L'afflux de touristes au Japon n'est pas qu'une bonne nouvelle

Si la fréquentation touristique au Japon cristallise toutes les attentions depuis plusieurs années, les records s'enchaînent les uns après les autres.

Populations touristiques et dispenses de visas

Du point de vue occidental, ce chiffre n'implique pas forcément au premier coup d'œil qu'environ deux tiers des touristes au Japon sont des Asiatiques. Depuis l'an dernier, la première nationalité touristique non-Asiatique sur l'archipel provient des États-Unis, avec seulement... 7,7% du total, en baisse à 7,1% au premier semestre de cette année ! En 2013, le top 5 des plus fortes progressions était trusté par les nationalités extrême-orientales, avec notamment quatre percées à plus de 50%, dont la Thaïlande et son spectaculaire +74%. Seule Kyoto semble tirer son épingle du jeu avec 45% de touristes européens ou nord-américains de janvier à juin 2014.

En 2013 la France, détentrice du record du monde avec huit fois plus de touristes que sa concurrente nippone, accueillait 1,4 millions de touristes chinois (en hausse de 23,3%), soit à peine quelques dizaines de milliers de plus qu'au Japon, malgré une politique d'augmentation du nombre d'émission des visas et des délais d'obtention raccourcis de manière drastique.

Le peuple japonais joue donc à l'équilibriste avec ses voisins d'Asie, des populations qu'elle n'apprécie pas toujours et avec lesquelles les relations sont parfois plus que tendues (l'exemple Yasukuni résonne à intervalles réguliers). Toutefois, si l'économie japonaise veut se relever, cela passera par le tourisme et le gouvernement l'a bien compris. Ainsi, comme avec la France et de nombreux autres pays du monde, l'accord sur la dispense de visa pour les visites touristiques de moins de trois mois devrait s'étendre à de nouvelles populations. Actuellement en Asie, seules la Corée du Sud, Taïwan, Singapour, Hong-Kong, Macao et Brunei (14 jours seulement) sont concernées. Rapidement, devraient en bénéficier elles-aussi les Philippines, le Vietnam ou encore l'Indonésie. Si la Chine entre un jour dans cette liste, les vannes seront alors grandes ouvertes !

Il s'agit par-là même de concurrencer l'éternel adversaire du Japon, la Corée du Sud, dont la fréquentation touristique ne cesse d'augmenter ces dernières années avec son attrait culturel.

Contraintes d'un tourisme croissant au Japon

N'ayons pas peur des mots : cette population touristique asiatique est en quelque sorte le passager invisible aux yeux de l'Occidental. Pour un œil non averti et une oreille qui ne maîtrise pas la langue de Musashi, en effet, rares sont les clés permettant de différencier les autochtones de leurs voisins d'Asie.

Pourtant, certaines de ces populations ne partagent pas les valeurs et coutumes avec lesquelles les Japonais aiment à se définir. Ainsi, on remarquera parfois des comportement bruyants ou peu disciplinés dans l'espace public, qui auront le don d'énerver des Japonais qu'on devine régulièrement gênés. Attention : il n'est pas question de stigmatiser une nationalité ou une autre, mais de remarquer des habitudes parfois décalées, ou encore un comportement de relâche à l'étranger commun à beaucoup de peuples. Cela avait d'ailleurs déjà été soulevé dans un précédent article à travers le prisme des touristes français au Japon.

De fait, l'archipel japonais reste exigu et pas toujours adapté à un afflux massif de visiteurs. Nombre de magasins, et pas seulement les konbini, ont des allées d'une étroitesse parfois étonnante. Le réseau de transports (trains, bus et métros) est totalement inadapté aux transport de bagages et peu d'étrangers connaissent le système de takuhaibin qui s'avère, du reste, encore parfois difficile à appréhender pour un non-japanophone.

Que penser, par ailleurs, de Kyoto dans cette problématique globale ? Ville touristique par excellence, elle montre une inamovibilité confondante lorsqu'il s'agit de faire évoluer un réseau de transport hiératique, à des années-lumières de cette volonté d'accueillir plus de touristes. Alors imaginez en période de sakura et de momiji (où l'on fait la queue pendant plusieurs heures pour entrer dans certains temples, en particulier pour les nocturnes) ou encore pendant Gion Matsuri (où tout le centre-ville est bloqué pendant plusieurs jours) !

Les prêcheurs du "c'était mieux avant" vous le bougonneront tous : avant 2004 et les campagnes Cool Japan, on voyageait plus tranquillement sur l'archipel nippon ! Heureusement, le voyage au Japon ne se limite pas au triptyque Tokyo / Kansai / Hiroshima-Miyajima, ni au couple de saisons printemps-automne. En février à Kagoshima, par exemple, vous ne risquez pas d'être dérangés par des hordes de touristes... Et de nombreux petits joyaux que l'on vous présente sur Kanpai sont boudés des touristes car absents des guides et tours-opérators. Ce qui laisse forcément beaucoup de choix pour être tranquille dans ses découvertes de l'archipel !

Article intéressant ?
4.74/5 (19 votes)

Informations pratiques

Comment s'y rendre

Commandez vos Japan Rail Pass (dès ~239€)

Découvrez les promos vols Japon

Tarif

Retirez vos Yens sans frais avant de partir

Hébergement

Réservez votre hôtel via Booking ou Hotels.com

Choisissez un logement Airbnb (~30€ offerts)

Restez connectés avec un Pocket Wifi (10% de réduction)

Accompagnement privé

Assurance

Soyez couverts en cas d'accident

Pour aller plus loin

Bien préparer son voyage au Japon

Guide de conversation audio au Japon

Kanpai vous suggère également ces articles

Commentaires

20 Août 2014
00:09

Bonjour!
Le cours du yen y joue pour beaucoup aussi ; dans la hausse du touristes. Rien nous dis que le taux de change va rester aussi avantageux pour les mois à venir, et alors le nombre de voyageurs étrangers diminuera naturellement...

Phil
02 Janvier 2015
20:05

Une grande partie de ces nouveaux touristes vient de pays dont la monnaie est également faible donc un yen faible n'est pas la seule explication à l'augmentation du nombre de touristes... De plus la Chine, la Corée du Sud et ... sont parfois plus attractives financièrement (shopping...) pour ces touristes qui ont préféré aller au Japon...

Gral94
20 Août 2014
13:56

sans vouloir stigmatiser un type de touriste en particulier, je rejoins un peu l'avis de Gael.

L'année dernière mes amis et moi sommes rendus en fin d'après midi au Kiyomizu-Dera et nous sommes tombés sur un groupe de touristes Chinois qui clairement se croyaient à la maison. Ça hurlait dans tous les sens, ça jetait des papiers par terre, ça poussait pour pouvoir prendre des photos, bref aucun respect du caractère sacral et/ou sacré du lieu. je ne veux pas faire de généralité mais clairement j'ai été choqué.

2 heures auparavant au Heian Jingu nous étions tombés sur un groupe deux fois plus nombreux d'américains et clairement, même si de par leur nombre leur groupe était un peu trop imposant autour de l'étang, ils ne faisaient pas un quart du bruit du groupe de chinois.

PS: faut le faire pour confondre les langues japonaise et chinoise: rien à voir.

20 Août 2014
14:07

"faut le faire pour confondre les langues japonaise et chinoise: rien à voir."

Tu saurais faire, par exemple, la différence entre l'arabe et l'hébreu (ou le farsi, le turc, etc.) à l'oreille uniquement ?

Gral94
20 Août 2014
14:16

Ou est le rapport? je ne vois pas l’Intérêt de ta remarque? on peut très bien savoir distinguer tel ou tel langue sans pour autant savoir distinguer d'autre langues entre elles!!! beaucoup de gens dans le monde savent différencier l'espagnol du portugais ou de l'italien sans pour autant savoir distinguer le Hutu du Tutsi.

Arabe et hébreu... rien à voir...

20 Août 2014
14:42

"Arabe et hébreu... rien à voir..."

Ok, tu viens de montrer que tu ne sais pas de quoi tu parles.

Phil
02 Janvier 2015
20:13

Tu ne dois pas être très doué pour les langues... si pour toi l'anglais et l'hébreu se ressemblent...?!?!

osakaboy
22 Février 2015
19:51

Il a à la fois raison et tord.
La première fois que je suis allé bau Japon, j'ai vu pas mal de touristes chinois dans mon hôtel de Kyoto et aussi dans les rues d'Osaka et je peut te dire que tu les reconnait très vite, surtout si tu n'entend parler que japonais depuis 2 semaines. Après je pense pour quelqu'un qui n'est pas spécialement intéressé par le Japon et l'Asie en général ça sera moins evident.

Kyushen
23 Août 2014
12:29

Intéressante votre remarque. Et, sans vouloir faire de généralité, vous avez remarquez cela avec des touristes autres que les chinois (genre les coréens, vietnamiens etc) ou c'est juste avec eux? Et, pour les touriste chinois c'était un cas en particulier ou des gens de toutes tranches sociales différent?

ps: pour les langues, je rejoins l'avis de Bac-kun. Difficile voir impossible de faire la différence entres deux langues différentes quand on les a très peu entendus. Ainsi des gens s'intéressant à la culture nippone peuvent être capable de faire la différence entre le japonais et le chinois mais certains d'entres eux sont incapable de différencier le portugais de l'espagnole, le coréen du chinois ou le suédois du norvégien. Et bien sûr l'inverse est réciproque, tout dépend de notre faculté à mémorisé des sons et si on a déjà entendus ses sons en quantité suffisante auparavant. Cela dépend vraiment de chacun en fait et peut varier grandement.

Gral94
20 Août 2014
14:56

A partir du moment ou mon père parle la deuxième je peux te dire que je fais la différence . Donc avant de parler et de faire des jugements de valeur on essais de réfléchir et de ne pas faire des comparaisons a la con.

20 Août 2014
15:01

Bach-Kun : Sans vouloir t'offenser, je trouve que la façon dont tu t'exprimes dans tes commentaires est souvent ... inadapté :-(
Ça reviens assez souvent, ce qui est malheureux...
Bon maintenant, je suis prêt à recevoir tes commentaires foudroyant, car je sais qu'il va y en avoir...

micky2be
20 Août 2014
16:03

Oui, japonais et chinois n'ont rien à voir.
Même pour quelqu'un me connaissant aucune des deux langues.
Contrairement à japonais et coréen qui peuvent paraitre tres similaire à l'oreil.

Quand au nombre de touriste je n'ai pas ressenti d'augmentation. Et pourtant je les aimes pas trop.
En même temps je frequente peux les lieux touristiques :)

noy
21 Août 2014
09:06

Japonais et coréen ? Mouais ...si on ne connaît vraiment aucune des deux langues, et encore (bon je m'intéresse de près et de loin à cette dernière en plus du japonais donc je ne suis peut-être très objectif)....
Désolé pour cette digression qui n'a rien à voir avec le sujet

Phil
02 Janvier 2015
20:19

Vous pensez que la langue japonaise et la langue coréenne se ressemblent ?!?!?
Louez un DVD en coréen (film en VO) et un autre DVD en japonais et vous vous rendrez vite compte qu'il n'est pas possible de confondre ces 2 langues...

Enora
21 Août 2014
12:15

Juste deux petites anecdotes, pour Kyoto on a voulu monté dans le bus qui mène au temple kodaiji et j'ai été poussée par un groupe d'asiatique et je me suis retrouvée par terre, des japonais choqués sont venus m'aider et vous croyez que quelqu'un du groupe se serait excusé ... Non c'est les japonais autour qui n'avaient rien à voir avec ça qu'ils n'arrêtaient pas d'excuser.

Une amie japonaise m'invite dans un restaurant, il ne restait qu'une table et sur les chaises il y avait des manteaux, sacs et quand nous sommes arrivées ils les ont pas retiré pour autant c'est mon amie japonaise qui leur a fait comprendre de les retirer (oui j'avais pas osé alors qu'en France je l'aurais fait) et là mon amie toute gênée me dit "désolée c'est des chinois" je ne savais plus quoi dire.

En tout cas maintenant on évite de partir pendant les périodes "trop touristique" et dans les endroits trop fréquentés par eux. Grâce à Kanpai et ses informations sur des sites moins connu, l'année dernière en fin octobre nous avons été tranquille en nous éloignons et les japonais accueillant en voyant des étrangers même s'ils nous ont pris pour des américains. Minoh et Wakayama étaient vraiment superbes et tranquilles ! Merci

21 Août 2014
18:39

En effet , ça doit être embarrassant...
Personnellement, je n'ai pas eu de soucis de ce type, fort heureusement.

Fasse au tourisme de masse, qu'une solution pour ceux qui veulent profiter des lieux touristiques: sortir des sentiers battus, ne pas avoir peur de marcher !

Pour "fushimi inari taisha" par exemple, il suffit de monter la colline et c'est désert !
Pareil pour "miyajima", personne n'osent grimper le mont misen à pince...

Gral94
22 Août 2014
11:01

Au contraire je trouve que pas mal de gens grimpent le mont misen à pied. Alors Ok sur le parcours partant de la foret Omoto est un peu hard core (voir même beaucoup) mais le momijidani course est faisable pour une grande majorité des visiteurs.

calcifer
21 Août 2014
20:34

http://www.huffingtonpost.fr/2013/10/02/bonnes-manieres-touristes-chinoi...
( tout en bas de l'article, ils parlent du Japon...)

il y en a pas mal comme ca en cherchant un peu...navrant !

dans le train pour Myajima, deux voyageurs francais, moi amie et moi, des passagers japonais....et quatres G....DES g...les americaine parlant comme si ils etaient seul au monde...failli perdre mon sang froid perso sans l'aide mon amie qui a tenu a ne pas faire de vague. ai vu ce jr la une expression sur le visage des japonais que je n'ai plus revu en les cotoyant perso.....l'exasperation !

ns avons tous des exemples comme ca....

Gral94
22 Août 2014
08:40

et que dire du touriste qui a inscrit sur un temple de louxor "Dīng Jǐnhào dàocǐ yīyóu" (丁锦昊到此一游), "Ding Jinhao en visite ici". Cela se passe commentaire

Raichi
22 Août 2014
08:57

J'ai pu constaté l'omniprésence des chinois à Tokyo cet été et leur côté très bruyant... C'est sûr que ça peut être une gène mais au final ils rapportent de l'argent dans le tourisme nippon.

Phil
02 Janvier 2015
20:44

Les Chinois qui se font remarquer viennent très souvent de RPC (Mainland China)... Les Taiwanais sont plus nombreux à venir au Japon. Euh aussi ne supportent pas les Chinois de la République Populaire de Chine pour les mêmes raisons... Les Coréens aussi sont nombreux à venir au Japon... Les Singapouriens aussi... Une petite minorité de ces touristes de RPC a les moyens de faire des achats importants au Japon... Les touristes qui dépensent le plus (per capita) sont les Australiens, les Américains, les Allemands...
Nota Bene: les touristes dépensent de moins en moins lorsqu'ils viennent en France (peu de choses à acheter), ils dépensent 2 à 3 fois plus en Suisse... et ceux qui ont les moyens de faire des achats au Japon achètent pour plusieurs milliers d'euros lors de leur séjour (les Canadiens ramènent des sièges de toilette chauffant avec nettoyage du postérieur et séchage de ce même postérieur... Et tous les Asiatiatiques (même ceux de la République Populaire) ne veulent pas de Made in China...)

28 Août 2014
16:01

Bonjour,

Nous prévoyons notre premier voyage au Japon en mars-avril 2015 pour la période de sakura mais nous supportons très mal le tourisme de masse et l'affluence allant avec.
Est-ce que cette période vaut vraiment la peine de supporter l'affluence ou vaut-il mieux partir à une autre saison ?
En suivant les recommandations des ebooks et des articles Kanpai, cela permet-il d’éviter suffisamment les touristes en masse pour ne pas gâcher son séjour ?

Merci pour votre aide
(Et merci Gael pour tout votre travail, c'est toujours un plaisir de vous lire !)
Hakanai

Lara
01 Septembre 2014
18:11

Purée mais incroyable le nombre de petits c*** imbus d'eux mêmes sur ce forum! Alors comme ça vous allez au Japon et vous êtes les parfaits touristes? ça me fait bien rire comment certains parlent des chinois ou des américains, les français sont bien les premiers à être bruyants et mal polis! Je vis au Japon et je peux vous assurer que quand des français sont dans les parages ont les entends et on les vois! ça n'a aucun sens ce que vous dites,"les chinois ceci les chinois cela"..Des gens mal elevés il y en a partout et dans toutes les cultures...Et puis les remarques du genre "ouais je ne fréquente pas les endroits touristiques" moi je moi je!!! Il faut bien commencer par quelque chose quand on voyage m**!. Le Japon ne vous appartient pas, tain mais les weebos ici truc de fou!

12 Octobre 2014
20:44

Tout a fait daccord avec vous Lara.
J'habite moi meme depuis plus de 10 ans dans un pays etranger et je peux dire que les francais nont franchement pas a la ramener en ce qui concerne le buit et l'impolitesse... sans parler du vols, des types qui resquillent des qu'ils peuvent etc..
Alors c'est vrai que certains touristes chinois peuvent etre eux aussi bruillants et paraitre impoli face au Japonais mais les Francais ne sont pas les meilleurs non plus.
Concernant en fin votre remarque sur les "endroits touristiques" je dis amen la aussi! Mais rassurez vous ces meme personnes feront comme tout le monde et passeront par leurs tours operators pour le voyage comme la majorite des francais visitant un pays etranger.

Lin Yao
10 Juillet 2016
18:24

J'ai pu lire de nombreux commentaires, commentaires parfois très inappropriées. Je suis Chinoise, Et je peux vous dire que "gueuler" ou encore "parler fort dans les rues" sont complètement de nature Chinoise. Les Chinois parlent fort, ils aiment faire du bruit lorsqu'ils parlent, et je ne manque jamais de le faire rappeler à ma mère lorsque'elle appelle le pays.. Donc, de ce fait, si vous croisez un groupe de Chinois(e) dans la rue, et qu'ils parlent fort, j'ai presque envie de dire "c'est normal" et puis, lorsque je suis allée au Japon, ceux qui m'ont le plus choquée sont les Occidentaux.. En plus d'y en avoir à chaque rue, ils savaient se faire remarquer. Donc, le fait d'être chinois, français, Coréen etc.. ne change rien. Des personnes bruyante ou irrespectueuses, il y en a partout, peu importe la nationalité.

Ajouter un commentaire