Historique du Studio Ghibli

Pour faire écho et en complément de la biographie de Hayao Miyazaki, j'ai choisi de vous proposer également l'historique précis d'un des plus grands studios de l'histoire du cinéma d'animation japonais.

En japonais, Ghibli s’écrit ジブリ et se prononce « djibli ».

Processus de création

En 1983 la société Tokuma Shoten, éditrice du magazine d’animation Animage, propose à Hayao Miyazaki de produire l’adaptation en film d’animation de son manga Nausicaä, publié dans son magazine depuis l’année précédente. Le réalisateur s’entoure donc du studio Topcraft pour concevoir le film. Son succès au cinéma encourage Tokuma à commander un second film à l’équipe. Au même moment, Topcraft connaît des difficultés et il est alors décidé de débaucher beaucoup de ses animateurs pour créer le Studio Ghibli le 15 juin 1985, filiale de Tokuma Shoten également sous la direction de Yasuyoshi Tokuma. Un étage d’immeuble entier, sur trois cents mètres carrés, est loué à Kichijoji dans la banlieue de Tokyo.

Contrairement à une idée reçue, Le Château dans le Ciel est le premier long-métrage à sortir sous l’égide du Studio Ghibli ; Nausicaä n’en fait donc pas partie historiquement. Toutefois, puisque les équipes de réalisation et de production sont sensiblement les mêmes, ce dernier est considéré comme un film Ghibli par le studio lui-même, en témoigne sa présence sur le site Internet officiel ou encore les sorties en DVD et Blu-Ray dans la même collection que ses successeurs.

À l’époque de la création du studio, les longs-métrages d’animation sont encore rares au Japon, qui leur préfère les séries animées voire les OAV (moyens-métrages) parfois sans âme. Le Studio Ghibli vient donc, sous l’impulsion des réalisateurs Hayao Miyazaki, Isao Takahata et d’autres animateurs vedettes, rechercher la création de films d’animation originaux où la qualité technique et scénaristique doit être très élevée, libérée d’une contraire de temps trop stricte. Le public visé ne se limite pas aux enfants mais englobe tous les publics grâce à différents niveaux de lecture.

Le nom du studio est choisi par Miyazaki lui-même. C’est celui d’un avion de reconnaissance de l’armée italienne utilisé pendant la seconde Guerre Mondiale, le Caproni Ca.309 Ghibli. Mot d’origine libyenne, Ghibli est le nom d’un vent chaud qui souffle dans le désert du Sahara. Miyazaki veut, selon Toshio Suzuki, faire souffler un vent fort sur le monde de l’animation. Au moment de transcrire phonétiquement le mot dans la langue japonaise pour l’enregistrement, une erreur est commise par rapport à la prononciation originale : « guibli » devient « djibli » et lorsque l’équipe s’en aperçoit, il est trop tard pour la corriger. Toutefois, le court-métrage Ghiblies (2000) se prononcera « guibliz » comme en clin d’œil.

---

Cet article, désormais caduc, a servit de base de travail pour rédiger un chapitre très largement étoffé dans le livre L'œuvre de Hayao Miyazaki - Le maître de l'animation japonaise rédigé par Gael :

À découvrir également :

L'œuvre de Hayao Miyazaki - Livre par Gael

Article intéressant ?
4.93/5 (41 votes)

Informations pratiques

En japonais

スタジオジブリ (Studio Ghibli)

Cuisine japonaise

Découvrez les confiseries japonaises (5% de réduction)

Thématiques associées

Ressources

Site officiel (en japonais)

Page Facebook officielle (en français)

Pour aller plus loin

Kanpai vous suggère également ces articles