Bonjour, mon nom est Chris et j'ai 18 ans.

Je vous envoi ce message car j'aimerais vraiment en savoir un peu plus sur ce pays, car mon rêve sera de pouvoir aller dans ce pays, y faire mes études et (pourquoi pas) y vivre. d 'ici peu je compte aller là bas.

Je suis noir d'origine, cela peut-il m'empêcher de vivre dans ce pays ?

Je voudrais vraiment mais alors vraiment partir là bas car je trouve ce pays tout simplement fascinant.

Merci d'avance et bonne journée.

Ja mata ne

Question intéressante ?
4.89/5 (9 votes)
Cette question et les réponses ci-après sont proposées par la communauté des Kanpai-chan dans le cadre du module Kotaete. Elles ne reflètent pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.

Kanpai vous suggère également ces articles

Réponses à la question

Jenna
30 Août 2012
23:04

"Je suis noir d'origine" Mais Ahahahah

30 Août 2012
23:09

Ne pas être japonais suffit a passer pour "une bête de foire", par là je veux dire que tu attireras le regard des gens.
Les japonais sont très "raciste", au sens premier du terme, tu ne fais pas partit du "groupe", donc tu sera toujours une curiosité, et donc intrinsèquement la représentation d'un possible danger pour le groupe. cet ethnocentrisme pousse les japonais à se méfier.

S'intégrer dans la société japonaise est quelque chose qui relève du parcours du combattant.

Quand à faire tes études là bas et y vivre, il faut soit de très gros moyens, car les écoles coûtent extrêmement cher. Soit réussir à trouver du travail là bas, qui sans moyen et sans parler un minimum japonais est très improbable.

yu'
30 Août 2012
23:20

Je suis noire, je suis allée au Japon à deux reprises et je n'ai eu aucun souci. Après bien sûr il y a une différence entre être touriste et y vivre. Il y aura toujours le Japonais d'un côté et le gaijin de l'autre, mais chacun y vit des expériences différentes je suppose.
Moi en tout cas j'ai su m'intégrer assez bien, m'y faire des amies qui me réclament souvent et qui sont très loin de s'arrêter à ma couleur de peau.

Quant aux études, comme l'a dit Jenna cela nécessite un certain budget. Seul toi sait si c'est dans tes possibilités ~

unko
30 Août 2012
23:25

un gaijin c un gaijin k'il soit blanc ou noir c pareil (c de la merde)

Prevision
30 Août 2012
23:26

Je ne veux pas être pessimiste, mais les Japonais ont peut-être un bond fond, comme leur culture, cependant, ils sont très moqueurs voire même racistes ! O_o
Malgré le fait qu'ils font tout pour ressembler aux Européens, mais ne les adorent pas pour autant, alors les personnes d'ethnies noires ont très mauvaises réputations là-bas à cause d'idée fausses, bref vous devez connaître tout ça ! :)
Si vous y allez vraiment, bonne chance ! :) Peut-être que je me trompe, bien que je pense avoir raison ! :(

Ludo
30 Août 2012
23:33

Salut Chris :) Je ne pense que ce soit un réel problème noir, jaune ou rouge au Japon. Mais je comprends le sens de ta question :) Moi aussi j'ai le même rêve que toi, si ça te dit de discuter un de ces jours.

Greg
30 Août 2012
23:34

Noir, blanc, coréen....tous des gaijins !
je ne vois pas pourquoi tu ne pourrais pas vivre au Japon. Pour un japonais il existe deux types de personne: le japonais et les autres.
Tant que tu as la possibilité de rester administrativement tu peux y vivre.
Pour ce qui est de t'intégrer à la société japonaise c'est autre chose (plein de lieu ne sont réservés qu'aux Japonais et là noir ou blanc on ne peut pas mentir).

Atalante
30 Août 2012
23:46

Moi je pense que c'est tout à fait possible. Il est vrai que tu attireras beaucoup les regards, certaines personnes te reluqueront dans le métro, te lorgneront dans la rue. L'intégration sera compliquée (comme pour tout gaijin, hein) mais si tu as suffisamment de détermination et que tu es capable de passer au-delà de tous ces regards voire des réactions plus ou moins apparentes d'étonnement des Japonais, je t'encourage à poursuivre ton rêve. Moi-même je suis noire et j'ai pu séjourner un mois au Japon. ça s'est très bien passé. Les gens étaient vraiment fort aimables à mon égard. Courtoisie de façade ou non (c'est de toute façon un savoir-vivre typiquement japonais), je ne me suis jamais sentie outragée. J'ai eu droit bien sûr à quelques regards et à des "waa, sugoi". Cela m'a plus amusé plus qu'autre chose, et j'ai toujours pris ces réactions avec le sourire. J'y ai croisé quand même quelques personnes noires (des garçons surtout et une seule fille xD) des Américains pour la plupart ou des Brésiliens (à Harajuku surtout). J'ai pu discuter (en Français !) avec un Sénégalais installé là-bas depuis plus de 10 ans, et il s'y plaisait bien. Bref, tu seras peut-être une curiosité, mais tu ne seras pas seul on va dire ^^. Bref, ne t'arrête pas à ces histoires de couleur de peau ! Si tu es assez motivé, tu sauras supporter cela. D'ailleurs, moi-même, j'ai le projet d'y vivre un jour ^___^. Voili voilou pour le témoignage et mon soutien ! Ah oui j'oubliais : apprentissage de la langue nécessaire !

AnbuYu
30 Août 2012
23:21

Salut L'amis !

Je suis tout a fait d'accord avec le commentaire de Tenro , c'est vrai aussi que les Japonais reste qu'entre eux , pendant mon séjours un Français qui vie au Japon m'a dit que je n'aurais jamais de "vrai" amis Japonais , il ma dit que le Japonais est très peureux et donc par devant il te feras des sourires mais par derrière c'est "casse-toi tu pu et marche a l'ombre" !! /o/

Pour répondre au sujet , ne t'inquiète pas qui que tu soit tu pourras y vivre et y travailler , va juste falloir te battre comme tout le monde pour atteindre ton but , je souhaite aussi aller dans une école a Tokyo l'année prochaine , j'aimerais y travailler aussi avec un visa étudiant , cependant c'est vrai que c'est extrêmement cher que ce soit au niveau de l'école ou de la vie.

Mehdi Reghai
31 Août 2012
01:03

Je pense que les mentalités ont assez évolué au Japon ces deux dernières décennies et je pense que ton intégration dépendra du milieu dans lequel tu souhaite vivre. Dans les jeunes sphères artistiques, voir même sportives, les autres ethnies sont très bien acceptées puisque la culture des anticonformistes japonais est très tolérante.

Mais il faudra s'habituer à attirer le regards des gens dans certains lieux publics et dans les commerces, les plus âgés surtout et les enfants, ce qui est assez naturel et pas typiquement japonais. Et intégrer une entreprise ne sera pas une mince affaire puisque les japonais reconnaissent leur assiduité et leur dévouement au travail, ce qui contraste avec l'image qu'il se font des occidentaux.

Et apprends à parler Japonais, vite, le plus vite possible !

Bon courage !

Chris
31 Août 2012
01:32

Avant tout, je tient à vous remercier pour vos commentaire ( en particulier celui de Jenna hahahaha ;) ).Cela me donne encore plus envie d'y aller et en y réfléchissant, sa doit être rigolo d'être le centre d'attention.

Mais il y a quelque chose que je ne comprends pas dans le commentaire d'AnbuYu qui dit :" un Français qui vie au Japon m’a dit que je n’aurais jamais de « vrai » amis Japonais , il ma dit que le Japonais est très peureux et donc par devant il te feras des sourires mais par derrière c’est « casse-toi tu pu et marche a l’ombre »". tu généralise en disant cela ? ils pensent tous à « casse-toi tu pu et marche a l’ombre » en parlant avec un gaijin ?

himatsubushi
31 Août 2012
11:09

Je suis française, mariée à un Japonais et j'ai eu et j'ai encore de vrais amis japonais. Le problème n'est pas , je pense, la couleur de peau ni la nationalité, mais la possibilité de faire des choses ensemble avec simplicité. C'est vrai que la langue est indispensable ou du moins très utile, surtout avec les Japonais au Japon, mais aussi l'attitude ; ne pas faire honte et ne pas choquer ; ne pas arriver en terrain conquis ; regarder et essayer de comprendre, faire comme les autres avant de donner un avis péremptoire... Si possible se faire présenter par quelqu'un à qui vous pourrez demander conseil sur l'attitude à avoir dans les situations nouvelles (nouvelles pour vous au Japon, même si vous en avez l'habitude dans votre pays)

Les gaffes seront inévitables, mais si elles ne sont pas trop nombreuses et que vous vous excusez de bonne grâce mais sans excès, et que vous faites mieux la fois suivante, je pense que vous pourrez rapidement vous faire des amis.

D'ailleurs, à une moindre échelle c'est la même chose en France, si vous sortez de votre cercle habituel.

Du moins c'est mon impression...

Seb
31 Août 2012
11:30

COmme les autres, je suis d'accord pour dire qu'il n'y a aucun problème pour que tu vives au Japon . En effet,les japonais ont l'habitude de voir des personnes de couleur noire (c'est bizarre de l'écrire comme ca mais c'est pour éviter toute mauvaise interprétation) notamment dans les grandes villes puisqu'il y a bcp d'américains (près des bases militaires US notamment). De plus, le japonais est très courtois et respecteux donc il ne devrait pas y avoir de problème.

Après, il se peut que tu "surprennes" ou même "effraie" certains japonais si tu te rends dans des coins reculés à la campagne car il se peut que ce soit la première fois qu'il voit quelqu'un qui est noir ...
Mais bon, c'est vraiment si tu pars très loin des villes ...

En ce qui concerne la remarque d'AnbuYu, je la trouve très catégorique et pas forcément juste. C'est clair que malgré tout tes efforts, la majorité des japonais te feront remarqué que tu ne pourras jamais être japonais (d'autant plus que tu neleur ressembles pas) toutefois, ce n'est pas uen raison pour qu'ils ne souhaitent que ton départ. Il y a quand même une grosse différence.

La jeune génération est aussi bcp plus ouverte notamment vers l'occident. Et puis, les étrangers qui s'installent au Japon sont "un peu" mieux vu également depuis les évènements de FUKUSHIMA.

En gros, tu ne seras jamais considéré comme un Japonais mais sauf conflit, jamais un japonais (à de très rares exceptions bien sûr) ne te dira (ni même ne pensera) de rentrer chez toi.
Tu pourras même faire de très belles rencontres qui pourront quelques fois déboucher sur de très belles amitiés.

Alors, monte ton projet, apprends le japonnais et les us et coutumes locales et fonce !

SETH
02 Septembre 2012
19:45

La plupart des commentaires parlent d'intégration à l'instar de celle de toute autre étranger, mais néanmoins il vaut mieux être issue d'une succès story, pour s'intégrer au mieux quand on est noir.
D'autres évoqueront les difficultés si on veut aller à l'étape du mariage par exemple, et là, il s'agit d'une étape bien différente du simple séjour de longue durée.
Et après tout, l'amour faisant partie de la Vie, il ne faut pas l'oublier, Oublions un peu les fantasmes du nuit d'un soir, mais parlons des vraies relations à long terme: Et là, il y a différence entre être un étranger français/américain blanc et un black africain, on ne peut pas le nier, les jeunes sont plus ouverts certes, mais désolé mes amis japonais sont profondément racistes envers la couleur noire, et les adjectifs utilisés n'ont rien de flatteurs dans leurs discours, alors ne parlons même pas de mariage.
Te rassurer, c'est bien, mais ne cachons pas l'hypocrisie, être un étranger noir est moins favorable qu'être un étranger blanc.

seb
03 Septembre 2012
12:13

Pour répondre à SETH, c'est vrai qu'il y a une grosse différence entre vivre et japon et être complètement intégré (ce qui est quasi impossible en fait).

La question de Chris était de savoir si le fait d'être noir était un frein ou même unempêchement de partir faire ses études ou vivre au Japon.

Alors il est clair, et on l'a assez répété qu'être noir au Japon est un "handicap" et ca complique encore plus les choses de cumuler la conditon de gaijin et d'être noir mais ca n'empêche pas non plus de pouvoir aller y vivre.

Il n'y a, à mon humble avis, aucune difficulté insurmontable pour lui d'aller vivre au Japon (ou au moins y faire ses études). Après, il serait bien plus délicat de s'intégrer à la population japonaise (ce qui très très difficile pour n'importe quel non japonais)

En ce qui concerne les relations amoureuses, c'est clair que les clichés parlent plus d'une idéalisation des japonaises de l'homme occidental qui est pour elles blanc. Mais là, n'était pas la question ...

John Ford
02 Octobre 2012
04:06

Il n'y a pas d'"intégration" au Japon, ça n'existe pas. Tu es Japonais de souche depuis X générations, ou tu es étranger, point. D'ailleurs quand ils sont à l'étranger les Japonais parlent des autochtones en les appelant "gaijin", ce qui prouve que c'est une vision racialiste, un peu comme chez les juifs. Pour les Japonais, comme pour tous les peuples d'Asie et d'Afrique d'ailleurs, une vache qui nait dans une écurie n'est pas un cheval.
Mais il faut aussi comprendre que chez eux le racisme n'est pas le diable. Ils n'ont pas de lobby ni de SOS racisme, pas de Rokaya Diallo pour leur faire la morale et leur expliquer qu'ils sont d'affreux racistes, donc ils expriment leur racialisme librement. Je dis bien racialisme et pas racisme, car il ne s'agit pas d'une théorie sur la supériorité d'une race sur une autre, mais mais d'une conscience collective d'appartenir à un groupe homogène culturellement et ethniquement.

Pour en revenir au statut des noirs, c'est vrai qu'il n'est pas bon. Les blancs bénéficient encore de l'image romanesque des 18, 19 et 20ème siècle où l'Europe inventait tout, de la musique classique à la machine à vapeur, en passant par la peinture, l'aviation et la voiture. Même si l'Européen du 21ème siècle n'est plus capable de rien et s'est totalement acculturé, le Japon garde une belle image de l'Europe. Les noirs eux, ont l'image hip-hop qui leur colle à la peau. C'est de leur faute d'ailleurs puisqu'ils s'habillent presque tous comme des rappeurs américains alors même qu'ils sont originaires du Nigeria ou des Antilles. Le fait est qu'on voit peu de noirs en costume avec un attaché-case. La plupart des noirs à Tokyo, que ce soit sur la Takeshita-dori, à Shinjuku ou à Roppongi, sont des rabatteurs de bordels et bars à hotesses, des vendeurs de vêtements de hip hop ou des trafiquants de drogue.

Xavier côte ivoire Guadeloupe Noir
01 Août 2016
13:51

Bien. Je pense cette vision plus réaliste en toute connaissances et dans jamis avoir vraiment appris le japonais ou y être allés ou avoir eu des amis. Je suis éperdument intéressés par cette population depuis tout petit et j'ai 31ans. Chaque mots entendu depuis dès année reste en moi. Je pense que mister donne le meilleurs avis. En gros que une fois là-bas il faudra te démarquer et revendiquer qui tu est et sachant rester ÉTRANGER de manière claire et limpide. Tinterressé a eux par passion et non par acceptation de tes différences. Voilà selon moi-même. Je te souhaite de reussir et changer les avis des mécréants (désolé pour ceux qui se sente vises) #PEACE

Gordon
03 Décembre 2012
12:16

Si vous êtes blond aux yeux bleus, vous serez tout à fait accepté, et si vous parlez un minimum japonais, vous serez le gendre idéal. Blanc et brun est déjà moins bon. Caricatural mais vrai. Maintenant, je ne vous apprends sûrement rien en vous disant que les Noirs sont malheureusement vus comme des êtres plutôt "inférieurs" dans la grande majorité de l'Asie et encore plus au Japon: dans leur idée rien de raciste, mais simplement les gens mats chez eux sont les paysans car ceux-ci passent leur vie dehors par opposition aux gens clairs vus comme ayant des fonctions enviables. Donc partout en Asie, plus c'est clair mieux c'est, une peau mat est vue comme néfaste et donc des Noirs seront vus comme plus bas que les paysans, quelque soit leur vraie fonction. De fait, nombre d'entreprises n'enverront jamais un Noir pour négocier ou les représenter. Je sais que tout ceci sonne terriblement raciste, passéiste, mais c'est malheureusement ainsi, et je vous le dis pour vous éviter des déconvenues. Je vous conseille donc de réfléchir à deux fois avant de vouloir faire carrière là-bas.

Will
19 Novembre 2013
03:00

Salut !

Désolé j'arrive un peu après la guerre, mais bon je pense que mon commentaire peu aider.

Je suis noir, je vis et je travaille au Japon.

Cela fait maintenant 3 ans et demi que je vis au Japon. J'y ai fonder une famille métissé, et je me bats tous les jours comme je le ferai n'importe ou ailleurs dans le monde.

Vivre au Japon n'est pas facile tout le jours. Mais la vérité c'est que vivre n'est pas facile nulle part. Il y a ici des avantages et des inconvénients. Ce n'est pas le paradis mais j'y suis trop bien pour aller vivre ailleurs.

Etre noir, arabe, violet ou gris n'est pas un obstacle (sauf peut être pour les petit gris). Le plus gros obstacle c'est toi même. Es-ce que tu es prêt a faire des sacrifices pour aller tenter de vivre a 12 000km de "chez toi". Mais comme tu t'en doute cette question n'a rien avoir avec ta couleur de peau.

Je pense que toutes les histoires d’intégration, désintegration et autre réintegration c'est une perte de temps et d’énergie. Personnellement, partout ou je me sens bien, je me sens chez moi. Suis-je pour autant intégrer ? Même la ou je suis née ? Rien n'est moins sur,. Du coup pourquoi se fatiguer, c'est comme discuter de la pluie et du beau temps, ca va changer quoi? Pouvez vous modifier le temps qu'il fait ?

Donc au lieu de prendre la tête avec des problèmes sur lesquels vous n'avez aucun pouvoir d'action. Etudier le japonais, venez au Japon rencontrer des gens et découvrez si oui ou non c'est possible pour vous.

En tout cas bon courage.

Will

Xavier côte ivoire Guadeloupe Noir
01 Août 2016
14:22

Exactement la vision de la vie et au Japon. Je viens de laisser un commentaire dans ce sens pour mon avis perso. Au plaisir de pouvoir être en relation avec une personne comme toi si un jour lointain j'ai l'opportunité de pouvoir séjourné 2 ou 3 ans au Japon.. même 1 ou 2 semaines... cordialement

Fredo
22 Mars 2016
13:33

Déjà qu'ils y a pas de noir dans leurs mangas ne sois pas étonné d'être une attraction. Lol ( je suis ton frère black . Le monde appartient à Dieu là où tu peux marcher marche et donne du cœur.

Ajouter une réponse
Pour en apprendre plus sur le Japon, consultez les eBooks Kanpai

Avec toutes ses spécificités, le Japon est une destination un peu à part. Préparer son voyage peut s’avérer compliqué et l’on se retrouve parfois un peu perdu(e).

Fort de plus de 10 ans de voyages au Japon, l’auteur livre ici toutes les informations à connaître pour organiser votre séjour au Japon dans les meilleures conditions, de la préparation à l'arrivée sur place, en passant par la sélection des visites jusqu'à la constitution de votre itinéraire.

Les deux systèmes syllabaires appelés "Kana" sont à la base de l’écriture nippone et il est indispensable de les connaître sur le bout des doigts pour commencer à lire et écrire le japonais.

C’est pourquoi nous avons souhaité développer notre propre méthode précise et complète, qui vous permettra d’apprendre les Kana japonais rapidement et de bien les retenir sur le long terme.