Bourse MEXT, éligibilité et conditions d'obtention ?

8 réponses

Bonjour à tous !

Après maintes recherches et épluchages du site de l'Ambassade du Japon en France et des questions Kotaete relatives à mes interrogations : je suis toujours dans le flou total.

Remise en contexte de ma situation :
J’ai bientôt 26 ans, un bac +3 dans la relation clientèle & management obtenu avec succès et une expérience professionnelle plus ou moins solide en hôtellerie en tant que réceptionniste (+ un peu d’expérience en vente, rien de folichon qu’on se le dise). Je maîtrise l’anglais à un niveau quasi-professionnel, pas bilingue.
Question Japon, un voyage touristique de 2 mois, puis un second voyage d'un an en vacances-travail où j'ai pu travailler dans un konbini.
Après 4 ans d'études autodidacte de japonais, je prétend à un niveau estimé au JLPT3 (un peu limite certes).
Mon objectif final : m'expatrier.

La bourse MEXT est un programme qui me fait de l'oeil car combinant toutes mes attentes de la prochaine étape de mon projet : une formation supplémentaire, approfondir mon niveau de langue, je crois même qu'il est possible de travailler à temps partiel, et tout ça en recevant une bourse. Que demander de plus ?

Mais je ne suis pas dupe, ça semble être bien plus compliqué que ça en a l'air d'obtenir le fameux sésame.
Contrairement à la bourse MEXT langue et civilisation, la bourse d'études et de recherche ne semble pas requérir la condition d'être actuellement étudiant, mais simplement détenteur d'un niveau licence, ce qui est mon cas. Concrètement, aucune condition ne s'oppose à ma candidature (même mon niveau de japonais un peu short vu qu'une formation en langue préalable peut être prescrite si jugée nécessaire) et pourtant j'ai pu lire le contraire ici même dans une question Kotaete.

Du coup, et une bonne fois pour toute, qu'en est-il vraiment ? Faut-il nécessairement être inscrit dans une université française, bénéficier d'un échange universitaire, que sais-je ?

Je dois être fixé à propos de cette solution, si je peux d'ores et déjà faire une croix dessus et me pencher sur autre chose (question subsidiaire : le programme JET ?) ou si elle m'est définitivement accessible ?

En vous remerciant de votre lecture, attendant impatiemment vos réponses !

Dorian

Question intéressante ?
5/5 (2 votes)
Cette question et les réponses ci-après sont proposées par la communauté des Kanpai-chan dans le cadre du module Kotaete. Elles ne reflètent pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.

Réponses à la question

Sakura22
13 Décembre 2017
08:24

Bonjour, Je connais pas mal d'étudiants au Japon avec une bourse MEXT (en master ou doctorat) qui sont en reprise d'étude (donc qui travaillait dans leur pays d'origine au moment où ils ont postulé). Dans leurs cas comme ils étaient débutants en Japonais ils ont suivi des cours de japonais pendant un semestre (tout en percevant leur bourse) et pendant ce semestre de langues ils ont pu passer l'examen d'entrée puis l'avril/octobre suivant ils ont commencé leur master/doctorat). Après un examen du dossier, il y a un test écrit d'anglais et de japonais et aussi un entretien de motivation (oral). Je n'ai pas tenté moi-même d'avoir une bourse donc ce n'est que ce que j'ai entendu dire. Par contre en préparant ma demande de visa j'avais des questions et j'ai trouvé les membres du consulat très disponible par téléphone et aussi en direct

13 Décembre 2017
19:57

Merci pour ce premier retour assez rassurant !

Je suis plutôt soulagé d'apprendre que même les débutants en japonais peuvent prétendre au programme, je pensais que le semestre de langues exigeait un certain niveau minimum (d'un autre côté je pense qu'un semestre de cours est un peu short pour pouvoir suivre des cours entièrement en japonais mais soit).

J'ai par contre mal saisi la deuxième partie de ton message : l'examen du dossier et sa procédure se déroulent avant le semestre de langues, bien entendu ? C'est en tout cas ce que j'ai lu sur la documentation officielle, donc tes informations semblent confirmées :)
Et sans indiscrétion pour quel visa as-tu fait ta demande ?

Merci encore en tout cas :)

Sakura22
14 Décembre 2017
08:59

Oui, les débutants complets peuvent prétendre au programme sans même savoir que les kanjis existent. Par contre je pense qu'en France le Japon est assez à la mode et qu'il y a plus de concurrences que dans certains pays pour obtenir une bourse donc le niveau de Japonais peut peut-être permettre de faire la différence. Au bout d'un semestre de cours de langue, le but dans l'université où j'étais n'est pas de suivre les cours en japonais mais de se débrouiller dans la vie quotidienne; chaque faculté proposant des cours en anglais à destination des étrnagers. A noter aussi que dans certains cas même avec un niveau non nul en japonais certaines universités proposent quand même de suivre un semestre de cours de japonais avec d'attaquer son programme de master/doctorat

Pour la procédure il y a 2 parties : la première en France qui est l'obtention de la bourse mext qui si vous obtenez la bourse vous attribue une université (vous avez je crois 3 choix à faire) et arrivé sur place certaines universités (peut-être toutes) vous obligent à passer l'examen d'entrée du programme que vous souhaitez suivre. Cet examen peut selon l'université (voir peut varier selon les spécialités dans la même université) être écrit et/ou oral. C'est pour cela que souvent les étudiants mext pendant leur semestre de langue prépare en parallèle l'examen d'entrée de leur programme.

A noter aussi qu'au Japon ce sont des masters recherche : donc au moment de postuler pour la bourse il faudra peut-être avoir déjà pris contact avec des labos susceptibles de vous accueillir pour votre master ou de fournir un plan détaillé de votre projet de recherche que vous souhaitez réaliser si vous avez la bourse.

Au passage je n’avais pas répondu pour le programme JET : j'ai rencontré des personnes (5-6) ayant participé à ce programme mais à chaque fois c'était des natifs anglophones qui étaient prof d'anglais dans des établissements (du jardin d'enfant/école maternelle, école primaire ou même collège/lycée) qui pour certains avaient obtenus un visa de travail à la suite du programme JET. Mais je ne connais pas du tout les modalités de recrutement et les profils recherchés

Quant à moi j'ai obtenu des visas d'étudiants mais toujours dans le cadre de partenariat avec une université française donc je n'ai jamais pu postuler au programme MEXT

14 Décembre 2017
15:01

Si l'objectif est de survivre linguistiquement au Japon, je n'aurais pas besoin du semestre de langue, d'ailleurs j'avais à tort en tête que les cours étaient forcément dispensés en japonais alors qu'en effet le document officiel stipule que la maîtrise du japonais OU de l'anglais est nécessaire.

Merci également pour ces précisions sur le processus d'inscription. Une question dont vous n'avez peut-être pas la réponse : qu'arrive-t-il si l'on obtient une bourse mais que l'on est refusé à toutes les universités ? (je ne connais pas le niveau de leur exigences ni même du contenu de l'examen)

Là encore merci pour ces informations sur le JET, je n'ai pas encore assez creusé cette alternative mais j'en ai une vague idée.

Je me pose aussi des questions sur le fameux statut d'auditeur libre relatif à la bourse MEXT, c'est assez peu clair car le document laisse supposer que c'est un statut différent d'étudiant-chercheur préparant un master. Sur ce point je tenterai de me renseigner directement auprès de l'Ambassade à moins que vous, ou quelqu'un d'autre, en sachez plus sur la question !

Sakura22
14 Décembre 2017
18:00

J'ai entendu dire que les exigences en langue à l'issu des cours de Japonais du programme mext dépendent de l'université (il parait que souvent c'est un semestre mais que dans certaines ça peut aller jusqu'à un an et demi)
A l'obtention de la bourse définitive, on vous désigne une université et un labo dans celle-ci où vous serez affecté pour votre master/doctorat (parmi vos choix) donc je pense que si vous n'avez pas de labo/université vous ne pourrez pas avoir la bourse. Après concernant l’examen d'entré votre labo est là pour vous donner toutes les modalités et vous aider à le préparer. Les étudiants qui ne l'ont pas réussi du premier coup l'on retenté et eux le semestre suivant (par contre je sais pas si c'était des bourses mext ou pas). N'ayant pas passé les concours, je ne peux pas vous répondre sur les exigences. Par contre pour avoir la bourse il faudra je pense fournir en plus de votre diplôme vos bulletins scolaires et c'est plus à ce niveau qu'il y a une sélection je pense.

Pour jet, je crois qu'il y a une association de personnes passées par ce programme : https://www.jetaainternational.org/
Concernant le statut d'auditeur libre que ce soit avec ou sans bourse je n'ai pas la moindre info à ce sujet

14 Décembre 2017
21:10

Un grand merci pour toutes vos informations, je pense que l'on a couvert la plupart de mes interrogations hormis pour la question du statut d'auditeur libre qui m'intéresse particulièrement.

Je suis à l'écoute de tout autre témoignage d'autres personnes, notamment de ceux qui ont bénéficié de la bourse s'il y en a ici.

Merci encore !

pipou 1
12 Janvier 2018
21:54

Bonjour,

J'ai personnellement obtenu la bourse de recherche mext donc je pense pouvoir répondre à vos questions.

Tout d'abord le statut d'auditeur-libre signifie que vous n'êtes pas inscrit en tant qu'étudiant régulier et que de fait vous n'avez pas à passer l'examen d'entrée de l'université, vous suivez simplement les cours. Vous pouvez également en cours de séjour demander à changer de statut et passer d'auditeur libre à étudiant régulier et dans ce cas il faudra bien évidemment passer le concours d'entrée ainsi que les examens comme n'importe quel autre étudiant japonais.

Pour ce qui est des cours en japonais. C'est l'ambassade qui choisi si vous avez ou non besoin de suivre des cours de japonais. Un étudiant avec un niveau N3 ou 4 n'aura bien évidemment pas les mêmes besoins qu'un étudiant de niveau N1.

Il n'est certes pas facile d'obtenir la bourse mext et il me semble que dans la majorité des cas les postulants sont des étudiants qui visent à poursuivre leur recherche dans une université au Japon, ce qui signifie qu'il faut un plan de recherche bien défini. Il vous sera demander de prendre contact avec les universités pour lesquels vous postulez. Puis il faudra prendre contact avec un professeur de l'université japonaise et lui demander s'il accepte d'être votre directeur de recherche. Il est vivement conseillé également d'avoir une lettre de recommendation d'un professeur d'une université français qui appuiera votre demande.
J'espère avoir pu vous aider si vous avez d'autres questions n'hésitez-pas !

15 Janvier 2018
17:22

Bonjour et merci pour votre réponse complète et détaillée !

Votre réponse me conforte dans l'idée que cette alternative est définitivement inadaptée à ma situation, n'étant plus étudiant depuis quelques années et n'ayant aucun projet de recherches particulier. Je la voyais surtout comme l'occasion d'obtenir une qualification supplémentaire tout en apprenant la langue et en résidant au Japon à moindre frais. C'est visiblement, un peu plus compliqué que ça !

Par contre je bute toujours sur la notion d'auditeur libre malgré vos explications (et celles de l'ambassade du Japon que j'ai contacté entre temps), suivre simplement des cours dans le cadre de recherches ? Mais dans quel but final, s'il n'y a aucun diplôme ni examen à la clé ?

Merci encore pour votre réponse :)

Ajouter une réponse
Pour en apprendre plus sur le Japon, consultez les eBooks Kanpai

Avec toutes ses spécificités, le Japon est une destination un peu à part. Préparer son voyage peut s’avérer compliqué et l’on se retrouve parfois un peu perdu(e).

Fort de plus de 10 ans de voyages au Japon, l’auteur livre ici toutes les informations à connaître pour organiser votre séjour au Japon dans les meilleures conditions, de la préparation à l'arrivée sur place, en passant par la sélection des visites jusqu'à la constitution de votre itinéraire.

Les deux systèmes syllabaires appelés "Kana" sont à la base de l’écriture nippone et il est indispensable de les connaître sur le bout des doigts pour commencer à lire et écrire le japonais.

C’est pourquoi nous avons souhaité développer notre propre méthode précise et complète, qui vous permettra d’apprendre les Kana japonais rapidement et de bien les retenir sur le long terme.