Q Entertainment, studio du génie MIZUGUCHI, a finalement choisi d’offrir aux deux nouvelles portables du marché leur propre jeu. Si les titres en question sont proches dans leur concept, le jeu de puzzle rythmique, Meteos se différencie de Lumines par son utilisation évidente du stylet. Il profite ainsi d’un des grands avantages de la DS, s’essayant à un genre qui ne demandait qu’une telle évolution.

Le principe rappelle un mélange intéressant entre deux poids lourds du genre, Tetris et Columns. Le joueur doit ici aligner, à l’horizontale ou à la verticale, trois blocs de même couleur pour faire décoller ce qui se trouve au-dessus. Tout ce qui passe sur l’écran du haut est propulsé vers une planète ; l’explosion de celle-ci marquant la réussite d’une partie. L’un des points forts du gameplay intrinsèque de Meteos réside dans la possibilité intéressante de combos, qui requièrent une étude précise des possibilités d’action.

Chaque planète, équivalente à un tableau, offre ses propres caractéristiques : blocs différents, gravitation plus ou moins marquée, etc. En outre, des items déblocables, à la Bomberman, proposent encore de varier le gameplay. De fait, les possibilités de jeu présentent plus de variété que dans un puzzle game classique. D’autant que, il va sans dire, MIZUGUCHI a réservé à la bande sonore une place de choix. Ainsi, les différents sons seront calqués sur votre rythme de jeu (essayez au casque ou à travers un ampli).

Notons également le game design léché de Meteos. Graphiquement, les couleurs explosent à l’écran mais ne fatiguent pas ; tout reste très lisible et ne perturbe jamais les choix d’action. Mais c’est encore dans sa durée de vie que le titre ravit. Les modes de jeu sont très variés, et Meteos s’avère bien plus profond qu’il n’y paraît au premier abord. Une masse de bonus est, de plus, à débloquer : au fil des parties, le joueur gagne différents crédits qui lui permettront de fusionner des sons, débloquer de nouvelles planètes et autres items, pour un gameplay encore rendu plus riche.

Ne vous laissez pas effrayer par les vidéos sibyllines disponibles sur la toile, ni par les impressions douteuses de certains internautes. Meteos se prend en main très facilement, grâce au stylet extrêmement efficace, et l’intérêt du jeu vous saisira dès les premières parties. Incontestablement, ce jeu constitue l’un des points forts du premier cycle DS.

Article intéressant ?

Informations pratiques

Kanpai vous suggère également ces articles