marvel-vs-capcom-3

Marvel vs. Capcom 3 (test)

Fate of Two Worlds

Autant je ne suis pas le plus grand amateur de jeux de baston, autant j'ai une attirance non feinte pour les cross-over décalés du genre, Smash Brothers en tête de file. Marvel vs. Capcom 3 est rien de moins que la cinquième itération d'une série initiée en arcade dès 1996 avec X-men vs Street Fighter. Arrêtée en 2000, elle reprend enfin du service après 11 ans d'attente, dans une robe de lumière et une nervosité de feu.

Ce qui me séduit dans ces "Vs.", ce sont 2 paramètres indissociables : le fun dégagé par un 3x3 hurlant ses protagonistes et coups spéciaux d'une part, et d'autre part le roster d'une classe hallucinante. Visez plutôt :

  • 19 personnages Marvel : Captain America, Deadpool, Doctor Doom, Dormammu, Hulk, Iron Man, Magneto, M.O.D.O.K., Phoenix, Sentinel, She-Hulk, Shuma-Goratha, Spider-Man, Storm, Super-Skrull, Taskmaster, Thor, Wolverine, X-23.
  • 19 personnages Capcom : Akuma, Chun-Li, Crimson Viper, Ryu (Street Fighter), Albert Wesker, Chris Redfield, Jill Valentine (Resident Evil), Amaterasu (Okami), Arthur (Ghosts'n Goblins), Dante, Trish (Devil May Cry), Felicia, Hsien-Ko, Morrigan (Darkstalkers), Mike Haggar (Final Fight), Nathan Spencer (Bionic Commando), Tron Bonne, Zero (Megaman) et enfin Viewtiful Joe.

Soient 38 larrons tous plus barrés les uns que les autres, agrégés dans un gloubiboulga à l'esthétique néo-comics dont la sublime séquence d'intro dévoile la marque de fabrique. Les sprites sont gigantesques, ça bouge dans tous les sens et le rythme effréné s'appuie sur une construction peu élitiste à base de furies rapides.

On s'amuse à retrouver des vieux de la vieille, à constituer ses équipes de choc ou encore à renverser des situations critiques grâce à des tags bien sentis. Marvel vs. Capcom 3 est délirant, hilarant et jouissif. Sans se prendre au sérieux, il fleure la belle ouvrage d'un travail équilibré et ouvert.

Respect et plaisir. Que demander de plus ?

Dernière mise à jour le 11 septembre 2015