Taiko

Le tambour traditionnel japonais

Quand on pense au bruit des festivals japonais, un instrument en particulier vient rapidement à l'esprit : le taiko, un grand tambour ovale sur lequel les joueurs frappent avec des bâtons de manière puissante. L'instrument peut être posé sur le sol ou placé à l'horizontale, le musicien se tenant debout face à lui pour en jouer. Le son qui en sort est grave et résonne incroyablement ; le rythme change selon l'histoire racontée ou l'événement qu'illustre le taiko.

On entend souvent dans les films ou séries japonais des tambours qui signifient le début d'une guerre, ce qui a été le cas dans la réalité du Japon ancien où les taiko servaient à s'annoncer et à montrer son enthousiasme. On l'entend aussi au début d'une pièce de théâtre ou quand il rythme différentes danses.

Origines et évolution historique

Cet instrument de musique est traditionnel au Japon. Son nom à l'origine est le wadaiko, bien qu'il soit plus courant de parler de taiko, notamment en-dehors du Japon. Il a subi beaucoup d'évolutions à travers les âges, aussi bien musicales que sociales. D'abord utilisé dans l'armée, il fait maintenant partie intégrante de la vie quotidienne et a perdu de cette aura de peur qu'il pouvait susciter. On ne connaît pas sa date de création précise mais il semble qu'il remonte à avant le Ve siècle, alors que sa pratique faisait partie de la vie des festivals et événements particuliers.

On lui connaît une origine mythique liée à Amaterasu : alors que le conte originel raconte que pour la faire sortir de sa grotte, la déesse Uzume danse sur un tonneau et que l'agitation qui suit fait sortir Amaterasu, une autre version raconte que c'est comme cela que le premier taiko a été inventé. Ce moment mythique est copié lors de veilles funéraires pour célébrer la vie, surtout durant des matsuri liés aux ancêtres comme O-Bon.

De nos jours, ils ne sont plus seulement utilisés lors de festivals ou dans des cadres traditionnels. Il existe maintenant un très grand nombre de groupes musicaux dont le taiko est l'instrument phare, au Japon comme à l'international. Pour un Occidental, un concert où juste les taiko (voir un seul) sont joués peut sembler long et un peu étrange. Mais pour un Japonais qui a grandi dans les festivals et au son du taiko quasiment dans sa vie quotidienne, il peut éveiller des souvenirs et une douce nostalgie qui lui permettent de comprendre et de différencier les pièces musicales.

Applications

L'intensité du jeu s'avère très importante. Le joueur de taiko n'a pas pour seul rôle de taper au rythme prévu sur le tambour. Il utilise de nombreuses qualités afin de rendre son jeu le plus vivant possible : le rythme s'accompagne de mouvements chorégraphiques, de cris, de silences ou au contraire de battements rapides qui en font un spectacle dépassant le simple cadre musical.

Eitetsu Hayashi est l'un des plus célèbres joueurs de taiko. D'abord membre du groupe "Ondekoza", il s'est rapidement distingué et a commencé une carrière solo qui l'a mené jusque sur des scènes aux États-Unis. Quand il a commencé à jouer, l'entraînement lui faisait mener une vie très austère, ceci afin de pouvoir jouer avec l'intensité requise par ses mentors. Puisqu'il faut pouvoir se dédier entièrement à son jeu, la vie menée par le groupe ressemblait beaucoup à l'entraînement dans une étable Sumo : exercices physiques, exercices au taiko, et ce par tous les temps.

En France, il y a plusieurs écoles qui enseignent le taiko et l'on peut assister à quelques concerts lors de festivals. Durant la Folle Journée de Nantes de 2016, un concert de taiko a par exemple eu lieu durant les festivités, où Eitetsu Hayashi a fait une apparition.

Article intéressant ?
4.8/5 (10 votes)

Informations pratiques

En japonais

太鼓

Hébergement

Restez connectés avec un Pocket Wifi (10% de réduction)

Accompagnement privé

Assurance

Soyez couverts en cas d'accident

Thématiques associées

Ressources

Site officiel de la fondation japonaise de taiko (en japonais), source de la photo

Pour aller plus loin

Bien préparer son voyage au Japon

Kanpai vous suggère également ces articles