dragon-ball-kai

Dragon Ball Kai

Certains se servent de sa date de sortie anecdotique (le 1er avril) pour dire que le film Dragon Ball Evolution est une vaste blague. Il faut dire que depuis quelques années, la grande saga DragonBall n'arrête pas d'être déclinée à toutes les sauces. Hormis les innombrables jeux vidéo, on a notamment eu droit à une sympathique OAV inédite de DB en septembre dernier. Mais ne vous réjouissez pas trop vite : Dragon Ball Kai n'est pas une nouvelle aventure originale des super sayens, ni la suite de Dragon Ball GT. Il s'agit simplement d'une réédition de DBZ cachée derrière le 20ème anniversaire de sa première diffusion. Le kanji "kai" est celui de la mise à jour / modernisation.

Depuis le 5 avril, donc, Dragon Ball Z est rediffusée au japon sur Fuji TV dans une version remasterisée. En substance, cela signifie que la série passe de 291 à une centaine d'épisodes, en zappant les pénibles fillers (Garlik, le Tenkaichi Kaiokai ou certains entraînements non présents dans le manga) et en accélérant certains combats, comme ceux de Namek, contre Cell ou Boo... L'aventure a donc repris avec l'arrivée des Sayajin : Radditz, Nappa et Vegeta. Les voix ont été réenregistrées, avec les doubleurs de la version originale. Ou plutôt ceux toujours vivants, car certains seiyû sont morts entre temps, comme ceux de Tortue Géniale et TenShinHan. De même, la bande originale est inédite et les effets sonores ont été remis à niveau. Heureusement, le bruit du Kameha n'a pas bougé !

Là où il y a un peu plus d'escroquerie, en revanche, c'est sur le plan graphique. Car si le joli communiqué de presse parle d'une version HD et 16:9, il en rajoute pas mal ! En faîte de widescreen, l'image 4:3 originale est juste zoomée pour ne pas avoir de bandes noires sur les côtés. Conséquence évidente: l’image est tronquée en haut et en bas ! Ce n'est donc pas du tout de la HD qui est servie, d'autant que l'image est floutée pour gommer les imperfections liées à ce cadrage plus serré. Mouais... Les nouveaux génériques sont certes assez classes, mais ils créent en même temps une frustration compte tenu de la qualité technique un peu obsolète du reste de l'animé.

Ceci dit, on sent que toutes les transitions sont beaucoup plus rapides, ou que l'animé ne s'éternise plus pendant de longues minutes, sur des brins d'herbes et des regards dignes des pires westerns spaghetti. En conséquence de quoi, tout cela est bien plus agréable à regarder. Et l'un dans l'autre, cela rend Dragon Ball Kai plus fidèle à l'œuvre originale d'Akira Toriyama. D'ailleurs, rien qu'en regardant le premier épisode, on se laisse vite reprendre au jeu : DBZ est tout aussi passionnant qu'il l'était dans notre enfance, même si j'ai toujours eu un petit faible pour les aventures de Gokû gamin. Wikipédia parle de « l'idée de refaire Dragon Ball Z tel qu'il aurait dû l'être à l'origine »... Pour certains, c'est tuer la poule aux œufs d'or, pour d'autres ce serait plutôt une manière habile de continuer à capitaliser sur l'un des plus beaux shônen de l'histoire du manga. Moi, je laisse ça aux plus jeunes (une telle leçon de culture populaire japonaise, ça ne se refuse pas) et je continue de suivre les excellents descendants de Dragon Ball : Naruto et One Piece.

Dernière mise à jour le 09 septembre 2015