On avait présenté Patapon comme une sorte de petit-frère spirituel à Loco Roco : sur PSP bien sûr, graphiquement stylé et avec des petits personnages caractéristiques qui chantent la bande-son du jeu. Jusque là, tout est juste. Patapon y ajoute un côté rythmique qui n’est pas pour me déplaire ; j’ai donc sauté sur le jeu dès sa sortie japonaise. Patapon n’a rien à voir avec la BD grivoise Maurice et Patapon, mais sa direction artistique est signée du Français Rolito. Ce graphiste hors pair, à qui l’on devait déjà certaines des figurines Artoyz, a donc conçu l’univers du jeu ainsi que les différentes races de Patapons.

Le titre se veut un mélange entre jeu de rythme et stratégie : dans les faits, vous dirigez une armée de petites bestioles qui répondront au son de votre taiko (un grand tambour japonais). Pour cela, un son est assigné à chacun des quatre boutons : « pata » pour carré, « pon » pour rond, « shaka » pour triangle et « don » pour la croix. Les enchaînements rythmiques permettent différentes actions : « Pata Pata Pata Pon » pour avancer, « Pon Pon Pata Pon » pour la première attaque, etc. On ne déplace rien à la croix, mais en effectuant en rythme les bonnes combinaisons. Patapon ajoute à cela un système de combo qui étoffe la musicalité, un peu comme dans REZ d’ailleurs : plus nombreux seront vos enchaînements, plus la bande-son laissera sonner les instruments.

Mais la dose de stratégie est finalement plus présente que celle attendue, et de jeu de rythme délirant, Patapon bascule parfois à la (petite) prise de tête qui évince les émerveillements techniques de départ. On passe finalement beaucoup de temps à élaborer une stratégie, pendant le jeu et surtout entre les niveaux, ce qui peut créer une certaine frustration. D’autant qu’avec le fonctionnement en rythme, on lance fatalement ses actions en amont, ce qui crée un rythme de jeu tout à fait particulier… Qui trouvera ses défenseurs comme ses réfractaires.

Patapon est vendu à prix normal au Japon et en Europe (40€), mais sera proposé à 20$ seulement aux Etats-Unis. Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire si le titre vous séduit.

Article intéressant ?
5/5 (1 vote)

Informations pratiques

Thématiques associées

Kanpai vous suggère également ces articles