Super Mario 3D World : la next-gen dans les cordes

On ne va pas se mentir : après la lassitude créée par New Super Mario Bros. U à la sortie de la Wii U, le dévoilement sans tambour ni trompette de Super Mario 3D World en début d'année a d'abord inspiré une forme de déception. En lieu et place d'un véritable nouveau volet qui permettrait de laisser exploser la fougue créatrice de la console, comme l'ont rendu possible Super Mario 64 et Super Mario Galaxy en leurs temps, les joueurs se sont retrouvés nez à nez avec une version HD de salon du Super Mario 3D Land de la 3DS, un bon épisode au demeurant mais qui manquait sans doute d'ambition. Testé par mes soins au moment de l'E3, la magie Nintendo a fait poindre l'excitation autour du jeu, bien au-delà de la simple présence des Mario-chats, par la seule évocation de son studio de développement : EAD Tokyo, l'équipe phare de la firme dont on ne connaît que trop bien les capacités de conception ludique. N'ayons pas peur des mots tant le résultat est sans appel : Gamepad en mains, la maîtrise de la plate-forme dans Super Mario 3D World frise dangereusement la recette idéale.

Immédiatement, le jeu sent bon le travail d'orfèvre. Il récupère des gimmicks précis tels que les capacités de transformations chorales de nombreux épisodes de son histoire, et introduit des mécaniques d'une rigueur et d'une maîtrise stupéfiantes. Prenez la cerise de duplication des personnages, structure croche-pied par excellence ; EAD la malaxe délicatement et l'exploite avec talent dans une poignée de niveaux, s'engageant même dans des multiplications qui nous rappelleront jusqu'à la démo tournante de Mario 128. C'est ce niveau de finition inégalité qui confère à Mario 3D World une réelle identité de jeu artisanal mâtiné avec soin et un véritable amour du game design. Il y a une inventivité et un savoir-faire propres à cette équipe qui la caractérisent et permettent de décrocher des sourires régulièrement pendant le jeu.

La technique au service de l'artistique

Évidemment, c'est aussi le premier vrai Mario 3D en Full HD et cela s'en ressent réellement, pas comme l'an dernier où le gap s'arrêtait quasiment à son filtre de netteté. On profite donc enfin de quelques beaux effets mais c'est surtout cette impressionnante profondeur de champ qui m'a frappé, avec son bokeh du plus bel effet. Comme d'habitude chez Nintendo, la technique n'est pas une fin en soi mais elle doit servir l'ensemble du contenu par son agrément. Du coup, le jeu sur Gamepad n'en semble que plus fade avec ses couleurs ternies et son léger voile flou. Dommage également que son flux ne soit qu'une simple réplication, d'autant que l'interaction de son gameplay reste toujours très timide. Il y a du mieux, certes, mais ce n'est pas encore ce qui va affirmer le concept de la Wii U. En l'état, autant jouer sur la confortable manette Pro officeille.

Très bon point, en revanche, lorsque Super Mario 3D World élargit ses environnements. On aura toujours quelques petits regrets de coercition avec la caméra, en particulier en multijoueurs où l'action et le serrage du cadre pourront avoir tendance à laisser les retardataires de côté. On fignole, bien sûr, tant l'expérience de jeu à plusieurs sent bon les tranches de rigolade et cache une précision de gameplay pas si négligeable dans les caractéristiques différentes de ses quatre protagonistes. Certes, ce dernier Mario n'a pas la portée d'un Galaxy mais quelle maitrise, quelle richesse et du coup, quel dommage que cela soit si facile jusqu'au (rapide) bout... Il manque encore sans doute un deuxième run challengeur pour parachever un tel travail, car même les derniers niveaux ne résisteront pas bien longtemps aux vieux loups de mer.

À l'heure où tous les projecteurs sont braqués vers la PlayStation 4 et la Xbox One, la nouvelle génération de consoles n'a qu'à bien se tenir. Face à leur catalogue d'une pauvreté classique mais navrante, Nintendo s'engage dans le boulevard et livre un jeu d'une maîtrise artistique et technique qui valide encore et toujours ce virage stratégique choisi il y a une dizaine d'années. Refusant la fuite en avant technologique, se concentrant sur le gameplay pur à tiroirs pour contenter toutes les franges de joueurs, Super Mario 3D World est une leçon de jeu vidéo comme rares sont les développeurs à pouvoir nous en offrir.

Une console ne vaut rien sans ses jeux et la Wii U peut enfin démarrer sa carrière. Gardez vos centaines d'Euros pour 2014, lorsque la next-gen accueillera enfin un début de catalogue digne de ce nom. À Noël, une fois de plus, c'est Mario et ses amis qui vous offriront les premiers un vrai plaisir de jeu vidéo.

Avec, en prime, des petits chats kawaii !

Article intéressant ?
4.71/5 (7 votes)

Galerie photos

  • super-mario-3d-world
  • mario-3d-world
  • super-mario-3d-world-wii-u
  • super-mario-3d-world1
  • wii-u-mario-3d-world
  • wii-u-super-mario-3d-world

Informations pratiques

Thématiques associées

Pour aller plus loin

Kanpai vous suggère également ces articles