Prises électriques au Japon et adaptateurs

C'est un point qui a parfois tendance à être oublié par les voyageurs au Japon, puisqu'il résonne principalement auprès de ceux qui s'y installent pour une plus longue durée. Pourtant, même les touristes sont concernés par la problématique des prises électriques. Et ce dans un sens comme dans l'autre :

  • pour utiliser ses propres objets du quotidien en voyage sur l'archipel ;
  • et pour rapporter des produits japonais à la maison.

C'est la raison pour laquelle nous nous arrêtons ici sur cette thématique importante pour vous tenir au courant !

Type de prise, volts et hertz (tension et fréquence)

Les prises japonaises sont de type A : fiches plates et parallèles, proches de celles des États-Unis (voir schéma).

Les différents pays du monde n'utilisent pas la même tension. Alors que l'Europe oscille entre 220 et 240 volts, le Japon tourne plutôt autour de 100 à 130V, comme l'Amérique du Nord.

Aujourd'hui, de très nombreux appareils de toutes sortes (smartphones, appareil photo, ordinateur...) ont une amplitude de tension très importante : il n'est pas rare de lire sur un produit électronique la mention 100~240V, ce qui signifie qu'il sera compatible partout dans le monde sans transformateur (voir plus bas), mais avec un simple adaptateur pour prise murale.

Au niveau des hertz, c'est un peu plus compliqué sur l'archipel : Tokyo et le nord du Japon sont en 50Hz (comme en Europe), alors que le Kansai, l'ouest et le sud sont en 60Hz (comme les États-Unis). Cette différence n'a guère plus d'impact aujourd'hui, quasiment tout étant compatible, mais cela permettra probablement des sourires amusés aux gamers des années 1990.

Adaptateur ou transformateur ?

Il faut bien distinguer ces deux termes pour déterminer votre besoin. Un transformateur de courant (lourd, peu pratique à transporter et plus onéreux) sert à faire fonctionner un appareil au voltage non compatible avec un pays étranger. Par exemple, brancher un chargeur uniquement 220V au Japon. Toutefois, la plupart des transfos ne possèdent pas d'adaptateur, qui est un petit embout permettant de brancher un appareil d'une forme de prise mâle à une autre forme de prise femelle. Les prises japonaises utilisent deux fiches plates, contrairement aux appareils français à fiches rondes.

Dans tous les cas donc, vous aurez besoin au moins d'un adaptateur pour faire fonctionner un appareil d'un pays à l'autre. En cas d'utilisation d'un transformateur, veillez également au nombre de watts qu'il pourra supporter au maximum.

Cela ne signifie pas, pour autant, que tout sera aussi simple. Le cas des rasoirs, brosses à dent électriques et autres sèche-cheveux est sans doute des plus parlants : un de ces appareils européens tournera à mi-régime au Japon, à cause de la différence de tension (il vous faudra donc prévoir plus de temps dans la salle de bains !). De même, le temps de recharge d'une batterie pourra durer jusqu'à deux fois plus longtemps. Les plus gros appareils eux, manquant de puissance, ne s'allumeront même pas.

L'inverse est pire encore : un sèche cheveux japonais a toutes les chances de griller une fois branché en France. Prudence est donc de mise.

Quel adaptateur pour prises japonaises ?

Le plus simple reste souvent d'acheter ce petit objet avant le départ. On en trouve dans toutes les bonnes enseignes de bricolage pour une poignée d'Euros. Amazon en propose même (au moment où ces lignes sont écrites) pour quelques € frais de port inclus ! Évitez les adaptateurs avec prise de terre car celle-ci reste rare au Japon. Mais, a fortiori si vous comptez également importer des appareils électriques japonais, il est souvent plus rentable de choisir un adaptateur universel (moins de 6~7€ par ici).

Autre conseil : au lieu d'acheter plusieurs adaptateurs simples, préférez investir dans un adaptateur universel accompagné de multiprises française (sans prise de terre !) et/ou japonaise, pour toutes les utilisations. Le must : la multiprise USB alimentée, extrêmement pratique dans son pays d'origine et plus encore en voyage, puisque la plupart des appareils électroniques se branchent avant tout en USB !

Quoi qu'il en soit, évitez d'attendre l'aéroport avant d'y penser, car la facture risque d'y être inutilement salée. Une fois au Japon, visez les 100-yen shops ou les magasins de type BicCamera ou Yodobashi. Les quartiers électroniques des grandes villes (comme Akihabara à Tokyo ou Den-den Town à Osaka) pourront eux aussi vous dépanner ; on y trouvera également des multi-prises japonaises, ainsi que dans tous les grands magasins du pays. Enfin, en cas d'oubli, les hôtels peuvent parfois vous prêter des adaptateurs.

Article intéressant ?
4.68/5 (53 votes)

Informations pratiques

Tarif

Retirez vos Yens sans frais avant de partir

Hébergement

Réservez votre hôtel via Booking ou Hotels.com

Choisissez un logement Airbnb (~30€ offerts)

Restez connectés avec un Pocket Wifi (10% de réduction)

Assurance

Soyez couverts en cas d'accident

Thématiques associées

Pour aller plus loin

Bien préparer son voyage au Japon

Kanpai vous suggère également ces articles