one-piece-film-9

One Piece Film 9 - Épisode de Chopper Plus

Déjà neuf films ! Alors que l’anime One Piece égrène cette semaine son 375ème épisode, le rythme de sortie des longs-métrages est toujours réglé comme une horloge. Chaque printemps depuis l’année 2000, la Toei nous sert son film One Piece, dont la durée varie entre 1 et 2 heures. Généralement, la qualité est au rendez-vous, autant sur le plan technique que scénaristique, et cela nous permet de vivre une aventure inédite de la joyeuse bande de pirates. Le cru de cette année 2008, sorti au cinéma japonais le 1er mars et en DVD cet été, s’intitule Fuyu ni Saku, Kiseki no Sakura 🌸 (ou « floraison hivernale, miracle du cerisier »). Les habitués de l’équipage du Going Merry auront immédiatement compris qu’il est focalisé sur notre rêne préféré : Tony Tony Chopper. C’est donc la deuxième fois qu’un film One Piece se centre sur Chopper, puisque le troisième long-métrage le plaçait déjà en monarque d’un royaume d’animaux débiles.

Sauf que cette fois, on ne nous sert pas vraiment d’histoire inédite. Comme pour le huitième film One Piece – Episode d’Arabasta focalisé sur Vivi la Princesse du Désert, ce Chopper Plus est une redite de l’arc de l’Île Drum Rock (épisodes 78 à 91). On y retrouve donc la fine équipe de l’époque (Luffy, Zoro, Sanji, Nami, Usopp / Pipo), ainsi que les docteurs Hiluluk, Kureha et le tyran Wapol. Surprise anachronique : Franky, Robin et le récent Thousand Sunny sont également de la partie ! Et comme si ça ne suffisait pas, un des trailers du film montrait Oz, l’actuel opposant aux nakama Chapeau de Paille dans l'animé. Au sein du film, il a été remplacé pour coller plus encore à un remix de l’arc de Chopper.

La question est de savoir si la qualité est au rendez-vous. De ce côté-là, pas de souci. La donne des longs-métrages conserve un bon niveau traditionnel. Techniquement, il y a de beaux effets et on est dans le dernier style graphique de l’animé, proche de celui du studio 4°C. À ce titre, le combat final est franchement classe et super bien animé, rappelant fortement ce que l’on pouvait avoir par exemple dans Mindgame. Au niveau du scénario, maintenant, une grande partie du film est consacrée au flashback de l'histoire de Chopper et non à l’intrigue présente ni au(x) combat(s). Alors, à part revoir le background et l’intégration de Chopper en 2h au lieu de 13 épisodes, dans une qualité technique rehaussée, à quoi sert cet Episode of Chopper Plus pour les habitués à l'univers de One Piece ?

Car au final, même si ce 9ème film One Piece reste agréable à regarder, on peut légitimement se poser la question de savoir quel est l’intérêt de monter à nouveau ce passage de l’œuvre qui, bien qu’intéressant, n’est d’ailleurs pas forcément le meilleur. Après le film centré sur Vivi, on est en droit de se demander si les flashbacks réécrits ne vont pas être monnaie courante. Espérons que non, et les rumeurs semblent nous appuyer sur ce point. En effet, Eiichiro Oda, auteur original du manga One Piece, devrait lui-même superviser le 10è film (Strong World) de la série. Gageons que son intérêt sera beaucoup plus au rendez-vous.

Dernière mise à jour le 11 décembre 2014