loose-socks-2003

10 ans depuis mon premier voyage au Japon...

Première fois à Tokyo en 2003

Il y a dix ans jour pour jour, je partais au Japon pour mon premier voyage. Comme vous le savez, j'y suis retourné à de nombreuses reprises depuis mais, si vous êtes également dans mon cas, il va de soi que le premier voyage au Japon a toujours ce petit quelque chose de particulier.

Je ne vais pas revenir sur mon intérêt pour le Japon, mais les raisons de la mise en branle de ce premier séjour me paraissaient à l'époque assez naturelles : j'étais un jeune adulte d'à peine vingt ans en fac de japonais, avec l'argent de trois étés passés à travailler, poussé par plus d'une décennie d'attrait pour la culture japonaise.

Ce qui est amusant avec du recul, c'est que même pour ce premier voyage, j'ai tout organisé moi-même sans jamais faire appel à une agence, option que je défends toujours aujourd'hui sur Kanpai. Billets d'avion ✈️, hébergement, Japan Rail Pass : les réservations se sont faites à la fois sur Internet 📶 et par téléphone 📱, avant le grand départ.

Le Japon... ou plutôt, Tokyo

Puis le 23 septembre 2003, j'ai embarqué accompagné de deux potes (dont Julien) pour une quinzaine de jours au Japon. Ou plus exactement, à Tokyo. Car excepté un tout petit crochet par Kyoto, les deux semaines de notre séjour ont été passées dans la capitale japonaise et ses alentours. Difficile de parler de véritable itinéraire et c'est une erreur de débutant que je cherche depuis à faire éviter à tous les primo-voyageurs au Japon.

Bien entendu, il me paraît impensable de visiter le Japon sans découvrir un minimum de Tokyo, mais l'inverse est tout aussi dommageable. À ce moment-là, je ne le savais pas et, venant d'abord pour la culture populaire japonaise (le TGS cristallise bien cela), j'ai laissé échapper beaucoup trop de portes d'entrées culturelles dans mon planning. Je suis donc reparti avec l'impression, de toute façon avérée, de n'avoir rien vu de l'archipel.

À ma décharge, lors de ma préparation, il n'y avait pas l'offre pléthorique des sites sur le Japon comme aujourd'hui, et les bonnes informations autour du tourisme au Japon n'étaient pas aussi simples à obtenir. Le concept même de blog, qui aujourd'hui constitue l'alpha et l'oméga du web Japon pour certains, existait à peine à cette époque.

Pour les plus jeunes d'entre vous, remettons-nous dans le contexte de 2003 : notre vol Air France ne possédait pas d'écran individuel, il fallait payer relativement cher pour une heure d'Internet au Japon puisque le Wifi existait à peine, ne parlons même pas des smartphones ou de la location de carte SIM, ou encore mon appareil photo 📷 était encore en argentique.

Vous pouvez d'ailleurs consulter une petite sélection de photos prises pendant ce voyage, en vous amusant à rechercher les différences à plusieurs années d'intervalle.

Un voyage qui a tout changé

J'ai déjà expliqué sur Kanpai que je n'ai pas été abasourdi par mon premier voyage au Japon. Je n'avais pas fantasmé le pays dans sa globalité, j'ai juste été subjugué par un ensemble de petits détails qui font tout son charme. Mais surtout, de cette erreur de trop focaliser mon séjour sur la culture populaire et la capitale japonaises, sont nés deux bienfaits essentiels :

  • j'ai encore décuplé mon intérêt pour le Japon, dans un sens que je n'attendais peut-être pas : sa culture dans son ensemble et l'envie de découvrir toujours plus de ses terres ;
  • Kanpai a entamé sa longue mutation, d'un site très axé jeu vidéo à quelque chose de plus orienté vers le voyage au Japon et la culture japonaise au sens large, ce que beaucoup ne renieront pas !

Ma vision du Japon a réellement changé à partir du moment où j'ai foulé ses îles pour la première fois. Ça n'a pas été le cas par un choc, mais par une lente et profonde découverte de ce pays, ses habitants, sa culture et son histoire, et bien sûr par le prisme de sa langue que je balbutiais déjà.

Le Japon m'a donné envie de le déchiffrer et de le comprendre, de parfois gratter son vernis, souvent de l'embrasser au plus proche, toujours de l'observer, de l'admirer et de voir le maximum de ses facettes, du nord jusqu'au sud. Aujourd'hui, je suis fier de vivre de mon travail qui consiste à parler du Japon, à présenter ses charmes au plus grand nombre, et ce qui inclut d'y retourner régulièrement.

---

À vous de nous raconter votre premier voyage au Japon, vos ressentis et vos erreurs, dans les commentaires !

Destinations associées

Par Kanpai Publié en septembre 2013 - mis à jour en avril 2015