Apprendre le japonais à l'écrit pour devenir steward ?

27 réponses

お早う御座います !

Je souhaiterais poser deux petites questions à la communauté de Kanpai :

1. Est-il vraiment nécessaire d'apprendre le Japonais écris lorsque l'on souhaite apprendre le Japonais à des fins professionnelles ?

Je m'explique : je compte prochainement intégrer une formation pour devenir personnel naviguant commercial, en gros steward en compagnie aérienne. Et mon rêve serait - vous l'avez deviné - d'aller travailler au Japon (Japan Airlines en priorité). Que j'y parvienne ou pas, la connaissance d'autres langues est toujours appréciée dans ce genre de métier. Du Japonais en particulier !

Or il s'avère que lors d'une embauche, c'est principalement - pour ne pas dire exclusivement - l'oral qui est primé (compréhension comme expression). Et vu la dureté de cette langue, pour moi en tout cas, je me suis demandé si c'était vraiment nécessaire d'apprendre l'écrit ? Du moins au début, le temps d'être embauché ?

Je tiens à préciser qu'à l'heure actuelle, j'ai un niveau débutant. Je maîtrise la lecture et l'écrit des deux alphabets syllabiques - hira et kata. Je connais aussi environ 600 kanjis, ainsi que quelques centaines de mots que je peux - plus ou moins - reconnaître quand ils sont écris.

2. La maîtrise du Keigo est-elle indispensable en cas d'usage du Japonais avec les passagers ? Que je travaille pour une compagnie japonaise ou étrangère ?

J'ai entendu beaucoup de choses sur ce mode de politesse, qui me font froid dans le dos^^. Et vu que les Japonais sont au taquet sur la politesse, j'ai bien peur de connaître déjà la réponse à cette question.

Mais je la pose quand même, on ne sait jamais !

Voilà, j'espère que l'un de mes futurs collègues est aussi un fan du Japon qui se balade dans le forum de ce site. Et qu'il pourra m'aider.

みんな返事を待ってます!

Question intéressante ?
3/5 (2 votes)
Cette question et les réponses ci-après sont proposées par la communauté des Kanpai-chan dans le cadre du module Kotaete. Elles ne reflètent pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.

Kanpai vous suggère également ces articles

Réponses à la question

poq
01 Mars 2016
21:40

Je comprends pas. Tu demandes s'il est nécessaire d'apprendre le japonais écrit alors que tu connais déjà 600 kanji...

Avec ça, t'es censé pouvoir de débrouiller assez bien pour pouvoir démarrer et t'améliorer au fur et à mesure de ta carrière.

02 Mars 2016
08:53

Bonjour, poq.

Merci pour ta réponse. Je n'ai pas été très précis dans ce que j'ai détaillé dans mon message, alors voici quelques éclaircissements : quand je demandais s'il fallait apprendre le Japonais écris, je parlais surtout de l'apprentissage du vocabulaire. J'ai beau connaître environ 600 kanjis (ceux des 4 premiers "Grade" levels), cela ne me permet pas pour autant de lire et déchiffrer les mots de vocabulaire, en tout cas pas ceux que je n'ai pas appris à reconnaître par cœur. Et c'est précieusement l'apprentissage de ceux-ci qui prend beaucoup de temps.

Et vu qu'il est surtout nécessaire de parler le japonais et de le comprendre, c'est ce qui a motivé ma question...

01 Mars 2016
22:52

Une question : comment penses-tu que serait la vie en France si tu ne savais pas lire et écrire le français, juste le parler ?

02 Mars 2016
08:56

Je suis entièrement d'accord, je ne pourrai pas vivre au Japon sans savoir le le lire.

Mais là, je parlais d'un contexte professionnel spécifique, celui de l'aviation. Il est bien évident que j'apprendrai à lire et écrire le Japonais un jour, comme tout fan du Japon qui se respecte et qui compte, peut-être, y vivre un jour. Mais je me demandais si je pouvais - dans un premier temps - faire l'impasse dessus pour pouvoir maîtriser plus rapidement l'oral et ainsi m'en servir pour être embauché...

Merci pour ta réponse !

01 Mars 2016
23:09

Déjà je n'ai jamais vu d'étrangers en personnel navigant sur japan airlines ou Ana et de plus je suis pas sur que tu puisses recevoir un visa pour ces compagnies car elles sont japonaise et un japonais peut faire le boulot. Seul les longs courriers au pire te serait peut être accessible mais la tu ne serais pas beaucoup au japon

ijimax
02 Mars 2016
03:59

Juste au sujet du personnel navigant, je ne sais pas pour JAL, mais sur ANA j'ai vu plusieurs stewards non-japonais, y compris des Français(es).
Donc difficile, certes, mais pas impossible.

02 Mars 2016
08:58

En me renseignant auprès de l'école qui va assurer ma formation, on m'a expliqué que JAL recrutait des étrangers, aussi bien pour être basé à Tokyo que dans leurs autres hubs internationaux.

On m'a même laissé entendre qu'il était possible d'y être embauché sans vraiment parler Japonais. Ce qui, à mon avis, est tout de même peu probable...

Trynium
02 Mars 2016
00:32

Bonjour,

Je crois que tu l'as déjà deviné, mais les réponses sont dans tes questions ^^
Pour ce qui est du Keigo, il est impératif de le connaître si tu veux travailler au Japon. On utilise toujours le keigo avec un client...
Mais il faut savoir que nombreux sont les japonais qui ne maîtrisent pas correctement le keigo (surtout les jeunes qui commencent à travailler) et il n'est pas rare que les entreprises payent des formations sur les «business manners» à leurs employés (j'en ai suivi moi même)
Je te conseille donc de connaître au minimum les bases du keigo !
Pour ce qui est du japonais écrit, les japonais étant très friands des rapports et autres comptes rendu (日報、報告書、レポート), il te sera sans doute nécessaire de savoir écrire en japonais.

Même si ce n'est pas une condition sinequanone pour travailler au Japon (cela dépend évidemment du type de travail), je te conseil vivement de connaître le japonais lu/écrit/parlé. La maîtrise de langue viendra avec l'expérience.
Sache quand même que nombreuses sont les entreprises réclamant un niveau minimum en langue (que ce soit japonais, anglais ou autre), et souvent avec une certification (JLPT N2, TOEIC 850...).

Si tu ne compte pas ta connaissance du japonais jusque là, il serait sans doute plus simple d'intégrer une compagnie française pour ensuite espérer être sur les vols France-Japon.

02 Mars 2016
09:05

Bonjour,

Merci pour ta longue réponse ! :)

J'ai effectivement songé à intégrer, dans un premier temps, une compagnie non-japonaise pour commencer ma carrière. Cela me donnerais le temps de peaufiner mon Japonais et, comme tu l'as dit, de passer les certifications si elles s'avèrent effectivement nécessaires. Et d'améliorer mon expérience, cela va de soi.

Pour ce qui est des "レポート", je suis à peu prêt capable de gérer cela, étant donné que je commence à comprendre un peu les règles de grammaire en Japonais (ce n'est pas encore ça, mais ça progresse). Après, avec l'aide d'un dictionnaire pour le vocabulaire que je ne connais pas, cela peut suffire.

Ce qui m'embête surtout, c'est le Keigo. Sa difficulté est la raison pour laquelle je voulais faire l'impasse (toujours dans un premier temps) sur l'écrit. Il est pour moi difficile d'apprendre cette langue, dans le sens où ça prend vraiment du temps. J'ai d'autres langues à apprendre en parallèle pour garnir mon CV et augmenter mes chances de recrutement, ce qui me met un peu la pression. Et qui explique pourquoi je voulais privilégier l'oral, car il y a vraiment beaucoup de choses obligatoires à apprendre de ce côté-là !

Mais merci de m'avoir dit tout ça, je vais y réfléchir :)

Amélie L.
02 Mars 2016
07:52

bonjour,

juste pour info, travailler comme PNC pour des compagnies japonaises comme JAL ou ANA , c'est possible en étant basé à Londres ou Francfort (pour l'instant). Ils engagent des PNC non-japonais surtout pour des raisons linguistiques (évidement). Le problème, dans ce cas, c'est que tu es la 5ème roue du carosse, en gros tu n'es là que pour aider, il est casi impossible d'être promu chef de cabine, tu resteras donc au même rang toute ta carrière, et j'ai entendu dire que les collègues nippons te font bien sentir que tu n'es qu'un "traducteur". Maintenant, il est clair que du point de vue "costumer service", tu vas apprendre des meilleurs :) C'est le genre de compagnie ou tu peux rester pour prendre de l'expérience mais étant non-japonais, tu ne pourras pas y faire carrière.
Autre choses, au Japon, être PNC, c'est le top du top. Je travaille pour une low-cost en Europe, mais je t'assure que là-bas c'est déjà le prestige, car c'est un travail qui fait énormément réver! Il est très difficile pour les japonais eux-même de devenir steward ou hôtesse. Je te conseille donc d'aller sur des sites spécialisés sur l'aviation pour essayer de trouver plus d'infos concernant les conditions de recrutement.
Bonne chance!

Amélie L.
02 Mars 2016
08:39

petite précision: pour être basé en Europe, il n'est pas nécessaire de parler japonais, mais c'est bien entendu un gros plus pour ta candidature.
Le mieux reste quand même d'entrer dans une compagnie non-japonaise mais qui a des destinations aux Japon.

02 Mars 2016
09:09

Bonjour,

Je pense que je vais effectivement commencer par une compagnie non-japonaise (à moins d'un miracle).

Pour ce qui est de bosser au Japon, mon école de formation de steward m'a expliqué que JAL recrutait également des étrangers au Japon. Mais que se serait, bien évidemment, bien mieux si je parlais Japonais. C'est à cause de ça que je me suis posé la question du Japonais écrit : l'oral est déjà long à maîtriser, sans parler du keigo.

Après, si je commence dans une compagnie non-japonais, j'aurai déjà plus le temps d'apprendre le Japonais sous toutes ses formes !

Amélie L.
02 Mars 2016
09:32

De toute façon, il est toujours bon de prendre de l'expérience, quelle que soit la compagnie que tu veux intégrer.

Je pense qu'en plus du language, la manière d'agir dans tout ce qui touche au service client au Japon est délicate, encore plus pour un occidental.
Mais avec du temps et de la persévérance, rien n'est impossible (juste peu probable)! :D

PS: si ton école de formation a plus d'infos sur des PNC étrangers basés à Tokyo, n'hésites pas à demander plus. J'ai déjà vu des annonces pour JAL, avec base à Tokyo, mais pour PNC asiatiques (Singapour, Korée, Thailande...). Prions pour qu'ils recrutent un jour des européens :)
Quoi qu'il en soit, si tu as des infos dans ce sens, fais-le moi savoir, ça m'intéresse aussi :)

02 Mars 2016
09:36

Pas de problème, je te tiendrai au courant. Ma formation débute le 25 avril, prions très fort pour que ça marche ! :SS

03 Mars 2016
01:09

J'ai une suggestion pour toi. A défaut de travailler sur une compagnie japonaise (qui serait évidemment le top du top, et ce même sur les low-cost, mais on sait jamais, ça peut ne pas marcher), garde dans un coin de ta tête le nom Air Calin, compagnie aérienne qui fait, entre autres, les liaisons Tokyo/Nouméa et dont le personnel a souvent l'occasion de parler japonais. Si tu parles japonais tu as toutes tes chances vu que leurs passagers sont principalement Français et Japonais.

En attendant, bon courage pour ta formation et pour la suite ;)

03 Mars 2016
08:35

Bonjour Kuuki,

J'ignorais qu'une compagnie avec nom aussi kawaii existait^^

J'y jetterai un œil, merci pour l'info !

Mathieu50
03 Mars 2016
02:15

Je peux te conseiller autres choses comme boulot , postule dans les club Med , il y en a 2 aux Japon ☺️ Bon courage

03 Mars 2016
08:34

J'y songerai peut-être un jour, mais en attendant, je passe une formation de steward, je vais déjà tenter ma chance avec ça :)

14 Octobre 2016
15:34
Amélie L
14 Octobre 2016
16:50

C'est une très bonne idée mais bien trop cher!! 900€!!!

YoshikoFujii
02 Novembre 2016
22:27

Moi personnellement je pense que tu peux parce cet été je suis parti au Japon pour voir mes grands-parents(détail inutile) et lorsque j'étais dans l'avion j'ai demandé à une pnc si je pouvais avoir du rabbe en japonais et elle n'a pas compris donc elle a demandé à la pnc à côté d'elle de lui demandé ! Donc ce je veux dire c'est que c'est pas impossible de devenir pnc chez jal

YoshikoFujii
02 Novembre 2016
22:31

Bon bah je viens de remarquer que je réponds trop tard donc je voudrais savoir si tu as réussi à devenir pnc ??

03 Novembre 2016
09:36

Konnichiwa amigo, merci de m'avoir répondu !

Et non, il n'est pas trop tard. A l'heure actuelle, je vais peut-être enfin trouver du travail en France (EasyJet ou Air France), mais pas encore au Japon. Quand tu as a dit "j'ai demandé à une pnc si je pouvais avoir du rabbe en japonais et elle n'a pas compris", est-ce que cette PNC était japonaise ou d'origine étrangère ?
Parce que moi, quand j'ai contacté la Japan il y a quelques mois, il m'ont répondu qu'il fallait un niveau de Jap "supérieur" à JLPT N3", en gros N2 quoi. Ce qui signifie que j'ai quand même besoin d'apprendre l'écriture et la grammaire pour passer ces examens.

YoshikoFujii
03 Novembre 2016
18:31

C'était une étrangère car son nom sur le badge était en katakana( une coréenne peut être... Ça avait une sonorité coréenne quand on lisait son nom)

03 Novembre 2016
22:35

Bon bah j'aurai peut-être ma chance un jour !

YoshikoFujii
03 Novembre 2016
22:39

Je l'espère et je te souhaite bonne pour la suite !

29 Septembre 2017
18:39

Il y a une formation spécifique de Japonais professionnel dédié au métier de PNC et destiné à des stagiaires de niveau grand débutant, sans aucune notion de Japonais...Ils forment les PNC d'Air France, British Airways et KLM...Va sur le site www.okyakusama.fr/pnc

Ajouter une réponse
Pour en apprendre plus sur le Japon, consultez les eBooks Kanpai

Avec toutes ses spécificités, le Japon est une destination un peu à part. Préparer son voyage peut s’avérer compliqué et l’on se retrouve parfois un peu perdu(e).

Fort de plus de 10 ans de voyages au Japon, l’auteur livre ici toutes les informations à connaître pour organiser votre séjour au Japon dans les meilleures conditions, de la préparation à l'arrivée sur place, en passant par la sélection des visites jusqu'à la constitution de votre itinéraire.

Les deux systèmes syllabaires appelés "Kana" sont à la base de l’écriture nippone et il est indispensable de les connaître sur le bout des doigts pour commencer à lire et écrire le japonais.

C’est pourquoi nous avons souhaité développer notre propre méthode précise et complète, qui vous permettra d’apprendre les Kana japonais rapidement et de bien les retenir sur le long terme.