Temples et sanctuaires japonais

Puisque les religions cohabitent en harmonie au Japon, il existe deux grands types de monuments religieux au Japon : les temples bouddhistes et les sanctuaires shinto.

En japonais, on reconnaît les temples à leurs terminaisons en -tera, -ji ou -in, et les sanctuaires aux suffixes -jinja, -jingu ou -taisha. Alors que les temples vénèrent le bouddhisme, la religion shintoïste polytéiste implique que chaque sanctuaire soit généralement dédié à une seule divinité (appelée "kami").

Beaucoup de ces bâtiments ne sont certes plus d'origine, détruits par les guerres ou encore les incendies, puis souvent reconstruits à l'identique. Pour autant, on trouve d'innombrables sanctuaires et temples disséminés dans tout le Japon, du plus petit caché au détour d'une ruelle, au plus grandiose inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco.

Articles de la rédaction sur Temples et sanctuaires japonais

Destinations au Japon pour Temples et sanctuaires japonais

Pour en apprendre plus sur le Japon, consultez les eBooks Kanpai

Les deux systèmes syllabaires appelés "Kana" sont à la base de l’écriture nippone et il est indispensable de les connaître sur le bout des doigts pour commencer à lire et écrire le japonais.

C’est pourquoi nous avons souhaité développer notre propre méthode précise et complète, qui vous permettra d’apprendre les Kana japonais rapidement et de bien les retenir sur le long terme.