mari-makinami-evagelion-3

Evangelion 3.0 (critique)

Quickening : You Can (Not) Redo

Vous savez certainement qu'à mon avis, la tétralogie cinéma Evangelion inspirée à partir de 2007 constitue l'un des évènements majeurs de l'industrie de l'animation japonaise dans ces dernières années. Amateur passionné de la série depuis une quinzaine d'années, emporté par la qualité des deux premiers films, je n'ai pas hésité à me rendre au cinéma à Tokyo lors de mon dernier voyage au Japon dont les dates de séjour concordaient avec la sortie de ce film 3.0 baptisé "Q" . Récit d'1h45 passées avec cette avant-dernier chapitre de la revisite, décidément bien au-delà de la simple version haute définition.

Alors que le premier film (2007) singeait la série originale pratiquement à l'image près, le second (2009) inaugurait déjà des changements, pour certains profonds, et traçait une nouvelle route, par exemple avec l'inauguration du nouveau personnage de Mari Makinami. Ce troisième prend une tangente encore plus drastique puisqu'il réécrit presque intégralement le scénario initial d'Evangelion, libérant suffisamment d'espace pour une nouvelle fin que l'on peut attendre comme totalement inédite (ce serait donc une troisième façon d'achever l'œuvre).

De manière tout à fait surprenante, ce troisième film Evangelion Q (sous-titré avec élégance "You Can (Not) Redo" ) s'ouvre sur un court-métrage hallucinant réalisé par le Studio Ghibli (Kyoshinhei Tokyo ni Arawaru), qui mêle prises de vues réelles et monstres comme sortis de l'univers sentai. Alors qu'il met en scène les dieux géants de la destruction de Nausicaä sur Tokyo, les fans se glacent. Son ambiance et la narration incroyables dévoilent pour la première fois les évènements de ce qui semble être le premier Impact et inaugurent un épisode plus sombre d'Evangelion. Rien que le logo Ghibli sur fond rouge, qui fait froid dans le dos, introduit le ton.

Evangelion 3.0 reprend donc là où s'était arrêté le précédent : sur le troisième Impact généré par Shinji et l'Eva-01. Difficile de vous parler du scénario sans risquer de spoiler majeur, tant il prend des libertés gigantesques avec l'histoire originale. Les changements sont nombreux et certains risquent de bousculer les fans, comme l'aime Hideaki Anno. Sachez simplement qu'à part au début et à la fin, ce troisième film est beaucoup plus intimiste et se construit longuement autour des états d'âme de Shinji dans un environnement très particulier. Les rares séquences d'action sont évidemment hallucinantes de caractère et à tomber par terre devant tant de maîtrise dans la mise en scène. À la fin de la séance, l'impatience est à son comble pour découvrir la suite et fin de cette réécriture magistrale.

Le "coming-up next" installe déjà un fan-service étonnant puisque le dernier film Evangelion devrait voir la fusion des Eva de Mari et Asuka. Tout un programme ! Sortie prévue de cet épisode 4.0 final : un vague 2013, donc très probablement en fin d'année.

Dernière mise à jour le 15 novembre 2016