Okuno-in

Le plus grand cimetière du Japon

Okuno-in peut tout à fait être considéré comme l'attraction principale de Koya-san. De l'extérieur, on en contemple surtout son immense cimetière, mais sa clé de voûte se trouve plutôt dans le sanctuaire qu'il abrite.

Il s'agit en effet de Gobyo, le mausolée de Kobo Daishi (nom populaire du fameux moine Kukai), l'un des fondateurs au IXe siècle du culte bouddhique tel qu'on le connaît de nos jours au Japon. À partir du pont éponyme, toute photo, alimentation et boisson reste proscrite, ce qui explique en partie la sérénité inimitable qui y règne. L'ambiance n'y a de sépulcrale que le nom : le majestueux pavillon, d'où résonnent fréquemment de magnifiques sutras, offre un époustouflant point d'entrée vers le pèlerinage des 88 temples de Shikoku.

En amont, c'est une forêt monumentale aux cyprès centenaires qui se dessine à perte de vue. On compterait près de deux-cent mille tombes d'âmes fidèles ayant choisi de partager l'éternité au côté de Kobo Daishi, parfois regroupées en familles entières. La balade, d'une solennité ineffable rythmée par différents ponts qui symbolisent l'entrée progressive vers la crypte, s'étend sur environ deux kilomètres. On se délecte ainsi d'une marche mystique et délicieuse entre les cimes gardiennes d'un cimetière qui s'étend à perte de vue.

En aval, la vision s'avère toutefois moins reluisante. C'est l'envers du décor qui s'offre alors aux visiteurs pour les extirper de leur timide méditation. Depuis la large allée goudronnée, les cars touristiques déversent un flot presque continu de vacanciers bruyants, venus comme pour simplement cocher Okunoin dans leur circuit. D'un des sanctuaires les plus sacrés du Japon, le lieu dévoile alors un caractère étonnamment opportun qui, quoi qu'on en dise, caractérise également l'ensemble de la partie visible du Mont Koya.

On ne conseillera donc que trop de bien choisir son chemin : visez la balade côte Ichinohashi et non depuis Okunoin-mae, arrêt de bus décidément bien mal nommé.

Notez cette destination
4.8/5 (15 votes)
L'avis Kanpai

Galerie photos de Okuno-in

  • Koya San Okunoin 26
  • Koya San Okunoin 1
  • Koya San Okunoin 2
  • Koya San Okunoin 3
  • Koya San Okunoin 4
  • Koya San Okunoin 5
  • Koya San Okunoin 6
  • Koya San Okunoin 7
  • Koya San Okunoin 8
  • Koya San Okunoin 9
  • Koya San Okunoin 10
  • Koya San Okunoin 23
  • Koya San Okunoin 24
  • Koya San Okunoin 25
  • Koya San Okunoin Gobyo 11

Informations pratiques

Voir toute la carte du Japon

Comment se rendre à Okuno-in

En bus -- Arrêt Ichinohashi-guchi :

  • depuis la station de funiculaire Koya-san, environ 15 minutes
  • depuis l'arrêt Senjuinbashi (centre), environ 5 minutes

Puis 10 minutes à pied jusqu'au pont Ichinohashi qui marque le début du cimetière

Destination non accessible avec le JR Pass

Tarif

Gratuit

Retirez vos Yens sans frais avant de partir

Jours et horaires d'ouverture

Ouvert tous les jours

Durée / période de visite

Environ 1 à 3 heures de marche au total

En japonais

奥の院 (Okunoin)

Hébergement à Koya-san

Restez connectés avec un Pocket Wifi (10% de réduction)

Assurance

Soyez couverts en cas d'accident

Thématiques associées

Pour aller plus loin

10 circuits Japon thématiques

Questions-réponses

Kotaete

Poser une question

Compagnons de voyage

Isshoni

Chercher des compagnons

Blogs membres

Kakikomi

Publier votre article

Que voir depuis Okuno-in (Mont Koya)