Prendre le bus à Kyoto : le guide

Le réseau de transport parfois décrié de Kyoto n'offre à vrai dire aucune solution absolue :

  • le métro souterrain s'avère très carencé en matière de destinations couvertes avec ses seules deux lignes ;
  • le train sert principalement à s'éloigner du cœur de la ville, soit à l'ouest vers Sagano, au nord vers Kurama ou au sud vers Inari ;
  • le vélo, idéal dans le centre et autour, découragera beaucoup de voyageurs lorsqu'il s'agira d'en sortir, malgré des efforts récents mais encore timides en direction de pistes cyclables ;
  • le taxi, pratique sur certains axes, reste évidemment la proposition la plus onéreuse, donc pas à la portée de toutes les bourses.

C'est la raison pour laquelle, quoi que possédant ses inconvénients, le bus reste le moyen de transport le plus emprunté par les visiteurs de l'ancienne capitale (et par ses habitants âgés qui illustrent bien le déclin de la population). Puisque son utilisation ne tombe pas sous le sens, nous avons donc imaginé ce guide pour aborder votre visite en toute sérénité.

Plan des bus de Kyoto

plan bus kyoto

Cliquez sur l'image pour l'afficher en taille réelle

Qualités et défauts

Là où les bus de Kyoto remplissent le contrat :

  • Profitant du quadrillage topographique de la ville, le réseau de bus présente un bon maillage et donc bonne couverture de la plupart des lieux touristiques.
  • Pour les lignes les plus empruntées en particulier, les passages de bus sont fréquents.
  • De plus en plus d'annonces sont faites en anglais entre les arrêts, en particulier concernant les attractions touristiques.
  • Le pass à la journée (500¥ / ~4,41€) est vite rentabilisé : dès le troisième trajet le même jour.
  • Il existe des bus "spéciaux" : les 202 et 205 sont des loop line (ils font une boucle) et les 100, 101 et 102 desservent les lieux les plus touristiques.
  • Depuis décembre 2014, tous les bus de la municipalité sont compatibles avec les cartes IC (sans contact, telle que la Suica).

Ce que l'on peut, en revanche, leur reprocher :

  • Le trajet unique est cher à l'unité et sans réduction pour les cartes IC.
  • Aucun bus de la ville n'est compatible avec le Japan Rail Pass.
  • La plupart des lignes ont des horaires limitées, s'arrêtant parfois avant de 17h.
  • Il y a de plus en plus d'embouteillages à Kyoto, créant des horaires non respectés.
  • Les affichages restent élémentaires, peu précis et pas toujours traduits.
  • Les bus sont parfois (voire souvent) bondés, en particulier sur les lignes principales et/ou aux heures de pointe.
  • La plupart du temps, voyager avec ses bagages s'avère mission impossible.
  • Comme souvent dans le bus au Japon, la taille des sièges n'est pas adaptée aux gabarits occidentaux.

Tarifs

Les bus de la municipalité de Kyoto sont de couleur verte. Il y en a deux types que nous détaillons ci-après.

Bus de ville uniquement

Ils se déplacent seulement dans le cœur de la ville ; par exemple, Arashiyama ne fait pas partie de leur zone tarifaire. Ils portent tous une couleur sur laquelle est reporté le numéro de la ligne. Le prix du ticket est unique quels que soient le nombre de stations ou la distance parcourue :

  • Adultes : 230¥ (~2,03€)
  • Enfants de 6 à 12 ans : 120¥ (~1,06€)

Il existe un pass, appelé "City Bus All-day Pass", qui permet de voyager en illimité sur une journée. Celui-ci peut être acheté dans les machines automatiques à certains arrêts, ou dans n'importe quel bus :

  • Adultes : 500¥ (~4,41€)
  • Enfants : 250¥ (~2,21€)

Attention : comme souvent, il ne s'agit pas d'un pass 24h, mais limité à une journée calendaire du matin au soir. Ainsi, on peut le commencer l'après-midi, il ne sera pas pour autant valable le lendemain matin.

Bus de ville et banlieue

On les reconnaît à leur numéro de ligne sur fond blanc. Leur grille tarifaire est fonction du nombre de stations qui séparent le départ de l'arrivée.

Là encore, il existe un pass intitulé "Kyoto Sightseeing" (demi-tarif pour les enfants) :

  • 1 jour : 1.200¥ (~10,59€)
  • 2 jours : 2.000¥ (~17,65€)

Pour tout achat de ce pass, un plan est offert incluant des réductions dans certains magasins de Kyoto.

Prévoir son itinéraire

Bonne nouvelle pour tous les voyageurs prévoyants et/ou inquiets : il existe une version locale de Hyperdia consacrée aux transports de Kyoto : Arukumachi.

Le site propose itinéraires, horaires et tarifs ; il est en outre possible de télécharger l'application pour smartphones.

Fonctionnement et bonnes pratiques

Comme partout ailleurs au Japon, on commence par faire la queue à l'arrêt de bus, en veillant à ne pas bloquer le trottoir. Dans le bus à Kyoto, on entre par la porte arrière. La suite dépend du type de véhicule emprunté.

S'il s'agit d'un bus de ville :

  1. Il n'y a pas de ticket à prendre en montant.
  2. Au dernier segment avant la descente prévue, on appuie sur l'un des boutons pour demander le prochain arrêt.
  3. On règle ses 230¥ dans la machine à côté du chauffeur avant de descendre, soit :
    • en espèces ;
    • en carte IC ;
    • ou en achetant / présentant un pass.

S'il s'agit d'un bus de ville et banlieue :

  1. En montant, soit :
    • on prend un ticket numéroté ;
    • on passe sa carte IC :
    • on poinçonne son pass si on en possède déjà un ;
    • ou on ne fait rien si l'on compte acheter un pass en descendant.
  2. Au dernier segment avant la descente prévue, on appuie sur l'un des boutons pour demander le prochain arrêt.
  3. On règle le montant exact correspondant au trajet (indiqué sur un tableau à l'avant du bus, correspondant à chaque numéro de ticket) dans la machine à côté du chauffeur avant de descendre, soit :
    • en espèces ;
    • en repassant sa carte IC ;
    • en présentant son pass ;
    • ou en achetant un pass.

Comme dans la plupart des bus du monde, le prochain arrêt est indiqué sur un écran à l'avant du véhicule, souvent accompagné de voix en japonais, et parfois traduit en anglais à la suite.

La machine à côté du chauffeur

Cette machine située à la gauche du conducteur (lui-même est placé à l'avant-droit du véhicule) gère la plupart des besoins des passagers.

Elle permet notamment de :

  • faire de la monnaie sur les billets de 1.000¥ (~8,83€), idéalement avant l'arrêt pour ne pas retarder la circulation ;
  • recevoir l'appoint du paiement via une petite fente pour pièces (qui ne rend pas la monnaie, elle) ;
  • payer directement en carte IC, sur laquelle le montant est automatiquement déduit ;
  • poinçonner un pass la première fois seulement (il suffira de montrer le pass au chauffeur les fois suivantes).

Le plus simple reste évidemment d'utiliser une carte IC. Si vous n'avez pas conservé votre carte Suica depuis Tokyo par exemple, n'hésitez pas à investir dans une Icoca ou Pitapa (les cartes locales du Kansai).

Autres conseils

Au vu de la difficulté à transporter en particulier des grosses valises dans les bus de Kyoto, nous conseillons particulièrement l'utilisation de l'excellent système de livraison japonais Takkyubin, ou tout simplement d'un taxi lorsque vous devez voyager avec des bagages imposants.

Enfin, la ville de Kyoto met à disposition un Wifi gratuit à tous ses arrêts de bus (mais pas à l'intérieur des véhicules). Il suffit de se connecter au réseau "KYOTO Wi-Fi" puis de valider les conditions d'utilisation depuis la page qui s'affiche dans le navigateur Internet. Une session dure 30 minutes. Le service est accessible tous les jours entre 5h et 1h du matin.

Le métro : parfois une alternative

En fonction de la destination, prendre le métro peut parfois s'avérer plus pratique que le bus. Moins bondé, imperméable aux embouteillages, il a toutefois deux autres désavantages. D'abord, son réseau constitué de deux seules lignes :

  • Karasuma / K (turquoise et verticale) qui rejoint le centre de conférence Kokusaikaikan au nord, à Takeda au sud, en passant par la gare JR de Kyoto ;
  • Tozai / T (rouge et horizontale, ou presque) qui rejoint Uzumasa Tenjingawa à l'ouest, à Rokujizo au sud-est.

Leur point de rencontre se trouve à Karasuma Oike, en centre-ville.

Second inconvénient : son prix, le plus cher du Japon et qui n'arrive même pas à combler ses pertes vertigineuses (8,6 milliards de Yens en 2010 malgré ses efforts de séduction). Il est possible de payer en carte IC ou d'acheter un ticket individuel ; le coût est fonction de la distance :

  • Adultes : de 210¥ (~1,85€) à 350¥ (~3,09€)
  • Enfants : de 110¥ (~0,97€) à 180¥ (~1,59€)

Le JR Pass n'est pas non plus compatible avec le métro de Kyoto, mais il existe également un pass illimité d'une journée :

  • Adultes : 600¥ (~5,30€)
  • Enfants : 300¥ (~2,65€)

À noter qu'Arukumachi existe également pour les métros, à cette adresse.

Article intéressant ?
4.62/5 (21 votes)

Galerie photos

  • Plan Bus Kyoto
  • Pass Bus Kyoto
  • Bus Kyoto
  • Machine Kyoto Metro
  • Plan Metro Kyoto

Informations pratiques

Voir toute la carte du Japon

Tarif

Retirez vos Yens sans frais avant de partir

Hébergement

Restez connectés avec un Pocket Wifi (10% de réduction)

Accompagnement privé

Assurance

Soyez couverts en cas d'accident

Thématiques associées

Ressources

Page officielle (en anglais)

Kanpai vous suggère également ces articles

Destinations associées