Tokyo Friends

Drama et film Japonais

D’habitude, tous les dramas que je regarde et qui sont critiqués sur ce site ont été diffusés à la télé japonaise. J’ai donc été surpris en découvrant que Tokyo Friends était sorti directement en DVD. Ce drama se découpe en 5 épisodes d’environ 70 minutes chacun, complétés par un film live sorti 1 an après la série (en 2006) qui conclut l’histoire. Pour vous donner une idée du contexte, j’ai lu sur un blog américain que Tokyo Friends, c’était Sex and the City, mais sans sexe et sans humour. Je pense que ça résume assez bien l’univers de la série, très romantique et foncièrement destinée aux filles.

Tokyo Friends propose donc de suivre les aventures de 4 jeunes femmes : Rei Iwatsuki (Ai Otsuka), Hirono Hayama (Rio Matsumoto), Ryoko Fujiki (Yoko Maki) et Maki Abiko (Mao Kobayashi). Rei est au centre de l’histoire. De sa campagne natale, elle débarque à Tokyo un peu par hasard, à la recherche d’un rêve (?). Le jour de son arrivée, elle trouve : une ancienne amie qui l’héberge, un job de serveuse dans un pub où elle rencontre ses 3 comparses, un groupe de rock en devenir dont elle devient la chanteuse… et enfin un petit ami guitariste dans ce groupe (Eita, le violoniste de Nodame Cantabile). Première journée bien remplie !

En fait, l’histoire de Tokyo Friends fait pas mal penser à une adaptation de manga. Il faut dire qu’on nous a déjà servi la soupe des débuts d’un groupe de musique plusieurs fois dans les séries japonaises, de Beck à Nana. D’ailleurs le groupe de ce drama, Survival Company (Sabakan) fait beaucoup penser à celui des Nana, un peu à la Brilliant Green. Mais au-delà de la musique, on va également être amenés à suivre les aventures amoureuses de nos 4 amies.

Et là, surprise ! Tokyo Friends est, si j’ose dire, un poil plus réaliste que les autres dramas dans le sens où il parle et montre plus les rapprochements amoureux. Bon, on n’est pas non plus dans l’excentricité ecchi de Shimokita Glory Days mais, croyez-le ou pas, ça s’embrasse dès le premier épisode, ça couche dans les épisodes suivants et on a même quelques scènes de dialogues dans un lit ! Âmes sensibles, rassurez-vous : les corps nus sont heureusement cachés par des couvertures… Bref, on est un peu moins dans le fantasme « bulle de savon » de beaucoup d’autres dramas, Hana Yori Dango en première ligne, et ce n’est pas plus mal.

Au niveau du casting, les 4 larronnes donnent une interprétation convenable de leur personnage. Les caractères sont bien déterminés et, pour ne rien gâcher, les actrices japonaises sont plutôt mignonnes. J’ai juste un peu de mal avec Otsuka Ai, surtout avec sa frange de départ. Certains l’idolâtrent tellement que ça en devient malsain (comme beaucoup de « talento » japonaises, d’ailleurs). Dans tous les cas, on s’accommode assez bien du format un peu particulier et de l’histoire, bien qu’elle n’innove absolument pas. Tokyo Friends n’a rien d’un inoubliable, mais il devrait au moins plaire à la gent féminine.

Article intéressant ?
5/5 (1 vote)

Kanpai vous suggère également ces articles

Destinations associées

Commentaires

lilly
01 Septembre 2009
19:58

personnellement j'ai trouvée se manga trés bien et réaliste suivreles 5 épisodes et le film a été un grand plaisir même si la fin n'est pas trés clair sa reste un manga exellent si on veut voir quelque chose de réaliste et sympathique !!!

Yuki
15 Février 2010
19:49

Drama exclusivement pour filles? Je ne pense pas. "Tokyo friends" aborde beaucoup de thèmes différents donc il peut toucher un large public. Gael enlève tes oeillères!

Greg
13 Décembre 2010
00:45

je suis entrain de suivre ce drama et j'aime beaucoup, il faut arrêter de croire que ce genre de series ne plait qu'aux femmes, je suis un jeune homme de 28 ans et il me plait beaucoup.Les personnages sont assez attachants, les chansons vraiment agréable et l'histoire est très sympathique et se suit sans lassitude.

Ajouter un commentaire