Trouver du travail à Nagano ?

16 réponses

Bonjour à tous,

Je vais déménager avec mon mari japonais à Nagano. Il a récemment obtenue un poste dans le secteur public à Nagano.

J'ai 27ans, 30K€ de côté, un bac+3 en informatique, j'étudie le marketing et le e-commerce, jlpt4, anglais correct.

Je me demandais s'il est possible d'être salarié à Nagano (ce n'est pas Tokyo) dans une entreprise??? Où s'il fallait que je monte une petit entreprise en tant qu'auto entrepreneur type kojin jigyo. J'ai peur de ne pas pouvoir trouver de travail dans cette région du Japon. Je me demandais si d'autre personnes ont été dans ce cas et s'ils ont réussi à avoir une vie stable car je ne me vois pas sans travail.
Et s'il y a des entrepreneurs je lirais vos témoignages avec grand plaisir ^_^

Alison.

Question intéressante ?
Cette question et les réponses ci-après sont proposées par la communauté des Kanpai-chan dans le cadre du module Kotaete. Elles ne reflètent pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.

Kanpai vous suggère également ces articles

Destinations associées

Réponses à la question

Bachstelze
03 Décembre 2019
23:25

JLPT4 ça craint un peu. Va toujours voir chez Hello Work ce qu'ils ont à te proposer, mais il va sans doute falloir améliorer ton japonais.

PaulEmploi
04 Décembre 2019
00:11

C'est évident qu'on ne peut pas travailler avec un jlpt4, mais l'auteur du sujet a dit "anglais correct", en plus avec un bac + 3 en informatique c'est facile de trouver des boîtes anglophones...

Alison77
04 Décembre 2019
10:12

Merci pour votre retour :) En effet je me doute que le jlpt4 c'est léger, c'était juste pour vous donner toutes les infos. J'ai déjà travailler sur tokyo en informatique (uniquement besoin de l'anglais). Et comme Nagano city est vraiment beaucoup plus petit je me demandais si c'était possible..

04 Décembre 2019
00:15

Pour répondre plus positivement, Nagano c'est très grand, on trouve de tout.. Si t'as la main verte et le goût pour la nature, aucun problème pour trouver du travail !
Dans ton domaine difficile peu être avec ton niveau de japonais, mais ça c'est que du théorique, avec le même niveau que toi je suis designer et tien des meetings (comme je peux ^^) sans soucis.
C'est pas ton niveau de langue mais t'as conviction qui fera ta force ! Et les gens sont plus ouverts.
Ensuite à Nagano, il y a du tourisme ! Il y a une grande marge de manœuvre dans ce domaine sur cette région, ça peut être très intéressant !
Josselin

PaulEmploi
04 Décembre 2019
00:27

Être salarié avec un JLPT 4 ? C'était une blague n'est-ce pas ? Même avec un JLPT2 c'est difficile parfois... Le N4 est réellement élémentaire, c'est pas pour rien que le niveau N1 est requis rien que pour entrer dans un lycée.

Alison77
04 Décembre 2019
10:15

@Josselinlh merci pour ton retour, oui pourquoi pas regarder du coté des activités touristiques.

04 Décembre 2019
01:27

Bon je le permets de recommenter vu les réponses de charognards qui ont gratté leur copie de N1 pour pas grand chose..
La langue est un gros atout certe ! Mais avant tout c'est ce que tu produit qui fait ta force.
Il vaut mieux arrivé avec un N4 ou un N3 et des vrais qualités qu'un N1 ou un N2 pour de faire exploiter!
Si j'avais suivi les offres d'emplois favorisants certains niveau de japonais, j'en serai pas là!
Les gens doivent t'embaucher pour ce que tu est, non pas pour du charabia de niveau de langue qui ont aucune valeurs réelles sur ce que la personne a à offrir. La quasi totalité des entreprises qui fonctionnent sur ce principe de niveaux de japonais sont intéressantes ! Elles fonctionneront de la même médiocre manière pour t'offrir des postes plus valorisant par la suite.. Zéro intérêt pour toi!!

Le plus important c'est le temps et le choix ! Évalue t'es qualité, la remise en question est très cruciale, donne toi un objectif, et ne lâche pas.. C'est ainsi que tu trouveras un bon équilibre mental et une bonne situation pour toi.
Le choix tout le monde là, il suffit de ne pas foncé dans la première boîte qui voudra de toi si tu le sens pas.
Garde ton argent de côté pour investir, 30k€ c'est pas rien quand on va s'installer a Nagano !
Fait des jobs en attendant de trouver le bon travail, tu passeras par des bonnes expériences comme des mauvaises, mais le produit du tout sera toujours positif puisque que tu forgera sans contraintes de revenus ton niveau de langue.
Et entre c'est expérience tu t'instaure le temps, le temps pour chercher, faire des rendez-vous et un jour décrocher le job qui te plaira et te valorisera !
Josselin ;)

PaulEmploi
04 Décembre 2019
23:50

Bon sang... Vous ne comprenez donc pas que malgré toutes les compétences du monde, si voya ne pouvez pas communiquer vous n'arrivez à rien... Vous cherchez à vous rassurer en essayant de dire qu'un N3 suffirait ? Le but de ce forum n'est pas de mentir mais d'être réaliste, et se plonger dans un taff en espérant travailler avec un n3 ne l'est clairement pas.

D'accord, c'est plaisant d'être optimiste, mais si la chute est encore plus douloureuse c'est inutile, il est quand même beaucoup plus productif d'arriver préparé que de partir à la hâte et d'oublier la moitié des prérequis ! Passez donc un an àvous entraîner jusqu'au niveau N2 avant de postuler à une offre d'emploi sinon vous risquez de mal vivre votre vie pro.

05 Décembre 2019
00:02

Je communique suffisamment avec mon niveau N4~N3. Je n'ai personnellement pas besoin de passer ce genre d'examen (qui si on est réaliste sert juste à rien sinon te juger et te ranger dans une case) , pour me faire comprendre au quotidien.
En plein salon en ce moment j'échange et traduit avec des clients important de aussi bien avec mon N3 que mes collègues japonais avec des clients anglophone.. c'est juste une question de point de vue.
Arriver au Japon avec ce niveau N3 est déjà très correct.
Deplus dans mon domaine (plus ouvert d'esprit) la langue passe vraiment après l'expérience, sans expérience j'avais rien même avec un N2.
Le but c'est de faire ce qu'on veut dans le domaine où on peut exceller, nul besoin d'un niveau de langue pour s'affirmer bon dans son travail peu importe le pays où l'on va !

Alison77
04 Décembre 2019
10:50

@Josselinlh Je pense également la même chose que toi. Ca ne me dérange pas d’enchaîner pendant un an les petits boulots histoire de mieux parler et de prendre de "l’expérience japonaise". J'ai échoué le jlpt3 de très peu, peut être que je le repasserai mais je n'ai pas vraiment envoie de me lancer jusqu'au jltp2 ou 1.

Connaissez vous des gens qui se sont lancer en freelance/auto entrepreneur dans des campagnes japonaises ??
Avec ces 30K j'aimerais vraiment développer une petite affaire qui se stabilise dans le temps. Je peux potentiellement faire un site e-commerce, ou m'associé avec une ami étrangère pour ouvrir un café. Elle apporterai aussi 30K de son coté et elle aprle bien japonais avec une grosse experience en restauration...

Pensez vous que 60K pour un petit café est un budget correct pour NAGANO. (pas d'alcool et juste des desserts).

04 Décembre 2019
13:50

Avant de te lancer, clarifie bien la situation avec ton mari car s'il est fonctionnaire national, il a de grandes chances d'être muté ici et là au cours de sa carrière et tu n'auras d'autre choix que de le suivre : pas idéal pour monter une affaire qui demanderait un gros investissement personnel et financier. Dans un tel cas, mieux vaut peut-être investir dans des savoirs "portables" tels qu'un meilleur JLPT (N2 minimum) mais aussi une ou plusieurs certifications ("Shikaku") dans un domaine qui t'intéresse. Outre le fait que cela facilitera ton accès au monde du travail, ces papiers pourraient être ta bouée de sauvetage en cas de problème avec le bureau de l'immigration.
Le Japon manque cruellement de bras dans un certain nombre de domaines (agriculture, services à la personne, restauration etc.) et tu pourrais peut-être te faire une place si tu es très motivée. Plus spécifiquement, la préfecture de Nagano est pas mal orientée vers la forêt et le bois et je sais qu'il y a une demande significative dans ce domaine. Comme suggéré par Josselinlh, le tourisme pourrait aussi être une piste à creuser.

Alison77
04 Décembre 2019
14:43

Merci pour ton retour @ToTaLL, la situation est bien claire il est fonctionnaire régional. On est PEUT-ETRE sujet au déménagement tous les 3ou4 ans mais uniquement dans la région de Nagano.
Ma belle famille à une ferme d'abricotier. L'abricot étant un produit de Nagano nous pensions essayer de le mettre en valeur ou de le transformer via des recettes de cuisines françaises... Mais bon la ce qui bloque c'est qu'il faut trouver un canal de vente et que je me forme à la cuisine. Bref je vais réflechir à tout ça. Merci pour ta réponse.

05 Décembre 2019
00:09

Ceux qui ne parlent pas japonais en campagne comme Nagano sont profs d’anglais. Sinon les salairies en zone rurale ont un gros niveau de japonais je vis à kanazawa je connais très bien le système je bosse dans une grosse boîte car je parle japonais. Le japonais est même supérieur au niveau d’étude dans ce cas là car personne ne parle anglais ou français pour t’expliquer ce qu’il faut faire. Au départ pourquoi pas faire un Baito jusqu’à ce que le niveau de japonais soit suffisant pour postuler dans une entreprise. Et étudier en Faisant un Baito. Salairie dans cette situation actuelle c’est juste impossible à Nagano

PaulEmploi
05 Décembre 2019
00:33

Ça ne sert à rien d'épiloguer, c'est comme dire que lea diplômes ne servent à rien... Au contraire, ils valident des aqcuis, c'est révélateur et nécessaire pour les recruteurs qui ont besoin de concret.
Ils n'ont pas besoin de saltimbanques qui prétendent pouvoir communiquer en étant pourtant dépourvu du vocabulaire élémentaire.
Ne pas savoir dire 給料(salaire)、飲み会(nomikai)、企業(entreprise)、株式会社(Société divisée en actions)、etc.. en étant salarié au Japon ça frise le ridicule.
Le trolling ne mènera à rien , ok, vous avez de la chance d'avoir réussi vomme ça, mais c'est loin d'être la norme, donc il serait non seulement courtois, mais également consciencieux de donner des conseils réalistes et de ne ppas s'appuyer sur une expérience improbable.

Si des entreprises indiquent explicitement ne pas recruter en dessous de N2, c'est qu'il y a une raison, ils ont besoin de communiquer avec leurs employés sans avoir de difficultés, peu importe la nationalité du salarié, ils ne vont pas s'accoutumer des difficultés de communication pour vous personnellement car vous êtes étranger...

Il faut se dire que si un japonais peut faire mieux, vous ne serez pas pris, ça c'est réaliste.

05 Décembre 2019
01:04

Oui t'as en parti raison sur certains points. Ce que je mets en avant c'est qu'elle peut très bien y arriver sans ça.
Y'a des personnes qui aucuns intérêt a obtenir un niveau N2 pour y arriver.
Et t'as pas besoin non plus besoin de niveau pour savoir lire tes exemples, c'est le genre de choses que tu sais très rapidement..
Le vocabulaire est adapté pour chaque métier, chaque fonction.. un N1 ne connait rien dans certains domaines, ça reste du général. Et dès le N2 y'a la moitié du vocabulaire que tu sert pas au quotidien, dans tout les cas sur place le niveau ne fait que régresser. Donc je serai d'avis pour dire que des bases solides sont un prérequis mais apr s le reste s'apprend en fonction de son domaine d'activité et c'est besoin quotidien.
Y'a une "chute" comme tu dis, est pour ce qui veulent la voir. Le plus important c'est la motivation ! Sans ça est des compétences dans son domaine on apporte rien..
Un japonais c'est parlé japonais, pourquoi on aurait besoin de quelqu'un d'autre pour faire leurs boulot? Il y a forcément une qualité complémentaire. Sinon c'est que tu fais le travail que personne veux faire ici.. donc ça revient au même que de pas parler un mot et faire du tri postal comme les pauvres népalais..

05 Décembre 2019
02:16

au Japon on te forme en entreprise donc les études peu importe le type de licence tu seras formé après. De plus en zone rurale le manque de personnel fait que t’as plus de chance de trouver dans une entreprise purement japonaise qu’ailleurs sauf qu’il faut le japonais. Le JLPT ils savent même pas ce que c’est en zone rural. Ils veulent juste savoir si tu parles japonais ou pas et l’anglais est un énorme plus avec le français en plus de l’anglais. Pouvoir faire le même boulot qu’un japonais en plus d’avoir une ou deux langues sont très appréciées. Moi je bosse dans les relations publiques, responsable salons, pub et stratégie marketing entre autre. 600 salariés je suis le seul européen et 5 chinois. Pas de JLPT juste 3 ans d’expérience dans une petite boîte en commercial et recherche et développement produit en voyageant partout pour des salons et ventes avec une licence de japonais sans expérience. Parce que je parlais japonais et français uniquement.
À Tokyo la concurrence est féroce donc les diplômes peuvent changer la donne. En zone rurale où personne parle anglais le japonais est au dessus de tout à cause du manque de main-d’oeuvre et vrais talents. Petite licence Et bon japonais suffisent en dehors de Tokyo et tu feras des expériences qu’à Tokyo tu ne feras jamais à cause de la concurrence. Le JLPT ça vaut rien, juste de la volonté, faire les recherches d’emploi sur les sites de japonais en sélectionnant les métiers qui utilisent le japonais et les langues étrangères et postuler puis un entretien et c’est la qu’ils jugent du japonais. Moi à tous les entretiens c’était basé sur les connaissances du japonais et à quel point je parlais anglais et mon expérience de 3 ans auparavant pour mon changement de boîte rien d’autre, les diplômes ils en ont rien à faire.

Ajouter une réponse
Pour en apprendre plus sur le Japon, consultez les eBooks Kanpai

Avec toutes ses spécificités, le Japon est une destination un peu à part. Préparer son voyage peut s’avérer compliqué et l’on se retrouve parfois un peu perdu(e).

Fort de plus de 10 ans de voyages au Japon, l’auteur livre ici toutes les informations à connaître pour organiser votre séjour au Japon dans les meilleures conditions, de la préparation à l'arrivée sur place, en passant par la sélection des visites jusqu'à la constitution de votre itinéraire.

Les deux systèmes syllabaires appelés "Kana" sont à la base de l’écriture nippone et il est indispensable de les connaître sur le bout des doigts pour commencer à lire et écrire le japonais.

C’est pourquoi nous avons souhaité développer notre propre méthode précise et complète, qui vous permettra d’apprendre les Kana japonais rapidement et de bien les retenir sur le long terme.