Dead Space 2 (test)

Après un excellent premier épisode encensé par la critique mais qui n’a malheureusement pas eu le succès mérité, voilà qu’Electronic Arts offre une chance au studio de Visceral Games pour nous pondre un second épisode encore plus musclé, plus solide quitte à mettre de côté l’aspect principal du premier épisode... la peur pour nous pondre plus d’action...

Dans Dead Space 2 vous commencez la partie dans la peau de Isaac Clarke qui a bien survécu contrairement à ce que pouvait laisser entendre la fin de Dead Space 1.

Sans passer par de longues explications scénaristique (scénario qui de toute façon n’est pas le point fort du jeu, dommage), vous prenez en main notre héros qui se trouve dans une camisole de force, sans armes n’y armure (le seul moment de stress du jeu ?). Vous devez alors vous échapper de la "zone de combat"... Autant dire que vous êtes tout de suite mis dans le bain à peine pris la manette en mains que 90% de la station est morte... mouais...

Dead Space 2 nous propose donc la même ambiance que le premier opus. C’est un avantage mais aussi gros inconvénient car les joueurs du premier opus devront faire l’impasse sur toute sensation de peur (où presque). Autant le premier était prévisible dans ses scripts mais avait l’avantage d’être une toute nouvelle licence. Avec le second opus, l’effet de surprise n’est plus présent, les scripts sont calqués sur le premier et pour couronner le tout les développeurs ont pris la décision de pousser l’action à son paroxysme.

Car oui je le dis sans langue de bois, autant le jeu est très bon, autant nous avons le droit à un jeu 50% peur et 50% action... Il vous arrivera souvent d’être confronté à de trop nombreux ennemis (4, 6, 8...) mais le gameplay n’étant pas fait pour (Isaac est trop lent), il vous arrivera de temps en temps de gueuler seul devant votre écran... Je pense particulièrement au dernier passage du jeu avant le boss de fin (qui se trouve totalement médiocre au passage, 1 contre 20...) qui nous pousse à foncer dans le tas pour survivre... et c’est dans ce genre de moment que l’on se dit "merde j’ai acheté un beat them all / rail shooter ?"

Certains passages du jeu sont même d’un chiant cosmique, quand vous devrez abattre 1 puis 2 puis 3 puis 4 ennemis à la suite, quelques secondes de calme et PAF c’est pas fini ! Puis 5 puis 6 puis 7 dans le même couloir... Merde je dit stop, stop, STOP c’est quoi ça ? Un rail shooter ? Attend j’ai acheté Dead Space 2 ou Time Crisis... Enfin il fallait bien plaire à la masse qui pouvait s’ennuyer sur Dead Space 1...

Évidemment j’ai la critique facile, mais le titre nous offre tout de même une belle aventure, certaines scènes sont juste mémorables, on ne s’ennuie pas une minute. Issac nous fait même l’honneur de parler ce qui rajoute une âme au personnage. Quand aux environnements de jeu, ils sont beaucoup plus vastes et variés que le premier épisode.

Niveau graphique, on constate rapidement que le jeu profite d’un soin tout particulier. C’est beau, les textures sont pour la majorité jolies à regarder, c’est fluide... Alors que Dead Space 1 était déjà une franche réussite, Dead Space 2 réussit sans problème à faire beaucoup mieux.

La bande sonore... Difficile voire impossible de trouver à redire à ce niveau, les bruitages, les musiques, tout est absolument parfait. Même le doublage français se permet d’être très bon.

Question durée de vie, il vous occupera en mode normal entre 8 et 9 heures en prenant votre temps (8h30 pour moi en ayant visité toutes les pièces...). C’est donc très légèrement plus long que le premier opus, mais pas de quoi fouetter un nécromorphe. A savoir qu’un "New Game +" est disponible une fois que vous aurez terminé le jeu. Cette option bien pratique permettra de recommencer le jeu dans la difficulté que vous voulez avec tout ce que vous aviez récupéré dans votre première partie. C’est bien vu et permettra d’obtenir les succès plus facilement. Car oui le jeu est plus difficile que le précèdent.

Petit point sur l’armement qui n’a que très peu évolué. Le fusil d'assaut hérite en tir secondaire d’un lance-grenades (comme quoi les développeurs savent très bien que le jeu est trop action...), ce qui en fait une arme de choix.

Et comme nouveautés, un lanceur de mines, un lance-javelots, et fusil de visée (sniper)... Alors autant les autres c’est plutôt cool, autant le sniper est puissant mais avec des vagues de 3, 4 (et plus) d'ennemis qui vous foncent dessus en même temps, j’ai juste envie de dire "euh bien... ça sert à quoi ?". Dommage mais rien que le cutter plasma est bien plus efficace de mon point de vue.

Le titre propose un mode multijoueur en 4V4, mais n’ayant pas accès au Xbox live je n’ai pas eu l’occasion de le tester. De toute façon, la grosse partie du jeu reste le mode solo quoi qu’il arrive.

Gros coup de gueule concernant le passage (1 heure environ) dans l’USG Ishimura... Alors autant on peux se dire "oh c’est pas mal, que de souvenirs !"... Autant pour d’autres et moi en particulier, ayant fini le premier opus 7 fois... c’est chiant, chiant ! Alors certes le skin est légèrement différent mais ça reste exactement la même chose, même l’ordinateur dans la toute première salle nous offre un script déjà vu et on se dit "ah ouais comme par hasard je m’y attendais pas du tout ! C’est pas comme si on m’avait fait le coup dans Dead Space 1 !".

Alors oui ce passage est assez bien intégré au scénario (je me force à dire ça hein...), mais c’est pour moi juste un coup de flemme de la part de Visceral Games... Mon dieu heureusement le passage est court...

Petite idée pour les développeurs avant de finir. Si Dead Space 3 doit être encore plus action, merci d’améliorer le gameplay et de nous proposer de la coop (2 joueurs). Je dis ça, je dis rien...

Dead Space 2 est le digne successeur du premier opus. Nous offrant une ambiance et une réalisation de haute volée et une bande son juste parfaite.

Il est tout de même regrettable de nous plonger dans un scénario aussi basique et sans réelle inventivité. Mais il est encore plus regrettable de voir le jeu nous proposer autant d’action en délaissant le côté horreur.

Dead Space 2 reste tout de même un très bon jeu pour ce début d’année 2011 même s’il ne marquera peut-être pas autant que le premier opus.

Note de Kanpai : cet article a été rédigé et proposé par Lockheart.

Article intéressant ?

Galerie photos

  • dead-space-2
  • dead-space-2-ps3-xbox-360

Informations pratiques

Thématiques associées

Pour aller plus loin

Kanpai vous suggère également ces articles