Travailler dans la traduction de jeux vidéo Japonais-Français ?

5 réponses

Bonjour à vous, membres de ce forum dont j'ignorais l'existence jusqu'ici!

Voilà voilà, j'ai trouvé mon chemin au hasard d'une recherche google, par un moment d'égarement et de doute.

Je suis en classe prépa aux grandes écoles (ENS Lyon A/L, si ça vous dit quelque chose), et je suis en troisième année, et donc en passe de finir ma licence et de rechercher un master, et, grâce à l'ENS, je peux avoir accès à des écoles de traduction de type ESIT/ISIT. Bien sûr, il n'est pas sûr que je sois prise dans une de ces écoles, mais j'ai mes chances. La question n'est pas là.

En effet, j'ai pour langues Anglais (LV1) et Italien (LV2). Je suis en série littéraire, donc je fais régulièrement des traductions universitaires (thèmes et version) de l'Anglais au Français. Et si jamais je devais devenir traductrice, je voudrais me diriger vers la traduction de jeux vidéos, qui semble beaucoup s'en approcher. Et comme le Japonais m'intéresse (je n'ai que commencé en autodidacte... mais j'ai besoin d'un professeur) et que le Japon se débrouille plus que bien dans ce domaine, je me demande comment ça se passe pour les traducteurs spécialisés dans ce domaine (ou dans celui de l'audiovisuel de manière générale), et s'il y a une demande particulière dans ce domaine.

Je connais la situation difficile des traducteurs freelance, et des "compétences requises", disons, pour être traducteur (j'ai donné le nom de ma série comme gage de mon sérieux). Je me demande surtout quelle est la situation du marché pour ce genre d'emploi (histoire de tâter le terrain xD).

En bref: y a-t-il une place dans le marché de la traduction de "haut standard" (si je vais dans une grande école, si j'ose dire) pour quelqu'un qui souhaite se spécialiser dans le jeu-vidéo? chez Nintendo, par exemple (autant penser grand, je rêverais de traduire un jeu Zelda)?

Je pense que c'est une question assez spécifique, et je dois dire que j'ai un peu peur des réponses (j'ai lu partout à quel point il était difficile de vivre de la traduction tout court, alors dans le jeu-vidéo... ça me parait trop utopiste, j'ai bien peur que la traduction technique soit mon seul avenir), mais je préfère jeter cette bouteille à la mer. Au moins, j'aurai essayé de trouver des informations avant de me lancer tout à fait.

Voilà tout, je finis là mon pavé. J'ajouterais que j'adorerais vivre au Japon (mais en même temps j'aimerais vivre partout...) et que le dur labeur ne me fait pas peur.
Dans tous les cas, merci de m'avoir lu!

Par Awrel Publié en septembre 2020 Thématiques associées :
Question intéressante ?
4,33/5 (3 votes)
Cette question et les réponses ci-après sont proposées par la communauté des membres Kanpai dans le cadre du module Kotaete. Elles ne reflètent pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.

Les 5 réponses à la question posée

PaulEmploi
18 septembre 2020
23:34

La traduction de jeu vidéo, ce n'est pas de la traduction de "haut standard", parfois des dialogues claqués au sol peuvent passer dans les jeux fr, les boîtes de localisationa n'embauchent pas spécifiquement des gens qui sortent de "grandes écoles".
Anyway rien d'impossible, ce n'est pas si compliqué de rentrer dans une boîte de localisation, vous pouvez toujours chercher chez les sous-traitant de Nintendo pour commencer.

Réponse utile ?
2,50/5 (14 votes)
Bewi
19 septembre 2020
00:41

Hello !
J’ai quelques amis qui travaillent chez Nintendo of Europe ou est basée toute la localisation des jeux, et ils me semble qu’ils m’ont dit que les traductions ne s’effectuaient pas du japonais vers le français, mais plutôt de l’anglais vers le français.
Il n’y a pas d’offre dans le domaine actuellement donc je ne peux pas te confirmer a 100% que j’ai raison mais si tu cherches « nintendo translator » sur Google, il reste certains résultats d’offres précédentes qui ont été supprimées depuis et qui indiquent « Translator English/Russian » ou « English/Dutch ».

Du coup quelques infos à la pelle pour toi:

- Si tu veux bosser chez Nintendo dans la localisation, prépare toi à venir à Francfort-sur-le-Main en Allemagne, et pas à Kyoto malheureusement

- Reste à l’écoute du marché en regardant régulièrement ce site https://www.nintendo.fr/Societe/Emploi/Job-Market/Offres-d-emploi-17042…

- Nintendo ne cherche pas que des traducteurs pour les jeux, mais aussi des traducteurs pour tout ce qui est contenu en ligne (site internet, réseaux sociaux, etc...), ou encore des vérificateurs, du coup tu peux aussi t’intéresser aux postes de « Content Marketing Translation Coordinator » ou de « QA Tester »

Voilà ! Si jamais tu as d’autres questions n’hésite pas, je peux demander à mes contacts là bas :)

Meilleure réponse à la question posée

Réponse utile ?
3,86/5 (14 votes)
Van
19 septembre 2020
06:30

De plus la traduction de jeu vidéo est une micro micro micro partie de la traduction. C'est comme devenir agent de maintenance spécialisé dans le nettoyage des vestiaires de terrain de curling.

En plus 90% des traductions dans ce domaine sont pour des jeux bas de gamme Chinois (fais du Chinois à la place c'est plus une langue d'avenir que le Japonais) qu'un pauvre étudiant Indien fait en free-lance pour 1cent les 1000 mots...

Réponse utile ?
2,40/5 (10 votes)
F
20 septembre 2020
12:27

Avec un niveau de japonais acceptable (n'esperez rien en dessous du N2) vous pouvez trouver de nombreuses offres de postes de traducteurs (localisation pour être plus exact), relecteur, ou manager d'équipe de traduction, avec des salaires pouvant monter assez haut selon les paires de langues et l'expérience.
Ici un exemple (j'ai réduis le lien qui était trop long, il redirige sur une page indeed)
https://urlz.fr/dQqK

☑️ Réponse suggérée comme intéressante

Réponse utile ?
3,80/5 (5 votes)
Kyuta
14 octobre 2020
12:26

Même si une entrée à l'ESIT ou à l'ISIT par la BEL est éventuellement possible, il est fort peu probable que vous arriviez à faire du Japonais en master en ayant appris en autodidacte et sans avoir eu de cours à quelque niveau que ce soit. Pour l'ESIT/ISIT, l'ouverture d'une section japonais n'est pas garantie chaque année et dépend du nombre de candidatures acceptées dans cette spécialité.
Il y a beaucoup de demande dans la traduction légale (notamment brevets, documents officiels) pour Japonais/Anglais. Mais pour être honnête, les annonces concernent en grande partie les Anglophones natifs et les détenteurs du N1.

Réponse utile ?
/5 ( vote)

Ajouter un commentaire

Inscrit sur le site ? Identifiez-vous, sinon inscrivez-vous !
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
La publicité est interdite. Un lien vers votre site / blog est autorisé uniquement s'il se justifie dans votre réponse, auquel cas un lien retour vers Kanpai.fr est exigé.