Kanpai n'est pas un blog

J'en entends ou lis parfois certains définir Kanpai comme un blog, parfois par méconnaissance des limites de sa définition mais surtout par abus de langage. Ce n'est pas le cas. Appelez cela un site ou un portail, mais cet espace sur lequel vous naviguez a été créé avant même que le concept de blog ne voie le jour. Je trouve cela trop réducteur de l'y cantonner comme si seule la parole d'un blogueur faisait référence ; cela va à l'encontre de ce comment je perçois Kanpai et ce que vous en avez effectivement fait, notamment au cours de ces dernières années.

Pour être précis, il y a seulement deux espaces spécifiques qui profitent de cette terminologie sur Kanpai :

  • la catégorie "blog" où se trouve d'ailleurs cet article, dans laquelle je publie les annonces de service du site ainsi que des réflexions et coulisses sur notre gestion au quotidien ;
  • l'espace membre Kakikomi sur lequel vous pouvez publier vos articles, comme sur une plateforme de blog classique ou presque.

J'ai pu moi-même utiliser ce terme par convenance, par exemple ici, mais il ne rend pas hommage à la...

Ligne éditoriale et conscience de Kanpai

À titre personnel, j'ai déjà expliqué ici à plusieurs reprises que je ne me considerais pas comme un blogueur. Certes il s'agit d'un terme rapidement compréhensible et désormais explicite, en particulier pour un public moins connaisseur des arcanes du web, mais je ne pense pas avoir orienté Kanpai dans cette tangente ces dix dernières années, depuis la naissance de ce terme. C'est même plutôt l'inverse qui s'est produit. Car dans le cœur même de la notion parfois galvaudée de "blog" repose l'idée qu'une seule personne soit au centre de l'information livrée sur un support web.

Bien sûr, je profite du site pour y livrer ma propre vision du Japon. Pour autant, il me semble que l'orientation-clé de Kanpai donne tout autant, sinon encore plus de poids et de valeur à la voix de la communauté qu'à la mienne. Mes articles sont souvent une base de discussion pour aborder les sujets de manière plus riche et plus discutable en commentaires. Kotaete et Kakikomi, avec leurs succès respectifs depuis le lancement, le prouvent plus encore et une nouvelle fois, je ne peux que vous remercier de constituer un lectorat aussi expert et prolixe pour aborder des sujets que je suis très loin de maitriser.

À l'encontre du blog qui favorise forcément le personal branding, notre site cherche avant tout à partager et échanger de l'information pour constituer une base documentaire vivante sur le Japon : c'est évidemment le cœur de notre volonté. Les prochaines évolutions du site, dévoilées en temps utile, tendront à prouver en ce sens que Kanpai n'est certainement pas un blog et qu'il ne partage absolument pas de tels objectifs et fonctionnement.

Dans toutes les thématiques plus ou moins niches, il y a bien entendu de nombreux sites, ainsi qu'une masse presqu'infinie de blogs plus ou moins récents qui viennent chercher à se positionner sur le créneau. Parfois, c'est simplement pour partager et proposer humblement leur approche des choses, ou comme une fonction sociale tel que le partage d'une expérience de voyage notamment à destination des proches. En parallèle, il y en a parfois d'autres qui visent des ambitions parfois moins saines et avouables.

Après tout, on continue de rabâcher sans fondement que de nombreux "blogueurs" (encore et toujours ce terme) vivent rubis sur l'ongle de leur prose en un savant calcul de constitution d'audience. J'ai déjà montré que ça n'avait souvent ni sens ni pertinence mais les idées reçues ont la vie dure, presque autant que l'attrait irraisonné de l'argent facile et le fantasme qu'il suscite.

Quoi qu'il en soit, tant que cela fonctionne dans le respect de ses utilisateurs, qu'un site soit rentable n'est pas incompatible avec la volonté de partager et d'échanger sur un sujet. Penser l'inverse trahit souvent une aigreur parfois très franco-française.

J(a)uger de la qualité d'un site

Des indicateurs évidents dressent le cadre d'une première approche de perception qualitative : aspect graphique, fraîcheur et sérieux du contenu, ancienneté et expérience du (nom de) domaine, innovation des services proposés, force de la communauté ou encore transparence des objectifs du site. De l'autre côté, il y a des techniques moins honnêtes qui permettent de pousser plus rapidement en terme de référencement, de mettre un coup de vernis sur son image ou de déstabiliser ses "concurrents". On citera ainsi sans ordre précis :

  • l'achat de followers (abonnés) et de backlinks (liens retour vers son site) ;
  • le spinning (création automatique de contenu) ou keywords stuffing (bourrage de mots-clés) ;
  • la paraphrase, ou encore la copie de stratégies externes ;
  • la suppression du moindre contenu qui pourrait mettre en défaut ;
  • ou encore les concours à répétition avec obligation de suivi et/ou de partage pour participer.

Hors site, on peut noter également une palette plus inique comme le dénigrement, la diffamation gratuite et sans preuve (ou créées de toutes pièces) voire l'intimidation simplement pour nuire à la réputation de supposés concurrents... La liste est longue et toujours borderline voire répréhensible par la courtoisie élémentaire, la déontologie du web voire la toute-puissance des moteurs de recherche qui est pourtant trop souvent (et malheureusement) au cœur des stratégies web. Oui ça arrive, oui c'est moche et souvent plus qu'on ne le croit.

La constitution d'un site éditorial sérieux et à forte autorité prend un temps fou, chaque jour et sur la longueur des années : depuis plus de quatorze ans dans notre cas. Cela peut expliquer pourquoi certains impatients cherchent parfois à passer outre ces obligations, quitte à enfreindre les règles du jeu et de la correction. Car on ne peut résumer une stratégie de fond à long terme à quelques rapides techniques d'acquisition de trafic peu scrupuleuses. Même si elles peuvent flouer les néophytes, beaucoup d'autres connaissent ces petites ficelles pour grossir plus vite et satisfaire les besoins de chiffres en tout genre (audience, Pagerank et autres aberrations souvent stériles).

Factuellement, Kanpai s'est positionné comme l'un des sites francophones les plus fréquentés traitant du voyage au Japon et de sa culture, sans utiliser ces méthodes. Nous devons cela à notre investissement sans relâche depuis si longtemps (Seb sur l'architecture technique et votre serviteur sur la partie éditoriale) mais aussi et surtout à vous : grâce à votre présence et votre participation fidèles. Même si comme je l'ai déjà expliqué, les chiffres de trafic ne sont pas un objectif, ils restent malgré tout un indicateur fort.

L'impossible concurrence

Il y a bien entendu d'autres sites qui gravitent dans cette galaxie et qui font un travail tout aussi honnête et qualitatif. En francophone, je pense par exemple aux excellents Ici-Japon, Japon-Infos ou encore Issekinicho dont j'apprécie beaucoup les travaux, ce qui explique pourquoi j'apprécie tant échanger avec leurs rédacteurs en chef respectifs. Il en ressort toujours une émulsion, une alchimie, un tirage vers le haut et on ne peut certainement pas parler de compétition (même fraternelle) tant nos sites sont complémentaires et leurs responsables des gestionnaires sereins.

Car c'est bien la toute la clé : ne pas voir le rédac' chef d'en face comme un concurrent ou une menace, mais comme une source de motivation. Le web éditorial n'est pas comme l'e-commerce et encore moins comme le brick & mortar : nos lectorats sont en majorité des visiteurs de plusieurs sites en parallèle. Il est donc illusoire d'imaginer et plus encore de chercher quelconque exclusivité sur le web ; il faut encore moins en avoir peur.

Comme d'autres, Kanpai est régulièrement attaqué et copié par des jaloux et/ou des aigris, généralement les mêmes qui utilisent les techniques répréhensibles citées plus haut. Parfois c'est fait en sous-marin, en privé directement, ou encore cela revient à nos oreilles d'une manière ou d'une autre. Parfois c'est un peu plus frontal et on se dit alors que l'outrecuidance et le culot n'ont pas de limite ; deux notions pourtant fort incompatibles avec la société japonaise que les inquisiteurs bourrés de certitudes, plus ôsamistes que l'ôsama (王様), prétendent connaître et comprendre. C'est un lot récurent, parfois écœurant de par son injustice, que l'on s'efforce de vous épargner pour ne pas pourrir notre ligne éditoriale ni les mettre en lumière (car cela fait souvent partie d'une stratégie de "buzz"). Quand on n'a pas grand chose à apporter, c'est bien connu, on fait écran et vendre du vent ou de la contrefaçon est parfois tout un art !

Un équilibre nécessaire

Mon avis est parfois affirmé mais jamais tranché, il y a tant de sujets que je ne maîtrise pas et pour lesquels la discussion avec vous me permettra d'avancer que j'ai infiniment plus de volonté à me consacrer à cela.

J'ai déjà expliqué que Kanpai n'est pas l'unique source de production ni de revenu de notre activité et je souhaite laisser cet équilibre comme tel tant que possible. En l'espèce, il est ainsi le garant de ma bonne gestion de sa ligne éditoriale : le chiffre n'est pas une fin en soi, quoi qu'en pensent quelques butés ou bien-pensants.

Cet article n'a pas pour but de régler des comptes (je m'y autorise parfois plutôt en privé lorsque Kanpai est attaqué injustement) mais plutôt de préciser un point de vue qu'on n'imagine pas forcément en tant que lecteur de sites web.

Dans un autre article et si cela vous intéresse, je prendrai le temps de m'étendre sur la structure qui chapeaute Kanpai, ainsi que comment cela fonctionne et impacte nos choix administratifs et éditoriaux.

Article intéressant ?
3.95/5 (37 votes)

Kanpai vous suggère également ces articles

Commentaires

12 Juin 2014
12:23

je suis d accord avec le texte concernant kanpai , il est tres utile car il aide les gens avec de bons articles .merci

seb
12 Juin 2014
13:14

Ce que je ne comprends pas, c'est que même si tu gagnais 50.000 € par mois avec Kanpai, ce n'est pas de l'argent volé mais gagné honnêtement. Donc qu'est ce que ca peut bien faire aux autres. Si ce ne leur plait pas, personne ne les force à parcourir ces lignes ... Et d'ailleurs, heureusement que cela te rapporte de l'argent car malheureusement, sans rentrée d'argent, ce n'est pas facile d'offrir un service de qualité.

Pour avoir tenu un site d'information quotidienne, je sais très bien à quelle point c'est difficile de faire vivre, surtout aussi longtemps), un projet tel que Kanpai et je ne peux qu'être admiratif.

Et puis tant mieux si Kanpai rapporte de l'argent car la qualité est au rendez-vous ... et en plus, c'est gratuit !

tsubasa-kun
12 Juin 2014
14:51

Bonjour Gaël ainsi qu'à toute l'équipe et merci à toi d'avoir cité I-J.
Loin de moi l'idée de remuer le couteau dans la plaie mais qu'est-ce qui différencie dans le fond ton site d'un blog? Je veux dire en gros que sur ce modèle tu publies des articles qui sont tagués et commentés non?
Tev fait aussi cela sur son site qu'il qualifie ainsi via un hyperlien.
Au plaisir de te lire,

Peace ;)

oreda
12 Juin 2014
16:17

Ce qui peu prêter a confusion, c'est le fait que tout soit un peu "wordpresser" et du coup annexé un peu comme tout les gens qui eux, font des blogs avec cette plateforme.

Après, comme dis dans l'article, vu le nombre d'année d’existence du site, c'est clairement pas classifiable de la même manière, mais l’amalgame est très vite faite

Certain grand site qui n'ont clairement rien avoir avec des blogs sont cité par les médias comme des blogs, donc crois moi tu n'est pas près d'y échapper a cette amalgame.

Pik'
12 Juin 2014
17:02

J'ai l'impression que tu vois dans le terme de blog une mauvaise image. Que forcément un blog c'est amateur voire douteux. Pourtant, à notre époque, on trouve souvent de bien meilleures informations sur les blogs que dans les journaux.

Par exemple, personne ne pourra contester la qualité du blog de Maître Eolas. Et même avec sa longue expérience, son affolant nombre de billets, et le fait qu'il ait à de nombreuses reprises publié des billets d'autres auteurs, il appelle ça un blog.

Je vois aussi dans ton billet l'idée qu'un blog c'est forcément personnel, qu'il y a une figure d'autorité. Je cite « il me semble que l’orientation-clé de Kanpai donne tout autant, sinon encore plus de poids et de valeur à la voix de la communauté qu’à la mienne ».
Mais les commentaires sont justement ce qui fait l'âme de tout blog ! C'est la vision originelle du web voire d'Internet : les gens publient des choses, d'autres gens en publient d'autres en se liant au premier. Et éventuellement ceux qui trouvent que leurs commentaires commencent à devenir longs ouvrent leur propre blog.

Bref. Pour moi Kanpai colle très bien à la définition de blog, et il n'y a absolument rien de péjoratif là-dedans. Ce n'est pas un terme que tu dois essayer d'éloigner.

12 Juin 2014
17:16

Tu te contredis... Tu cites le blog de Me Eolas, fort bien. Ensuite tu dis : "Mais les commentaires sont justement ce qui fait l’âme de tout blog !" Penses-tu que le blog de Me Eolas serait sensiblement différent si on en ôtait les commentaires ? Moi pas. Kanpai avec uniquement les articles de Gael, par contre, ce ne serait pas du tout la même chose.

13 Juin 2014
07:09

Il n'y a bien sûr pas de volonté dans mon article :
- ni de déprécier le terme de "blog" ou d’y apporter un jugement de valeur ;
- ni d'affirmer qu'un blog est forcément moins intéressant qu'un site, ou l’inverse.
Ce sont juste deux approches différentes.

D’accord avec Bach-kun sur sa réponse.

Noy
13 Juin 2014
07:40

Assez d'accord avec toi, d'ailleurs je vois bien des articles où le terme "blog(eur)" est utilisé (sans compter celui-ci bien sûr). Pourquoi un tel revirement ?

Et puis à en juger par des définitions je trouve quand même que ce site s'en rapproche ne serait-ce que dans la forme (articles chronologiques, système de commentaires, prise de position) :

- "Site Web sur lequel un internaute tient une chronique personnelle ou consacrée à un sujet particulier." (Larousse)

- "Un blog, anglicisme parfois francisé en blogue et également appelé cybercarnet ou bloc-notes, est un type de site web – ou une partie d'un site web – utilisé pour la publication périodique et régulière d'articles, généralement succincts, et rendant compte d'une actualité autour d'un sujet donné ou d'une profession. À la manière d'un journal de bord, ces articles ou « billets » sont typiquement datés, signés et se succèdent dans un ordre antéchronologique, c'est-à-dire du plus récent au plus ancien." (Wikipédia)

De plus, tu donnes ton opinion dans bon nombre d'articles (les anime/films qu'il faut avoir vu, pourquoi je ne vivrais au Japon, ,JR Pass : comment déterminer précisément s’il est rentable pour votre voyage, Tokyo n’est pas le Japon : 5 bonnes raisons d’en sortir, ...)

13 Juin 2014
08:37

"Bien des articles" ? Je crois avoir très rarement utilisé le terme de "blogueur" pour me définir, et j'ai toujours présenté l'ensemble Kanpai comme un site et non un blog (qui n'en est qu'une catégorie comme expliqué dans l'article).
Aucun revirement, donc.

Sur tes définitions :
Ce n'est pas parce qu'un blog peut prendre des positions, affirmer des opinions ou utiliser un système de commentaires qu'un site ne le peut pas, ou qu'il doit être défini comme tel sur ces bases. Ou alors 99% des sites web sont des blogs, y compris les sites de presse.
J'ai beau être responsable de publication sur Kanpai, je suis loin d'être le seul rédacteur du site (avec Kakikomi) et tous les services annexes (Kotaete en premier lieu) achèvent de contrecarrer une classification de Kanpai comme simple blog.
Quand je parlais d'idées reçues indéboulonnables dans l'article... on est en plein dedans.

Pour le classement antéchronologique des articles, j'ai déjà expliqué depuis longtemps que ça nous dérangeait et on est en train de trouver une solution pour pallier cela.

Noy
13 Juin 2014
13:30

Bon en effet, tu ne l'as pas employé dans beaucoup d'articles, cependant il apparaît quand même. ("La vie de blogueur"). Pourquoi l'avoir fait?
C'est un peu paradoxal de le voir si tu ne te définis pas comme tel. Tu n'assumerais pas ce terme?
Pourquoi ne pas le changer?
Si en plus le terme "blog" est repris dans les commentaires, cet abus de langage n'est pas prêt de s'essoufler;) .

13 Juin 2014
16:11

"Pourquoi l’avoir fait?"

Peut-être par manque d'un meilleur terme à utiliser (tu vois beaucoup d'autres termes par lesquels remplacer "blogueur" dans le titre de cet article ?), même si le terme utilisé ne correspond pas parfaitement.

En tout cas, je trouve ce débat assez symptomatique de notre époque qui veut toujours coller des étiquettes sur tout... Kanpai a plein de choses qui le différencient d'un blog lambda, c'est indéniable. Pourquoi alors vouloir à tout prix lui coller l'étiquette "blog", même si une partie du site s'en rapproche, sinon ce besoin maladif de tout ranger dans des cases ?

Noy
13 Juin 2014
17:49

Webmaster?

14 Juin 2014
16:26

"Webmaster" non plus : je ne mets plus les mains dans le code depuis des années.
S'il te faut à tout prix me trouver un titre, il suffit de lire celui indiqué sur mon profil auteur, à chacun de mes articles. 

Je n'assumerais pas le titre de blogueur ?... Tu as vraiment lu l'article que tu commentes ? Au bout de quelques lignes, j'explique que "j’ai pu moi-même utiliser ce terme par convenance" en liant justement l'article "L'aventure passionnante de blogueur sur Kanpai". Je ne l'y change pas car je ne suis pas révisionniste.

Tout à fait d'accord pour l'étiquetage compulsif (quitte à se tromper dans les cases).

Pik'
13 Juin 2014
18:58

C'est assez intéressant de voir les réponses de chacun. Ca démontre que la frontière entre les différents "types" de site est extrêmement floue.

Comme déjà dit je ne vois pas l'intérêt de rejeter en bloc une appellation donnée. Je ne pense pas que quiconque fera un blocage parce que dans son esprit tel site est un blog. Il va lire le site parce qu'il cherche des infos, trouver ou non son bonheur, et plus ou moins consciemment juger de la qualité de ce qu'il a devant les yeux. Pas besoin d'un billet pour lui dire.

Après la question de ce qu'est ou non un blog (ou un autre type de site) peut être intéressante. Ou pas. Essayons quand même. :p
- Il y a une chose sur laquelle on est d'accord, il y a déjà un certain format : des publications de billets, datés, avec une personne identifiable derrière (même anonyme). Après, les sites de presse le suivent également, l'auteur est juste parfois moins identifiable. Mais on sait en tout cas qu'on n'est pas sur un site de pari en ligne, c'est déjà ça.
- le mode antichronologique, c'est commun à beaucoup de choses parce qu'un utilisateur habitué est toujours intéressé par ce qu'il y a de nouveau. Tous les fils d'actualité sont comme ça, du site de presse à la page Facebook. Parfois les articles sont catégorisés, mais au sein des catégories ils sont quand même antichronologiques et il y a souvent un flux principal qui reprend les billets les plus importants de chaque catégorie. Bref, on trouve ça du coup sur tous les blogs, mais c'est pas spécifique aux blogs non plus ;
- la philosophie : là les points de vue divergent. Certains diront qu'un blog apporte forcément un point de vue personnel, pourtant on en trouve beaucoup qui essayent d'être objectifs. Certains diront que c'est forcément une petite structure, et qu'il y a un seul rédacteur principal : je suis un peu plus d'accord avec ça, mais encore une fois il y a des contre-exemples.

Qu'est-ce qui différencie un blog d'un site de presse ? Je dirais qu'un site de presse a généralement plusieurs rédacteurs principaux, et qu'il traite avant tout de l'actualité, spécialisée ou non. Ca se recoupe quand même pas mal, la limite est floue, mais ça ne me pose pas de problème.

Alors qu'est-ce que Kanpai ? Je pense que pour "catégoriser" un site il faut regarder son contenu principal. Je suis moi-même développeur d'un site, sur lequel il y a plusieurs modules. Il y a des gens qui peuvent y écrire des news, d'autres qui y rédigent des "journaux" comiques, mais le principal module c'est son forum. Et c'est pour ça que je qualifie mon site de "communautaire".
Kanpai, c'est quand même avant tout son système de billets sur le Japon, avec attachés un module de création de blogs et un module de questions-réponses. Si le module de création de blogs était le principal, Kanpai serait dans la même catégorie qu'Overblog et compagnie. Si c'était le module de questions-réponses, Kanpai serait dans la catégorie de StackExchange et de Yahoo Answers.

Alors blog, guide de voyage, voire site de presse... Tout ça convient bien. Mais en fin de compte, c'est flou, et on s'en fout.

13 Juin 2014
19:05

"Mais en fin de compte, c’est flou, et on s’en fout."

Mais on écrit quand même un pavé pour se donner un genre.

Pik'
19 Juin 2014
17:13

Loin de moi cette idée. J'essayais juste de récapituler en ajoutant mon opinion. Mais c'est vrai que c'est plus pour l'amour du débat lui-même que pour le sujet en question. ^^

Jan Furansowa
13 Juin 2014
08:37

Je suis d'accord avec Gaël. Ce site ne ressemble pas globalement à un "journal de bord en ligne", les informations ne sont pas toujours brèves et le ton pas toujours spontané (points qui caractérisent les blogs). (Pour information, concernant l'apparition du concept de blog, il semble que le terme français soit apparu en 2000, date de création de ce site.)

Je salue en tous les cas le travail de qualité réalisé par la Rédaction, et confirme que les informations trouvées ici sont très pertinentes et fournies. Par ailleurs, le respect et l'évocation des sites complémentaires est tout à son honneur.

Bruno
13 Juin 2014
16:23

Alors je ne sais pas, je suis peut-être le seul, mais j'ai vraiment du mal avec ce genre d'articles.

Au délà de la question blog/pas blog qui ne me semble pas vraiment pertinente, le ton m'apparait à la fois agressif et orgueilleux et le texte plein de contradictions. Comme si tu l'avais écris sous le coup de la colère et piqué au vif.

Kanpai m'a bien aidé lors de mon premier voyage au Japon. Et j'ai même pris un ebook il n'y a pas si longtemps pour donner un coup de main.

Mais ça fait quelques temps que certains de tes articles ont un effet complétement rédhibitoire sur moi, au point que je passe de moins en moins par ici.

Je n'ai pas vraiment réfléchis au pourquoi de ce sentiment sur ces textes ni pourquoi ça me déçoit, mais c'est le cas...

Pik'
13 Juin 2014
18:22

Loin de me donner envie de tourner le dos à Kanpai, c'est vrai que ce genre d'article me fait un effet bizarre.

J'ai surtout l'impression que le but est de donner une image très (trop ?) professionnelle du site. Se détacher de l'image de blog, ça veut dire se détacher d'une image potentiellement "amateur" dans les esprits. C'est vouloir sortir d'un carcan pour viser quelque chose de plus gros.
Il n'y a rien de mal à ça. L'objectif est même louable, si c'est ce que Gaël veut pour Kanpai. Mais cet article est inutile dans ce but, c'est juste une mauvaise comm'. La deuxième partie, "ja(u)ger de la qualité d'un site" est symptomatique. L'image professionnelle, c'est les autres articles, la modernité du site, la qualité de rédaction, etc. qui la donneront. Pas ce genre de prose.

Et je suis à peu près certain que tu peux donner cette image là au site Gaël. Tu as le sérieux, l'expérience, le talent et la volonté nécessaires. ;)

tuskadjo
13 Juin 2014
19:45

Le temps de réunir toutes mes interrogations et mes questions j'aurai besoin d'une aide sérieuse pour préparer mon voyage au pays du soleil levant. Ma compagne et moi partons fin janvier/début février jusqu'en Mai. Nous un tas de démarche: permis traduit, réservation de gîte ou chambre d'hôte à travers le Japon. Nous avons l'intention de commencer par le sud, Nara pour finir à Sapporo devant des ramen!
Nous avons acheter la méthode Gael et pris une douzaine d'heure de cours de Japonais. Dès septembre les choses sérieuses vont se préciser! Alors toute aide sera la bienvenue... merci

Pierre
14 Juin 2014
10:17

Je trouve ce genre d'articles vraiment intéressant d'inutilité mais surtout d'arrogance de la part de l'auteur. A la lecteur, on sent la personne qui dit "moi je suis bien, moi je fais des choses bien mais les autres, bah ils ne sont pas toujours bien sauf peut-être ce que je suis".

C'est soit l'auteur veut frapper, de manière indirecte, sur les concurrents qui le dérange (notamment ici les blogs) ou soit l'auteur se sent un peu frustré et veut tout simplement fermé le marché du Japon à son "site" et que les lecteurs ne s'en aillent pas sur d'autres "blogs". Peut-être que l'auteur se sent rattrapé par la concurrence.

Et puis, cette faculté à dire que ce que les autres font est mal est quand même symptomatique de l'auteur ces derniers temps, à la lecture de plusieurs de ses articles. Allez, au hasard, lorsqu'une la jeune et fraîche Neko et Sushi publie une série de 3 articles pour essayer, à sa façon, de montrer qu'il est possible de voyager au Japon pour environ 1000 euros, l'auteur du blog Kanpai écrit un éloge contre le voyage au Japon pas cher, qui n'est pas possible et pas bien. Alors, que ce même auteur, du blog Kanpai, avait publié son 3ème guide de voyage dans lequel il propose un circuit de voyage à 1200 euros, tout compris, pour 15 jours (voir le descriptif sur Amazon.fr).

En clair, quand c'est Kanpai qui le fait, c'est bien, quand c'est un ami de Kanpai qui le fait, c'est bien, mais quand c'est un autre, c'est pas bien.

L'auteur de Kanpai critique aussi certains procédés, soit disant destinés à générer plus de vues. Notamment, l'organisation de jeu concours poussant les lecteurs à suivre sur les réseaux sociaux. J'aimerai bien savoir en quoi cela est mal? L'auteur de Kanpai fait des partages sponsorisés sur Facebook pour augmenter le nombre de like sur ses partages et le nombre de ses followers. Donc ce que fait Kanpai c'est bien, mais les autres non? Chacun n'a-t-il pas le droit d'avoir sa propre stratégie? Et puis, faire des jeux concours ça peut aussi être sympa pour les lecteurs qui y gagnent des cadeaux, alors pourquoi ça ne serait pas bien? Personnellement, je sais pourquoi, parce que cela fait gagner des fans aux concurrents de Kanpai, et que cela ne plait pas à l'auteur du blog Kanpai.

Il se vante qu'il ne faille pas voir la concurrence comme quelque chose de mal, que les gens ne sont pas concurrents sur Internet, mais dès qu'un concurrent fait quelque chose qui déplaît à Kanpai (et les exemples sont nombreux), l'auteur rédige un article, dans lequel, de manière indirecte, il attaque ce concurrent. C'est la spécialité maison ici, félicitation.

Kanpai était un blog que je prenait un plaisir à lire, mais maintenant c'est devenue une connerie où un gars de plus en plus arrogant veut faire la loi du marché, parfois en n'hésitant pas à tacler les autres, et en voulant se faire passer pour le grande gentil dans l'histoire.

En espérant que ce commentaire ne soit pas supprimé, comme certains des précédents!!!!

14 Juin 2014
10:37

On a le droit de ne pas être d’accord, mais tu racontes beaucoup de bêtises :

- Aucun intérêt ni légitimité pour nous de fermer le « marché » du Japon à Kanpai, comme expliqué dans l'article.

- On ne se sent pas « rattrapés par la concurrence » puisqu’on ne se considère pas au-dessus des autres et j'explique justement qu’il n’y a pas de concurrence.

- Je m’entends bien avec Maureen qui a arrêté Neko&Sushi pour ses propres raisons ; elle a d’ailleurs cité Kanpai comme l’une des trois sources de confiance sur le Japon dans son dernier article.

- Mon article l’écueil du low-cost n’a rien à voir avec « un éloge contre le voyage au Japon pas cher », je t’invite à le relire pour mieux en saisir les nuances et l'absence de manichéisme ; si c’était le cas pourquoi aurais-je construit ce circuit petits budgets dans notre Tome 3 que tu cites ?

- Tu as dû mal lire la ligne où je parle des concours ; je ne prétends pas que proposer des concours est « mal », mais simplement que l'obligation de like / partage pour participer est une technique de référencement moins honnête.

- Il n’y a jamais eu de « partages sponsorisés » sur Facebook pour augmenter le nombre de likes sur nos partages.

- Il n’y a eu aucun commentaire supprimé sur cet article, je ne vois pas sur quel base tu peux affirmer cela. Les commentaires supprimés parmi les dizaines de milliers publiés en 14 ans de Kanpai se comptent sur les doigts d’une main et étaient liés à du contenu répréhensible (piratage, incitation à la haine raciale, etc.).

Pierre
15 Juin 2014
20:49

Donc moi je dis des bêtises et toi la vérité et rien que la vérité. Ok si ti veux.
Mais, et pour étayer un de mes propos dans lequel je disais que pour toi "qiand c'est toi ou tes amis c'est bien, quand c'est les autres c'est mal":

Tu dis que les jeux concours insitant aux partages et like sont une technique de référencement moins honnête. Et dans cet article tu cites Issekinicho et ici-japon comme de bons sites. Mais cela n'est-il point contradictoire?

Je m'explique, les 2 sites ont oraanisés ou soutenus des jeux concours dont la condition était le partage ou le like, chose que tu décris comme malhonnête:

Issekinicho en date du 12 février 2014 offre un de ses livres via le jeu concours de Neko et sushi et dont la condition est le like et le partage:

https://www.facebook.com/issekinicho

Candysan (boutique ici-japon) organise très régulièrement sur sa fan page facebook des jeux concours avec des friandises à gagner. Conditions de participation: like et / ou partage. Voir par exemple en date du 10 avril 2014:
https://m.facebook.com/boutiquecandysan

Donc, quand c'est tes amis bah c'est normal, mais quand c'est les autres bah c'est des procédés "moins honnête" c'est ça?

16 Juin 2014
07:45

Tiens, dans ma liste, j'avais oublié "se cacher derrière un faux profil quand on se sent visé et qu'on n'assume pas ses commentaires".

Tu qualifies Kanpai de « connerie » dans ton précédent commentaire ; j’ajoute ça aux injures variées dont tu le gratifies ici ou là dès que tu en as l'occasion, désormais rejointes par les menaces de cours d'école ci-après (les tentatives d'intimidation étaient bien dans la liste, elles !).

De mieux en mieux, gros malin.

16 Juin 2014
08:33

Merci de ta réponse, et 3 points pour toi:

- pourquoi ne réponds-tu pas sur les jeux concours? En général quand on ne réponds pas c'est qu'on a quelque chose à se reprocher.

- peux-tu me citer précisément où je fais des menaces? Parce que peux-être que mon français est mauvais, mais je ne me souviens pas t'avoir menacé ou avoir dit de telles choses.

- Pourquoi me parles-tu de ta liste en disant que tu aurais dû ajouter "se cacher derrière un faux profil"? Tu penses que je suis un blogueur qui s'est senti visé???? Si tel est ce que tu penses,cela démontre ici 2 choses;
- tu flic les adresses IP de tes lecteurs et vas chercher l'identité de la personne qui se cache derrière, et là c'est formellement interdit par la loi.

- ton article était donc bel et bien écrit pour "attaquer" au moins un autre blogueur, alors que tu avais écrit, au sein même de l'article, ne pas l'avoir écrit pour ça. Donc, si je comprends bien, tu mens à tes lecteurs. Moi je dis félicitations à toi pour ces procédés.

Au passage, je t'invite à revoir tes flicages d'adresses IP parce que ton procédé ne semble pas être bon, car je ne suis pas blogueur, mais simplement un lecteur que tu déçois de plus en plus!!!

Sinon, je ne sais pas qui est le ou les blogueurs que tu vises dans ton article, mais si il(s) fait dans l'intimidation alors vous pouvez vous mettre toi et lui dans la même catégorie: des gens irrespectueux.

Enfin, concernant le terme "connerie" pour qualifié Kanpai et utilisé dans mon premier commentaire, je l'assume car c'est ce que je pense, et c'est confirmé par tes propos dans tes commentaires et tes comportements irrespectueux et illégaux.

C'est vraiment dommage, je prenais un réel plaisir à lire Kanpai, mais maintenant c'est devenu du grand n'importe quoi et tu te rabaisses à des pratiques plus que douteuses.

Pierre,

Un lecteur plus que déçu

16 Juin 2014
09:04

"Un lecteur plus que déçu"

Eh bien tire-toi ! Y en a marre de tes gamineries. Tu ne manqueras à personne (d'ailleurs tu te définis comme "lecteur", c'est-à-dire que tu ne contribues rien).