Différence entre indemnisation et rémunération pour visa de stage au Japon ?

6 réponses

Bonjour,

Je souhaite effectuer un stage court (moins de 3 mois) au Japon dans le cadre de mes études d’ingénieur.

Cependant il est marqué sur le site de l'ambassade du Japon en France que le stage ne doit pas être rémunéré, mais que l’indemnisation n’est pas considérée comme une rémunération.

Par conséquent je souhaiterais savoir qu’est-ce qu'ils entendent précisément par indemnisation et rémunération et où se situe précisément la frontière entre celles-ci, notamment au niveau du salaire pouvant être fourni par l’entreprise.

Merci :)

Par Johnm Publié en février 2017 Thématiques associées :
Question intéressante ?
5/5 (3 votes)
Cette question et les réponses ci-après sont proposées par la communauté des membres Kanpai dans le cadre du module Kotaete. Elles ne reflètent pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.

Les 6 réponses à la question posée

Bach-kun
21 février 2017
01:52

Indemnisation c'est par exemple si l'entreprise prend en charge tes frais de transport ou d'hébergement.

Pour ce genre de choses, il faut s'adresser au bureau de l'immigration et pas à l'ambassade.

Réponse utile ?
/5 ( vote)
21 février 2017
03:54

Il ne faut pas s'attendre à ce qu'il te paie...au Japon les étudiants ne font pas de stage, donc cette notion est assez étrangère aux entreprises. A la limite, comme dit plus haut, ils te rembourseront peut être les frais de déplacement sur place (pour le billet d'avion, il faut rêver)

Réponse utile ?
/5 ( vote)
Cerise
21 février 2017
10:06

J'ai fait un stage de 2 mois à Tokyo l'année dernière, dans une entreprise française, donc rémunéré à la française. Par contre je n'ai pas demandé de visa, j'ai dit que j'étais la en touriste et je pouvais rester 3 mois. C'est ce que ma structure d'accueil m'avait conseillé de faire, et ça n'a posé aucun problème.
Vérifie peut-être avec ton tuteur, ils ont sûrement déjà eu des stagiaires et sauront te répondre ;)

Réponse utile ?
2,50/5 (2 votes)
22 février 2017
22:54

Ca, c'est à éviter officiellement. Je sais que des entreprises le font, mais c'est illégal. Du moment que tu es "rémunéré" (payé pour travail effectué), il te faut un visa (stage, travail, vacances-travail, etc, peu importe). Si jamais les autorités s'en aperçoivent, ils sont en droit de t'expulser. Certes, la probabilité n'est pas élevée, mais il faut quand même le signaler. Et surtout ne pas déclarer à l'immigration de l'aéroport que tu fais un stage payé, bien sûr.

Réponse utile ?
4/5 (1 vote)
22 février 2017
10:28

Ca doit correspondre a la difference entre 研修手当 (kenshuu-teate) et 賃金 (chingin)
Pour faire simple, remuneration = salaire correspondant a un emploi regi par un contrat de travail
Indemnisation de stage : compensation financiere ponctuelle (frais de bouche, de logement, argent de poche, etc. la liste est longue)
Apres, si tu restes moins de 3 mois au Japon, je doute qu'on te fasse un visa de stage. C'est une horreur absolue a faire. Si tu l'as, tant mieux!   

En theorie, il est absolument interdit d'effectuer une activite generant un revenu avec un visa temporaire, donc une entreprise japonaise va normalement uniquement proposer des stages non-indemnises, mais comme tant de choses au Japon, tant que ca ne fait pas de vagues, hein...

Réponse utile ?
/5 ( vote)
22 février 2017
10:34

Ah oui, et c'est d'ailleurs pour la meme raison qu'on ne peut pas parler en France de remuneration de stage, la relation n'etant pas regi par un contrat de travail.

Réponse utile ?
/5 ( vote)

Ajouter un commentaire

Inscrit sur le site ? Identifiez-vous, sinon inscrivez-vous !
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
La publicité est interdite. Un lien vers votre site / blog est autorisé uniquement s'il se justifie dans votre réponse, auquel cas un lien retour vers Kanpai.fr est exigé.