Pro Evolution Soccer 2011 (test)

Ceux qui me lisent avec attention tombent peut-être de leur chaise en découvrant cette page... Quoi ? 2 articles sur le foot en l'espace de quelques jours ? Alors que j'en ai posté à peine plus en 10 ans d'existence de Kanpai...

Eh oui, mais aussi stigmatisés soient-ils de ce côté-ci du globe, les jeux de "soccer" sont une part des ventes aussi gigantesque que peuvent l'être les jeux de foot US aux États-Unis ou les Monster Hunter au Japon. Et même si je ne suis absolument pas amateur de ce sport (je ne saurais même pas dater la dernière fois où j'ai regardé une retransmission TV), je dois leur reconnaître une qualité de game design grandissante ces dernières années.

Certes, on pourra toujours leur reprocher de sortir au prix fort un épisode par an, sous l'excuse d'une (généralement faible) évolution du gameplay et d'un renouvellement des équipes pour coller aux championnats. Mais avec cette mouture 2011, PES marque un réel gap avec les épisodes précédents. Il faut rappeler que la série était en perte de vitesse sur les derniers opus face à un FIFA de plus en plus triomphant, bien libéré de l'étreinte de l'époque ISS.

Pro Evolution Soccer 2011 revient la tête haute, prêt à en découdre avec son rival de toujours sur un terrain qui joue de plus en plus le photo-réalisme. Finis le football champagne et les buts marqués toutes les 2 minutes. Ce nouveau PES, en plus d'arborer une robe graphique toute neuve, est plus sec dans son game design. Résultat : un titre qui touche à la simu sans altérer son plaisir de jeu. La construction des actions est intéressante et moins aléatoire, le travail de l'équipe moins réglé sur des paternes et la mise au fond procure une satisfaction renouvelée.

Tiens, ressers-moi donc une petite mousse !

Version 3DS

Mise à jour du 07.04.2011

Étonnamment, j'avais été plutôt séduit par ce PES 2011 sur 3DS lors de mon test en avant-première. Mais j'attendais tout de même d'avoir le jeu entre les mains pour me faire un avis plus poussé que la simple démo.

C'est bien entendu la vue 3DS qui fait le buzz puisqu'elle mêle le gameplay Pro Evolution Soccer avec une caméra rotative à la troisième personne qui suit l'action de jeu directement de l'intérieur. Le mal de tête annoncé, je ne l'ai toujours pas ressenti sur cette version finale. En revanche, au-delà du fun immédiat et des nouvelles sensations qu'elle procure, je suis plus sceptique sur l'intérêt réel de cette nouvelle vue pour la construction des schémas tactiques, tant on manque de visibilité sur les côtés et à l'arrière.

Construire un contre, effectuer une relance en 2 ou plusieurs temps, alimenter un positionnement stratégique est une gageure avec cette caméra, à cause d'une limitation définie par le cadre même de ce qu'elle offre. Et ce n'est pas le radar bien pauvre et les menus spartiates de l'écran tactile qui pourront combler ces lacunes.

Dommage, puisque les autres angles de caméra, plus classiques, permettent une comparaison immédiate avec les versions PES de salon qui sera évidemment peu flatteuse. PES 3DS se révèle donc, sans grande surprise, une version amputée du Pro Evolution Soccer fidèle à la tradition des adaptations portables du genre.

Article intéressant ?
5/5 (1 vote)

Galerie photos

  • pes-2011
  • pro-evolution-soccer-2011
  • Pes 3ds

Informations pratiques

Thématiques associées

Kanpai vous suggère également ces articles

Commentaires

edgydog
24 Janvier 2011
11:52

"Et même si je ne suis absolument pas amateur de ce sport"
> Je savais que tu étais un mec bien. ;)

kevin
23 Août 2011
13:51

le pro evolution soccer 2011 n'est pas bien les meilleur son( le pro 2006 le pro 2007 et le pro 2009)

Ajouter un commentaire