2ème année de LLCE japonais possible au Japon ?

6 réponses

Bonjour à tous !

Je suis pour l'instant dans le monde du travail, je vais avoir 25 ans à la fin de l'année (aie).
Je souhaite reprendre mes études (j'ai un bac+2 grâce à une formation développeur) malheureusement, ma vie à fait que je ne pouvais pas aller en fac de Japonais mais maintenant que l'occasion se présente, je fonce :).
Du coup je vais m'inscrire en Janvier pour soit Diderot soit Inalco (si je ne suis pas prise à Diderot :( ) en L1 LLCE. J'ai pas mal peur d'être refusée à cause de mon âge/ancien parcours qui est dans l'informatique et du fait que je n'ai pas continué mes études.

Depuis quelques mois, j'étudie à fond le japonais en autodidacte quand je peux en dehors de mon boulot, je vais d'ailleurs y aller fin Mars pour quelques semaines.
J'ai pratiquement fini le Manekineko 1 et je pensais du coup continuer sur le Minna no Nihongo car c'est le livre étudié en fac (de ce que j'ai pu lire un peu partout ^^) avec peut être en plus des cours privé sur internet. Pour l'instant je ne connais que ~200 kanji (lecture On et Kun) mais je veux en avoir le double pour avant la rentrée (j'ai pas mal le temps pour !). Je discute aussi de temps en temps avec quelques japonais sur Line. Je pense aussi ramener de mon voyage quelques livres pour m'entraîner à lire de la littérature japonaise.

J'aimerai savoir si l'avance que je suis en train de prendre va m'être utile pour peut être décrocher une 2nd année en échange, ou si les fac que j'ai cité plus haut ne le font pas du tout (j'ai pu voir qu'il y avait des échanges en 3éme année et 1ère année de Master mais pas en 2nd année ?), et si cela est possible, quelle est la difficulté/comment faire pour avoir la chance de partir si tôt ?

Merci d'avance pour vos réponses ! :)

Question intéressante ?
5/5 (1 vote)
Cette question et les réponses ci-après sont proposées par la communauté des Kanpai-chan dans le cadre du module Kotaete. Elles ne reflètent pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.

Kanpai vous suggère également ces articles

Réponses à la question

04 Décembre 2018
03:27

Bonsoir,
J'ai effectué la LLCER Japonais à l'INALCO et je poursuis actuellement en M1 donc je peux te répondre pour cet institut ;)

Il faut d'abord savoir que Diderot est très axé sur l'oral (ils sont pas tip top à l'écrit, ils n'apprennent que quelques centaines de kanjis en 3 ans), alors que l'INALCO c'est l'écrit leur point fort (coucou les 1500 kanjis) et à l'époque de ma licence, on étudiait la grammaire via Hirake Nihongo (qui n'existe plus il me semble). A toi de juger selon tes préférences/aisances.

Ensuite, l'Inalco est très réputé au Japon et a une bonne dizaine d'universités nationales partenaires pour un total d'environ 30 places disponibles chaque année. Il y a beaucoup de départ en L3 et M1 (et éventuellement en M2 mais c'est une autre histoire) car le niveau L2 n'est généralement pas assez solide, sauf si tu te débrouilles très bien. il y a actuellement 2 étudiants en L2 qui sont partis cette année il me semble, donc ce n'est pas impossible.
Après, ils demandent quand même de passer le JLPT, ou de fournir un certificat comme quoi tu vas le passer au moment de la création du dossier de candidature (candidatures closes pour l'année 2019/2020, la date limite était en Novembre). Je me rappelle qu'ils nous demandaient un niveau N2 au minimum pour partir en L3/M1, j'imagine donc qu'un niveau N3 est suffisant pour partir en L2. Pour te situer un peu, le N2 est le niveau que l'on est censé atteindre en validant la LLCER à l'Inalco.

Après, concernant Diderot, j'ai entendu dire qu'ils envoient plus facilement des étudiants avec moins d'exigences, donc c'est à toi de choisir ton camp ! Sauf si un Diderotcopain peut te répondre !

J'espère que ça a éclairé tes interrogations :)

04 Décembre 2018
09:59

Sinon il y a la solution qui n'est jamais considérée dans l'hexagone mais qui pourrait vous correspondre: L'université de Genève.
Pour y avoir fait mon Master, je sais qu'elle a l'énorme avantage d'avoir très peu d'élèves par rapport à Paris. Les cours dès M1 sont quasiment des cours privés, et l'université de Genève a de nombreux accords avec des universités Japonaises (dont Tôdai/Kyôdai/Waseda...). Vous avez ainsi de fait de meilleures chances de pouvoir partir.

Pour les citoyens français, l'inscription nécessite simplement d'avoir fait 12/20 au Bac, et dans l'informatique il y a du travail à Genève.....

05 Décembre 2018
01:34

Bonsoir,

Merci beaucoup pour vos réponses !
Pour Genève, c'est clair que ça doit être le top, mais je vais déménager à Paris donc je ne pourrai pas aller là-bas !
Pour l'Inalco, j'hésite encore avec Diderot, de ce que j'ai pu voir sur des forums, Diderot me conviendrai plus car je veux plus une orientation oral que écrite (car l'écrit je peux moi faire l'effort d'apprendre de mon côté les Kanji manquant) mais le fait que l'Inalco soit plus reconnu que Diderot est un plus, même si je ne veux pas forcément travailler au Japon ^^.

Il faut vraiment que je sois sûre de mon choix car je ne peux plus vraiment "perdre" 1 année encore :(. J'essaierai pour ça d'aller aux portes ouvertes des 2 fac, même si les 2 ne vont donner que des points positifs de leur établissement pour attirer le plus de monde ^^".

Pour l'échange, si je ne le fais pas en L2 ce n'est pas très grave non plus ! Je pense, avant la rentrée, avoir au moins le niveau ~N4 voir plus peut être si je ne fais pas ma flemmarde ^^.

05 Décembre 2018
01:40

Par contre, j'ai vu sur la brochure de l'Inalco, qu'il y avait plusieurs filière dans la llce japonais(commerce/communication/etc...) la brochure parle de double cursus, alors qu'à Diderot, de ce que j'ai compris, il n'y a que le japonais et pas forcément de spécialité à côté (à moins de faire LEA par exemple). Ou alors j'ai mal compris !

Si c'est possible de te parler en privé Coco pour plus de détails sur ton école, ça serait cool :).

05 Décembre 2018
20:52

Bonsoir,

D'accord ! Dans tous les cas, ils reprennent vraiment de 0 en L1, dans mon cas je ne connaissais que quelques mots en entrant à l'Inalco, et l'avance qu'avaient ceux qui ont fait du japonais en privé ou en LV3 au lycée a été rattrapé en quelques mois.
Oui, l'autre avantage de l'Inalco, c'est qu'il y a des filières HEI (études internationales), didactique, CPEI (commerce et économie) etc. En fait le système se compose comme suit:

L1 : Tronc commun avec les mêmes cours pour tout le monde

L2 et L3 : Il y a un tronc commun, avec des cours de japonais écrit/oraux et des cours d'histoire. Et à côté de cela, il faut choisir des options à chaque semestre, soit au sein du département (Littérature classique, moderne, économie du japon, archéologie, japonais classique etc etc) soit dans les autres filières de langue de l'Inalco (un cours sur la Russie, la Chine ou que sait-je ?).
Et à côté, pour ceux qui ne sont pas intéressés par ces options, il y a les filières commerce, études internationales etc qui "remplacent" ces options et donne une mention en plus sur l'intitulé de la licence ("LLCER Japonais - parcours didactique" par exemple).
Ou bien il est aussi possible de prendre les options "classiques" et de faire en plus l'une des filières, ce qui découle sur l'obtention d'une double licence "LLCER japonais + CPEI" par exemple. C'est un avantage car on peut embellir sa licence avec une deuxième en même temps. Mais par conséquent, il y a 2 fois plus de cours ^^

Oui pas de soucis, contacte moi via Twitter : @Ahrkas27 (même pseudonyme), je n'ai pas envie de divulguer mon FB personnel ici :)

05 Décembre 2018
22:14

Ok merci beaucoup pour ces explication !
En espérant avoir celle de quelqu'un de Diderot bientôt ^^

Ajouter une réponse
Pour en apprendre plus sur le Japon, consultez les eBooks Kanpai

Avec toutes ses spécificités, le Japon est une destination un peu à part. Préparer son voyage peut s’avérer compliqué et l’on se retrouve parfois un peu perdu(e).

Fort de plus de 10 ans de voyages au Japon, l’auteur livre ici toutes les informations à connaître pour organiser votre séjour au Japon dans les meilleures conditions, de la préparation à l'arrivée sur place, en passant par la sélection des visites jusqu'à la constitution de votre itinéraire.

Les deux systèmes syllabaires appelés "Kana" sont à la base de l’écriture nippone et il est indispensable de les connaître sur le bout des doigts pour commencer à lire et écrire le japonais.

C’est pourquoi nous avons souhaité développer notre propre méthode précise et complète, qui vous permettra d’apprendre les Kana japonais rapidement et de bien les retenir sur le long terme.