Quelle ville au Japon pour travailler facilement avec Master langue/culture/entreprise ?

12 réponses

Bonjour !

Je suis actuellement en train de construire mon projet professionnel et surtout mon avenir, et j'aimerais savoir si mon projet est viable.
Je suis en train de terminer ma licence et je vais enchaîner sur un master langue, culture et entreprise en japonais. C'est un master qui enseigne bien sûr le japonais, mais également des choses plus concrètes comme l'anglais commercial / juridique, les bases de l'économie et du fonctionnement des entreprises, la gestion, le management de projet, les techniques de vente... Bref c'est quelque chose d'assez varié, et les débouchés en France sont extrêmement larges du moment que l'entreprise développe son activité à l'international.

Mais je ne sais absolument pas ce qu'il en est au Japon , car je souhaite y vivre et donc y travailler (oui, je sais que ce n'est pas le paradis, je suis bien au courant, mais je pense pouvoir personnellement y trouver mon compte). Je n'ai pas particulièrement un métier que je veux à tout prix faire (c'est pour cela que je fais un truc assez général, pour être polyvalent) donc je suis ouvert à peu près à tout. Si tout va bien je pourrais passer ma dernière année de master au Japon, et donc chercher directement un emploi la bas; ce qui facilite grandement les recherches et évite de débarquer au Japon avec un PVT sans garantie d'emploi derrière.
Seulement ma fac propose un assez grand nombre de partenariats, dans des grandes villes (Tokyo, Yokohama, Nagoya, Osaka, Kyoto, Hiroshima...) tout comme de moins grandes villes (Kanazawa, Matsue, Shizuoka...).
Je pensais partir dans le Kansai, plus précisément à Ôsaka, car en prenant en compte les déplacements faciles dans deux autres grandes villes, Kôbe et Kyôto, ainsi que Nara même si c'est plus petit, c'est la destination qui me semble la mieux placée stratégiquement parlant pour les opportunités de travail, peut être même mieux que Tokyo / Yokohama ? (que je pense pas tenter car je vais, avant de travailler, passer 1 an dans ladite ville, donc si je peux limiter un peu les dépenses c'est cool). Ou alors, les petites villes ont elles plus d'opportunités, même si ça m'étonnerait ?
En soi je n'ai pas de région de prédilection (enfin si, le Hokkaidô, mais ma fac n'a pas de partenariat la bas, je réfléchirais à ça éventuellement après avoir eu quelques années d'expérience !), donc je parle du Kansai vraiment comme étant le choix le plus pertinent à mon sens - corrigez moi donc si je me plante !

Ensuite j'aimerais donc savoir si au vu de mes qualifications je pourrais facilement (pas en une semaine bien sûr, mais pas en 4 ans quoi) trouver du travail, avec donc le master donc j'ai parlé plus haut + maîtrise de l'anglais ainsi que du japonais. J'ai également eu de très bonnes bases en chinois que j'ai perdues, mais je peux je pense facilement récupérer si c'est un gros plus ! A côté de ça je n'ai pas particulièrement de compétences ou quoi.

Pour résumer : quelle destination (petite / grande ville, Tokyo apporterait-elle vraiment un gros plus par rapport à Ôsaka...) et projet viable au vu de mon diplôme ?

Je vous remercie d'avoir lu mon message, espère qu'il n'a pas été trop long et vous remercie pour les futures réponses, et reste bien sûr à disposition si je n'ai pas été clair dans mon message !

Par Chester Publié en juillet 2020
Question intéressante ?
4,60/5 (10 votes)
Cette question et les réponses ci-après sont proposées par la communauté des membres Kanpai dans le cadre du module Kotaete. Elles ne reflètent pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.

Les 12 réponses à la question posée

Enoshima
29 juillet 2020
16:02

Bonjour
J ai lu votre message, ayant vécu au Japon en 80 , le Japon d aujourd’hui n est plus le Japon que j ai connu...,j y vais rarement maintenant, il n y à Pas que le Japon à voir ( iran Israël Que j aime etc).
Bref pour vous dire que si on a pas de relation là bas ça risque d être un peu compliqué, surtout Avec les problèmes économiques + le virus ......Moi à mon avis déjà commencé avec ces échanges universitaires qui vous permettrai de vous faire des relations là bas réfléchir comment voir pour y « faire votre vie » Si vous avez là chance de vous faire des contacts sérieux comment y travailler....au noir’ donner des cours de français dans un premier temps
Moi, en 80 et jusqu en 90 où je suis resté il n y avait pas de français, j ai vécu pendant plusieurs années sans voir d étrangers, j ai travaillé dans le milieu de la nuit’ tenu par la mafiA , serveur, « prof de français «  etc C était facile de se faire des relations de ttes sortes.....
Si vous avez là chance de pouvoir y travailler, soyez ouvert car bosser avec les jap rien à voir avec la France....Ça vous aidera dans votre compréhension de la vie japonaise...
Pour vous peut-être fréquenter les milieux européens où les étrangers se réunissent
Je me permets de le répéter aider vous par Vos échanges universitaires, vous devez avoir des preuves de vos études universitaires prenez les . Je ne sais pas quand est ce que vous voulez partir mais pour l instant on est « Persona non grata«  ou alors la quarantaine et tout ça à vos frais, ensuite par sûr d être accepté par l immigration, malheureusement l époque n est pas propice pour certains pays européens + d’autres dont la France. TEL à l ambassade nippone pour vous renseigner +site du ministère des affaires étrangères françaises +jap, si vous parlez anglais .
Pour ne pas arranger les choses le virus se propage dans pratiquement toutes les préfectures jap, rien à voir avec la propagation du virus de nos pays ,la contamination est très faible si on la compare avec la France mais quand même l augmentation du virus est réel
Bon courage

Réponse utile ?
2,56/5 (9 votes)
Chester
29 juillet 2020
16:45

Bonjour,
Merci pour votre réponse.
Mon échange universitaire est justement la pour me servir de "tremplin" : me faire des contacts, me faire progresser en japonais, m'imprégner de la culture, etc. Il est prévu en dernière année de master, or je rentre en troisième année de licence, il ne devrait donc plus y avoir de problèmes de frontières d'ici la.
Ma question portant donc surtout sur la ville idéale pour tout ce qui est contacts, chances de trouver l'emploi avec mon master, etc. Je pense bien sûr immédiatement à Tokyo, ou les jeunes japonais sont nombreux à tenter leur chance parce que grande ville, mais peut être que justement à cause de cela la concurrence est trop rude, je n'en sais pas grand chose au final...

Réponse utile ?
5/5 (2 votes)
Enoshima
29 juillet 2020
16:54

La ville idéale, alors là je ne sais pas peut-être que Tokyo serait bien? il y à maintenant beaucoup d étrangers qui y vivent , toujours est il que le « facteur chance » est très important et de ne pas avoir peur d y aller au culot quand vous sentirez que ça sera le bon moment pour vous.

Réponse utile ?
3,25/5 (4 votes)
Marie2821
29 juillet 2020
19:05

Bonjour ! Dans quelle fac ou institut faites vous votre licence ?

Réponse utile ?
/5 ( vote)
Chester
29 juillet 2020
22:00

Je suis à l'université Lyon 3 et je vais aussi continuer la bas en master !

Réponse utile ?
3/5 (5 votes)
07 août 2020
17:38

Bonjour, Quel est ta licence ? (sa ne serait pas une LLCER japonais par hasard ?) est ce que tu saurais si ce Master permettrait de travailler dans l'Asie en général, comme en Corée par exemple ? Ou il ne permet de ne travailler que au Japon ?

Je suis en 1ère année de LLCER japonais, et j'aimerais vraiment pouvoir travailler en Corée ou au Japon, donc j'aurai aimé avoir des informations sur ce Master.

Réponse utile ?
1/5 (1 vote)
Chester
08 août 2020
11:46

Je suis effectivement en LLCER japonais.
Pour ce qui est de travailler en Corée j'aurais un peu de mal à te répondre car ce n'est pas le pays que je connais le mieux. Néanmoins de ce que je sais la situation est bien différente de celle du Japon, beaucoup de jeunes coréens ont un master (alors que les japonais restent plutôt sur une licence, ce qui nous permet de nous démarquer un peu) et ont quand même bien du mal à trouver du travail à moins de sortir d'une excellente université. Les coréens ont de plus en plus tendance à immigrer ailleurs car ils ne trouvent pas de travail, alors avec un master qui n'apporte pas de compétence pointue... Je pense que ça sera difficile, encore plus si tu parles peu / pas coréen.
Par contre il n'y a pas de master "qui permet de travailler uniquement au Japon". J'imagine que ce master est valable un peu partout, mais il ne sera pas recherché partout de la même manière.
Au Japon c'est pas impossible (mais ce n'est pas facile non plus !), en Corée bien que ça ne soit probablement pas impossible non plus, je pense que c'est vraiment plus difficile.

Réponse utile ?
5/5 (1 vote)
F
30 juillet 2020
16:27

Bonjour, en terme d'opportunités et de contact, c'est comme partout : les grandes villes seront là où vous en aurez le plus. Si le gigantisme de Tokyo vous rebute, tentez Osaka et sa périphérie. Vouloir se poser dans une petite ville pour espérer moins de concurrence n'est à mon sens, pas très pertinent, et cela vous restreindrait fortement. Commencez par une grosse ville, quitte à élargir aux campagnes environnantes par la suite. Mais plus qu'une ville, essayez surtout de trouver un secteur où vous serez performant. Si vous visez l'agronomie, il sera peut être plus interessant de viser Niigata, le Tohoku et Hokkaido par exemple, si au contraire vous voulez être ingénieur machine.. Bref, difficile à dire, mais en toute logique, les villes concentrant le plus de monde vont également offrir le plus d'opportunités, au moins dans un premier temps.

☑️ Réponse suggérée comme intéressante

Réponse utile ?
3,60/5 (5 votes)
Yuri
04 août 2020
13:37

Bonjour,

Ma réponse ne va pas vous plaire mais vous me remercierez plus tard.

Je pense que vous faites une erreur de poursuivre ce master langue, culture et entreprise.

J'ai regardé le contenu: vous n'allez pas développer de réelles compétences. Aussi, il est optimiste de penser que grâce aux cours de langue, votre niveau de japonais et d'anglais va considérablement augmenter. Cela repose surtout sur le travail personnel. D'ailleurs la description des débouchés en dit long.

A votre place, je m'orienterai vers une formation plus professionnelle ou spécialisée, comme par exemple un master en Management des systèmes d'information, ou gestion de production / logistique de l'IAE Lyon 3 (en supposant que vous êtes lyonnais). C'est moins sexy mais cela vous permettra de trouver un travail au Japon, ou en France.

Une autre option serait d'obtenir un working holiday et faire du woofing pendant un an, lorsque la situation sanitaire le permettra. Vous apprendrez bien plus sur le Japon qu'à l'université, et vous pourrez potentiellement trouver, par relation, une entreprise pour sponsoriser votre visa.

Réponse utile ?
3/5 (2 votes)
Chester
05 août 2020
20:06

Bonjour, merci pour votre réponse.

Je ne peux pas faire les master dont vous parlez car ça m'obligerai à reprendre mes études de 0 ce que je ne peux pas me permettre financièrement parlant. Je sais que les cours de langue que j'aurais ne feront pas tout, mais ce sera quand même un bon cadre même si je sais que ça ne dispense pas du travail personnel (comme en licence en fait).
Par contre, je connais plusieurs personnes ayant fait ce master et qui ont trouvé du travail au Japon : je ne dis pas que c'est aussi facile qu'avec quelque chose de plus spécialisé, mais c'est possible. PAr contre la situation de ces personnes était différente car elles avaient d'abord travaillé en France avant de partir au Japon, or dans mon cas il s'agirait de chercher un emploi lors de mon année d'étude la bas, donc sans expérience.
J'ai souvent entendu que les entreprises partaient du principe qu'un nouveau diplômé ne savait rien faire, et donc les formaient - ce qui expliquerai pourquoi les japonais ont plus tendance que les français à faire des études qui leur plaisent, puisque, sauf bien sûr quelques professions, elles sont beaucoup moins déterminantes... Je peux très bien me tromper ! Mais c'est ce que j'ai entendu le plus souvent.
Et de toute façon je ne peux que faire ce master, puisque comme dit plus haut je ne peux pas m'éterniser dans mes études pour des raisons financières ^^'

Réponse utile ?
5/5 (1 vote)
Yuri
06 août 2020
08:23

L'essentiel est que vous vous engagiez en connaissance de cause et que vous ne soyez pas surpris. N'hésitez pas à discuter avec les anciens du master pour avoir leur avis sur la formation.

Le plus important pour trouver un travail intéressant au Japon lorsqu'on n'a pas de compétences particulières est de parler japonais couramment.

Si vous ne souhaitez pas modifier votre parcours, réfléchissez tout de même à l'intérêt de passer 2 ans supplémentaires à l'université.

Tenez moi au courant de votre choix !

Réponse utile ?
/5 ( vote)
enoshima
05 août 2020
12:52

bonjour
complètement d'accord avec Yuri . Moi qui n'a jamais été à l'université je me voyais mal donner des conseils mais si vous allez à l'université je pense que c'est très "académique" si vous voulez connaître un pays , surtout comme le japon, çà peut vous donner quelques idées c'est tout .
Si vous optez pour le working visa C est en travaillant avec les nippons que vous pourrez connaître la vie japonaise
Ayant vécu de 80__90 dans ce pays, voir mon 1è message au tout début , je sais de quoi je parle . Vous verrez çà sera une bonne expérience pour vous .

Réponse jugée peu pertinente

Réponse utile ?
1/5 (2 votes)

Ajouter un commentaire

Inscrit sur le site ? Identifiez-vous, sinon inscrivez-vous !
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
La publicité est interdite. Un lien vers votre site / blog est autorisé uniquement s'il se justifie dans votre réponse, auquel cas un lien retour vers Kanpai.fr est exigé.