Trouver un emploi dans la cybersécurité au Japon ?

10 réponses

Bonjour,
J'ai une formation ingénieur en aérospatial, ainsi qu'un master en affaires publiques à Sciences Po Paris.
Aujourd'hui, je suis consultant en cybersécurité depuis six mois.
J'ai donc un profil très généraliste, j'ai fait beaucoup de choses variées au cours de mes études : droit, économie, informatique... C'est un point positif, que j'aimerais valoriser.
La contrepartie, c'est que je ne suis pas un expert, je n'ai pas de connaissance de pointe d'un sujet que je peux vendre.

J'ai décidé de travailler en cybersécurité. Je commence à connaître le sujet, et je prépare une certification pour la fin de l'année. Mon objectif est de monter en compétence et d'avoir un profil aussi intéressant que possible au cours des prochains mois. Mais je ne serai jamais aussi bon que des personnes qui se sont spécialisées pendant leurs études dans ce domaine.

Ma question est la suivante : comment pourrais-je valoriser ce profil, et me former au mieux dans les prochains mois, afin de trouver un emploi au Japon ? Est-ce que j'e trouverai un emploi au Japon en continuant dans la cybersécurité ? Dans l'idéal, j'aimerais trouver un VIE, ou au moins travailler pour une entreprise française.

Je vous remercie pour vos réponses :)

Par aeropiou Publié le 16 novembre 2022 Thématiques associées :
Question intéressante ?
4,33/5 (3 votes)
Cette question et les réponses ci-après sont proposées par la communauté des membres Kanpai dans le cadre du module Kotaete. Elles ne reflètent pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.

Les 10 réponses à la question posée

LOV
16 novembre 2022
20:23

Bonsoir,
Si je ne m'abuse en restant factuel, votre besoin exprime de perfectionnement ne pourrait etre obtenu dans un premier temps qu'au travers d'un emploi au sein d'une entreprise europeenne (problematique perfectionnement niveau technique et maitrise langues a analyser ???).
Vous avez la reponse dans votre qualification d'ingenierie : il existe aujourd'hui des recruteurs massifs en Cyber...
Si en parallele, vous ne maitrisez pas le japonais, l'anglais ne sera pas suffisant (de mon point de vue).
Il vous faut donc vous positionner dans une entite qui a des projets avec le Japon, pour basculer par la suite dans l'univers que vous recherchez.

Ce faisant, bravo pour votre formation "bicephale", le point faible en general eu egard a votre profil reside dans la maitrise des langues, en particulier asiatiques.

Bien a vous, je vous souhaite le meilleur.

Réponse utile ?
3,38/5 (8 votes)
17 novembre 2022
16:13

Bonjour, merci pour votre réponse.
Effectivement, trouver une entreprise en France qui a des projets avec les Japon pourrait être une voie intéressante. Si vous connaissez quelques pistes à ce sujet, je suis preneur. J'ai des connaissances de base en japonais, focaliser une partie de mes efforts à l'apprentissage de la langue dans le futur semble important.

Réponse utile ?
4/5 (1 vote)
17 novembre 2022
10:04

Bonjour @aeropiou,

(Tout d'abord je suis dev et je ne suis absolument pas spécialisé dans la cyber sécurité.)

"J'ai une formation ingénieur en aérospatial, ainsi qu'un master en affaires publiques à Sciences Po Paris.
Aujourd'hui, je suis consultant en cybersécurité depuis six mois."

Vous avez un beau parcours, vraiment, mais quel age avez vous ? Combien d'années d'expériences avez vous ?
Si vous voulez être consultant, cela veut dire que vous serez placé dans des sociétés afin de faire une analyse de l'environnement et proposer des solutions (les négocier aussi...) et sans parler le japonais ça risque d'être compliqué. Dans ce domaine, ça embauche pas mal au Japon mais c'est plus pour des postes de dev, sans contact avec le client (Surtout sur des termes aussi technique que la cyber sécurité).

Les quelques dev (dans ce domaine) que je connais ici travaillent pour Bloom... et se font 50% de mon salaire annuel en 1 mois...Ils ne parlent pas un mot japonais mais sont indispensables car expert dans leur domaine.

Mon conseil (En fonction de votre âge car si vous avez plus de 30 ans aucune expérience dans ce domaine, ne tentez pas votre chance au Japon) :
> Lancez vous dans l'apprentissage du Japonais professionnel pour éventuellement être consultant ici (Il est aussi important de vous imaginez passer 3 ou 4 mois dans une boite japonaise à faire le tour des services...franchement, chapeau si vous y arrivé!)
> Mettez vous au code pour devenir dev dans ce domaine, faites un petit stage histoire d'avoir une petit expérience et cherchez un VIE (C'est une très bonne chose le VIE, je regrette de ne pas l'avoir fait plus jeune).

En tout cas, bon courage à vous !

Cordialement,

Réponse utile ?
4,50/5 (6 votes)
17 novembre 2022
10:23

Petite parenthèse, je n'ai jamais réellement compris le métier de consultant. En tant que dev avec plusieurs années d'expériences, suis-je amené à devenir consultant afin de proposer des solutions (que j'ai déjà créé par le passé) OU est ce que le consultant se voit amener à devenir développeur pour créer les solutions qu'il propose depuis des années 🤔

Réponse utile ?
5/5 (2 votes)
Zenzen
17 novembre 2022
15:20

La réponse est dans votre question, j’ai été consultant/ chef de projet en ERP et mon job était d’analyser la situation actuelle du client et de proposer des solutions. Le dev étant fait par une équipe de développeurs (rarement une solution standard était trouvée). J’ai fait du développement auparavant, l’inverse est moins courant ou alors on sépare volontairement les équipes de consultants de celles des développeurs ( mais c’est une stratégie du fournisseur de service) . Et cela au Japon (pour une grosse boîte japonaise qui a quelque peu miné ma santé 😀😀

Réponse utile ?
4/5 (1 vote)
17 novembre 2022
16:35

Bonjour François, merci beaucoup d'avoir pris du temps pour me répondre, votre message m'aide beaucoup.

J'ai 24 ans, mon emploi dans le conseil est le premier poste que j'occupe. Je n'ai pas donné de précision sur mon poste actuel, mais pour répondre rapidement, c'est un emploi que je considère provisoire car il m'a permis de mettre un pied dans la cybersécurité sans avoir un gros bagage technique. Je n'ai pas envie de continuer dans cette voie. Le terme de consultant est très vague et regroupe en fait des métiers très différents. Par rapport à mon expérience et l'entreprise dans laquelle je suis, les consultants peuvent faire des analyses de risque (étudier la sensibilité d'un projet, fournir une liste d’exigences à respecter dans développement et d'exploitation d'une solution à respecter), des tests d'intrusion, de la mise en place d'une politique de sensibilisation...
Mais, pour ne pas vous mentir, la quasi totalité des consultants de mon entreprise sont des jeunes diplômés d'école d'ingénieur qui ne pouvaient pas / ne voulaient pas avoir un métier trop technique. Ils sont envoyés dans des entreprises pour faire le travail pas forcément très intéressant que les internes ne veulent pas faire (d'après moi bien sûr, certains consultants ont certainement des missions intéressantes).

Donc, ce que je comprends, c'est que je dois me spécialiser techniquement. Et, effectivement, le développement semble une voie intéressante. Il faudrait que je trouve une piste, en France, qui me servirait de tremplin pour monter en compétence et rendre mon profil intéressant pour le Japon.
En parallèle, apprendre le japonais de manière plus intensive que ce que je fais actuellement semble important.

Si vous avez des informations concernant des entreprises françaises, peut-être qui auraient des activités au Japon, qui pourraient remplir ces critères, cela m'intéresse.

Réponse utile ?
5/5 (2 votes)
17 novembre 2022
11:22

Bonjour, pour les profils généralistes en âge de faire un VIE, une bonne option est de regarder les VIA auprès du service scientifique de l'ambassade. Ces postes couvrent un panel scientifique un peu plus large et permettent de rencontrer nombre d'entreprises japonaises ou françaises au Japon.

Après des entreprises FR en cybersécurité sont présentes au Japon (Secure-IC par exemple) mais selon les postes qui vous intéressent, le niveau d'exigences techniques peut être élevé. Dans tous les cas une maîtrise du japonais sera un plus.

Bon courage !

Réponse utile ?
4/5 (3 votes)
17 novembre 2022
16:42

Bonjour, merci pour les recommandations.
Effectivement, le VIA au service scientifique me plairait beaucoup. A vrai dire un poste de VIA très intéressant s'était ouvert, j'avais postulé mais je n'ai pas eu de réponse. J'ai été assez surpris étant donné que mon profil correspondait bien à l'offre, mais il doit y avoir une très grosse concurrence pour ces poste.

Je ne connaissais pas Secure-IC, merci pour l'info, c'est typiquement le genre d'entreprise que j'aimerais viser. Si vous connaissez en moyen d'avoir une bonne vue d'ensemble des entreprises de ce type, ça m'intéresserait beaucoup.

Réponse utile ?
5/5 (2 votes)
18 novembre 2022
09:19

Bonjour @artopiou

Vos tâches "étudier la sensibilité d'un projet, fournir une liste d’exigences à respecter dans développement et d'exploitation d'une solution à respecter" vont être particulièrement coton à réaliser en Japonais...

"des tests d'intrusion" ? Pas mal ! Vous les réaliser vous même en ethical hacker ou vous utiliser un outil de votre société ?

Je ne vais pas prêcher pour ma paroisse et vous demander de vous lancer dans le code (Quoique c'est quand même un plus..). Si vous décidez de vous lancer, je vous recommande de faire le tour des plus grosses instituions financières françaises au Japon (AXA, BNP, Crédit Agricole, etc...) qui proposent le plus d'offres en VIE ou toutes les grosses sociétés de Luxes Françaises et Suisses présentes au Japon.

Côté américain, vous avez IBM qui à l'un des plus gros service cyber sécurité il me semble, ils parlent que anglais là bas.

"Donc, ce que je comprends, c'est que je dois me spécialiser techniquement" Encore une fois je ne sais pas trop...En tant que DEV, je me sentirai capable d'analyser les besoins, proposer une solution et surtout un coup car j'aurai une vague idée du temps que ça me prendra. Je connais trop mal votre domaine pour me prononcer la dessus.

"En parallèle, apprendre le japonais de manière plus intensive que ce que je fais actuellement semble important." Vous devriez, je suis ici depuis 2 ans (je ne connaissais pas à mot en arrivant ici) et maintenant je dois être N+3 (En parlant que anglais tous les jours)...et c'est galère (Surtout pour un DEV qui aime tant la LOGIQUE XD)

Si vous voulez échanger davantage, communiquons nos discords ou autre, c'est plus sympathique.

Cordialement,

Réponse utile ?
4,33/5 (3 votes)
LOV
21 novembre 2022
12:57

Bonjour,
Je partage à 300% vos avis respectifs concernant d'abord l'indispensable experience du développement logiciel en Cyber...
En ayant fait des maths, cela devrait vous servir (pour moi à la base, la cyber ce sont des maths...).
Étant plus âgé que vous, les meilleurs commerciaux et consultants que j'ai croises au travers des métiers exercés étaient celles et ceux possédant un solide pillier technique.
Les autres étaient rapidement identifiés comme "enfumeurs" ou "pipoteurs" !
Avant la trentaine, il faut démarrer par des postes techniques de spécialiste et d'expert, cela est utile ex post toute la vie durant.
Il ne faut pas se positionner en tant que "jeune aux dents longues" avec son plan de carrière preetabli, le pire du ridicule auquel j'ai été confronté le fut avec des grandes boîtes de conseil qui diligentaient de très jeunes consultants pour apprendre à travailler à des seniors, la finalité non avouée était de les restructurer, les donneurs d'ordre étant la hiérarchie des seniors concernes !!!
il faut d'abord etre humble (même si on ne l'est pas !) en se positionnant sur des postes techniques ou l'on pourra se constituer sa base de données perso.
La trentaine est une bonne charnière pour aspirer par la suite à des postes de management, de référent ou d'encadrant.

Cordialement.

Réponse utile ?
2/5 (1 vote)

Ajouter un commentaire

Inscrit sur le site ? Identifiez-vous, sinon inscrivez-vous !
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
La publicité est interdite. Un lien vers votre site / blog est autorisé uniquement s'il se justifie dans votre réponse, auquel cas un lien retour vers Kanpai.fr est exigé.