Le délicat sujet de la publicité et du sponsoring sur un site Internet

Régies publicitaires - blog avec Google Adsense

Avant toute chose, je vais préciser pourquoi j’utilise le terme de « délicat » dans le titre. Au-delà du fait que parler de l’argent gagné est traditionnellement tabou dans notre culture, sur Internet j’ai l’impression que les débats sont encore plus rapidement houleux et de mauvaise foi.
Facilité de se lâcher ? Dégoût des utilisateurs que le webmaster engrange des gains « sur son dos » ? Je n’ai pas de réponse absolue à cette question, et de toute façon ce n’est pas le sujet de fond de cet article. Je souhaite plutôt aborder, comme le titre l’indique, les méthodes de monétisation d’un site ou d’un blog, leur mise en place et ce qu’elles impliquent d’un côté comme de l’autre de l’expérience utilisateur (webmaster / visiteurs).

La première chose qui me vient à l’esprit, c’est qu’il ne faut pas que l’obtention d’argent grâce à son site devienne un moteur du webmastering, c'est-à-dire que l’on pense publicité avant éditorial. Dans ce cas, il n’y a clairement plus de respect du lectorat et l’intérêt d’avoir un site de contenu est fortement questionnable. On peut avoir un site publicitaire, c’est monnaie courante (aha !) sur le net mais il faut être clair avec ses visiteurs.
À titre personnel, j’ai travaillé dans une entreprise où le site locomotive était bourré de pubs et où l’objectif était de bosser au plus le référencement des pages et la rotation des publicités pour que le site rapporte au plus. Mais, on viendra à l’explication plus tard, ce site connaissait des taux de rebonds, des durées de visites et des ratios pages vues / visite absolument ridicules. Bref, aucun respect de l’internaute ; le site est devenu au fur et à mesure une simple base de données dénuée de tout intérêt. On apprend beaucoup de ce genre d’expérience, croyez-moi.

Je crois donc qu’il faut savoir adapter la publicité au contenu et à la ligne éditoriale, dans le fond et dans la forme. Vous aimeriez voir des publicités pornographiques sur un site lié à votre boulot ? Sur Kanpai, tant que possible (par retour d’expérience, c’est environ 95% du temps), j’essaye de faire diffuser des contenus publicitaires liés aux sujets abordés : jeux vidéo, manga, Japon.

Après, il y a le positionnement et l’insertion des publicités dans la navigation. Personnellement, je suis contre l’affichage intrusif, c’est à dire les pop-ups, interstitiels, corners, ou la publicité qui se positionne devant le contenu, parfois même en transparence. Sur Kanpai, vous trouvez 2 zones d'affichage publicitaire, non intrusives : la bannière en haut de page, le carré assez bas dans la colonne latérale. Il arrive également, mais assez rarement, qu’un habillage vienne compléter le dispositif pour certaines campagnes en particulier. Il s’agit d’une publicité qui « entoure » le haut du site, au-dessus du header ainsi qu’à gauche et à droite (pour que vous visualisiez, Gameblog ou Gamekult en ont souvent).
À noter que si vous êtes réfractaire aux publicités, l’extension pour Firefox AdBlockPlus permet d’annuler l’affichage de toute publicité du site (sauf si l'habillage n’est pas en tags).

Les publicités sur Kanpai sont au CPM, c’est à dire rémunérées à l’affichage. C’est peut-être con à dire, mais en tant qu’éditeur de contenus, je suis réfractaire au CPC (la rémunération au clic sur une publicité). Je serais publicitaire, annonceur ou régie, je me positionnerais peut-être de l’autre côté de la barrière. Mais en tant que webmaster, vous ne trouvez pas paradoxal que vos visiteurs vous rapportent de l’argent en cliquant sur une publicité qui les fait sortir de votre site ?
(oui, je sais, la plupart des annonces au clic sur le net ouvrent dans une nouvelle fenêtre, mais vous avez compris mon raisonnement)

Hormis l’affichage de publicités dites traditionnelles, il y a également le billet sponsorisé : un annonceur paye pour publier un article promotionnel sur un site, ou paye un rédacteur pour qu’il publie un article sur son produit (avec plus ou moins de marge de manœuvre, selon la négociation du webmaster). C’est un peu LE sujet qui fâche ces dernières années sur la blogosphère, en tout cas francophone. Culturellement, les américains sont beaucoup plus ouverts et tolérants sur ce point. Pour la remarque « café du commerce » : aux USA la réussite suscite le respect, chez nous la jalousie (voir les diverses expériences déplorables vues sur des blogs comme Presse Citron).
Google a réitéré récemment son intention de faire la guerre aux articles sponsorisés et autres publi-rédactionnels, à mon avis pas autant pour des raisons d’éthique que parce que ça porte un coup d’épée à leur main mise sur le business de la publicité sur Internet avec AdWords. Une nouvelle fois, de la question de leur hégémonie... A noter que sur Kanpai, la publication de ce type d'articles est très rare, et mentionnée dans le contenu.

Enfin, un petit mot sur l’argent gagné par la publicité et les postes de dépense. Je le répète (cf. les frais liés à la gestion d’un site), cet argent doit être déclaré en tant que revenu si le site fait partie d’une institution légale : association, société, auto-entrepreneur, etc.
Pour ce qui est du réinvestissement, pour ma part je dépense l’argent gagné dans de la maintenance de Kanpai : coûts serveur, renouvellement des noms de domaine, mises à jour et optimisations diverses… Je l’emploie également dans ce qui pourra être « réutilisé » ou tout simplement bénéfique au site : jeux, manga, billets de train pour se rendre à un rendez-vous lié au site, etc.

Et avec ce qu’il reste, je pars en voyage au Japon 4 fois par an pour me payer des geishas. Faut pas déconner, non plus !

Article intéressant ?
5/5 (1 vote)

Kanpai vous suggère également ces articles

Commentaires

Ajouter un commentaire