Les touristes Français au Japon

Gaijin et Français en vacances à l'étranger auprès des Japonais

On est dans un bus de Kyoto, un jour de semaine en début d'après-midi. De mémoire, on se dirige vers Nijo-jo ; il doit nous rester quatre ou cinq stations avant d'arriver. Le bus n'est pas plein, il reste quelques places assises. L'ambiance est calme, évidemment. Nous sommes les deux seuls gaijin, jusqu'à l'entrée d'une petite famille d'autres Français. Le père et la mère doivent avoir entre 35 et 40 ans, leur fils une petite dizaine.

Le ton est donné dès le départ : "Pfff, il fait chaud !" hurlent-ils en entrant. La mère s'assoit dans les rangées face à face, vers l'avant du bus, avec son fils. Le père, lui, annonce "Je vais au fond !" puis enchaîne, à peine installé, "Ah, on n'est pas si mal !" . Ils sont séparés d'une dizaine de mètres et par autant de personnes, mais leur conversation démarre, sans que ça ne les dérange d'être les seuls à crier pour se parler, et l'extrême impolitesse qui en découle.

Personne ne semble en croire ses oreilles mais les Japonais présents, naturellement, ne bronchent pas et restent pour la plupart discrets dans leurs coups d'oeil. Au bout de quelques minutes, la mère propose au fils de rejoindre son père à l'arrière. Entre temps, le bus s'est rempli et le gamin se retrouve bloqué par une dame entre les rangées. Il la regarde avec insistance et finit par lui lâcher un "Pardon !!" agressif.

On sort du bus peu après, atterrés. A cet instant, je ne sais plus si j'ai surtout honte pour l'image des étrangers au Japon, ou tout simplement honte d'être Français comme ces beaufs. Difficile de faire une généralité qui serait fausse de toute façon, mais on sait que le touriste Français a mauvaise réputation à l'étranger. En voyage au Japon, c'est d'autant plus choquant face au concept prédominant de soto / uchi, où l'on cherche avant tout à ne pas gêner les autres ni entraver la bonne tenue du groupe social.

Tiens, ça me rappelle cette anecdote en 2010, des Français qui glosaient sur leur bonne connaissance du Japon dans la "silence car" d'un Shinkansen.

Note de 2015 -- La ville de Kyoto a mis en ligne cette infographie pour rappeler les bonnes manières aux gaijin.

Et vous, avez-vous également des anecdotes de touristes Français au Japon ?

Article intéressant ?
4.92/5 (13 votes)

Kanpai vous suggère également ces articles

Commentaires

Manu
27 Juin 2012
12:11

Pour avoir longuement fréquenté le métro et le RER parisien, je peux certifier que ce comportement se retrouve également chez les touristes étrangers en visite en France.
Visiblement il y a une bonne partie de la population mondiale qui pense que le fait de parler une langue différente (à priori?) des autres usagers donne le droit de parler deux ou trois fois plus fort que d'habitude ou de s'interpeller en criant d'un bout à l'autre du wagon.

Cam
27 Juin 2012
17:39

Le comportement des français dans les pays étrangers me choquera toujours autant. Je suis sidérée!
J'aimerai parfois que les japonais disent vraiment ce qu'ils pensent face à des gens comme ça...
J'aurais été à votre place, je leur aurai expliqué ma vision des choses!

Stanislas
01 Juin 2014
22:30

Ahhhh ! L'auto-flagellation hexagonale, toujours cette chère petite douleur suave que l'on aime s'infliger... Personnellement il y a quelques semaines, c'est au spectacle inverse auquel j'ai eu le "plaisir" d'assister. Une Japonaise d'une trentaine d'année, bien carrée au fond de son siège dans une rame du métro parisien, laissait négligemment ses deux mioches hurler comme des sioux à crever les tympans de tous les voyageurs. Tout le monde avait l'air incommodé mais voyant ces gens s'exprimer dans une langue totalement hermétiques, n'osaient trop rien dire, où par peur de ne pas pouvoir se faire comprendre, ou par crainte d'être vue comme un ignoble raciste.
Bref, c'est moi qui ai gueulé de ma place que ça suffisait. La mère et les deux gosses ont eu l'air frappés de stupeur que quelqu'un soit capable de leur dire leur fait, et tandis que la mère s'excusait et ramenait enfin un peu d'ordre dans sa progéniture, je remarquais quelques regards torves se poser non sur elle mais sur moi. Hélas la France n'a jamais manqué de collabos, en toute circonstance et à toute époque.

Matmat
21 Avril 2016
12:48

Idem, à la sortie de l'avion (à CDG) ; j'ai remarqués que ; à chaque fois ; les premiers à poussé son hélas les japonais !
pourtant, chez eux ils semblent bien éduquer ^^

quoi que ce plus en plus souvent on rencontre aussi des japonais au japon avec une mauvaise éducation (ce qui énerve souvent ma copine japonaise ^^)

Stanislas
22 Avril 2016
04:10

Vous avez raison, c'est un fait. Un fait qui touche surtout les grandes villes, certes, dans les petites on y pratique encore souvent la bonne vieille politesse qui fait la vie plus douce, mais que ce soit à Tokyo, à Kobe ou Osaka, c'est de plus en plus la jungle. Je trouvais il y a quelques temps une vidéo d'un Français parlant de la "bonne éducation des Japonais" sur Youtube, une vidéo où il expliquait à qui voulait l'entendre que les Japonais étaient comme ceci, puis comme cela, notamment ultra-silencieux au café ou au restaurant. Mon Dieu ! Il n'a pas dû pratiquer le même Japon que moi ! Au café, les gens braillent littéralement, et pour peu qu'un commence à parler plus fort qu'un autre, tout à coup tout le monde hausse le ton. Car les Japonais sont avant tout suivistes, ils font "comme tout le monde" et si la saison est à la courtoisie, ils se calent sur le rôle, en revanche si la saison est au "je peux n'en faire qu'à ma tête", ce ne sont pas les derniers à entrer dans la danse, et c'est peu de le dire.

SETH
27 Juin 2012
22:26

Eh, oui! Parler une autre langue vous rend invisible...Et, vous permet un comportement bruyant.. Sauf que pour l'anglais, vu que la moitié de la planète s'y est mit, ça ne marche pas...Les anglophiles semblant l'ignorer, pas quand il s'agit de demander un renseignement pourtant... Où, là tout le monde doivent la connaître...
Une famille d'italien plus bruyant qu'un car de chinois? Il y en a dire pour dire que c'est dans la nature de ces peuples..

Des malotrus, bruyants, sales, non-respectueux ni des personnes, ni de la ville qui les accueillent (après tout, ils ont payés)il y en aura toujours, chez nous*, chez eux, ailleurs, personnellement tout ce qui m'importe, c'est d'essayer de rattraper l'image que donne, certains..de notre pays. Un sourire, un renseignement donné dans un anglais merdique (mais au moins j'aurai essayé) même si je n'avais pas le temps.
Limite dans ma ville touristique, je serai plus aimable avec un étranger que je ne le serai avec un français...mmmh...Quoique non, en fait j'essaye juste d'être un citoyen, et sourire aux gens, cela ne coûte vraiment rien.

*Message aux policiers communaux qui ne font rien, face au "gentil" ivrogne (14h) qui injective tous les passants fort de son ébriété, et préférant continuer leur ballade à mater le cul des étrangères en short. Vous êtes justement payer pour canaliser ces comportements qui défigurent la ville, et importunent locaux et touristes.

Message aux touristes, mêmes jeunes et beaux, se balader à moitié à poil en centre ville, alors que les locaux semblent maintenir une tenue vestimentaire correcte, ne vous dérangent ils pas? Vous balader ivre ? Souvent faire fi de ne pas connaître les manières locales à l'étranger, alors qu'elles sont souvent identiques à travers le monde, c'est juste jouir d'une "liberté" que l'on oserai pas avoir chez soi.

Le Malotru fait fi de la nationalité, il est universel!

Flo
27 Juin 2012
12:22

Tout à fait d'accord avec ton article
Je ne suis pas encore allée au Japon mais ca approche à grands pas !!!
Mais la sensation d'avoir honte d'être français et de risquer d'être comparés à ces beaufs, ca on l'a ressenti !! C'était il y a 10 ans au Québec en plein voyage de noces !! Et dire que c'était le groupe avec lequel on aurait du voyager si mon mari ne s'était pas laissé convaincre de le faire en autotour tous les 2 !!
Quelle honte !!!
Et à plusieurs de nos étapes, nos hôtes nous ont souvent parlé de l'attitude "des cousins" !! Et ce n'était jamais très flatteur !
J'espère ne pas avoir à rencontrer ce genre là au Japon mais bon ....il n'y a qu'à voir comment ils se comportent déjà chez eux avec leur propre compatriote pour se douter qu'ailleurs ça peut être pire !!!

Stanislas
01 Juin 2014
22:40

"Mais la sensation d’avoir honte d’être français et de risquer d’être comparés à ces beaufs". Si c'est ce que vous ressentez, c'est que vous êtes victime d'une sorte de lavage de cerveau qui consiste à faire du Français un connard, un franchouillard héréditaire. Dire cela est aussi con que de traiter tous les arabes de voleurs de mobylettes, en avez-vous seulement conscience ?

J'ai vécu plus de 15 ans au Japon et n'ai jamais eu qu'à me féliciter de ma nationalité car nombreux sont les Japonais à apprécier les Français. Les Japonais seulement ? Que nenni ! J'ai eu des amis allemands, américains, canadiens anglophones, australiens, chinois, algériens et tous n'ont jamais eu qu'une attitude positive à mon égard dès le premier abord. Je crois que tout tient à votre attitude première et au respect que vous vous portez à vous-même. Les êtres humains sont comme les animaux qui reniflent la peur, ils sont instinctivement sur la défensive à l'égard de ceux qui entretiennent avec eux-même un rapport... disons complexé.

Matmat
21 Avril 2016
12:52

C'est vrai et pas vrai !

quand j'ai dit que j'étais français, on ne m'as jamais fait de remarque (au Japon).
Même, on m'as déja dit "les français sont bien éduquer" (une fois je me souviens dans le métro ; place non réservé, quoi de plus normal que de laissé tout de même sa place à une personne agé ? celle ci était étonné, car ce n'est pas dans l'habitude des japonais. Et ça a permis de commencer la discution ; et de faire la remarque que les français sont des gens bien éduqué).

C'est comme partout et tout les peuples.
A Kyoto, perso, ce sont les allemands qui m'ont le plus marqué par leur irrespect !
souvent les chinois aussi

ça dépend des jours, et des gens ^^
on ne peux pas généralisé

Yannick
27 Juin 2012
12:39

Les français en vacances, on les reconnait à 100km à la ronde.... A part quelques exceptions (respectueux envers le pays et les us)

J'ai une anecdote veille de 20ans mais aux Etats Unies (Floride, Disneyworld plus exactement). En train de faire la queue pour une attraction avec mes parents, on aperçoit 2 filles en train de couper les files en passant par dessous les cordes de séparations et se retrouvent devant nous. Ma mère lâche : "Ca c'est bien des français", une des 2 filles se retourne : "Mais comment vous savez ?!". Mes parents leur ont passé un de ses savons !

Quoique, on est pas les pires. Durant mon dernier trip (Avril 2012) à Tokyo, c'était un groupe de coréens. Le meneur parlait dans son mégaphone alors qu'il était dans le hall de l'hôtel devant le comptoir. Bref, on s'entendait plus. Comme tout bon japonais, le gérant de l'hôtel n'a même pas bronché...

Yunina
27 Juin 2012
12:59

Je suis a peine étonner à la lecture de cette article. Je n'ai pas ce genre d’anecdote au Japon, cependant j'ai un peu le même style à mon retour du Japon.
Je suis rentré il y a peine deux semaines d'un voyage au Japon, la ou tout est propre et les gens sont respectueux. Le retour en France à été assez brutal, déjà parce que j'avais oublié a quel point la France est un pays sale ... Entre le trajet de l’aéroport à chez moi, à 7h30 du matin je suis tombée sur un homme qui avait bien évidemment trop bu, qui commence par cracher sur le siège d'ou je venais juste de me lever, puis s'adresser à nous (alors qu'on a rien demandé) pour ensuite uriné en plein milieu du RER ! Autant dire qu'a peine 1h en France et je n'avais qu'une envie c'était de retourné prendre l'avion pour le Japon ! Pauvre France ...

Yannick
27 Juin 2012
13:05

Ta réaction, Yunina, est d'un classique !
Ma femme a peine arrivé en France a tellement été dégouté à la limite de vomir de voir un aéroport crade, des gens irrespectueux fumant alors que c'est interdit, des bagagistes en train de balancer des valises marqué FRAGILE en gros dessus sur le tapis roulant... Bref aucun respect des autres alors qu'elle avait a peine passé 10j à Tokyo. C'était sa première expérience avec le pays du soleil levant.

Même moi, à chaque retour de voyage, je tire une gueule pas possible qu'il me faut facile 10 jours pour me remettre dans le bain du quotidien.

Bertrand
27 Juin 2012
13:06

Tellement vrai! Visite à l'une des tours du siège du gouvernement. On trouve un groupe de français. En l'espace de 10 minutes qu'on les a vu, ils ont coupés une file d'attente pour l'ascenseur, foutu par terre une barrière, fait tomber un malheureux Japonais, et passait leur temps à se plaindre du séjour en ne faisant que dire "vivement le prochaine voyage". Sans parler des sonneries de portable dans le métro...
Mais bon, il n'y a pas que les français, dans un train nous avons croisé une famille de britannique qui ne faisait pas vraiment dans la discrétion.
Cependant dans un voyage au Cambodge, il y avait quantité de groupes de chinois, et ils n'étaient pas en reste pour le bruit. Pire, ils n'hésitaient pas à rester très longtemps à prendre la pose devant/voir sur les monuments alors que les malheureux autres touristes voulaient prendre des photos.
Au final, je pense qu'il y a des touristes de partout qui sont irrécupérables, et aussi une part de touriste "gentils" :)

Fumetsu no Akuma
27 Juin 2012
13:12

Pour avoir voyager 1 année à travers le monde (Amérique du Sud, Canada, Japon) et sans faire une généralité :
Le français en voyage est comme l'américain en voyage. Ou qu'ils soient, ils pensent être en terrain "conquis" et commence toujours ces phrases par sa langue d'origine quand ils s'adressent à un local. puis, ils semble offusqué que le local ne parle pas sa langue!!
Comme le dit Monsieur "kanpai" le français est un beauf en voyage !! Des fois, j'ai vraiment honte d’être caucasien.

Si il y a bien une chose que je supporte pas, se sont les gens qui ne s'adapte pas à la culture local. C'est un manque de respect et la preuve de leurs esprit étroit. Je méprise ses gens!

Stanislas
01 Juin 2014
22:45

Avant d'avoir honte des autres, ayez un peu honte de vous-même. Votre texte est rempli d'inepties et de fautes d'orthographe. Il est d'ailleurs la parfaite illustration de ce que disent les arabes: le chameau regarde toujours la bosse du voisin, jamais la sienne.

Thibault
27 Juin 2012
13:21

Autant, j'ai souvent apprécié les articles de kanpai, mais alors celui la, c'est quand même bien abusé.
Pensez vous sérieusement que les Francais sont pires que les Américains, les Italiens ou les Anglais au Japon?
J'étais a Shibuya, il y a a peine deux semaines et qui voit on avec leur bières entrain de boire dans la rue en hurlant?
Non, non, ce n'était pas des Francais mais des Anglais!
Et les cars de touristes américains ne valent certainement pas mieux que les cars de touristes français.
Se permettre de généraliser sur quelques exceptions est vraiment affligeant...
Comme si tous les touristes Francais se permettaient de parler fort et de gêner tout le monde au Japon.

Quand aux commentaires, tant de personne ont l'air de détester la France, c'est choquant, mais c'est souvent parmi les personnes adorant le Japon, ça doit faire bien...

Stanislas
01 Juin 2014
22:53

Très bien dit. La "haine de soi" largement instillée par les médias et un certain nombre de "maîtres à penser" commence clairement à porter ses fruits (gâtés). Ce qui d'ailleurs m'amène à signaler à tous les nippophiles qu'ils seront rejetés par les Japonais s'ils ne font pas montre d'une bonne dose d'amour propre, car les Japonais détestent ceux qui se détestent. Je ne dis pas qu'il faut donner dans le "pittoresque" à touriste, mais le fait d'être français n'a rien de honteux, bien au contraire. Au lieu de lire des BD idiotes ou de perdre votre temps à jouer prenez le temps de découvrir votre propre nation, son histoire, ses inventions, et vous verrez pourquoi on peut être heureux d'être français. Quant à ceux qui n'arrivent pas, malgré tout ça, à s'aimer, eh bien ils peuvent toujours changer de nationalité, ce n'est pas interdit après tout !

27 Juin 2012
13:28

Thibault, je ne prétends pas affirmer que les touristes Anglais, Américains ou autres sont plus ou moins pires que les Français. D'ailleurs, je ne parle pas de rapport avec ces autres nationalités, mais plutôt de gaijin / étrangers en général, au-delà des Français.
Je ne fais pas partie non plus de ceux qui pensent que l'herbe est forcément plus verte ailleurs, en particulier au Japon ; j'en ai déjà parlé à plusieurs reprises sur Kanpai. Dans tous les cas, je ne déteste absolument pas la France. :) En revanche, concernant le choc culturel du retour en France signalé dans plusieurs des commentaires ci-dessus, j'en connais peu qui ne l'aient pas ressenti...

Kasugano Haruka
27 Juin 2012
15:58

J'ai honte... Perso j'essaye de donner une bonne image aux touristes comme les guider jusqu'à leur destination même si je dois me refaire la ville a sens inverse. Ou toutes autres aide c'est à nous la nouvelle génération de montré une bonne image ! =)

Gunter
27 Juin 2012
16:01

Comme dit Gaël, le choc de retour en France est à chaque fois terrible et te casse le moral. A tel point qu'on a qu'une seule envie: c'est de démanager au Japon.
Quant aux Gaijin, les pires que nous vu au Japon sont quand même les chinois, aussi bien à l'aéroport que dans les hotels.

Jean-paul
27 Juin 2012
16:11

Histoire de redorer un peu le blason des français par rapport aux japonais, et pour montrer que chaque culture d'un pays a ses dérives, je vous invite à lire cet article de Karyn_Poupée la correspondante pour l'AFP qui raconte sa vie de maman enceinte dans les transports japonais:
http://blogs.afp.com/makingof/?post/2012/06/22/Au-paradis-de-la-politess...

Stanislas
01 Juin 2014
23:05

L'incivilité nippone dans le métro, je l'ai vécue pendant plus de 15 ans et ces histoires de poussettes quasi-compressées combien de fois l'ai-je vu de mes yeux vu ? Pour ce qui est de céder sa place, je l'ai fait plus souvent qu'à mon tour tandis que des personnes jeunes et vaillantes restaient affalées sur leur siège, souvent même à des places "réservées" aux personnes âgées et handicapées. La "politesse nippone" est souvent à géométrie variable, et dépend largement des circonstances et du lien qui relie (ou pas) tel ou tel individu. Autrement dit, les "japonologues" qui connaissent le Japon pour y avoir séjourné 20 fois quinze jours, en milieu intellectuel, privilégié et ayant bénéficié de "tours" organisés sont bien mal placés pour se prononcer sur le réel savoir-vivre nippon au quotidien. Dans la "vraie vie", il est souvent tout autre...

Note: si on ne me croit pas, comment donc expliquer ces intenses campagnes de rappel des règles élémentaires en matière de bonne manières ? Si elles étaient si naturellement partagées, on n'aurait pas besoin de marteler sans cesse qu'il ne faut pas cracher, pas bousculer, pas empêcher les portes de se fermer, pas empêcher les gens de monter ou de descendre, pas ouvrir son parapluie mouillé dans le métro, pas tripoter les femmes des femmes etc.

Stanislas
01 Juin 2014
23:06

"pas tripoter les fesses des femmes etc."

SADV Cobra
27 Juin 2012
16:24

J'ai souvent été abordé dans la rue par une personne maîtrisant très mal le français, et donc, dans l'incapacité de l'aider puisque je ne comprenais pas. Du coup, j'ai à chaque fois été gêné par le simple fait de ne pas comprendre, et d'aider. En gros, je me sentais fautif. Extérieurement, je ne sais pas quelle image j'ai pu renvoyer, alors que ces personne ne m'ont pas dérangé une seconde. Si l'on vous prend en photo, on trouvera toujours le moyen d'en faire une ou vous aurez l'air idiot(e). Idem si je dois demander de l'aide à l'étranger. Incapable de me faire comprendre, je vais vite avoir le sentiment d'embêter la personne, même si de son côté, ce n'est pas le cas. Ma réaction sera rapide, je vais vouloir la libérer le plus vite possible. Extérieurement, j'imagine très bien comment cela pourra être traduit. Surtout par quelqu'un qui ne voit que ce qu'il veut bien voir. Sans te viser du tout Gael! (vraiment)

Concernant ces personnes impolies. Des imbéciles, ce n'est pas ce qu'il manque avec 7 milliards d'individus, mais certains sont juste coupables de ne pas se rendre compte. Disons le, nous somme des initiés! J'ai beau avoir lu dans un article de Gael, que le Shikansen était un lieu où l'on devait particulièrement être discret, c'est un savoir qui m'appartient à présent. Mais ceux qui ne l'ont lu nulle part? Pour beaucoup, il suffirait de simplement leur faire la remarque. Après, s'ils se baladent avec des haches dans le dos, je peut comprendre. Personnellement, j'ai ce gros défaut de ne pas contrôler ma voix, et je m'imagine très bien dans l'anecdote du car. Je m'apprête à entrer, reçoit une boule de chaleur, et je ne me peut m'empêcher de lâcher un commentaire, malheureusement à la hauteur de ma foutue grosse voix. Ni une ni deux, je devient l'une de ces anecdotes d'une de ces personne qui n'ira pas plus loin. Pourtant, je suis aussi correct que n'importe qui ici.

D'ailleurs, parlons de ces touristes. Sont-t-ils plus représentatifs de leur nation, que de leur classe sociale? Je ne sais pas ce qu'il en est dans les pays voisins, niveau réputation, mais aller au Japon ou aux USA coute cher! Un tel voyage, ce ne sera pas chaque année pour moi. Pourtant, et j'ai beau vivre dans le 93, je crois pouvoir dire que je suis quelqu'un de très correct, très très loin des caricatures dont on parle ici. Pourtant, ce n'est pas à moi que le Japonais vivant au Japon risque d'avoir le plus affaire. Pour ce qui est ensuite du comportement, il y a aussi une question d'éducation. On peut être sans gênes, et pas méchant pour autant. Au Japon, l'éducation n'est pas la même que pour beaucoup de jeunes français, qui alors prendront un mauvais pli.

Bravo si vous avez tenu jusque là!

Sunshine
27 Juin 2012
17:59

Je suis assez d'accord avec cet article et ça m'a rappelée par mal de souvenirs.
Pour la précision je pense sincèrement que ce "phénomène" touche absolument toutes les nationalités. Et à chaque fois que j'ai pu croiser un touriste, c'était toujours le même cirque: irrespect, vulgarité. Un bon duo.
Je crois juste qu'en partant dans un pays aussi différent juste pour le fun, sans préparation ni connaissances, c'est difficile de saisir le fonctionnement d'une société ou de comprendre une culture.
Et on vient donc forcément aux conséquences citées plus haut.

Gemini
27 Juin 2012
20:20

En l'occurrence, ils avaient l'air de sacrés beaufs. Mais j'ai pu constater - avec mes propres parents - que même les Français les plus affables peuvent avoir du mal avec certaines habitudes nippones.

Un exemple très concret : nous arrivons à l'aéroport, et nous devons prendre une navette pour nous rendre à Shinagawa, à notre hôtel. La navette n'est pas encore là, des Japonais font la queue sur le trottoir, le long d'un espace délimité. Ma sœur et moi nous mettons à la suite tandis que la navette arrive juste, et que le chauffeur descend mettre les bagages de chacun dans la soute. Nos parents nous demandent pourquoi nous sommes aussi loin de la porte - au bout de la queue - et tandis que nous leur expliquons, eux commencent tranquillement à tendre leurs bagages au chauffeur, court-circuitant toute la file au passage... Un Japonais fera tout de même remarquer au chauffeur que d'autres étaient là avant.

Ce sont pourtant des gens polis et courtois - à condition de ne pas les asticoter - et qui ont énormément voyager, mais un pays comme le Japon, ils n'avaient jamais vu. C'est sûr que même en France, en particulier dans les transports en commun, c'est souvent la loi de la jungle. Ils ont fini par s'y faire - genre à bien se mettre sur les marques au sol dans le métro pour permettre aux passagers de sortir - et ainsi de suite, mais sur le coup, ma sœur et moi étions atterré par leur comportement, au point de ne surtout pas vouloir être vu en leur présence...

Stanislas
01 Juin 2014
23:21

Il est vrai que beaucoup de gens se sentent tout décontenancés devant un certain respect des règles, tandis qu'en France on tend depuis une quarantaine d'année à dénoncer les règles comme étant d'intolérables limitations de notre liberté individuelle (Rolant Barthes ne qualifiait-il pas lui-même la grammaire de "faschiste" ?). Dans notre pays, l'individu "trop" poli est vu comme un mou, une carpette, un obséquieux. Il faut sans cesse "s'affirmer", et pour cela il convient d'être sans manière, rude pour ne pas dire rugueux. Fini le bel esprit, il faut désormais être caustique. Fini les belles manières, il faut y aller "franco" et avoir le verbe haut sinon populo. Fini de bien s'habiller, rien ne vaut le blue jeans (héritier direct, on l'a oublié, du bleu de travail de l'ouvrier) pour faire "libéré des apparences sociales".

Alors oui, il y en a qui, en venant au Japon, se sentent tout bêtes d'être confrontés à des règles qui leur rappellent leurs jeunes années, quand il fallait dire "bonjour" et "merci". En me promenant dans de petits villages du Japon, plus d'une fois des inconnus m'ont salués sans moquerie aucune. Des "interactions" toutes simples, une douceur de vivre qui me manque alors que dans la France de 2014, il faut sans cesse se justifier de tout et afficher une attitude du type "qui s'y frotte s'y pique".

Oreda
27 Juin 2012
21:45

C'est bien la le soucis de la France, (surtout sur paris) les gens pensent être les meilleurs du monde, ne regarde qu'a leur petite personne, coupe des files, râle pour un rien, travail a moitié (je pense surtout au magasin parisien, une honte....)

Même si dans un gros pourcentage des francais sont sans conteste de mauvais touriste(en tout ca la plus part de ceux que j'ai vu/rencontré), et des casse pieds expert, comme dit plus haut ce n'est pas les seul a êts de terrible touriste (et dans le fond, de terrible personne tout cour), je me rappel a tokyo javais rencontré un belge et un luxembourgeois, qui jetaient sans se soucier de quoi que sa soit le déchets par-ci-par-là, et n’essayer pas de les raisonner, pour eux "c'est pas grave" , ca ne les concerne pas donc il s'en fichent.... des êtres vraiment honteux.....

Bref même si les francais ne sont pas les pire, il y a de quoi avoir vraiment honte, heureusement certain sont là pour rattraper un peu le coup...

Stanislas
01 Juin 2014
23:23

"heureusement certain sont là pour rattraper un peu le coup…"
Pas vous, je crains de devoir vous le dire.

Flo
28 Juin 2012
06:53

Eh bien un tel article soulève bien des commentaires !!!
Mais en fait tout le monde a un peu raison !!
On parle de l'incorrection des français à l'étranger (mais ils le sont tout autant chez eux !) mais il est vrai que tout est question d'éducation, quel que soit le pays d'où l'on vient.
Pour être dans une région frontalière du sud, on est pas mal confronté aux touristes l'été et c'est vrai les anglais et les hollandais ne sont pas mal dans leur genre !!!
Sans parler de certains catalans d'espagne !!!
Mais comme l'ont dit beaucoup d'entre vous, il ne faut pas faire une généralité !!!
En tous les cas bon voyage à tous et bonnes vacances !!! Tout en zen attitude !!!!

Pomrouge
28 Juin 2012
09:17

Petite histoire pour illustrer ton témoignage Gaël dans lequel je me retrouve pour avoir vécu le même genre de situation dans un aéroport argentin, dans un resto chilien ou encore aux Usa. Mais en l'occurence au Japon nous nous sommes retrouvés dans la peau des francais mal élevés. Nous ne sommes pas du genre bruyants lorsque nous voyageons avec mon mari mais nous avons appris après une jolie honte à faire encore plus attention à nos propos. Nous étions en terrasse d'une jolie pizzeria à Kyoto (unique pause européenne à notre régime alimentaire japonais durant nos quinze jours de voyage) et nous avions remarqué que celui qui nous semblait être le manager du lieu, draguait joliment deux jeunes femmes clientes. Nous en rions, commentons ses faits et gestes gentiment pendant un bon moment. Au moment de payer l'addition à l'intérieur, le même jeune homme nous accueille et oh surprise et horreur, il s'adresse à nous dans un français sans presque aucun accent...je crois que je n'ai jamais eu aussi honte de ma vie ! En tant que japonais, ce charmant jeune homme n'a fait aucune remarque et nous ne saurons jamais ce qu'il a entendu et écouté vu que nous ne hurlions tout de même pas lors de notre moquerie somme toute gentille ! Mais croyez-moi la leçon fut bonne et nous faisons encore plus attention à notre comportement lors de nos voyages aujourd'hui !

ThePooh
28 Juin 2012
11:41

L'autre habitude des français c'est leur capacité à se plaindre de tout et à croire que tout est meilleur que chez eux. Visiblement cet article ne fait pas exception à la règle. J'ai énormément voyagé, je sais à quel point les français peuvent être odieux mais l'exemple de cet article je le trouve ridicule.

Un enfant de 10 ans qui demande pardon à une personne pour aller retrouver son père ? Seriously ? J'imagine que toutes les personnes ici à 10 ans étaient capables de sortir des phrases type " Monsieur auriez-vous l'extrême amabilité de vous décaler quelques instants afin que je puisse rejoindre mon géniteur " tout cela en japonais bien évidemment.

Voilà comment un article sur un couple probablement un petit peu "bourru" qui ne connait pas bien les coutumes du pays où ils sont allés se transforme en un article " Les français sont odieux " évidemment écrit par un français. La base. La capacité que certains ont à s'offusquer d'un rien m'impressionnera toujours. Je reviens dessus mais pour moi c'est du domaine du sur-réel que dans ce billet l'auteur parle d'un enfant de 10 ans qui demande à une femme de se pousser, 2eme fois mais j'ai vraiment du mal à en croire mes yeux; c'est donc ça le comble de l'impolitesse à la française ?

Les japonais font la même chose à paris dans le RER, des groupes de 10 qui se parlent entre eux à travers tout le Wagon. Je n'ai jamais pensé à en faire un billet, si je savais que c'était si grave j'en aurais sûrement fait un par jour.
Chers expatriés qui pensaient que l'herbe est plus verte ailleurs, je vous invite à vous rendre sur les Champs-Elysées RER ou Magasins et à voir comment nos amis japonais se comportent.

Chers amis expatriés, je vous invite à vous rendre au Japon avec un ami basané à vous et voir comment ceux-ci vont se comporter avec lui (expérience vécue). Des anecdotes sur le rer que je lis ici n'ont rien à voir comparé aux anecdotes que je pourrais vous sortir sur un voyage au Japon avec des personnes de couleur.

Qu'on soit de mauvais touristes je veux bien le croire, mais ne pensait pas que la réciproque est fausse, mais surtout, évitez de l'illustrer sur ce genre d'exemples qui ne veulent strictement rien dire.

JG
28 Juin 2012
13:10

Cette mauvaise réputation des touristes français nous suit partout. Mais, par exemple, aux US, quelqu'un me disaient que les français qui y voyagent maintenant en sont conscients et font finalement très attention (en particulier aux "tips"). Ce qui fait que ce sont les autres pays européens qui héritent des critiques (Allemagne en premier, mais pour avoir connu la Costa Brava l'été, on voit pourquoi. Les allemands en groupe sont envahissants et semblent ne pas savoir parler en dessous de 130 db). Les français voyagent de plus en plus par rapport à quelques décennnies, et donc ils apprennent. Maintenant, un beauf français reste un beauf français. Et un beauf dans le RER est un beauf dans le bus à Tokyo. Pour ma part, je fais super gaffe à ça à New York comme à Paris, d'ailleurs. Même quand on ne comprend pas la langue de quelqu'un qui demande son chemin, un sourire ne coute rien. Et je ferai gaffe à Tokyo (j'y vais en Novembre en famille). Je fais l'effort d'apprendre quelques mots de japonais (enfin 6 mois de méthode Assimil, j'espère juste pouvoir me faire comprendre dans des coins reculés du Japon) parce que je me dis que c'est une forme de respect et que ça montre l'intérêt que l'on porte à la culture du pays. Mais en même temps, je me dis que je serai toujours très loin de la précision des relations entre les gens au Japon. Peut-être qu'au final, je les choquerai sans le vouloir et même en croyant faire attention. La question que je me pose en voyant des familles de blaireaux à l'étranger c'est "que recherchent ces gens dans les voyages à l'étranger?". Ils seraient tellement mieux sur les plages bondées de la côte d'azur au milieu de leurs pairs. Pour moi, ça me rappelle un skecth de Chevalier et Laspalès.

Oreda
29 Juin 2012
13:33

Le fait qu'il aie 10ans ne l’empêchait pas d'être polis.... tu as l'air bien tolérant sur se genre d'energ'humaine dit moi.

ThePooh
29 Juin 2012
19:29

Ce billet est donc de toi ? Tu étais donc présent dans ce bus à ce moment là. Il lui a dit "pardon" l'auteur rajoute ce qu'il veut derrière (c'est possiblement toi ?) c'est sa complète intéprètation de la chose.

Voici la phrase :
Il la regarde avec insistance et finit par lui lâcher un « Pardon !! » agressif.

Il y a tellement d'ajout à cette phrase qui sont de l'interprétation pur et dur. Si c'est ça autant que l'auteur du billet aille jusqu'au bout :

Il la regarde en semblant penser "les pires insultes dans sa tête" puis lui lâche un " PARDON !!!!!!! " dont le dédain, le côté hautain et toute la haine qu'il avait à l'égard de la dame en face de lui suintaient.

Moi aussi je peux te le faire, en extrapolant au possible un "Pardon" d'un gamin de 10 ans, je le répète.

Regardez vos enfants autour de vous, c'est juste qu'ils ne sont pas inhibés, le principe même de l'enfance. Ils ne contrôlent pas totalement leur voix.

Moi je t'écoute, qu'aurais t-il du dire ? Ne parlant pas la langue, et ne connaissant probablement pas les coutumes ?

De plus
"si le monde était peuplé de gens comme ca, le japon deviendrait paris…."

Tu veux dire de gens qu'à la place d'être respectueux dans le métro, mais de te foutre de ta gueule parce que tu es un gaijin dans une langue qu'il pense que tu ne maîtrises pas ça serait tellement mieux (expérience vécue de trop nombreuses fois )
D'aller avec un ami noir dans le métro et de le voir se faire traiter de saru ?

Oh que je préfère le monde parisien, moche, dégueulasse, malpoli, remplis de beaufs, mais tellement moins hypocrite.

Stanislas
17 Juillet 2012
17:21

Oh mon Dieu ! Enfin quelqu'un avec la tête sur les épaules, et qui a tout compris aux Japonais. Les nippogogos se feront baladés par des apparences trompeuses toute leur vie. Qu'y faire ? Rien hélas car comme le dit si bien le vieux dicton "chantez à l'âne, il vous fera des pets".

Apprenez plutôt les codes nippons et ouvrez donc les yeux et les oreilles si vous en êtes capables. Et cessez donc vos généralités débiles, personnellement j'ai toujours été bien reçu en tant que Français à l'étranger: USA, GB, Italie, Thaïlande, Espagne, Chine, Allemagne, Corée, Japon... Toujours ! Les étrangers sont comme nous, ils comprennent qu'il y a des énergumènes (attention à l'orthographe, Oréda) dans tous les autres peuples, et que le leur n'en manque d'ailleurs pas. Le problème est que ce sont justement le plus souvent les énergumènes qui exportent leur sans-gêne, car certains pour peu qu'ils aient un peu d'argent dans les poches se croient tout permis. C'est universel, voyez les Allemands sur les plages hexagonales, voyez les Espagnols à Paris, voyez les Chinois un peu partout. Ça pousse, ça touche, ça jette ses ordures, ça flashe dans les musées, ça braille comme pas possible... Faut-il en vouloir à tous leurs compatriotes ?

Moi en tout cas, quand je lis qu'un Français a honte d'être français pour un motif aussi futile, j'ai envie de lui demander ce qu'il attend pour changer de nationalité... pour demander à devenir japonais par exemple. Je lui souhaite bien du plaisir et à nous autres, cela fera de l'air.

Note: j'habite au Japon depuis plus de 15 ans et si les touristes français gênent ceux qui viennent à peine d'emménager au Japon, personnellement et comme beaucoup d'anciens dans ce pays ce sont les nouveaux venus qui nous ennuient avec leur naïveté et leur aveuglement. Mais je me gausse par avance, car ce sont souvent les plus enthousiastes au début qui déchantent le plus vite... qui râlent, qui pestent et qui finissent par craquer et par quitter ce pays qu'ils ont bien trop porté aux nues, avant de comprendre que c'est essentiellement un village Potemkin, socialement comme humainement.

Sur ce, bien à vous.

Tomtomatomic
18 Juillet 2012
09:44

Rien d'autre à ajouter, beaucoup de commentaire releve completement du fantasme ici.

Lionel
28 Juin 2012
18:02

Il est évident qu'un comportement bruyant est souvent désagréable, combien de fois je ne suis pas tombé sur des groupes de touristes hollandais hurlant pendant les visites guidées d'un château de la Loire... Cela étant, je trouve un peu exagéré d'en faire un article, on vous compare vite aux deux petits vieux dans le muppet show, à râler sur tout ce qui ne vous plait pas. Tous les étrangers ne sont pas comme ça (je parle de tout pays confondus étant donné que je ne suis pas encore allé au Japon mais j'y remédie mardi).
Tiens, ça me fait penser aussi à un concert auquel j'ai assisté, il y avait justement un couple de petit vieux dans les loges à côté de moi et dès que quelqu'un avait la malchance d'avoir une quinte de toux, ils se retournaient et commençaient à pester tout bas sur cette personnes apparemment impolie. Un enfant de 10ans qui dit "Pardon" pour passer, même si c'est d'un ton énervé c'est pas mal, il aurait pu dire "Dégage", là j'aurais été choqué... encore que...
Enfin bref, j'ai un peu l'impression qu'on essaye de faire passer des rus pour des torrents, des collines pour des montagnes ou des flaques pour des océans pour ne pas faire plus de comparaisons...

the_skons
29 Juin 2012
10:48

Bonjour,
Je lis beaucoup de choses intéressantes ici. Et j'apprends beaucoup. Vous l'aurez compris je suis un débutant du voyage. ;)
Une personne dans un commentaire précédent a dit que les gens se sentent invisibles car ils parlent une autre langue, et du coup se croient tout permis. Si j'ai bien compris, je ne suis pas complètement d'accord avec ça. Ca vaut pour les Français comme pour tous les autres peuples. Et ça me fait bien rire. Du coup, je compare les impolitesses (caractérisées, hein, j'enlève les actions dûes au manque de culture locale).
A mon humble avis, la beauf attitude n'est qu'une position défensive instinctive qu'on adopte comme pour dire : "nous ne sommes pas comme vous (juste différents)". De cette manière, on pourrait être excusés plus facilement pour nos écarts, parce que nous SAVONS qu'on ne voit que nous, qu'on n'entend que nous.
Quand on arrive à passer ça, ça va beaucoup mieux. Et au vu de tous vos commentaires, vous avez beaucoup plus d'expérience de tourisme que moi ^^, donc à votre avis, ma théorie tient-elle debout ?

Oreda
29 Juin 2012
13:48

je suis un peu choquer par la non-chalance de certain, si le monde était peuplé de gens comme ca, le japon deviendrait paris....

On vois bien la la différence des gens qui savent se comporter correctement et les autres, sans compter ceux qui connaissent suffisamment le japon pour savoir se qui y est impolis ou pas. c'est bien là qu'on reconnais la qualité d'une personne.

the_skons: quand je me rend au japon je me comporte un maximum comme eux, j’évite de faire du bruis dans les transport en commun, je me comporte le mieux possible, donc non ca n'est pas un truc d'étranger, ca dépend juste de qui fait l effort de s'adapter et qui se la joue "moi jsuis en vacance, je fais sque je veux ! " , même si a vrais dire ca m'est naturel de ne pas hurler dans les trains, n'étant pas sourd ni malade mental.
Mais comme tu le dit, certain pense être isolé par la barrière des langue, j'ai vu sa plusieurs fois dans le metro/train/bus , a se demander où leur logique commence et où elle s’arrête.... sans oublier ou s'arrête leur égocentrisme.

Stanislas
17 Juillet 2012
17:34

Il ne t'est jamais arrivé de te demander si Paris était devenue une ville si sale et si tendue, en partie à cause des 80 millions de touristes qui la visitent chaque année ? À côté de ça. les Japonais craquent déjà littéralement de voir "autant d'étrangers" dans leurs rues et pourtant il y a moins de 2% d'émigrés dans ce pays, et les touristes qui s'y rendent ne représentent qu'une infime fraction de ces 80 millions de touristes qui visitent annuellement la France. Mais non, c'est nous les bornés, les racistes, et les Japonais sont de petits sains bien accueillants... Je vous laisse avec vos illusions.

Note: pour le racisme nippon (dont l'expression ne tombe d'ailleurs pas sous le coup de la loi du pays) la réalité physique de l'étranger n'est pas une nécessité pour s'exacerber. Voyez donc sur le web ces vidéos de manifestations de plus en plus fréquentes de Japonais protestant (avec force insultes) contre les programmes coréens qu'ils trouvent trop nombreux à la télévision japonaise. Une télévision tellement nippo-nippone en vérité que même les super-blockbusters comme 24h00 sont diffusés après minuit, quand tout le monde dort. Dame ! Il ne faudrait pas faire de tort aux fadaises de production locale !

Bob
29 Juin 2012
15:05

Cet article me confirme surtout que les français sont les champions pour se critiquer entre eux, dû à l'envie de se sentir supérieur aux autres? ("eux ils sont comme ça, mais perso je vaux bien mieux")
Ce qui fait le plus de tort à l'image des français c'est peut-être les français qui passent leur temps à se cracher dessus entre eux, l'irrésistible envie de râler sans savoir faire la part des choses...

Stanislas
17 Juillet 2012
23:56

Très juste. D'ailleurs, les Japonais méprisent au dernier degré ces Français qui n'aiment pas leur pays. D'une part parce-qu'eux-même sont très nationalistes, et que ne pas valoriser son propre pays est un acte hautement anti-social à leurs yeux, le pire des crimes (au Japon, même les meurtriers, lorsqu'ils sont arrêtés, demandent pardon d'avoir "dérangé la société"). Deuxièmement, ils n'ont rien à faire de gens qui véhiculent une critique incessante d'un pays - la France - auquel ils s'intéressent. Vous apprécieriez, vous, que votre prof de japonais passe son temps à débiner son propre pays ? Si vous apprenez le japonais, c'est pour vous rapprocher du Japon, pas pour être saoulé en permanence par la harangue d'un asocial, non ?

the_skons
29 Juin 2012
19:21

Bob, au contraire !
Vois les choses autrement, au lieu de critiquer les autres je pense que nous nous critiquons nous mêmes. Parce qu'à l'étranger, nous sommes tous petits, et surtout tous dans le même sac.
Je suis d'accord avec les critiques au-dessus, car pour la plupart elles sont constructives.
Et pourtant, quand je suis allé au Japon, j'étais tellement fier de dire que je suis français !
Je n'ai d'ailleurs eu aucune réaction négative du style "il est pas comme les autres". Parce que je suis comme les autres.
Nous sommes tous le mec qui se donne en spectacle, celui qui fait du bruit ou se plaint, tout comme nous sommes tous celui ou celle qui sait s'intégrer direct, qui est discret, ou toute autre remarque positive que j'ai entendue sur les français. Et ce n'est pas du tatemae, ou toute forme de convenance, ce sont des personnes très proches ;)

the_skons
29 Juin 2012
19:51

Je précise que mes posts ne concernent pas les enfants ;)
Et pour le coup du saru... un de mes amis s'est fait traiter de singe en Espagne.
Il y a aussi des anectotes assez cocasses sur ces blancs qui se font insulter en Afrique noire (j'en connais deux). Ce ne sont que des exemples, hein.
Pour ma part, je n'ai jamais été insulté de la sorte au Japon, je n'imagine même pas comment ton pote s'est senti...
La bêtise humaine est universelle.

Hina-chan
30 Juin 2012
08:22

Moi je pense c'est les touristes en general ... pas que les francais, mais un peu tout le monde.
J'aime pas comment certaines personnes se croient tout permis, genre "pousse-toi de la' je suis touriste !"
Comme si tout leur appartenait.
Il y a des gens qui ne savent pas se tenir tranquille.
Je suis allee a Seoul cette semaine et il y avait des japonais aussi dans le metro, on n'entendait qu'eux ...
Et puis peu importe ou on se trouve, quand on voyage, il faut bien se tenir, la question ne devrait meme pas se poser.

al
30 Juin 2012
09:53

la petite famille qui est evoquee dans le commentaire, ce n etait peut etre pas des touristes mais des francais residant au Japon, ce qui serait d autant plus navrant.

Ritter
30 Juin 2012
17:55

Je suis d'accord avec al, tous les français au Japon ne sont pas forcément des touristes, il y a des cons partout !!!!

30 Juin 2012
22:25

Je rejoins Thibault. Autant j'aime Kanpai pour ces articles et son ton mais celui-ci me laisse une désagréable sensation de supériorité des "connaisseurs du Japon". Je peux comprendre que leur comportement t'ait choqué; cela m'aurait sans doute dérangé également. Mais au-delà de l'expérience vécue, je ne vois pas l'intérêt d'en parler. Pourquoi ? Pour nous rappeler qu'il faut bien se tenir lorsque l'on part au Japon ? J'ai toujours fait attention pendant mon séjour; après j'ai très certainement fait des erreurs de comportements... Et puis tu as vu cette famille à instant T. La connais-tu personnellement ? Peut-être que tout le reste du séjours ils sont été de bons petits touristes selon ta définition...

SADV Cobra
01 Juillet 2012
13:34

Il faut comprendre cet article dans son fond. Je comprend très bien le ressenti de Gaël, car l'on a toujours envie de donner une bonne image. Quand je remarque des touristes sur Paris ou ailleurs, je ne peut m'empêcher de regarder la saleté et les gens autour de moi, et de penser à l'image qu'ils et elles se font de la France. On peut discuter du fond d'un sujet, c'est un fait, mais évitons les jugements à l'emporte pièce.

Stanislas
14 Août 2012
16:32

Ouais ! En tout cas un jour - un cas parmi bien d'autres - je me promenais du côté de l'opéra (Paris) quand un car de touristes espagnols est arrivé. Ça a immédiatement été un cohue incroyable, un boucan du diable et pour finir un Espagnol qui se tenait à côté de moi a fait tomber sa boule de glace quasiment sur mes chaussures. Mais pas un mot d'excuse. Alors c'est vrai que Paris est devenue horriblement sale, mais les touristes (70 millions par ans !!!) ont leur part de responsabilité là dedans. Et puis si c'est si propre chez eux - enfin façon de parler, ceux qui connaissent bien le Japon m'auront compris - c'est peut-être qu'à ne rien lâcher financièrement (contrairement à la France qui est l'une des championnes du monde de l'aide d'état et de l'accueil des réfugiés politiques et même des immigrés illégaux) il leur reste les ressources qui nous manquent pour financer les "comités de quartier" (retraités de bonnes volonté) qui ajoutent leur force de nettoyage quotidien aux brigades de balayeurs qui nettoient les endroits... visibles des touristes.

SADV Cobra
15 Août 2012
09:11

Je ne parle pas de la saleté même de Paris, mais de l'envie de bien accueillir. C'est comme quand on reçoit à la maison, on fait tous un peu de ménage avant. Je crois que quelque soit la nationalité, on se ressemble tous sur ce point.

Stanislas
15 Août 2012
22:05

Là se pose tout de même la question de l'échelle: la France, pays de 65 millions d'habitant reçoit entre 70 et 80 millions de touristes par an (sans parler des routiers qui représentent environ un tiers des véhicules se déplaçant sur les grands axes hexagonaux). Au Japon, combien de routiers étrangers sur les routes du pays ? On doit avoisiner les 0 %. Et combien de touristes ? Quelques millions à peine, pour une population de 127 millions d'âmes. Si les Japonais devaient accueillir 130 ou 140 millions de touristes, ils deviendraient tout de suite plus irritables. Déjà qu'avec moins de 2% de la population d'origine étrangères, ils se sentent envahis...

Fuki-Yume
02 Juillet 2012
15:39

Aïe... Effectivement je crois qu'on a tous honte de notre nationalité (français ou pas hein?!) à un moment de notre vie... Un jour dans le métro à Londres j'étais avec des potes et on n'était bien tranquilles et là, des mecs africains s'amènent en chantant comme des tarés en français!!! Et oui... pour impressionner la galerie... ça peut être drôle au début, ils étaient pas bourrés ni rien mais qu bout d'un moment les hurlements hystériques surtout dans le métro c'est pète-c... quoi!!! et OUI on n'avait trop honte d'être français du coup on fermaient nos g... style nan we r too english of course!!!^^ le truc c'est qu'une femme d'une cinquantaine d'année qui était noire aussi avait autant honte que nous de leur comportement et là, pas parce qu'ils étaient français, mais parce qu'ils avaient les mêmes origines qu'elle... Enfin voilà dur tout ça... Surtout quand on aime autant un pays (le Japon) et qu'on est si fiers d'y aller enfin... Et là sale image de votre pays... ça craint un peu de respect...

08 Juillet 2012
19:59

Jamais eu de mauvaise expérience avec des français tout simplement car je n'en ai jamais croisé. Ou alors je n'ai pas fais attention. Par contre je pourrais en dire de belles sur tout un tas d'américains.

08 Juillet 2012
20:02

Aussi je suis d'accord avec certaines remarques sur le "pardon" de l'enfant. Franchement faut pas en rajouter non plus. Il a au moins dit quelque chose. Nombre d'adultes n'en sont pas capables. Toutes nationalités confondues.

stéphane
09 Juillet 2012
04:00

Pour être honnête, le ton politiquement correct de cet article, et des commentaires qui en découlent, me dérange beaucoup.
Les français, comme les autres ressortissants étrangers, peuvent manifester le pire et le meilleur. C'est selon moi surtout une question d'éducation et de personnalité.
Vous êtes fascinés par le Japon comme d'un ailleurs qui vous guérirait de votre mal être «national».
Sachez que les japonais fantasment tout autant sur l'Europe que vous sur le Japon. Les français seraient tous des aristocrates aux manières rafinées...
Malgré toutes leurs qualités, les japonais sont aussi capables du pire. La semaine dernière, une personne âgée s'est évanouie dans le métro (Hibya line). Personne ne la secourue, hormis des étrangers (américains). Une fois le malaise passé, personne ne lui a laissé sa place. c'est difficile à croire mais c'est réellement arrivé. Les japonais sont tellement attentifs à ne pas déranger les autres qu'ils auraient laissé cette femme mourir sans lui porter assistance...
Ici, les gens respectent certes les régles collectives, mais semblent parfaitement indifférents aux autres dès que ce n'est pas pris en charge par la règle. Avant de faire des comparaisons hasardeuses entre les cultures, je pense qu'il est préférable d'acquérir une compréhension en profondeur des cultures comparées.
La votre, relative au Japon, relève manifestement du fantasme et du cliché touristique, qui, c'est normal, ne perçoit l'autre qu'à travers le négatif de sa propre culture.
Avant d'adorer le Japon, un conseil, apprenez à nuancer votre jugement : tout n'est pas merveilleux. Les japonais, comme les autres, font preuve d'auto-critique en privée.
J'ai lu dans un autre article ici que les japonais portent des masques pour ne pas contaminer les autres. Quelle belle âme n'est-ce pas ? Quel besoin de tout défendre, comme s'il s'agissait d'une religion. L'employée japonaise qui a validé mon mariage portait un masque...
La grande mode actuelle est désormais de promener son chien (Chiwawa et autres horreurs) dans une poussette... Ah oui ! J'avais oublié : les japonais adorent les animaux...
Le Japon est un pays complexe, merveilleux, horrible, fascinant, insupportable, passionnant... Comme la France, les Etats-Unis, le Sénégal, les Philippines, la Chine, l'Islande... mais nullement parfait ni imparfait car les cultures ne se jugent ni en bien ni en mal, elles s'intègrent aux sujets au sein desquelles elles vivent...
Les pires ennemis de ces cultures sont pour moi les idéalistes.

09 Juillet 2012
13:59

Je ne pense pas qu'un simple commentaire reflète ce que l'expérience des gens au Japon. Vous serez surpris du nombre de personnes sur les sites "sérieux" comme ici qui ont une vision "réaliste" de ce pays. Allez plutôt dire ça sur les forums à otakus.

stéphane
09 Juillet 2012
14:11

Voilà c'est ça : vous passez votre temps à donner des leçons et à vous valoriser en méprisant des catégories qui correspondent souvent à des stéréotypes.
Je vous laisse donc avec vos certitudes entre gens 'sérieux'.

Tomtomatomic
11 Juillet 2012
22:44

Je suis d'accord avec ThePooh.
D'abord les touristes français n'ont pas mauvaise reputation, j'ai fais NewYork, Californie, Canada, Australie l'impression generale est que le français n'est pas pire que les autres mais qu'en plus il est plutot bon vivant sympathique et accessible (ce qui n'est peut étre pas une qualité au Japon).
Ensuite je me garderais bien de juger ces français dans ce bus; il faut les voirs les japonais à Paris qui hurlent et qui te prennent en photo sans te demander l'autorisation.

Suntsu
20 Juillet 2012
13:31

Je ne peux ne pas réagir à cet article. Etant plutôt voyageur et Suisse francophone, il est clair que j'ai souvent été confronté au comportement limite du "touriste français". Ces écarts de conduite vont de la remarque déplacée au geste de mépris. Mais, si les impressions négatives ont souvent été au rendez-vous, je dois également avouer que j'ai rencontrer des touristes français d'une éducation et d'un respect pour autrui irréprochable. Le fait est qu'étant de langue francophone, on remarquera plus facilement les impairs dont font preuves nos semblables. Impairs d'autant plus remarquables si l'on se trouve en Asie ou en Afrique... En France, comme partout, il y a des personnes éduquées ou pas, à qui certaines valeurs ont été inculquées, ou pas. Et tout ces genres de personnes voyagent.. ou pas.

P.S.: Pour ceux qui ont honte d'être francais, dites que vous êtes Suisse ou Belge (ok, je sors...)

Stanislas
14 Août 2012
16:22

Un de mes amis - français - justement se présente toujours comme étant belge, quand il va au bordel (authentique). Cela dit, belge ou pas belge, on ne le laisse pas entrer dans les bordels japonais qui sont à 99% réservés aux Japonais. Il doit donc se "contenter" de masseuses thaïlandaises ou chinoises. Eh oui, les Japonais poussent la ségrégation jusque dans ce genre de petits détails. Ça c'est du "Yokoso Japan" !

21 Juillet 2012
01:54

Perso, je me demande aussi si ça dépend pas du coin qu'on visite. Osaka est à Tokyo ce que Marseille est à Paris (même si de mon point de vue, Montpellier ou Toulouse s'en rapprocherait davantage que Marseille). Il y a des coins du Japon où les moeurs sont différentes. J'suis désolée mais des touristes, aussi chiants soient-ils, se plaignent très souvent du comportement des français (froids, indifférents, parfois hautains)... et en parallèle, quand on descend dans le sud et qu'on est envahis de touristes, c'est nous qui nous en plaignons (touristes trop bruyants, envahissants, malpolis). Même moi en bonne française que je suis je déteste Paris et son ambiance froide et désagréable. Cela ne m'empêche pas d'adorer le sud de la France ainsi que la Bretagne, où je trouve les gens très chaleureux.
Pour le Japon, ça doit être la même ; selon le coin que tu visites, les rapports avec les Japonais sont différents. CERTES il y a certaines choses qui s'apprennent dans la culture nippone, essentiellement la politesse qui est la base de chez base, mais par exemple, à Tokyo, les gens sont beaucoup plus froids. A Osaka, les gens t'accueillent à bras ouverts et ne se formalisent pas si tu fais une erreur. Bon ce sont de gros clichés, je généralise pour ne pas faire du cas par cas qui me prendrait un max de temps... mais ça dépend de pas mal de chose. Aller à Tokyo c'est différent d'aller à Yawatahama, par exemple... Enfin bon. Rien n'empêche que, outre le comportement du gamin, rien ne justifie de faire le beauf. Que les touristes allant à Paris fassent les abrutis, c'est une chose, mais ça ne justifie PAS le comportement que l'on s'octroie d'afficher dans un pays étranger. "Ne fais pas ce que tu ne veux pas qu'on te fasse".

BerEtCat
14 Août 2012
06:29

Il nous est arrivé la même chose que vous, dans un train entre Fushimi Inari et Kyoto, mais avec des gros lourdauds d'américains d'une cinquantaine d'années, deux couples élevés au Mc Do (mais de luxe), qui se "parlaient" ou plutôt se "hurlaient" d'un bout à l'autre du wagon devant des Japonais discrets et un peu gênés. Je me souviens encore de leurs gros rires lourds qui résonnaient dans le train et je priais le ciel pour que les Japonais présents fassent la différence entre eux et nous. Le voyage m'a paru interminable et je me suis mordu la langue pour ne pas leur en dire quatre... à refaire, je pense que je le ferais, mais je ne suis pas sure de toutes façons, qu'ils auraient compris.

Stanislas
14 Août 2012
16:16

Bon, inversons les rôles. Des Japonais se trouvent dans un autocar - et pas un bus, attention au sens des mots pour commencer ! - et des Chinois entrent et se comportent comme chez eux (je suis plusieurs fois allé en Chine continentale, à Hong Kong et à Taïwan, je sais de quoi je parle). Ça braille, ça étale ses affaires partout, ça se déplace sans cesse et ça empêche les autres passagers de faire un voyage tranquille.

Reprenons vos termes, quand vous dites que vous espériez que les Japonais feraient la différence. Sinon quoi ? La poix et les plumes ? C'est donc en tout cas que vous aviez au fond de vous déjà pressenti la nature leste à porter des jugements définitifs des Japonais. Aimeriez-vous que les Japonais éprouvent une telle terreur à l'égard des Français dérangés dans l'autocar par les touristes Chinois de notre contre-hypothèse ? Quelle horreur pour les Français s'ils inspiraient pareil sentiment... La honte est donc partagée entre les Américains que vous avez subis, et les Japonais dont vous craigniez qu'ils ne vous tiennent rigueur à vous des débordements de ces Américains que vous ne connaissiez pas.

Mais ne vous torturez pas, je peux vous le dire tout de suite, votre intuition était la bonne, et effectivement il est plus que courant, je dirais même qu'il est presque de coutume de mettre tous les étrangers dans le même sac, quelque soit la patte blanche que vous vous évertuerez à agiter sous le nez des Japonais pour qui par principe étranger = délinquance. Voyez d'ailleurs, le fichier des résidents étrangers au Japon est tenu non pas par le Ministère de l'intérieur, mais par celui de la Justice. C'est tout dire...

BerEtCat
15 Août 2012
06:00

Pour vous répondre, non pas du tout "la poix et les plumes" ni de "terreur" ni de "torture", ce n'est absolument pas ce que j'ai voulu dire.
Je suis d'un naturel très discret et j'espérais simplement que les Japonais assis autour de nous se rendent bien compte que nous n'étions pas avec ces personnes mal élevées et que nous (juste nous deux) savions nous tenir correctement.
Quant à extrapoler que les Japonais pensent que tous les étrangers sont des délinquants, franchement, je ne crois pas que nous ayons visité le même Japon, ou alors pas au même siècle...

Stanislas
01 Juin 2014
23:36

Je n'ai pas "visité" le Japon, j'y ai vécu. Et puis pas entre Français de la communauté privilégiée des expatriés haut-de-gamme, non, parmi la population. Mangeant japonais tous les jours, me déplaçant exclusivement en transports en commun, travaillant pour des Japonais dans une entreprise japonaise, lisant le journal japonais, regardant les infos de la télévision japonaise et tout et tout. Désolé de devoir sonner le réveil.

Tomtomatomic
02 Juin 2014
00:31

Je pense que tout ceux qui ont visité le japon son categorique : le japon est quand même un pays xenophobe, c'est un fait qui ne de conteste pas.
Les magasins reservé aux japonais, c'est quelque chose quand même.

Stanislas
15 Août 2012
21:59

C'est à dire que vous, vous avez visité ce pays en pure touriste et moi j'y réside depuis plus de 15 ans. Croyez-moi, ça fait une énorme différence dans la compréhension des gens du pays. Pour ce qui est de l'avis d'une quantité assez importante de gens sur le sujet de "l'étranger au Japon", croyez-moi après avoir entendu des milliers de personnes (j'ai bien écrit des milliers) qu'il y avait trop d'étrangers (pourtant moins de 2% de la population, pour mémoire) et que les étrangers représentaient un danger grandissant (ce qui est bien faux, la criminalité exogène étant moindre en relatif comme en absolu à la criminalité autochtone) je peux sans crainte m'avancer sur ce terrain. On relèvera d'ailleurs que d'après un sondage officiel, près d'un Japonais sur deux estime que les "droits de l'homme" ne devraient s'appliquer qu'aux Japonais (cf: http://www.japantimes.co.jp/text/fl20111206ad.html ). Note complémentaire: le racisme n'est pas une infraction au Japon. Si un Japonais se plante devant vous et vous traite de sale métèque, ou de sale nègre si vous êtes noir, il ne risque rien. Faites vos recherches, et vous verrez que le vrai Japon est extrêmement diffèrent de ce qu'une simple approche de quelques jours, voire de quelques années peut permettre d'appréhender, et ce n'est pas uniquement un problème de "barrière de la langue"... En tout cas, voilà qui explique assez pourquoi un pays prétendument accueillant et disposant d'une monnaie forte, peine à attirer les touristes, mais pire encore, que depuis trois ans le solde migratoire est constamment négatif.

ThePooh
15 Août 2012
22:15

D'ailleurs toujours pour revenir sur les premiers commentaires (content que mon commentaire ait quand même également levé des voix contre le fond de l'article et l'idéalisation du japon, qu'on aime tous -sinon on serait pas là-). Concernant l'idéalisation du japon, à quel point les transports japonais sont tellement mieux que les français notamment celui de Yunina. Des transports publics tellement 10 fois mieux que les transports parisiens, tellement plus propres, plus respectueux avec des gens parfaits dedans qu'ils sont obligé de créer des Wagons pour les femmes...

Vous en avez déjà vu dans un RER parisien ?

tomtomatomic
06 Septembre 2012
09:08

Et alors je rajouterais que le fantasme des mecs qui laisse bien les gens sortir de la rame de metro avant de rentrer dedans tiens aussi COMPLETEMENT du fantasme japanomaniaque. A Tokyo, ils poussent tout autant voir plus qu'a Paris. Je tiens aussi à signaler que dans ce même metro j'ai vu une femme enceinte debout, personne ne lui laissant sa place assise, trop occuper à bidouiller leurs smartphone.... Le seul mec qui a laissé ça place c'est un Gaijin... : MOI.

Stanislas
08 Septembre 2012
20:29

Exact. Ça pousse, ça double, ça joue des coudes plus ou moins violemment, ça ruse, et ce même sous le nez de l'employé du métro qui ne dit jamais rien. Pareil pour ceux qui bâfrent à bord des rames, ceux qui montent un gros sac sur le dos, celles qui se maquillent pendant plusieurs stations, celui qui étend ses bras pour mieux lire son journal, ceux qui croisent les jambes en hauteur ou qui les étalent carrément jusqu'au milieu du passage, et encore bien d'autres choses proscrites, mais d'autant plus pratiquées qu'elles sont justement proscrites.

Cela dit, le métro de Tokyo est propre, bien éclairé, bien ventilé/climatisé, sûr et le plus souvent ponctuel. De ce côté-là, rien à redire. Côté passagers en revanche, c'est la barbarie complète à certaines heures de la journée, d'ailleurs une énième campagne d'affichage ces jours-ci vient nous rappeler que "la violence dans les transports, ce n'est pas bien". Or quand on connaît le comportement pour ainsi-dire pousse-au-crime de certains, on ne s'étonne plus que d'autres craquent et leur fassent la tête au carré. On est bien loin ici du cliché à 99% faux du Japonais respectueux, modeste, patient, soucieux de préserver son espace vital comme celui des autres. Et on ne parle même pas des pervers qui ne cessent de se faire arrêter pour pelotage de lycéennes, photos indécentes etc.

Fuki-Yume
06 Septembre 2012
21:28

Bien joué Tomtomatomique!!!^^ Tu redors le drapeau franco-Japonais!!!

tomtomatomic
08 Septembre 2012
22:49

Je ne sais pas si je le redore, il n'empeche que j'habite à paris, je prend le metro tout les jours et pratiquement tout les jours je vois des jeunes à casquette laisser leurs places (hors heures de pointe) à des femmes enceintes ou à des vieilles personnes.
Tout le monde parle du japon comme d'un pays avec un civisme incroyable dont les français devraient prendres exemple, seul probleme : les japonais (du moins la journée) sont sociopathes, dans le metro ils n'ont pas conscience de ce qui se passe autour d'eux et donc, ne font pas d'effort pour les autres.
Avant de partir au japon on m'a gavé de cliché qui ce sont tous révélé absolument faux et je trouve que ce site en vehicule pas mal.

Stanislas
09 Septembre 2012
15:35

Pareil. Quant à moi, après plus de 15 ans passés quasi-totalement immergé dans la population japonaise que je connais de l'intérieur comme un gant, je dis stop ! et prépare en douceur mon retour en France. Je continue de recommander le Japon à mes proches en tant que destination touristique à visiter au moins une ou deux fois dans sa vie, car comme on le constate autour de soi, le touriste ne capte généralement que le bon des endroits qu'il traverse en coup de vent, et côté superficialité, le Japon en a à revendre. C'est quand on gratte un peu qu'on se rend compte qu'il n'y a pas grand-chose dessous, ou quand il y a quelque chose ce n'est pas ce à quoi on s'attendait. Loin de là.

tomtomatomic
09 Septembre 2012
21:20

Je pense qu'en ce qui concerne le japon on est beaucoup de l'ordre du fantasme.
J'ai des amis qui ont visité le japon (en voyage organisé donc, comme tu le disais plus haut, ils ont visité un village potemkine sans essayer de parler à la population locale), eux mêmes completement Japanomaniaque à plus haut point, alors que moi absolument pas, et c'est plutot etrange, des reactions que des japonais ont eu semblait être une bonne chose, pourtant si cette même reaction venait d'un français ils auraient dit que c'était une reaction honteuse.
Il est bon de voir que certaines personnes aient un peu de recul y compris sur ce site.

Biensur tout n'est pas à jeter, j'ai trouvé la vie nocturne fort sympathique, mais pour ça j'aurais plus vite fait d'aller à Ibiza, reste le fantasme de s'attraper une petite japonaise (qui sont loins de ressembler aux belles japonaises qu'on peut voir sur les affiches publicitaires)...
Pour le reste, en effet, j'ai trouvé Tokyo trés superficiel, pour les aventuriers, il ne faut pas avoir peur de tomber sur un amas de poubelle derriere les grands axes sterylisés.
Bref, le Japon n'est pas le paradie sur terre comme certain le prétendent, mais surtout, je pense en effet que ce sont les plus accrocs à cette "mythologie" japonaise qui seront les plus deçus de leur voyage.

Le Japon a besoin de son Mai 68 ou de son Woodstock!

Johan
13 Septembre 2012
04:19

Bonjour à tous !!

Désolé je n'ai pu lire tout les posts (préparation de mes 3 semaines au japon exige) mais j'y reviendrai volontiers plus tard .
Je pense que toutes personnes possèdent une part d'idées reçus sur les autres pays. Le fait est, à mon avis, qu'une personne est bien différente dans son pays d'origine qu'à l'étranger !! Une personne introvertie chez elle pourra donner une tout autre image à l'étranger, que ce soit en voyage d'affaire ou en vacance.
Sur chaque pays dans lesquelles je suis allé, malgré les médias en notre possesions, j'avais des idées reçus. Certaines S'avérerent fondées d'autres non. Je ne les prendrais pas toutes en exemples puisque qu'elles ne concernent pas toute le japon.
Donc ma réelle 1ere expérience "japonaise" se déroula en Nouvelle-Calédonie, lieu apparemment propice et trés à la mode pour les nouveaux mariés japonais. Donc groso modo les futurs mariés débarquent sur pour 1 semaines (grand max) en vue de célébrer un mariage "à la française" (pays du romantisme par excellence en asie, du moins au yeux des japonais et chinois), en ne se préoccupant de rien d'autres sur la culture ou autre de l'ile, ou des iles.
Jusque là on peut les comprendre. Là ou le bas blesse, j'avais, comme beaucoup d'entre nous, l'image des japonais calmes et respectueux, le mythe s'ecroula lorsque je les vis à la piscine naturelle sur l'Ile des Pins, un aquarium grandeur nature avec une pléiades de poissons tropicaux, et quelques "patates" et autres coraux (mal en point).
J'ai alors découvert des gens hystériques qui couraient, criaient à la simple vu d'un poissons tout en marchant sur les coraux car la plupart de savaient pas nager. On était bien loin du respect légendaire des japonais.
Heureusement je ne m'arrete pas à cette expérience et n'en tire pas de conclusion attive sur les japonais.
Je pense qu'il y a 2 sortes de touristes, celui qui est là, juste pour pour dire qu'il y était, une sorte de "CV", qui n'a d'yeux que pour son pays, son mode de vie et sa culture, intransigeant sur son bien etre. Et le second qui va essayer de s'imprégner de la culture du pays qu'il visite, quoi qu'il en coute. Généralement le 1er fait de courts séjours... le second en fait de plus long.... car, comment réellement s'imprégner d'un pays en 1 ou 2 semaines, alors que des années parfois ni suffisent pas !!!

"Sans retour...... le voyage n'est plus...."

ck2000
17 Octobre 2012
15:14

Salut!
Je reviens tout juste d'un voyage de 3 semaine au Japon; et j'ai rencontré quelques français. Pour ma part ses français là, avait un comportement plutôt respectueux! Par contre les américains, aucun respect, ils se croient tout permis;
- une dame perdu dans le bus, n'ayant apparement pas supportée qu'un japonais n'est pu l'aider car parlant très peu l'anglais, je m'engage à l'aider avec mon pote; mais ne comprenant pas où elle voulait se rendre précisemment, elle devient complétement aigri et nous pouf au visage!!!!!
- Une autre américaine typique , lors d'achat de souvenir au Kyoto Gift Center, se met à pratiquemment m'arracher des mains le yukata que je regardais!! Le choc, et je vous décrit pas la tête de la vendeuse japonaise.
Je pense qu'au Japon; il y a les personnes qui sont là juste pour le tourisme, et les passionnés, qui sont mieux au courant des coutumes japonaises.

Stanislas
17 Octobre 2012
18:13

Effectivement, j'ai croisé pas mal d'Américains se comportant comme cela ces dernières semaines, dont un gros contingent venus (par hasard ?) au Japon en même temps que le sommet du FMI qui vient de s'achever. Un sans-gêne presque violent dont on se demande avec étonnement quel en est le motif.

tomtomatomic : ce que tu viens de décrire, ma foi, m'ôte les mots de la bouche. C'est exactement comme cela que je décris à mes proches la réalité japonaise, si éloignée de l'image d'Epinal que certains s'en sont fait que je dois le plus souvent me taire pour ne pas à avoir à faire face à la totale incrédulité, voire à une touche d'hostilité bien connue des iconoclastes de tout poil. J'ai d'ailleurs abandonné pour ainsi dire toute participation à des forums infestés par les nippophiles acharnés, le nombre n'y étant pas en faveur de ceux qui parlent en connaissance de cause.

Johan: témoignage intéressant, porteur d'une circonspection qui honore son auteur.

Cactus
04 Février 2013
13:03

Bonjour,

Je ne suis pas français mais je compte quand même réagir. Lors de mes multiples voyages à travers le monde, m'entendant parler français, souvent on m'a interpelé par "Vous êtes français?" chose à lequel je répondais "Non, nous sommes belges".

J'ai déjà eu des "ah, ouf, tant mieux" (Las Vegas). Force de réagir quand effet, les français ont très mauvaise réputation en tant que touriste, j'ai pu connaître deux trois cas invincibilité, de manque de politesse (ça par contre, c'est énorme dans certains coins de France :D) mais pas de quoi en faire un stéréotype, j'ai vu tout à fait l'inverse également.

À ta place j'aurai dis deux trois mots à cette famille. Mais je suis une grande gueule faut dire :D

07 Octobre 2013
15:29

QUand les gens dans les commentaires disent "la France", en fait ils veulent dire "Paris".

Just sayin'.

Stanislas
01 Juin 2014
23:43

Non, ils veulent bien dire "la France" (alors qu'ils devraient d'ailleurs dire "certains Français"). Des beaufs de province, il y en a plein au Japon. À vrai dire, il y en a même bien davantage que des Parisiens, les pires étant peut-être les Bretons qui se croient plus importants tout ça parce-qu'ils aiment à cultiver un microcosme qui leur renvoie une image flatteuse d'eux-même. Le pire aura été quand leur association inepte a obtenu d'un ancien ambassadeur de France, lui-même Breton, qu'il fasse flotter un instant le drapeau breton sur l'Ambassade de France au Japon. C'était à pleurer de beaufferie, une beaufferie en l'occurrence fort heureusement sans lendemain.

Corentin
01 Juin 2014
18:53

Bonjour,

je n'ai pas pris le temps de lire tous les commentaires mais leur sens est relativement évident. Beaucoup de gens se "relachent" dès qu'ils sont en vacance. Ce n'est pas un problème de nationalité mais simplement d'éducation, passons...

En ce qui concerne une anecdote, lors de mon séjour en avril dernier, j'ai croisé un couple de Français du côté d'Hakone pour ensuite les recroiser 3 jours plus tard à Rippongi Hills.

Le must est que j'ai également croisé un couple d'Anglais dans un train allant d'Arashiyama à la gare de Kyoto. Pareil, 6 jours plus tard, je les recroise dans les couloirs du métro tokyoïte.

Amusant n'est-ce pas ?

Ajouter un commentaire