red-ring-of-death-xbox-360

Ma Xbox 360 a fait un Red Ring of Death

Remplacement d’une X360 défectueuse (RRoD)

Il y a environ deux semaines, ma Xbox 360 a grillé : sa façade m’a affiché le tristement célèbre « Red Ring of Death ». Quand on lit que ça débarque sans prévenir, c’est tout à fait ça car j’avais fait deux ou trois chansons de Rock Band 2 en fin d’après-midi, et c’est quand j’ai voulu la relancer dans la soirée avec des potes qu’elle m’a affiché le fameux rond rouge. Pourtant, la console tourne certes régulièrement, mais pas 3 heures par jour non plus... Ma première Xbox 360, une machine de lancement achetée à sa sortie fin 2005, m’avait déjà fait le coup au printemps 🌸 2007. Encore sous garantie, j’avais eu droit à un échange standard du service après-vente Xbox. Très efficace, relativement rapide, frais de ports payés en avance par Microsoft, bref rien à dire. Cette fois-ci, la console n’était plus sous garantie (pour rappel, elle est désormais de 3 ans pour les anciennes versions), donc j’ai dû réfléchir à d’autres solutions.

D’abord, vérifier la source exacte du problème : des tutoriaux sur Internet permettent de cibler assez précisément d’où vient l’erreur. On peut toujours espérer une surchauffe temporaire, mais généralement, ce n’est pas le cas. Dans le mien, la console n’allait pas repartir. J’avais donc le choix de la faire réparer par le SAV Xbox (environ 90€ si la demande est faite au téléphone 📱 ou 75€ par Internet 📶). Seulement, les délais sont aléatoires et, évidemment, on préfère toujours avoir une machine toute neuve plutôt qu’une réparation dont on ne sait pas vraiment combien de temps elle tiendra. D’autant que la machine est vendue à bas prix et qu’en ce moment (comme souvent) il y a des offres de réduction. Et vous allez voir qu’au final je m’en tire avec une machine neuve, à la maison immédiatement, garantie 2 ans et avec de nouveaux accessoires… tout cela pour moins cher qu’un passage au SAV et ce, évidemment, de manière tout à fait légale.

J’ai donc filé au Micromania du coin. Soit dit en passant, ça faisait un sacré bout de temps que je n’avais pas mis les pieds dans un magasin de jeux vidéo, et pour cause, si c’est pour voir du Léa Passion Vétérinaire à tous les rayons et des jeux vendus 70€ alors qu’on trouve les mêmes 3 fois moins cher en import… quel intérêt ? Bref, je prends un pack « Famille » : Xbox 360 + disque dur de 60 Go + manette sans fil + câble composant + micro-casque + Burnout Paradise Ultimate + Trivial Poursuit + Puissance 4 à télécharger en Live Arcade. Le tout pour 239€, moins les 40€ remboursés par Microsoft sous quelques semaines, moyennant l’envoi d’un RIB et du code barre de la console achetée. Donc 199€ de frais réels.

Sur le site Xbox, grâce à PDF à imprimer et à envoyer à Microsoft au Royaume-Uni, j’ai commandé gratuitement un kit de transfert pour disque dur (non vendu dans le commerce) qui contient le câble + le DVD + la notice. Pour prétendre à ce kit, il vous faut renseigner les numéros de série de vos deux consoles. Notez d’ailleurs qu’il est indiqué que cela correspond aux Xbox 360 Elite, mais ça fonctionne aussi avec les Premium, mon exemple en est la preuve. J’ai reçu ce kit au bout d’une dizaine de jours. En attendant, j’avais mis mon ancien disque dur sur la nouvelle console, pour conserver mon profil et mes sauvegardes. Une fois le kit de transfert reçu, j’ai suivi les indications, lancé le transfert en 3 minutes, et celui-ci a pris environ 45min (il y avait 15Go de données sur le disque). À la fin, un message m’a indiqué que certaines données étaient corrompues, mais en fait tout s’est bien passé : profils, gamer points, sauvegardes, chansons achetées dans les Rock Band, démos, etc. Tout était là comme avant mais avec… 40Go de libres en plus. À moi les téléchargements de démos et surtout les installations de jeu sans compter ! Encore plus fort : l’ancien disque dur était tout formaté, prêt à être revendu.

Car j’ai bien sûr revendu tout mon ancien matériel désormais en double, qui fonctionnait encore très bien. Et mine de rien, vue la politique de tarification de Microsoft sur les accessoires Xbox, c’est plutôt intéressant dans un cas comme le mien. Voici le prix moyen auquel on peut revendre chacune des pièces : 40€ le disque dur de 20Go, 10€ le câble YUV, 5€ le micro-casque, 25€ la manette, 20€ le bloc d’alimentation, et même une cinquantaine d’€uros la console pour pièces (selon le code d’erreur) ! Et si on veut pousser la démarche jusqu’au bout, on peut même trouver des acheteurs pressés prêts à mettre 15 ou 20€ dans le kit de transfert (mais je pense que c’est illégal, je ne cautionne donc pas cette pratique). Donc au final, ce Red Ring Of Death ne m’est pas si défavorable que cela, presque au contraire ! Tous comptes faits, je m’en tire avec un nouveau matériel garanti, un disque dur de plus grande capacité et une deuxième manette sans fil… tout cela pour quelques €uros !

Voilà, ce n’était pas vraiment un tutorial mais plutôt un retour d’expérience qui, ma foi, peut servir à d’autres joueurs. C’est pourquoi j’ai voulu le partager avec vous.

Dernière mise à jour le 16 septembre 2015