Que faire après une licence LLCE Japonais ?

26 réponses

Bonjour a tous et à toutes,

Je suis face à un grand dilemme, où plutôt un précipice ^^
J'étudie le japonais depuis maintenant trois ans, et après un an de coupure durant lequel je suis partie un ans là-bas avec un visa Working-Holiday, j'ai décidé de finir ma licence afin d'obtenir un diplôme et finir cette boucle.
Néanmoins, je me rends compte que du haut de mes 22 ans, je ne sais pas vers quoi me diriger par la suite.
Je ne regrette pas de m'être lancée dans ce cursus de langue japonaise, mais je ne sais pas non plus avec quoi compléter ces "compétences" pour pouvoir enfin me lancer dans le monde du travail.
C'est très frustrant car je souhaiterais avoir un objectif sur le long terme, comme beaucoup de gens de mon âge ont.
Je suis allée rencontrer un conseiller du centre d'orientation de ma région, ses conseils étaient intéressants. Il m'a conseillé de me diriger vers des études de professeur des écoles après ma licence afin de peut-être pouvoir prétendre à travailler dans les lycées français au Japon.
Mais je dois dire, que ce n'est pas ce à quoi j'aspire, bien que je dois avouer que je ne sais pas à quoi j'aspire vraiment !
Mes proches me conseillent tous de suivre ce chemin.
Je ne suis pas rêveuse au point de vouloir trouver le métier de mes rêves, mais j'aimerais trouver quelque chose qui me correspond.

Etes-vous ou avez-vous été dans cette situation ?
Connaissez-vous les débouchés des études de japonais ?
Le site de mon université proposent ceux-ci:

-- La licence de japonais prépare à un avenir professionnel en tant que spécialiste en études japonaise dans l’enseignement, la recherche, la traduction ou l’interprétation.

Associée à une formation complémentaire, ou poursuivie par un master, la licence permet de se diriger principalement vers domaines suivants :
Enseignement, Recherche, Education, Formation : Professeur des écoles, Enseignant de Français Langue Étrangère, Conseiller Principal d’Education, Formateur en langues
Information-communication, Métiers du Livre : Chargé de communication externe, Documentaliste, Assistant d’édition
Culture, Tourisme : Médiateur culturel, Guide conférencier, Agent de développement touristique
Traduction-interprétation : Traducteur de production audiovisuelle, Traducteur technique, Interprète de liaison
Relations Internationales : Assistant relations internationales, Chargé de mission affaires européennes
Administration, préparer un concours de la fonction publique d’État, de la
fonction publique territoriale : Attaché d’administration, Rédacteur territorial, Attaché territorial, Bibliothécaire, Chargé d’études documentaires, Conseiller des affaires étrangères, Traducteur multilingue --

N'hésitez pas à me faire part de vos expériences !
Un grand merci pour votre aide,

Sarah

Question intéressante ?
4.93/5 (15 votes)
Cette question et les réponses ci-après sont proposées par la communauté des Kanpai-chan dans le cadre du module Kotaete. Elles ne reflètent pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.

Kanpai vous suggère également ces articles

Réponses à la question

Trynium
20 Mars 2016
23:41

Bonjour Sarah,

En te lisant, ca m'a rappelé ce que j'ai ressenti pendant mon cursus llce japonais.
J'étais en 2ème année quand je le suis dis que la traduction ou l'enseignement ca pourrait effectivement être sympa, mais que ce n'étais pas ce que je voulais faire. Il faut être honnête, les débouchées sont minces, et les postes à pourvoir peu nombreux.
Bref, j'ai découvert qu'il y avait un master professionnel à l'université Jean Moulin à Lyon. Je me suis dis, c'est maintenant ou jamais, et je suis parti finir ma licence à Lyon, puis j'y ai fait mon master.
Alors, qu'est-ce qu'on y fait dans ce master pro ?
En plus des cours de japonais, il y a des cours de commerce, marketing ou encore management.
Pour moi, c'était l'occasion d'avoir autre chose que le japonais à la fin de mes études.
J'ai des amis de ce cursus qui travaillent dans le marketing ou le commerce en France et à l'étranger.
Moi je travaille au Japon dans le commerce export.
Bon, je ne vais pas te dire que le master à Lyon était parfait, mais il avait le mérite de proposer autre chose. Je t'invite également à voir si d'autre fac proposent le même genre de cursus.
Bon courage pour la suite ;)

25 Mars 2016
14:40

Merci beaucoup Trynium pour ton message !
C'est rassurant de voir que je ne suis pas la seule à m'interroger en plein milieu de mes études !
Je pense en effet que je dois me diriger dans une université où le programme me permet de préparer un "après", et surtout où je ne vais pas être limitée à des domaines où les débouchés sont minces et ne m’intéressent guère.
Encore merci !

09 Janvier 2017
14:54

Bonjour,

J'ai lu votre commentaire et suis intéressée par votre parcours.
Serait-il possible de prendre contact avec vous afin d'échanger sur votre parcours professionnel ?
Je vous remercie.

Trynium
10 Janvier 2017
02:53

Bonjour Enen,

Pas de problème !
En revanche, il ne me semble pas qu'il y ait de messagerie privée sur kanpai.fr et je ne suis pas pour laisser mon email en clair dans les commentaires...
Si vous avez une autre solution ou bien si ça ne vous dérange pas de laisse votre adresse email en commentaire je vous contacterais.

10 Janvier 2017
11:16

Bonjour,

Pas de soucis, je vous laisse une adresse mail pour que nous puissions communiquer : Enen-Shizen@hotmail.fr
Pour des raisons évidentes de sécurité, n'étant pas non plus une grande adepte de communiquer son adresse mail sur le net, ceci est une adresse mail secondaire. Je pourrai vous donner mon adresse mail principale lors de nos échanges.
Je tiens également à vous remercier pour avoir accepté d'échanger avec moi !

Trynium
17 Février 2017
01:28

J'en profite de passer dans le coin pour vous dire que je vous ai envoyé un mail le mois dernier^^
J'espère que vous l'avez bien reçu !

21 Mars 2016
01:15

Tout est possible. J'ai fait une licence de japonais puis parti en échange universitaire pendant un an et pendant l'année j'ai cherché du travail que j'ai trouvé avec succès dans une entreprise japonaise qui a besoin du francais (visa de travail, cdi et tout ce qui s'en suit). Voilà mon expérience.

21 Mars 2016
04:30

Mon expèrience est légèrement différente puisque pour éviter ce problème je suis passée en LMFA après ma premiere année de LLCE où j'ai pu avoir la moitié de mes cours tournés vers le
Commerce.

La première chose c'est : quel pays?
Si c'est le Japon, peu importe les études que tu as faite tu peux trouver des petits boulots pour commencer ta vie professionnelle et au fur et à mesure cela te montrera probablement la voie qui t'interesse le plus.
Ici, l'inteprétariat est extrèmement bien payé mais il faut se faire une expèrience et des contacts.

Si c'est la France, serais-tu prête à continuer les études ? Faire FLE pour l'enseignement/ une formation appliquée en commerce ou traduction, interpretariat...
Tu peux aussi essayer de trouver directement un travail en France en postulant pour toutes les boites Japonaises et voir ce que ça donne.. En France l'expèrience est toujours privilégiée mais il faudra envoyer des centaines de CV pour trouver un boulot!

Il faut déjà savoir exactement si tu veux changer de pays ou non et si tu veux continuer les études ou commencer dans le monde du travail.

Moi j'ai commencé à travailler à 21ans au Japon, je suis un peu fatiguée après plusieurs années mais je sais ce que je veux faire, dans quel pays et j'ai un CV attestant de plusieurs années d'expèriences.

Mais ne t'inquiète pas, tu vas trouver ta voie... :)

25 Mars 2016
14:50

Merci pour ton message encourageant Camcrem !
En effet, ce serait fantastique de travailler au Japon.
Tu me dis que pour trouver des petits boulots c'est très simple et par expériences je suis d'accord avec toi. Le problème c'est que j'ai déjà "utilisé" le joker du WH visa et que je ne sais pas si j'ai beaucoup d'autres choix, hormis le visa étudiant, pour retourner là-bas et m'essayer à divers boulots...
Aussi, tu m'as fait réfléchir en me demandant si je voulais continuer les études ou directement me lancer dans la vie active. J'avoue que je ne sais pas. J'aurais tendance à vouloir privilégier les cours, mais n'ayant pas trop d'idée sur ce que je veux faire, je me dis que tenter diverses choses pourrait m'aider à trouver ma voie.
En tout cas, merci car tu m'as fait pas mal cogiter tout en me redonnant de l'espoir !

21 Mars 2016
07:30

Sarah, je suis exactement dans le même cas que toi, je suis cette année en programme d'échange au Japon après 3 ans de LLCE, et je ne sais pas non plus quelle voie choisir pour trouver un master intéressant professionnalisant en lien avec le Japon... (parce que le master recherche bon... gratter sur des sujets pendant des années pour espérer peut-être éventuellement avoir un poste de prof au bout...)
Bon courage!

25 Mars 2016
14:55

Merci Diane pour ton message !
J'espère que tu vas réussir à trouver ta voie.
Profite bien de ton séjour là-bas, je suis certaine que tu dois passer de supers moments !

22 Mars 2016
01:43

Pour avoir travaillé en tant que journaliste et traductrice, je ne peux que dire : le Japonais seul ne suffit pas.
En traduction et interprétation, la concurrence est rude pour ne pas dire sanglante. Pour se démarquer de la concurrence, la solution consisterait soit à avoir une autre langue "intéressante" en plus (par exemple plutôt l'allemand que l'anglais ou l'espagnol, voire carrément un truc exotique), soit à se spécialiser dans un domaine particulier, par ex. scientifique ou technique voire même la mode, l'art, etc. Cela aide énormément pour trouver du boulot comme traducteur.
Le journalisme est une piste intéressante aussi, pour qui veut voyager, avoir des contacts, être toujours au parfum des dernières nouveautés, avoir le goût de la transmission d'infos et/ou d'être utile, etc. L'école de Lille est la meilleure de France, mais il y a un concours d'entrée.
En ce qui me concerne, j'ai fait d'abord des études d'ingénieur en électronique. Après un certain nombre d'années dans l'industrie, j'en ai eu marre de rester enfermée dans un bureau à toujours faire la même chose. J'ai eu la chance de trouver un boulot dans un magazine scientifique où j'ai appris le journalisme "sur le tas", et je me suis lancée dans des études de japonais pour avoir une compétence de plus que mes confrères ...

22 Mars 2016
04:39

Si c'est pour devenir traducteur, interprète ou traducteur au japon japon je te rejoins sur ce point c'est bouché de chez bouché. Car la plupart des gens veulent travailler au japon et pour le visa la solution la plus facile est une de ces 3 voies.
Mais si on cherche dans une entreprise japonaise (0 étrangers ) qui a besoin du francais de temps en temps seul le japonais pourrait être utile.
Je travail dans une entreprise de textile mais je n'y connais rien mais ce n'est pas grave car j'y suis rentré en tant que 新入社員et je fais le même travail qu'un japonais lambda en apprenant de 0 et par la suite avec l'expérience j'irai en france avec mon patron pour faire de l interprétariat et de la traduction en plus de mon travail au japon qui est le même qu'un japonais . au lieu de faire une école, je me spécialise dans une entreprise japonaise en étant payé, en augmentant mon japonais et en faisant de l interprétariat et grâce à ça j'ai pu avoir le visa de travail très facilement. Le shukatsu est à la portée de tous l'ayant moi même fait.

22 Mars 2016
08:10

Tu as trouvé ton filon, heureusement, c'est bien ... chaque filière a bien sûr des débouchés, parfois plus et parfois moins.
Je connais par contre un paquet de gens qui "galèrent" pour le moins, en France, en Europe ...
Peut-être que c'est paradoxalement plus aisé au Japon. En France, cela me parait difficile de commencer avec un tel statut puis de grimper des échelons. Le shukatsu n'existe pas ... il y a beaucoup de demandes car de plus en plus de jeunes se mettent aux langues asiatiques, et pas assez d'offres.
Après, l'objectif n'est pas, pour tous, de partir au Japon.

23 Mars 2016
12:09

Je suis tout à fait d'accord avec toi, avec une llce simple en france on ne fait rien, les profs nous l'ont rabâché sans cesse. C'est pourquoi pendant mon échange au japon j'ai tenté de trouvé du travail au japon et qui plus est je ne me voyais pas rentrer en France. Et trouver du travail au japon n'est pas du tout facile pour les étrangers. J'ai galèré avec les cv en japonais et les entretiens mais j'ai réussi.
Même que l'on m'ai dit que je ne trouverai jamais avec seulement ma licence et qu'on a pas besoin de quelqu'un qui ne parle que français et japonais (pas parfait mais suffisant pour travailler ). Mais au japon on n'accorde pas d'importance à ce que tu sais déjà faire (sauf pour le français et encore )mais ce que tu pourras faire( capacité d'adaptation, mémorisation ect). Ce sont mes principales qualités mais les entreprises françaises s'en moquent largement et ne veulent pas se prendre la tête à former sur le long terme. La filière importe peu du moment que tu es allé à la fac c'est ce qui montre que tu n'est pas bête. Au moins c'est un pays qui reconnaît les valeurs d'être allé à la fac.
En france licence llce=0

23 Mars 2016
14:07

En France, ce sont les grandes écoles et l'élitisme qui ont la cote ... la fac, c'est du pis-aller, j'ai cette impression depuis toujours, cela se voyait / sentait bien moins quand il y avait de l'emploi / quand j'ai démarré dans la vie professionnelle, donc il y a fort longtemps ;-) ... mais, dans le fond, c'était déjà le cas et cela n'a fait qu'empirer.
Maintenant, avec une LLCE, il devrait aussi être possible d'entrer dans l'enseignement en école privée, non ?

25 Mars 2016
15:05

Lisa,
Merci pour ton message.
Je me doutais bien que le japonais seul n'était d'aucune utilité dan un tel domaine.
J'ai la chance d'avoir trois autres langues en plus du japonais, mais je ne sais pas si une carrière de traductrice me conviendrait.
Je pense que le problème, c'est de se diriger vers quelque chose sans avoir déjà eu un aperçu de la profession.
Aujourd'hui, on devrait avoir l'occasion de faire régulièrement des stages afin de se faire une idée et de voir si ça nous convient. Mais c'est très compliqué en France...
Merci d'avoir partagé ton expérience, je trouve intéressant d'avoir plusieurs points de vues!

25 Mars 2016
16:41

Pourtant, j'ai l'impression qu'il serait plus facile d'obtenir un stage qu'un emploi (du moins en CDD).
Pour voir si la traduction, ou l'interprétariat, peut te convenir, tu peux toujours essayer de postuler spontanément auprès de sociétés de traduction par exemple, ou alors dans le tourisme (pour des groupes de japonais visiteurs dans le pays), auprès des collectivités locales ...
Si tu veux aller au Japon, tu pourrais aussi essayer de postuler dans le cadre du volontariat international en entreprise.

16 Février 2017
23:29

@Trynium
Bonjour,
Étant dans le même cas que Sarah l'an dernier, j'aimerais aussi discuter avec vous par rapport à votre parcours.
En espérant que vous voyiez un jour ce message (au vu de l'ancienneté de cette conversation)
Voici mon e-mail (secondaire aussi) misscamer1207@hotmail.fr

Trynium
17 Février 2017
01:22

Je viens de vous envoyer un mail !

14 Août 2017
21:54

Possible de me contacter aussi ?
J'aimerais bien en discuter pour arriver à me décider :)
Mon mail : leehime87@gmail.com

Trynium
15 Août 2017
07:33

Je viens de vous envoyer un mail !

Elodieh
30 Août 2017
19:20

Bonjour,

Je me suis inscrite en master professionnel à Lyon 3 et j'apprécierais beaucoup de discuter avec vous et que vous me donniez vos impressions sur ce cursus :) !

Voici mon email: elodie.hadey@gmail.com

31 Août 2017
07:57

Je vous ai envoyé un mail !

sumaki chhan
27 Octobre 2017
18:47

hey minna san konnnichiwa le groupe peut il se joindre a moi ?

sumaki chan
27 Octobre 2017
18:48

je suis en llce 2 westcoastzak@gmail.com merci

Ajouter une réponse
Pour en apprendre plus sur le Japon, consultez les eBooks Kanpai

Avec toutes ses spécificités, le Japon est une destination un peu à part. Préparer son voyage peut s’avérer compliqué et l’on se retrouve parfois un peu perdu(e).

Fort de plus de 10 ans de voyages au Japon, l’auteur livre ici toutes les informations à connaître pour organiser votre séjour au Japon dans les meilleures conditions, de la préparation à l'arrivée sur place, en passant par la sélection des visites jusqu'à la constitution de votre itinéraire.

Les deux systèmes syllabaires appelés "Kana" sont à la base de l’écriture nippone et il est indispensable de les connaître sur le bout des doigts pour commencer à lire et écrire le japonais.

C’est pourquoi nous avons souhaité développer notre propre méthode précise et complète, qui vous permettra d’apprendre les Kana japonais rapidement et de bien les retenir sur le long terme.