Préparer le long vol et l’arrivée au Japon

Comme nous l'expliquions dans cet article sur le décalage horaire avec le Japon, il y a 7 heures de plus qu'en France en été, et 8 heures en hiver. À ce changement de rythme important s'ajoute le voyage en avion d'un durée minimale de 12 heures depuis Paris (ou un peu moins avec l'A380). Pour éviter d'arriver avec autant de valises sous les yeux que dans les mains, voici quelques conseils pour préparer ce décalage horaire, bien vivre son vol et être en forme à l'arrivée au Japon.

Se préparer les quelques jours avant le départ

D'abord, il y a le choix de l'horaire du billet d'avion qui va rentrer en ligne de compte. En partant de nos fuseaux horaires européens et en comptant en heures locales, le voyage vers le Japon dure pratiquement une journée. Cela signifie que si vous décollez dans la soirée, vous atterrirez au Japon probablement dans l'après-midi, ou dans les mêmes heures en cas de vol avec escale.

Il convient donc de déterminer, selon vos préférences, si vous souhaitez arriver en matinée au Japon et profiter directement de la première journée, ou au contraire arriver dans la soirée pour se poser à l'hôtel et dormir une bonne première nuit, pour être frais le lendemain matin et attaquer du bon pied le début du voyage.

Cela dépend aussi de votre capacité à dormir dans l'avion. Le rythme biologique du sommeil étant assez puissant selon les personnes, il est parfois impossible de dormir sur un vol qui décolle en matinée car, s'il arrive au Japon le lendemain matin heure locale, il atterrit en fait (à cause du décalage horaire) à l'heure où votre corps s'endort habituellement.

Bien sûr, on ne peut pas choisir exactement l'horaire que l'on souhaite, mais en cherchant bien selon les compagnies, le jour de la semaine ou la période (vacances scolaires ou non), il est possible de multiplier ses choix.

En fonction de ça il est conseillé, les jours précédant le départ, d'avancer son sommeil de quelques heures petit à petit pour commencer à s'approcher du rythme que vous aurez pendant votre séjour au Japon.

Par contre, évitez au maximum la nuit blanche avant le départ. Testé et désapprouvé : on se dit qu'avec la fatigue on dormira justement dans l'avion, mais au contraire ça ne veut pas venir et le temps passe encore plus lentement... De plus, le jet-lag sera encore plus difficile à rattraper au Japon.

Dans le même ordre d'idée, évitez d'avaler un gros repas bien lourd avant d'affronter une journée de voyage. Mais prenez quelques-uns de vos en-cas sains habituels (galettes de blé, etc.) pour les grignoter dans l'avion et éviter de se bourrer de Twix fournis par la compagnie.

Bien se gérer pendant le long vol vers le Japon

Malheureusement, nous ne sommes pas tous égaux pendant un vol de 12 heures. Certains arrivent à dormir tout le long ou presque (quels chanceux !) et d'autres se concentrent sur un bouquin pour avaler des centaines de pages.

Pour notre part, nous avons du mal juste à nous concentrer sur un film en entier. Même lorsque l'appareil est peu rempli et que nous pouvons nous allonger pour dormir, le sommeil reste très haché et pas vraiment réparateur. On se réveille en ayant l'impression d'avoir péniblement fait défiler 5 heures alors qu'il ne s'en est passé qu'une seule !..

Contre ça, il n'y a pas vraiment de solution miracle. On nous a déjà proposé d'essayer le somnifère mais pas encore testé. À vrai dire, il est difficile de composer avec le concept de médication lorsqu'elle ne répond pas à une pathologie.

En tout cas, il y a quelques bons réflexes à avoir pendant le vol.

D'abord, portez des vêtements confortables dans lesquels vous vous sentirez parfaitement à l'aise. La classe économique est plus proche de l'élevage en batterie que du podium de défilé, donc n’hésitez pas à apporter de quoi vous changer car il y a de fortes chances pour que vous supportiez mal ce jean slim et cette chemise cintrée pendant plus de 12 heures.

De plus, dans la cabine d'un avion, l'air est pressurisé et soumis à des variations de température. On peut avoir un petit coup de chaud puis frissonner quelques minutes après. Prévoyez donc les chaussettes si vous êtes parti(e) en nus-pieds, ainsi qu'un haut à col roulé ou une petite écharpe en plus du tee-shirt.

N'hésitez pas à utiliser les "cache-yeux" fournis par la compagnie et à investir quelques €uros dans un oreiller gonflable qui a le double avantage de ne pas prendre de place dans le sac, et de protéger vos cervicales en vous aidant à trouver le sommeil.

Autre chose à prévoir lors des vols long-courrier : la phlébite. Même si le risque est minime, n'hésitez pas à vous dégourdir les jambes toutes les quelques heures. Pour notre part nous marchons un peu au moins toutes les 3 ou 4 heures, puis nous allons faire une petite séance de mouvements et d'étirements vers les 2/3 du voyage.

Si vous avez une mauvaise circulation, vous pouvez également porter les bas de contention fournis (sinon, n'hésitez pas à en demander une paire à l'équipage). Pensez également à hydrater votre corps : buvez beaucoup d'eau et si besoin, oignez-vous de crème hydratante car l'atmosphère est très sèche dans l'appareil.

Enfin, pour accompagner votre confort de vol, remplissez votre iPhone ou ordinateur portable (chargés au préalable) de votre musique préférée, de films et d'épisodes de série inédits. Sinon, chargez votre PSP et votre 3DS et achetez-vous le dernier jeu à la mode avant de partir.

A l'arrivée, pour annuler les effets du décalage horaire

Encore une fois, cela dépendra de votre horaire d'atterrissage au Japon. Mais il y a des gestes évidents à respecter pour ressentir le moins possible la fatigue liée au décalage horaire.

D'abord, faites un repas équilibré mais léger. Essayez de manger des légumes ou des fruits et un peu de viande avec des féculents. Ne vous bourrez pas l'estomac mais remplissez-le pour l'aider à reprendre un rythme. Un petit bol de ramen paraît idéal (et délicieux !).

Puis, bloquez 10 minutes pour prendre une bonne douche ou au moins faire un brin de toilette.

Ensuite, prenez le soleil ! En tout cas, baladez-vous un peu à l'air libre. Vous avez passé de très longues heures enfermé(e) sous un éclairage artificiel donc votre corps réclame les bienfaits de la lumière naturelle pour commencer à se régler.

Enfin, essayez de vous coucher pas trop tard dans la soirée et faites une bonne première nuit car, même si le décalage horaire est parfois moins difficile à supporter avec l'excitation de l'arrivée, vous aurez peut-être un peu de mal à vous lever les premiers matins (souvenez-vous, il est 7 à 8 heures de moins en Europe !).

Article intéressant ?
4.66/5 (35 votes)

Informations pratiques

Comment s'y rendre

Découvrez les promos vols Japon

Accompagnement privé

Assurance

Soyez couverts en cas d'accident

Thématiques associées

Pour aller plus loin

Bien préparer son voyage au Japon

Kanpai vous suggère également ces articles