Apprendre les kanji avant Minna no Nihongo ?

10 réponses

Bonjour,

Je sollicite votre haute bienveillance concernant ma question sur mon apprentissage du Japonais en autodidacte. J'ai commencé à étudier la langue suite à plusieurs séjours touristiques au Japon. J'ai d'abord appris les deux syllabaires Hiragana / Katakana, leur écriture ainsi que quelques mots de vocabulaires et les rudiments de grammaire pour pouvoir attaquer Minna No Nihongo.

Rien que cette partie m'a littéralement subjugué ^^ du coup, j'ai attaqué Minna avec le premier tome, les trad et notes grammaticales associées.

C'est à ce moment que ça se complique un peu. Je savais que j'allais rencontrer les Kanji et je suis super motivé pour les apprendre mais c'est..... HYPER !!! compliqué. Je pense que je m'y prends mal. Je commence avec les notes, j'apprends les mots en Kanji en m'aidant en parallèle d'une super appli qui s'appelle imiwa (dictionnaire de kanji avec leur écriture décortiquée). Une fois que je pense bien les avoir appris je commence la leçon sur le minna japonais.

En fait j'ai l'impression que je perds beaucoup de temps a vouloir apprendre tous les kanji maintenant. J'aimerais votre avis sur la question, je me demande si je ne devrais pas plutôt bosser le minna avec les traductions hiragana pour mieux maîtriser le vocabulaire et la grammaire pour ensuite revenir au début et bosser les Kanji.

Par avance, merci d'avoir pris la peine de lire et de votre éventuelle réponse.

Question intéressante ?
5/5 (1 vote)
Cette question et les réponses ci-après sont proposées par la communauté des Kanpai-chan dans le cadre du module Kotaete. Elles ne reflètent pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.

Réponses à la question

26 Décembre 2018
18:52

Salut,

Pour ma part mon problème était l’inverse du tiens. Je m’en suis d'abord tenu à apprendre la liste des kanjis du N5. Jusque-là là rien de compliqué puisqu’il n’y en a que 80.

Mais ça c’est compliqué quand ne me suis mis à apprendre les mots de vocabulaire. De nombreux mots du N5 contiennent des kanjis des niveaux supérieurs. Et c’est à ce moment là que je me suis mis à ressentir une certaine frustration.

Je sais bien que pour les kanjis qui ne sont pas inclus dans le niveau que l’on souhaite passer, il y a les Furigana. Mais pour ma part, j’ai besoin de maîtriser les kanjis de tous les mots que j’ai besoin d’apprendre. C’est pour ça que pour le N5 j’ai du apprendre d’emblée 500 Kanjis.

Désolé si je ne t’aide pas spécialement mais faut trouver la méthode qui correspond à tes capacités car il n’y a pas de recette miracle universelle ^^

28 Décembre 2018
02:25

"Jusque-là là rien de compliqué puisqu’il n’y en a que 80..."
Bonjour, vous nous faites marcher là non? Les étrangers qui habitent ici ont déjà du mal à décrypter les hiraganas alors qu'ils sont confrontés à la langue à longueur de journée, le peu qui maitrisent des rudiments de langage utilisent soit le romaji soit une langue tierce pour communiquer avec les locaux, majoritairement l'anglais.
Après si vous avez une méthode révolutionnaire qui permettrait de rendre l'apprentissage des kanji en "rien de compliqué" je ne peux que vous proposer de venir vous installer ici et ouvrir une école, vous ferez rapidement fortune lol
A lire certains commentaires j'ai vraiment l'impression que les personnes qui connaissent la langue vivent toutes hors du pays, en 10 ans de présence ici j'ai du rencontrer deux ou trois personnes étrangères qui maitrisaient l'écriture de quelques kanji et elles évoluaient toutes dans le milieu universitaire donc pouvaient concilier leur travail et l'apprentissage du nihongo
Bon courage en tout cas

28 Décembre 2018
08:14

Je ne vois pas ce qu’il y a de choquant à maîtriser quelques centaines de kanjis ? J’ai pas spécialement dit que c’était facile mais ce n’est pas non plus insurmontable. Donc si je comprends bien seuls les japonais sont aptes à apprendre les 2136 Joyo Kanjis mais nous pauvres étrangers sommes forcément incapable d’en apprendre ne serait-ce qu’un quart ?

Ah mais j’avais oublié que monsieur « Byebyegaijin » connaissait absolument tous les étrangers vivant au Japon. Permettez-moi d’en douter. A mon avis vous êtes loin d’en connaître ne serait-ce qu’un dixième.
Il serait donc peut être temps d’arrêter de mettre tout le monde dans le même panier ou bien de faire peut-être de votre cas une généralité.

« Les étrangers qui habitent ici ont déjà du mal à décrypter les hiraganas », ça c’est clairement la meilleure blague de 2018 car oui les hiragana c’est de la grosse blague.

Enfin bref pas la peine de chercher à raisonner quelqu’un qui prétend avoir fait un recensement indéniablement parfait sur le niveau de langue de la totalité des gaijin vivants au Japon. Vous avez sûrement votre domain où vous êtes bon mais soyez honnête et arrêtez de prendre les gens pour des imbéciles.

28 Décembre 2018
09:33

Ben oui Ô Vénérable Sensei, les kanjis sont hyper faciles à apprendre et on en maitrise rapidement quelques centaines... fingers in the nose... lol
Vous êtes vraiment sérieux là? C'est ce genre d'argument foireux qui fait le bonheur des écoles de langues ici, elles promettent à grand renfort de pub de faire de vous un parfait bi lingue en l'espace de 3 mois...
Vous êtes vraiment sur de vous être intéressé au niveau de japonais des étrangers ? La majorité d'entre eux ne sont ici qu'à titre provisoire vu que l'obtention d'un visa long est très réglementé, ceux là vous pouvez donc les barrer d'office, ils n'ont aucun intérêt à apprendre une langue si compliquée qui ne leur servira probablement plus lorsqu'ils rentreront dans leur pays d'origine ou qu'ils auront une nouvelle affectation.
Certains cadres de grandes entreprises ayant des succursales ici changent de pays tous les ans, imaginez la situation d'une personne qui aurait un poste en Finlande une année, puis un autre en Hongrie, et encore un autre au Cambodge, si je me base sur votre analyse elle devrait donc apprendre toutes les langues parlées dans ces pays pour pouvoir y vivre?
Pour ce qui est des autres ils ont un niveau très basique car ils n'ont pas le temps d'apprendre, au Japon les journées de travail sont plutôt longues et je vous assure que les gens ont autre chose à faire que du décryptage en rentrant le soir chez eux.
Pour ce qui est de mon cas perso je parle 4 langues européennes et je peux vous assurer que cela est beaucoup plus valorisant auprès de mes collaborateurs et clients japonais que mon niveau JPLTrucmuche lol
Vous devriez peut être venir ici un peu plus souvent pour voir la réalité des choses, c'est clair qu'à 10000 km du Japon tout peut être dit y compris les pire inepties, le problème dans tout ça c'est que des personnes risquent de prendre pour argent comptant la prétendue "facilité" d'apprentissage des kanjis et se précipiter dans l'étude de la langue "pas compliquée"
Je ne sais pas combien d'étrangers vous avez cotoyé mais je pense en connaitre beaucoup plus que vous, et je peux vous dire que certains d'entre eux ont perdu beaucoup de temps et d'argent en se basant sur des témoignages comme le votre, ils se sont inscrits dans des écoles de langue ici et ont, pour la grande majorité d'entre eux, abandonné en cours de route.
C'est d'ailleurs la raison pour laquelle elles se font payer d'avance, je pense que si elles étaient rémunérées en fonction des résultats beaucoup auraient déjà fait faillite.
D'où mon commentaire précédent: si vous avez découvert une méthode révolutionnaire permettant de rendre "pas très compliqué" l'apprentissage des kanjis je ne peux que vous inviter à vous installer ici et ouvrir une école, les japonais eux mêmes n'y sont à ce jour pas arrivés
Ceci dit attention: vous aurez obligation de résultats puisqu'à vous lire vous semblez infaillible et sur de vous
Bon courage

04 Janvier 2019
05:08

Cher Faab,

Je n’ai pas la prétention de connaître tous les Japon et les gaijins qui s’y trouvent et donc je vais limiter mon propos au domaine que je pense raisonnablement bien connaître a savoir le centre de Tokyo ou j’ai eu la chance de passer 20 ans au cours des 25 dernières années.
Pour ce qui est de la connaissance du Japonais les choses ont considérablement évolué au cours des 15 dernières années, évolution essentiellement due à l’évolution des mentalités au Japon. Auparavant les Japonais ne souhaitaient pas vraiment voir les Gaijins parler leur langue ce qu’ils considéraient comme intrusif et etait je pense une conséquence de la « bubble economy » de la fin des années 80 ou le Japon partait a la conquête (économique) du monde et avait développé un grand complexe de supériorité et donc seuls eux devaient parler le Japonais (on notera a ce propos qu’il n’y avait qu’une session de JLPT par an au Japon et pas de possibilité de le passer a l’étranger).
Les Japonais ayant compris lorsque Koizumi a sifflé la fin de la récréation que c’etait une bulle et qu’elle avait belle et bien éclatée, les choses ont commencé à évoluer.
De nos jours on est dans une situation inverse des années 90 et une grande partie des gaijins détachés a Tokyo ou meme en local parle bien Japonais et pas que les hiraganas bien sur. C’est meme (hormis quelques metiers de « confinement » comme programmeur ou ouvrier du bâtiment) un sesame pour trouver un job. La cellule emploi de la Chambre de Commerce est même étonnée de voir comment des CV a Bac+5 de Centrale, HEC ou équivalent ne trouvent pas preneur. Par ailleurs la plupart des Chief Representative des sociétés françaises (et autres) basées a Tokyo sont pera-pera en Japonais (par-ex pour ceux que je connais personnellement, LVMH, BNP, Airbus, Edenred, Natixis, HSBC... sans parler des restaurateurs ). J’imagine qu’ils sont ou bien organisés ou assez oisifs pour parfaire leur culture du Japonais plus de 5mn par jour. Carlos Ghosn doit une partie de ses ennuis à sa non maitrise du Japonais et cela incitera les quelques sociétés n’intégrant pas encore l’exigence du Japonais, à changer d’avis. De plus hormis les consultants dont le statut n’est pas de résident en général, les sociétés étrangères raisonnables n’envoient pas cadres pour un an au Japon puis un an ailleurs etc.. si c’est le cas il convient d’en virer les DRH!

Mais j’imagine qu’en banlieue ou a la campagne les choses sont différentes. Ne connaissant pas le sujet je ne me prononcerai pas. Mais voilà comment cela se passe au centre de Tokyo, qui ne représentant moins d’un pour-cent du territoire japonais n’a après tout peut-être aucun intérêt...

Cordialement.

Marine0076
26 Décembre 2018
19:32

Bonjour,

Pour ma part, j'ai appris l'oral, la grammaire et le vocabulaire grâce aux Minna mais pour les kanjis j'utilisais les livres "Basics Kanjis". En plus j'avais un dictionnaire très bien qui s'appelle "Kanji et Kana" (livre bleu...) pas donné mais très bien.

26 Décembre 2018
19:51

Hello Jurian,

En ce qui me concerne, j'ai appris le japonais à l'université, et là encore il n'existe pas une méthode unique car chaque personne va avoir ses préférences pour apprendre les kanji.
Un de mes (excellents) professeurs recommandait par exemple de créer des "éventails" avec le kanji, les lectures on et kun, le/les sens le(s) plus basique(s) et les mots les plus fréquents où le kanji revenait. Il conseillait de l'apprendre dans cet ordre là, en commençant donc par le kanji et son sens de base, puis en le mettant en contexte.
Je ne connais pas le Minna no Nihongo, mais nos professeurs tâchaient de nous faire travailler par thèmes plutôt qu'en fonction du niveau du kanji (par exemple : la météo, la politique, l'économie, la sexualité, la mythologie, la Seconde Guerre Mondiale...), et ça peut également être une solution pour apprendre les kanjis et les mots de vocabulaire petit à petit. En ce qui me concerne, je passais mon temps à les écrire à la main, d'abord une liste de kanjis de base (une vingtaine/trentaine à la fois il me semble), puis j'apprenais une vingtaine/trentaine de combinaisons avec ces kanjis qui portaient sur un grand thème.

Enfin, je te déconseille de revenir sur les kanji après avoir appris le vocabulaire en hiragana, c'est très décourageant et moins efficace, surtout si tu es très porté sur la mémoire visuelle comme moi, le mieux est de te concentrer dès le début pour lire les kanjis dans les textes sans passer par les traductions en furigana. Je pense que ça t'aidera d'autant plus à les retenir et à associer des kanjis avec des thèmes et des significations.

Bonne chance pour la suite !

30 Décembre 2018
12:41

Merci Minatsu, intuitivement ta réponse me paraît être la plus cohérente ! D’ailleurs le Minna fonctionne comme ça en fait. Le vocabulaire de chaque leçon est par thème.
Par contre est-ce que j’ai raison de m’acharner à vouloir apprendre à les écrire « bêtement » ou devrais surtout me concentrer sur leur mémorisation visuelle uniquement ?

30 Décembre 2018
13:01

Ravie que mon commentaire puisse t'aider :)
Eh bien je dirais que ça dépend de l'utilisation que tu veux faire de japonais. Pour citer rapidement ce qui est dit au dessus, il est vrai que beaucoup de gens se contentent de la lecture sans l'écriture puisqu'on peut se débrouiller sans au quotidien, bien que ça reste très avantageux de pouvoir écrire quand on fait des démarches administratives par exemple. Si tu veux pouvoir communiquer dans le pays et te débrouiller en sortant des sentiers battus lors de tes voyages, la lecture peut en effet suffire selon moi. Si tu envisages de venir y vivre sur le long terme et d'y travailler, apprends à écrire les plus basiques et les mots spécifiques à ton domaine professionnel.
Il faut ensuite savoir qu'il est plus facile, pour certaines personnes, de retenir les kanji en les écrivant régulièrement. Si tu penses que c'est ton cas, tu peux faire d'une pierre deux coups en retenant la lecture et l'écriture d'un certain nombre d'entre eux.
Enfin il y a l'aspect passionné. Si tu es comme moi et que tu fais ça autant par passion que par utilité, tu auras peut être envie de pousser l'apprentissage jusqu'au bout pour maîtriser tous les aspects de la langue japonaise, et rien ne t'en empêche, avec du temps et de la volonté c'est totalement faisable. Les japonais eux même ne savent écrire par cœur qu'un certain nombre de kanjis, ceux qui leur servent le plus au quotidien, donc donc pas besoin d'en apprendre 5000 non plus :)

31 Décembre 2018
08:44

Tiens, on signale un retour des trolls du like...

Ajouter une réponse
Pour en apprendre plus sur le Japon, consultez les eBooks Kanpai

Avec toutes ses spécificités, le Japon est une destination un peu à part. Préparer son voyage peut s’avérer compliqué et l’on se retrouve parfois un peu perdu(e).

Fort de plus de 10 ans de voyages au Japon, l’auteur livre ici toutes les informations à connaître pour organiser votre séjour au Japon dans les meilleures conditions, de la préparation à l'arrivée sur place, en passant par la sélection des visites jusqu'à la constitution de votre itinéraire.

Les deux systèmes syllabaires appelés "Kana" sont à la base de l’écriture nippone et il est indispensable de les connaître sur le bout des doigts pour commencer à lire et écrire le japonais.

C’est pourquoi nous avons souhaité développer notre propre méthode précise et complète, qui vous permettra d’apprendre les Kana japonais rapidement et de bien les retenir sur le long terme.