LEA Anglais/Japonais ou LLCE Japonais ?

21 réponses

Coucou tout le monde !

Je possède actuellement le JLPT 2 et je bosse pour obtenir le niveau 1 en décembre 2018. Le truc c'est que je n'ai aucun diplôme d'étude supérieur, héhé .. J'ai donc décider de prendre des cours du soir pour passer mon DAEU A pour intégrer une université.

J'ai déjà passé 6 mois au Japon en école de langue et j'aimerais avoir l'occasion d'y travailler pour voir si la vie me convient réellement avant de clamer haut et fort que je veux y vivre. Et bien-sûr je ne peux pas débarqué comme une petite fleur avec un JLPT 2 et deux CAP.
Donc j'aurais voulu me lancer dans une LLCER de Japonais ou une LEA Japonais/Anglais.
Le problème, c'est que je n'arrive absolument pas à me décider ^^’

C'est pour ça que j'aimerais l'avis des personnes ayant déjà effectuer l'un des ces deux parcours.

Merci beaucoup à vous :)

Question intéressante ?
5/5 (3 votes)
Cette question et les réponses ci-après sont proposées par la communauté des Kanpai-chan dans le cadre du module Kotaete. Elles ne reflètent pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.

Kanpai vous suggère également ces articles

Réponses à la question

26 Avril 2018
01:04

Faut arrêter de croire la licence jap va te donner un accès au travail au Japon.les gens qui font lice jap ne bossent quasiment jamais au Japon. Sur toute ma promo je suis le seul qui soit au Japon à y bosser et je pensais pas du tout y arriver. Le Japon veut des ingénieurs, des mecs dans l IT ect. Des gens avec des compétences et pas des littéraires japonais car yen a la pelle. Si c’est ce que tu veux réellement faudra prendre au moins LEA avec anglais et commerce international. Mais c’est 30h de crours par semaine contre 15 en llce. Et après la licence un commerce international, avec l’anglais le français, le japonais et le commerce tu peux bosser en business au Japon. Le boulot que je fais au Japon est de ce niveau(business international, gestion du site web, recherche et développemen) mais je suis formé en entreprise comme dans une école et j’ai des cours avec le patron et avec Profs payés par le gouvernement ) Mais toutes les entreprises ne recrutent pas de 0 non plus surtout pour les étrangers.cest trop risquer de miser que sur le licence jap surtout si tu as le niveau jlpt2. La licence jap et le jlpt 2 ensemble ne servent à rien. J’ai la licence sans le jlpt et j’ai un niveau proche du 1. Les employeurs veulent juste tes compétence et que tu saches les maîtriser en japonais c’est tout.

N-chan
26 Avril 2018
02:23

Je n'ai "que" une licence LEA, je n'ai jamais étudié le commerce international, je ne suis pas mariée à un japonais et je travaille et ai travaillé au Japon ni comme ingénieur, ni dans l'IT, ni dans le commerce. Tu n'es peut-être pas enclin à prendre des risques et à tenter des choses quitte à ce que ça ne se passe pas aussi bien que prévu mais c'est une motivation pour d'autres personnes et ça peut très bien finir sur un résultat jamais envisagé au départ. Faut arrêter d'être aussi catégorique.

26 Avril 2018
08:44

Combien de licencié en japonais seul trouvent tu boulot au Japon sans expérience et sans autre compétences.
Dans ce nombre combien ont un boulot qui soit bien payé et qui soit passionnant au point de faire des trucs que jamais en France ils n’auraient espéré faire avec seulement une licence de japonais. Et combien de patrons japonais sont prêts à embaucher avec seulement une licence de japonais pour faire un boulot qui n’a rien à voir où qui demande des compétences autres et qui sont prêts à te former même si c’est ultra technique.
C’est juste ultra rare.
Autant augmenter ces chances en élargissant ses compétences pour ne pas partir de trop bas.

Jameson
26 Avril 2018
06:38

Salut,
Je vis au Japon depuis 4 ans.
Ce que je peux te dire c'est juste avoir un JLPT quelque soit le niveau, ne te garantira malheureusement pas de trouver un vrai travail.
Dis toi que juste vouloir maitriser la langue c'est bien mais il y a déjà des dizaines de millions de Japonais sur le marché du travail qui la maitrise déjà...et mieux que toi...
C'est juste pour dire qu'il faut aussi que tu dévelloppe une compétence professionnelle à coté.
Le JLPT n'est pas un diplôme mais juste un test d'aptitude.
Je travaille dans l'IT, je n'ai pas de JLPT mais j'ai je parle et lis le japonais couramment que j'ai appris en autodidacte et je travaille dans un environnement moitié anglais et moitié japonais.
Sur l'annonce quand j'ai postulé sur l'annonce il y avait marqué JLPT N2 et même si je n'ai pas cet exam, durant l'entretien ils ont peut évaluer mon niveau de japon mais surtout mes compétences techniques pour le poste.
Je connais pas mal de français qui on fait la même erreur que toi en se focalisant sur juste parler japonais et qui n'ont rien trouver de plus que des baito de serveur, conbini etc et qui au final on été contraint et forcés de rentrer en France, et de surcroit un peu dégouter du Japon à cause des conditions de travail pénibles qu'ils ont expérimenté.
Après tu fais ce que tu veux de ta vie mais j'ai juste voulu réagir après avoir vu ton poste.
Peace

Dylan
26 Avril 2018
11:05

Salut !

Tout d'abord félicitations sur ton projet de reprendre tes études, j'ai moi aussi passé un DAEU A avant de rejoindre l'université d'Aix-Marseille en LEA anglais-japonais donc je connais le parcours du combattant qu'est de reprendre les études !

Pour répondre à ta question, étant donné ton niveau de japonais assez élevé, tu peux oublier la LLCE japonais à mon avis parce que tu n'apprendra que très peu de choses que tu ne connais pas déjà, la LEA peut-être intéressant dans l'optique ou tu fais des Domaines d'Applications en plus des cours de japonais (droit, macroéconomie, gestion d'entreprise...) ce qui ouvre un peu plus le marché du travail japonais d'un point de vue de gaikokujin. Après si ton niveau en japonais est assez bon, tu peux faire directement une licence d'économie, de droit ou du domaine d'études qui t'intéresse et présenter ton JLPT ainsi que ta licence dans ta spécialité pour trouver du travail, car en somme, un JLPT N1 vaut plus qu'une licence LLCE japonais de ce que m'ont dit mes professeurs.

Là où peut être l'avantage à rejoindre un cursus LEA anglais-japonais aussi c'est que tu peux partir en échange à partir de la 3ème année pour quasiment aucun frais (grâce aux bourses internationales, etc...), donc à toi de voir, mais tu as déjà un bagage solide avec ton JLPT N2 donc tu as beaucoup de choix, mais à mon avis, la LLCE ne t'apportera rien, il vaudrait mieux que tu décide entre LEA ou une licence autre pour accompagner ton JLPT ! :)

Bon courage et bonne continuation !

26 Avril 2018
18:16

Merci beaucoup pour ta réponse ! Cela m'aide énormément :)
Oui j'ai vu pour l'échange en troisième année ! Ton échange à toi c'est bien passé ?
Au final tu as eu ta LEA ?

Bon courage à toi aussi !

Dylan
27 Avril 2018
15:37

Et bien moi je viens de finir ma première année de LEA aujourd'hui (mon dernier partiel haha) donc je n'ai pas encore l'expérience de pouvoir raconter l'après diplôme :)

En revanche étant donné que j'ai dans les 16 de moyenne au total et 18 en japonais, l'année d'échange est dans la poche pour moi, donc elle le sera davantage pour toi je pense ! :)

Si tu as d'autres questions, n'hésite pas et je ferai de mon mieux pour te répondre quitte à demander à mes senpai en L2/L3/M1/M2 :)

28 Avril 2018
15:03

Ahah, comment c'est passé ton partiel ? Ta moyenne est vraiment excellente ! Bravo à toi :)
J'aurais une petite question, le niveau d'anglais qu'on obtient avec le DAEU A et suffisant pour rentré en LEA ? Car j'ai voulu qu'il fallait un certain niveau et vu que je suis actuellement une bille en Anglais ^^'

Dylan
28 Avril 2018
18:50

Merci ça s'est super bien passé ! C'était un exam' de politique et société japonaise :)

De ce que je me rappelle du DAEU, j'avais un prof universitaire qui nous enseignait l'anglais et il était super dur, ce qui nous a beaucoup préparé au niveau universitaire qui est attendu en LEA par exemple. Donc ça dépends vraiment de tes notes actuelles et de ce que vous apprend votre prof, en revanche, si tu as vraiment des difficultés je pense que ce sera dur mais si tu t'accroche tu pourra valider sans soucis !

28 Avril 2018
18:52

L'anglais me fait pas mal peur .. Mais je vais étudier à fond en espérant y arriver !
D'accord! Et donc tu commence ta deuxième année en septembre ? :)

28 Avril 2018
00:48

De toute façon ici les gens veulent entendre ce qu’ils ont envi d’entendre. L’échange universitaire n’est pas un tremplin vers le monde du travail au Japon. J’ai fait cet échange. Il est là pour faire des recherches pour le mémoire du master. L’échange est la pour être fait puis rentrer dans son pays. Si tu dis aux profs que tu fais l’échange pour trouver du travail au Japon ils vont laisser la place à quelqu’un qui veut faire le master après l’échange même s’il a des notes moins bonnes. Les notes sont pas les seuls critères de sélection.
Je le répète encore la licence de jap ne permet pas de bosser au Japon sinon tous les licenciés seraient au Japon. Si avec votre licence seule vous pensez avoir 100% de chance de bosser au Japon vous rêvez. Les profs en France et au Japon vous le diront. Bien évidement ça se tente, j’ai fait le shukatsu au Japon en un mois j’ai trouvé mais à 2 semaines de la fin du visa étudiant. Et j’ai trouvé dans un endroit où j’avais 0 concurrence. Je me suis dit on va essayé on verra bien si je trouve pas je fais le master de japonais ou une autre filière pour revenir. Si tu te focalises uniquement sur travailler au Japon t’es mort.
Si tu vas dans une grande ville aussi c’est mort des mecs avec des niveaux de malade sont à tous les coins de rue et ils sont des compétences autres. Si tu vas dans une petite ville t’auras moîs de concurrence mais t’auras pas un boulot de malade avec des super salaire et des primes.
Je sais mieux que quiconque combien c’est dure de trouver du boulot au Japon avec seulement une licence de jap.
Jai l’expérience, j’ai vécu ça et je connais le système c’est pas le monde des bisounours, mais ici sur kanpai si on passe pas la pommade sur les rêves des gens on se fait critiquer ou ignorer.

N-chan
28 Avril 2018
02:18

J'ai aussi fait cet échange seulement pour 6 mois pour mon dernier semestre d'études. Fraichement diplômée et avec aucune intention de continuer en master (je n'ai pas le souvenir d'avoir fait des recherches pour un quelconque mémoire pendant ces 6 mois), j'ai profité d'être sur place pour tenter de trouver du travail. J'ai trouvé en deux semaines à peine sans faire la shukatsu traditionnelle. J'étais à Osaka, donc une grande ville. J'ai peut-être eu de la chance mais ça a été possible, et en aucun cas je n'ai été aidée par qui ce soit, pistonnée ou que sais-je. Et c'est peut-être fou, mais je suis persuadée du fait que tenter même si la probabilité de réussir est faible donne toujours bien plus de chances que ne rien faire du tout. Ce ne sera pas facile MAIS ce n'est pas impossible. Je n'ai pas dit aux profs au moment de l'entretien que j'avais l'intention de chercher du travail pendant l'échange (surtout parce que je ne le pensais pas à ce moment) et il serait effectivement plus sage de ne pas le mentionner. Tout comme toi je pense avoir un peu d'expérience maintenant et savoir combien il est difficile de trouver du travail au Japon seulement avec une licence. Je n'aurais cependant pas la prétention d'affirmer que j'ai plus de savoir que quiconque. Il existe autant de parcours qu'il y a de personnes qui rêvent de Japon. Parce qu'une personne ne prend pas le tien ou le mien ne veut pas dire qu'elle va réussir à coup sûr ou se planter. Il y a partager son expérience dans un but d'éventuellement aider d'autres et juste être négatif et cassant.

28 Avril 2018
02:37

Y’a trouver et trouver, se faire exploiter dans une entreprise ou avoir un boulot pas très passionnant est plus facile à trouver que le boulot que je fais. Voyages d’affaire dans le pays, en France et aux États Unis, avec du boulot d’ingénierie et de développement dans le Textile d’exception que le monde entier et surtout les grosses marques nous envi juste avec une licence de japonais. Je bosse même avec le gouvernement pour certains trucs. Quand j’ai postulé je savais pas que j’allais faire ça je pensais faire des mails au plus. J’ai eu beaucoup de chance en plus du boulot pour y arriver. Trouver n’est pas impossible mais trouver avec une licence japonaise et dans un environnement sain avec un super job c’est un peu comme gagner au loto beaucoup d’appelés très peu d’élu. C’est pour ça qu’il y a beaucoup de mariage mixte au Japon et même avec ça ils ont pas tous un vrai boulot au Japon.
Même les japonais qui sortent de grosses écoles quand je leur dit ce que je fais aimeraient faire la même chose alors qu’ils ont des boulots mieux payés que le mien et qui bossent pour le gouvernement.

N-chan
28 Avril 2018
03:52

Mais pourquoi être aussi négatif!!????? Personne ne parle de se faire exploiter!! Et cette condescendance...Tu te plais dans ton travail: tant mieux pour toi, vraiment. Dieu sait que ce n'est malheureusement pas le cas pour beaucoup et pas seulement au Japon. J'ai quitté un emploi qui offrait beaucoup de ce que tu décris parce que je ne m'y plaisais pas du tout. Nous n'avons pas tous les mêmes attentes et ce que tu appelles un super job peut être un enfer pour d'autres.

Donc si on te lis, toutes les personnes dans mon cas (une minorité peut-être, mais bien existante) soit qui sont célibataires et ont trouvé un travail dans lequel ils se plaisent sans aucune autre qualification qu'une licence de langue ne disons que des mensonges et vendons un rêve inatteignable...?

28 Avril 2018
15:00

Merci beaucoup pour tes réponses N-Chan. Ton échange était dans une école ? Cela c'est bien passé ? :)

N-chan
28 Avril 2018
15:15

J'étais en LEA en France et je suis partie pour mon dernier semestre dans une des universités d'Osaka. J'avais un peu la pression parce que je voulais à tout prix ma licence mais objectivement, l'emploi du temps n'était pas du tout chargé, tout s'est très bien passé et comme je l'ai écris ailleurs, à toi de mettre à profit ton temps libre pour te renseigner, tenter des choses si tu envisages de travailler au Japon par la suite.

Sinon, pourquoi ne pas tenter d'intégrer une école japonaise genre 専門学校 dans le même domaine que tes CAP si tu as déjà un bon niveau de langue? Il faut les moyens financiers bien sûr, mais si ce n'est pas un problème pour toi tu pourrais en sortir diplômée et passer par la shukatsu pour trouver du travail ensuite?

Bon courage en tout cas :)

28 Avril 2018
16:00

Malheureusement financièrement je ne peux pas du tout :/
Et du coup, ça fait combien de temps que tu travaille maintenant au Japon ? Cela te plaît ? :)

28 Avril 2018
02:42

En plus quand j’ai été engagé j’ai dans la période de recrutement de businessman et maintenant c’est fini on ne recrute plus donc doublement chanceux.
C’est pour ça conseiller une licence jap avec jlpt2 pour bosser au Japon c’est une connerie, le meilleur conseil c’est de se spécialiser et dans un domaine qui te plait et yaura plus de chance pour bosser au Japon. La licence de japonais ça vaut rien, j’ai même pas l’impression d’avoir une licence y’a presque pas d’avenir juste avec ça, c’est juste une étape

28 Avril 2018
04:33

Vous vendez un rêve presque inaccessible d’où le terme rêve, le Japon est un pays ultra fermé et bosser la bas relève du rêve, dans d’autres pays c’est un objectif mais le Japon c’est à part. Pourquoi il nya que 2 millions d’étrangers et ceux avec un visa de travail ne représentent que 200000 et dans ceux la combien sont français avec une licence de jap. Ça doit représenter moins de 1%. C’est juste des statistiques avant de parler de rêve ou de moi j’ai réussi vous pouvez le faire avec des phrases de bisounours.

comment dire...
28 Avril 2018
07:52

Dis coco, Adrimachin, tu es beaucoup trop jeune pour avoir compris tout à la vie et tu n’as pas assez d’observations pour avoir compris tout au Japon. Donc on se calme. Je pensais que tu voulais juste vendre des cauchemars pour contraster avec ceux qui vendent du rêve. Mais en réalité tu veux juste, et pour la nième fois exposant n (ça en fait beaucoup, je ne parle pas que pour cette question précise... mais ça finit par être drôlement gavant...) juste faire ton intéressant. Ici les gens veulent des détails pratiques. Parfois, “simple yes or no questions” sont posées. Et tu t'obstines à raconter ta vie, à presque chaque fois. Mais juste ferme-là. Que tu penses avoir percé là où mille (ou millions?) ont échoué, c’est ton freaking problem. Juste arrête. Les gens veulent des détails pratiques par rapport à une situation bien précise. Tu n’es pas dans le cas bien précis de la question, t’as juste rien à dire. N-chan s'efforce de te faire comprendre qu’il y a d’autres expériences que la tienne et non, toujours pas...
Yona, sorry je me mêle aussi sans t’apporter quelque chose d’utile à la question... bon courage dans ton projet.

28 Avril 2018
14:59

C'est pas grave, et je te remercie car c'est exactement ce que je pensais aussi mais je ne voulais pas me prendre la tête à lui répondre. Chacun a son expérience, je n'ai jamais dis que je voulais faire une LEA parce que je serais sur de trouver du travail au Japon, non. Je n'en trouverais pas où sinon, désoler du mot, en chierais beaucoup pour en trouver, mais si on veut quelque chose faut essayer. Alors comme l'a dit N-Chan, je vais essayer et si je trouve ça sera très bien, sinon je continuerais a chercher. De plus je n'ai jamais dis que le Japon était le monde des bisounours, loin de là.
Merci à toi "comment dire" :)

Ajouter une réponse
Pour en apprendre plus sur le Japon, consultez les eBooks Kanpai

Avec toutes ses spécificités, le Japon est une destination un peu à part. Préparer son voyage peut s’avérer compliqué et l’on se retrouve parfois un peu perdu(e).

Fort de plus de 10 ans de voyages au Japon, l’auteur livre ici toutes les informations à connaître pour organiser votre séjour au Japon dans les meilleures conditions, de la préparation à l'arrivée sur place, en passant par la sélection des visites jusqu'à la constitution de votre itinéraire.

Les deux systèmes syllabaires appelés "Kana" sont à la base de l’écriture nippone et il est indispensable de les connaître sur le bout des doigts pour commencer à lire et écrire le japonais.

C’est pourquoi nous avons souhaité développer notre propre méthode précise et complète, qui vous permettra d’apprendre les Kana japonais rapidement et de bien les retenir sur le long terme.