il va s'en passer des choses. Après le lycée j'ai fait deux premières années de médecine et comme tu pourras le comprendre, je me suis un peu éloignée d'une carrière de médecin ce que je ne regrette absolument pas ;) Garde ton objectif de traduction/interprétation en tête si ça peut t'aider à savoir où tu vas mais ne t'interdis pas de saisir les opportunités qui pourraient se présenter à toi (échanges universitaires, stages, programmes spéciaux, etc.). Ça pourra te permettre de confirmer ton envie première ou au contraire te faire partir dans quelque chose de complètement différent qui pourrait te plaire alors que tu n'y aurais jamais pensé.

17 Mai 2019
09:01

Oui c'est vrai que c'est plus compliqué du coup...

Non mais vous faites bien, ça donne une idée du parcoure d'un étudiant en japonais. Pour l'instant j'ai trouvé la méthode qui me correspond le mieux.

C'est ce que mes parents n'arrêtent pas de dire, la vie et pleine de surprises, mais je pense avoir trouvée ma voie, même en gardant à l'esprit que tout peut arriver comme vous le dites si bien. Donc vous en êtes le parfait exemple. Merci de tous vos conseils.

N-chan
17 Mai 2019
11:38

Tant mieux pour toi si à ton âge tu as déjà trouvé une voie dans laquelle tu voudrais te lancer parce que ce n'est pas le cas de tout le monde. Et c'est tout à fait normal, contente de savoir que mon témoignage a pu t'être utile!

17 Mai 2019
20:02

Oui c'est vrai, je dis qu'il vaut mieux s'y prendre plus tôt parce-que ça arrive vite... Merci de vos encouragements ;) Oui vous m'avez été grandement utile.

Ajouter une réponse
Pour en apprendre plus sur le Japon, consultez les eBooks Kanpai

Avec toutes ses spécificités, le Japon est une destination un peu à part. Préparer son voyage peut s’avérer compliqué et l’on se retrouve parfois un peu perdu(e).

Fort de plus de 10 ans de voyages au Japon, l’auteur livre ici toutes les informations à connaître pour organiser votre séjour au Japon dans les meilleures conditions, de la préparation à l'arrivée sur place, en passant par la sélection des visites jusqu'à la constitution de votre itinéraire.

Les deux systèmes syllabaires appelés "Kana" sont à la base de l’écriture nippone et il est indispensable de les connaître sur le bout des doigts pour commencer à lire et écrire le japonais.

C’est pourquoi nous avons souhaité développer notre propre méthode précise et complète, qui vous permettra d’apprendre les Kana japonais rapidement et de bien les retenir sur le long terme.