klonoa

Klonoa

Door to Phantomile

Dans le registre “j’ai une franchise géniale, mais je n’en fais rien”, Klonoa est un bon exemple. Avec seulement deux jeux sur consoles de salon en 12 ans (sans compter le spin-off Klonoa Beach Volleyball) et quelques titres vite faits mal faits sur GBA et Wonderswan, on ne peut pas reprocher à Namco d’avoir surexploité sa licence. Et on peut s’en interroger longtemps, tant l’éditeur ne rechigne pourtant pas sur la démultiplication des suites pour ses séries. Heureusement, la longue attente est terminée, avec le retour de la petite mascotte à la casquette Pac-Man sur Wii. Une bonne nouvelle ?

Et bien peut-être pas tant que ça. Car en lieu et place d’un nouveau jeu, c’est un portage du premier Klonoa sur PSone qui s’offre à nous. Et qui dit portage Wii dit forcément peu de moyens, donc ne vous attendez pas à la qualité technique d’un Klonoa 2, pourtant sorti en 2001 sur PlayStation 2. Pas de génial Cell Shading, juste une version similaire à la version PlayStation, avec quelques polygones en plus et des textures un peu meilleures. N’attendez pas non plus de contenu supplémentaire par rapport à l’original. On a les mêmes petits niveaux (14 en tout et pour tout), que l’on parcourt toujours autant facilement et qui portent la durée de vie du titre à un petit après-midi. Et les cinématiques de la version d’origine, très soignées pour l’époque n’ont pas été mises à jour mais remplacées par des séquences générées avec le moteur 3D bâtard du jeu.

Pourtant, malgré ces défauts, Klonoa est un jeu extrêmement plaisant à jouer. Certes, après Klonoa 2, il fait vraiment “brouillon de sa suite”, mais le gameplay reste toujours d’actualité, surtout à une heure où les jeux de plates-formes en 2,5D se font extrêmement rares. On peste donc contre le manque de contenu ou le moteur graphique dépassé, mais on ne peut s’empêcher de traverser les niveaux avec un petit sourire aux lèvres, en ne faisant qu’une bouchée de ce petit jeu. Et malgré le fait qu’il sente bon le portage facile, on ne peut pas s’empêcher de s’interroger sur quand Namco-Bandai nous fera un Klonoa 3, jeu qui manque décidément terriblement.

En tout cas, à bas prix (et là l’import UK est votre ami...), c’est clairement un petit titre à tenter. Et mis entre les mains de jeunes nouveaux joueurs, cela leur fera toujours une bien meilleure éducation au jeu vidéo 🎮 que ce que l’on peut trouver sur Wii avec des franchises Disney ou Nickelodeon.

Dernière mise à jour le 10 septembre 2015