Visa et travail pour une entreprise japonaise en tant qu'indépendant ?

5 réponses

Visa et travail pour une entreprise japonaise en tant qu'indépendant (structure Française)

Bonjour,

Je me lance actuellement en tant qu'indépendant (consultant dans l'informatique, c'est plus du coaching d'équipes de développement donc je doit être au contact des clients).
J'ai créé une "entreprise individuelle" en France.
Je souhaite travailler pour des clients au Japon en résidant donc là bas (en réalité c'est plutôt l'inverse, je souhaite résider là bas, et donc pour ça il me faudra bien travailler :)

Si j'ai bien compris ce que j'ai lu jusqu'à présent (et n'hésitez pas à me le dire si je n'ai rien compris :)
pour pouvoir exercer mon métier il me faudrait obtenir un statut de résident "ingénieur".
J'ai à priori le background requis (diplôme, + de 10 ans d'experience dans le domaine) mais il me faut être sponsorisé par une entreprise japonaise.

Si par exemple je trouve un client pour une mission, ce client peut-il me "sponsoriser" de la même manière que s'il m'embauchait en tant que salarié ?
Si c'est le cas est-ce que la durée de validité du statut de résident dépend de ce contrat ? (Dans mon métier je suis plutôt amené à faire de multiples missions pouvant aller de quelques jours à plusieurs mois pour différents clients)

Merci de votre aide et bonne journée,

Laurent

Question intéressante ?
5/5 (4 votes)
Cette question et les réponses ci-après sont proposées par la communauté des Kanpai-chan dans le cadre du module Kotaete. Elles ne reflètent pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.

Kanpai vous suggère également ces articles

Réponses à la question

27 Août 2015
13:51

C'est une question pointue, à laquelle je pense que tu n'auras pas de réponse ici. Il faut t'addresser à un avocat spécialisé.

27 Août 2015
13:59

On peut quand même répondre à la question subsidiaire. Un statut de résidence ne peut être accordé que pour certaines durées standardisées, qui pour le statut "Ingénieur" sont de trois mois, un an, trois ans ou cinq ans. Si ton contrat dure plus de trois mois mais moins d'un an, tu auras sans doute un an. S'il dure moins de trois mois, tu auras trois mois.

28 Août 2015
13:10

Merci Bach-kun, ça c'est interessant à savoir.
Je continue mes recherches, je posterai ici si je trouve plus d'info.

28 Août 2015
13:22

Note que même si tu obtiens un permis d'un an en arrivant, ça ne veut pas forcément dire que tu pourras rester un an. Si ton contrat se termine au bout de six mois, après tu as une période de "sursis" de trois mois, mais ensuite ton statut peut être annulé. (Et il semble que le gouvernement souhaite maintenant supprimer cette période de sursis.)

22 Décembre 2015
11:33

J'ai contacté un cabinet d'avocat au Japon spécialisé dans les problématiques de VISA et ils m'ont dit la chose suivante:
Le fait qu'on soit embauché à plein temps, à temps partiel ou en freelance ne change rien pour le Visa.
Il faut dans tous les cas une entreprise "sponsor" et ce qui compte c'est de pouvoir garantir un revenu minimal "stable et continu" (au moins 200000 yens/mois "environ" provenant de l'activité pour laquelle on demande le VISA) et d'avoir le ou les contrats/justificatifs qui le prouvent.
J'essaie d'éclaircir ce que "environ" et "stable et continu" impliquent exactement, je ne sais pas encore bien quelle forme ça peut prendre concrètement sur un contrat de "prestation de service" (je ne retrouve plus le nom japonais). Je leur ai posé la question.
Juste une dernière chose ce revenu peut venir de plusieurs clients différents, mais il en faut un unique "principal" qui sera le sponsor.

Je posterai si j'ai d'autres infos.

Ajouter une réponse
Pour en apprendre plus sur le Japon, consultez les eBooks Kanpai

Avec toutes ses spécificités, le Japon est une destination un peu à part. Préparer son voyage peut s’avérer compliqué et l’on se retrouve parfois un peu perdu(e).

Fort de plus de 10 ans de voyages au Japon, l’auteur livre ici toutes les informations à connaître pour organiser votre séjour au Japon dans les meilleures conditions, de la préparation à l'arrivée sur place, en passant par la sélection des visites jusqu'à la constitution de votre itinéraire.

Les deux systèmes syllabaires appelés "Kana" sont à la base de l’écriture nippone et il est indispensable de les connaître sur le bout des doigts pour commencer à lire et écrire le japonais.

C’est pourquoi nous avons souhaité développer notre propre méthode précise et complète, qui vous permettra d’apprendre les Kana japonais rapidement et de bien les retenir sur le long terme.