Electroplankton

Electroplankton aura pris son temps pour venir jusqu'en Europe. Création électro-expérimentale sous forme de jeu tactile, l'œuvre de IWAI Toshio vous propose d'interagir avec l'écran du bas de votre DS pour concevoir votre propres essais musicaux. Le jeu se dévoile à travers dix expériences, qui sont autant de planctons, et qui vous permettent de vous la jouer Jean-Michel JARRE du (quand même un peu) pauvre.

Le titre est beaucoup plus instinctif qu'on pourrait le croire. Chaque plancton offre sa propre expérience plus ou moins originale, qu'elle soit rythmique, mélodique ou vocale. Très vite, chacun trouve ses planctons préférés et peut s'amuser l'espace de quelques minutes. Car Electroplankton est un fervent défenseur du genre « Touch! Generations ». Ne comptez donc pas y rester des heures, a fortiori si vous n'en êtes pas à votre premier sample.

Très artistique voire parfois conceptuel sur certains passages, Electroplankton est de ces jeux zen voire hypnotiques, capables de vous bloquer de longues minutes sur une suite de pixels et leur interaction avec du son. C'est parfois troublant mais, malheureusement, trop peu pour en faire un jeu coup de poing comme peut l'être le fabuleux REZ.

Ajoutons à cela deux défauts majeurs. D'abord, l'impossibilité de sauvegarder quoi que ce soit, qui fait certes de chaque session une expérience unique mais qui gâche une partie de l'intérêt fédérateur. Ensuite, le tarif habituel proposé, soit environ 40€, c'est à dire le prix d'un Mario Kart ou d'un Final Fantasy III. À vous de choisir : Electroplankton est une sacrée expérience, mais elle ne conviendra certainement pas à tous.

Article intéressant ?

Informations pratiques

Kanpai vous suggère également ces articles