Travail au Japon avec fiches de paye mais sans contrat ?

9 réponses

Bonjour,

Pour commencer, voici un petit résumé de mon parcours
Je suis français, diplômé d'une école de commerce dans le marketing et la finance. J'ai travaillé 6 ans dans une grosse boite anglaise à Paris. Je suis marié avec une japonaise et nous avons décidés de déménager à Tokyo fin 2020 pour diverses raisons. Je suis bilingue en anglais et suis développeur à mes heures perdues. J'ai commencé à apprendre le japonais fin 2020 via une application payante et je vais commencer mon école début mai.
Mon objectif premier était de me concentrer à fond les 6 premiers mois sur le japonais afin de pouvoir commencer un boulot rapidement.
Cependant, fin janvier, petit coup de blues. J'en ai marre de rester à la maison et de ne voir personne. Je décide donc de chercher un boulot histoire de me faire un peu d'argent (Nous avons à tout casser 200 000 yen de charges par mois).

Je poste une annonce sur internet avec mon CV et en 30 minutes une société m'appelle. Le patron parle parfaitement anglais (20ans au US) et m'explique être à la rechercher d'un français comme moi pouvant l'aider dans le développement de sa société. La société est très petite mais avec une certaine notoriété dans le monde (article, émission de TV etc...). 60% de la clientèle est francophone mais il ne parle pas un mot français et ses clients ne parlent pas un mot anglais. Il me fait un mail me précisant mon salaire (1200 yen par heure, remboursement des frais de transport et déjeuner offert), mes horaires (5 jours, 40 heures par semaine) et la durée de ma période d'essaie. Il me demande également ma zairyu card.

Je commence ma première journée et tombe sur un tout petit bureau (il m'avais pas menti, la société est vraiment petite). Je commence le boulot avec un peu de traduction, la refonte du site, la relation clientèle...tout se passe bien et les clients sont super contents de trouver un français dans la société ce qui facilite grandement les choses. Le patron est plutôt cool mais m'explique être malade. Après 2 semaines, on abandonne le "San" et je lui parle un peu de ma vie perso, notamment de ma femme. En effet, ma femme ne travaille pas le mercredi et dimanche, du coup mon patron, super sympa, me propose de matcher mon planning avec le sien pour que je puisse être avec ma femme.

Bref, ma petite vie continue mais mon apprentissage du japonais ralenti compte tenu que je parle anglais au travail et français avec ma femme. Je reçois mon premier salaire et mon patron me communique mon futur salaire suite à la fin de ma période d'essaie (+50% soit 1800 yen par heure). Je suis très content de ma petite vie au japon mais un peu inquiet de ma situation précaire au niveau de la société. En effet, malgré le fait d'avoir été déclaré, je n'ai jamais signé de contrat de travail ou de papier stipulant mes conditions de travail. J'ai reçu en tout 2 bulletins de salaire mais qui restent assez light (Salaire par heure X nombre d'heures travaillées + remboursement de frais de transport - impot sur le revenu (所得税). Malgré cela, je continu à faire mon boulot sans trop poser de question histoire de ne pas fâcher mon patron ou de montrer mes inquiétudes. Après tout je suis un petit gaijin, autant ne pas faire de vague...

Mais voila, semaine dernière mon patron n'allait pas très bien. Etant déjà en mauvaise santé, il décide de fermer le bureau histoire d'aller à l'hôpital et de s'assurer que ça ne soit pas le covid. Il m'avertit par mail que bureau sera fermé toute la semaine et lui répond de prendre soin de lui à tout prix afin de revenir en pleine forme. Je profite de ses vacances forcées pour fêter mon anniversaire en dehors de Tokyo avec ma femme. Mon patron m'envoi même un petit mail pour me feter l'évenement.

Hier je reçois un nouveau mail de mon patron me disant le bureau sera fermé jusqu'au 10 mai (Soit 3 semaines au total) afin qu'il puisse se remettre sur pied et profiter de sa famille. Je suis un peu frustré de perdre un peu de mon salaire mais lui répond une nouvelle fois par la positive en lui proposant de venir au bureau si il avait besoin de moi.

Mais...je commence à me poser des questions. Déjà je n'ai pas de contrat mais seulement un mail avec 2 fiches de paies assez light. Je reste optimiste mais j'ai l'impression que mon patron souhaite me faire passer un message.

Je suis un peu brouillon et je m'en excuse mais je souhaite avoir votre avis. Dois je clarifier les choses sur mon contrat ? A votre avis, de quel contrat je dispose ? Pensez vous que je dois chercher un autre boulot ?

Merci à vous,

Par Xavierr Publié le 27 avril 2021 Thématiques associées :
Question intéressante ?
4,67/5 (9 votes)
Cette question et les réponses ci-après sont proposées par la communauté des membres Kanpai dans le cadre du module Kotaete. Elles ne reflètent pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.

Les 9 réponses à la question posée

Nanato
28 avril 2021
02:22

Le contrat n'est pas obligatoire au Japon comme en France.As tu d'autres indications sur ta fiche de paie?
Tu paies tes impots sur le revenu,contact ta mairie au pire pour savoir comment il t'a déclaré.

Meilleure réponse à la question posée

Réponse utile ?
3,56/5 (9 votes)
Wasabi
28 avril 2021
06:44

Comme le dit Nanato, rien d'étonnant, un contrat n'est pas obligatoire ici.

Réponse utile ?
3,64/5 (11 votes)
N-chan
28 avril 2021
08:33

Si vous vous posez des questions concernant les façons de faire dans votre travail il n'y a pas de "après tout je suis un petit gaijin, autant ne pas faire de vague..." qui tienne, discutez avec votre patron de ce qui vous tracasse.

Réponse utile ?
3,57/5 (14 votes)
enka
28 avril 2021
10:53

votre boite actuelle est certainement très très petite (moins de 10 employés ya des chances).
Honnêtement ,diplômé d'une sup de co (donc vous avez un équivalent master), bilingue anglais français, 6 ans d’expérience dans une grosse boite, sur un CV ça devrait intéresser. Je chercherais ailleurs dans une boite plus importante, plus structurée. En plus vous êtes sur place ça ne peut qu'arranger.
Même si une conversation en japonais avec un recruteur n'est pas possible pour vous, mentionnez le, dite que vous allez prendre des cours intensifs, il y a des boites qui cherchent des profils comme vous.
Suerte.

Réponse utile ?
3,13/5 (15 votes)
29 avril 2021
02:23

Ben, pas d'assurances, pas de retraite, paye a l'heure, vous faites un baito.

Franchement, cherchez si vous pouvez pas trouvez mieux.

Réponse utile ?
3,80/5 (10 votes)
VincentB
29 avril 2021
02:37

En effet, votre type de 'contrat' est sans doute un CDD ('temp contract').
Ce qui veut dire que toutes les charges sociales sont a votre charge. Verifiez ce point rapidement pour votre mettre en regle.
D'autre part, cela veut aussi dire que vous n'avez aucune securite de l'emploi.
Au vu de vos qualifications, cherchez autre chose :)

Réponse utile ?
3/5 (8 votes)
29 avril 2021
11:43

La société est uniquement tenue de te transmettre un relevé annuel de paiement de salaires pour ta déclaration d'impôts. Contrat ou pas, c'est un job précaire de toute manière, l'essentiel étant que la situation te convienne ainsi qu'à ton employeur. Au passage, 1,800 yen, c'est pas mal payé pour un baito.

Réponse utile ?
4,14/5 (7 votes)
Xavierr
31 Mai 2021
10:01

Bonjour,

Merci pour vos retours ! Voici une petite mise à jour de ma situation.

J'ai pu reprendre le travail le 10 mai soit après presque 3 semaines d'absence. Mon patron était content de me revoir sauf...qu'au bout de 5 jours il m'annonce qu'il ne peut plus recevoir d'employé dans son bureau à cause de son propriétaire. J'ai l'impression qu'il trouve toujours des excuses...mais pas le choix, j'accepte...

1 semaine après, il m'annonce que le bureau sera ouvert 3 jours par semaine et que je ne pourrai venir que 2 jours. Il me propose ensuite de chercher un autre boulot si cela ne me convient pas. Je reviens au bureau et là surprise, une nouvelle collègue ! Elle m'apprend qu'elle était présente pendant les problèmes avec le propriétaire (et même avant...) et qu'elle travaille 5 jours par semaine...

Enervé, j'effectue ma journée et je rentre...2 jours après, il m'annonce que je ne ferai plus qu'un jour par semaine..

J'en ai ras le bol et je décide d'appeler HelloWork. Je leur explique ma situation et leur transmet le mail qui faisait office de contrat. Surprise ! La société est dans la complète illégalité. Pour le bureau de l'inspection du travail, le mail est bien un contrat. Par ailleurs, la société aurait du me verser 60% de mon salaire durant les jours de fermeture du bureau (Article 26 du code du travail). Le changement d'un contrat à temps plein (L'inspection du travail considère que j'ai un temps plein) est préjudiciable pour moi et que la société doit au préalable avoir mon accord. Dans le cas contraire, la société doit me verser une indemnité compensatrice.

Un inspecteur du travail m'a contacté afin de me recommander d'écrire un courrier à la société en évoquant les points ci-dessus. En l'absence de réponse je dois reprendre contact avec l'inspecteur afin qu'il puisse réaliser un signalement afin de pouvoir contrôler la société.

Je ne sais pas si c'était la meilleure option mais je ne me voyais pas travailler 1 jour par semaine. Autant que je fasse valoir mes droits afin de récupérer l'agent qui du.

En tout cas je suis très content de la réactivité de l'administration japonaise. Je ne pensais pas qu'ils allaient autant me soutenir et prendre au sérieux ma situation !

Réponse utile ?
5/5 (1 vote)
IsaoT
03 juin 2021
04:17

Bonjour Xavier,
Je voulais répondre à votre interrogation avant mais je ne trouvais plus votre message.Vous avez raison de contacter l'office. Les réponses apportées par les utilisateurs ne sont pas correctes.Vous travaillez comme un employé à temps plein sans bénéficier des bénéfices d'un employé à temps plein ce qui est illégal.Votre directeur aurait du vous enroller dans le système d'assurance de la compagnie c'est une obligatoire.La fermeture du bureau est son problème il doit vous payer.Je précise que le Baito est un part time job,il doit faire l'object de termes précis sur le salaire et la durée sinon c'est un baito au noir et c'est illégal.Le gouvernement est entré en guerre contre ce type de pratique depuis 2019 avec un cadre de loi plus stricte.Vous avez réagi au bon moment car votre directeur voulait je pense diminuer progressivement votre travail pour éviter que vous ne le dénoncé.Vous êtes en droit de demander le paiement des jours non travaillés ainsi que la période de préavis si il vous vire cependant les jours de congés seront perdu si je pense.

Réponse utile ?
/5 ( vote)

Ajouter un commentaire

Inscrit sur le site ? Identifiez-vous, sinon inscrivez-vous !
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
La publicité est interdite. Un lien vers votre site / blog est autorisé uniquement s'il se justifie dans votre réponse, auquel cas un lien retour vers Kanpai.fr est exigé.