Time of Eve

Eve no Jikan

La démarche est suffisamment rare pour mériter qu'on la mette en avant : la série Time of Eve est diffusée gratuitement en streaming. En vous connectant sur CrunchyRoll, vous accédez aux épisodes de la série en version originale, sous-titrée en anglais. Débutée en août 2008, la série vient de s'achever sur son sixième épisode. Alors, coup de pub pour masquer l'absence de fond, ou vraie bonne idée mise en valeur ?

Adaptée au format stream, la série se déploie en épisodes d'une quinzaine de minutes. Mis bout à bout, on a donc une sorte de film qui dure un peu moins de 2 heures. Le rythme est assez lent car l'animé s'efforce de poser discrètement des questions qui ouvriront la réflexion. En ce sens, comme sur son aspect technique, Time of Eve rappelle certains travaux de Makoto Shinkai, comme Hoshi no Koe ou Byousoku 5 Centimeter. L'univers est assez froid, mais il faut reconnaître un bon équilibre construit autour des personnages 2D et décors en 3D.

C'est plutôt sur son scénario que j'attendais Time of Eve. L'histoire s'articule autour des relations entre l'humanité et les robots, sur fond des 3 lois de la robotique d'Asimov. Le "Eve no Jikan", décor principal qui devient petit à petit le huis-clos de l'action, est un café dans lequel les clients ne doivent pas faire de distinction entre humains et androïdes. Rikuo, le protagoniste, y suit Sammy, son androïde servante et dénuée d'émotion à la maison, pour lui découvrir des réflexions et considérations sur son rôle. En ce sens, l'intrigue ouvre des pistes intéressantes.

Et ce sera le cas pour tous les personnages rencontrés dans le café. Par exemple, Rina et Koji sont deux amants qui pensent chacun que l'autre est humain. Rikuo lui-même est un ancien pianiste émérite qui a tout arrêté après avoir entendu un androïde jouer une partition parfaite. Mais justement, c'est dans ce genre de retranchements que je critiquerais Time of Eve. Où s'arrête la perfection et commence l'émotion ? Quid de l'humanité et du supplément d'âme des androïdes ? D'où vient-elle et où va-t-elle ?

C'est sur ce type de questions que je trouve l'animé un peu frileux. Certes, il laisse ouverte la réflexion pour le spectateur mais n'offre pas assez de pistes pour qu'on se sente accompagné. C'est ce qui rend Time of Eve souvent froid, trop logique, parfois même un peu vide de sens. Comme un androïde, finalement.

Article intéressant ?
4/5 (1 vote)

Galerie photos

  • time-of-eve
  • eve-jikan
  • time-eve

Informations pratiques

Thématiques associées

Kanpai vous suggère également ces articles

Commentaires

BoolProp
23 Octobre 2009
14:23

J'ai vraiment adoré cette série, dommmage qu'elle se termine (mais se termine-t-elle vraiment ?)
Elle fait réfléchir sur notre existence, et sur nos vies si les robots prenaient un jour cette place dans notre société.
Qu'avons-nous de plus qu'eux ? S'il suffit d'enlever leur "anneau" pour qu'ils aient des émotions, en quoi sommes-nous différents ?

En tout cas bel article :)

Ajouter un commentaire